Aller au contenu
  • S’inscrire

Kevin Nivek

Les gardiens du post
  • Compteur de contenus

    3 882
  • Inscription

  • Jours gagnés

    45

Tout ce qui a été posté par Kevin Nivek

  1. Kevin Nivek

    Parlottes BD

    Il a pas la même gueule t’as raison https://www.2dgalleries.com/art/route-vers-l-enfer-planche-de-fin-38696
  2. Kevin Nivek

    Parlottes BD

    Goosens ! Je connais de nom ! Ils disent qu’ils commencent facile , ça promet ! C’est pas Route vers l’enfer alors ?
  3. Kevin Nivek

    Parlottes BD

    Oh merci du tuyau ! Je suis pas fortiche en fluide glacial , jamais été ma came ce genre de lecture . Gotlieb c’était pas mon truc .
  4. Kevin Nivek

    Parlottes BD

    Du monde s'est intéressé ici à Théodore Poussin ? J'ai feuilleté un album sorti récemment chez le libraire , et c'est assez beau ! Visiblement , les scenars tiennent la route aussi , de la bonne aventure ! J'ai Tramp dans le même genre que j'aime beaucoup en thriller maritime , même si le Théodore , j'ai pas l'impression que ce soir uniquement maritime .
  5. Kevin Nivek

    The midnight order

    Tu as lu les Midnight tales ?
  6. J'ignorais une adaptation live !! https://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=1000004651.html ça peut le faire
  7. Titre de l'album : The midnight order Scenariste de l'album : Mathieu Bablet , Isabelle Bauthian , Claire Barbe Dessinateur de l'album : Bablet, Collignon , Fauvel , Rouzière , Sumi , Allanva , Rigaud ,Beaulin, Rours Coloriste : Collectif label 619 Editeur de l'album : Rue de sevres - Label 619 Note : Résumé de l'album : Johnson et Sheridan, deux membres de l'Ordre de Minuit, ont pour mission de traquer à travers le globe les sorcières trop puissantes, celles qui sont un danger pour le monde et pour elles-mêmes. À chaque capture c'est la même chose : les mains des femmes sont invariablement tranchées, afin de tarir la source de leurs pouvoirs. A mesure que Sheridan se questionne sur la légitimité de ses actions au sein de l'ordre, Johnson va faire face à une problématique cruelle : la prochaine sorcière surpuissante à traquer est sa propre soeur. Entre indéfectible fidélité à l'Ordre et remise à plat de cette organisation séculaire, les aventures de ces deux sorcières vont les mener à une confrontation inévitable. Critique : Quelle bonne idée a eu Mathieu Bablet de s'entourer de nombreuses dessinatrices pour illustrer les aventures des sorcières de Midnight Tales ! Claire Fauvet et sa précision , Daphnée Collignon et ses élégantes rondeurs de traits , composent entre autres ,les fers de lance de l'équipe d'illustratrices et illustrateurs réalisant ces histoires courtes . En chef d'orchestre , Bablet réalise des planches transitoires et compose le scénario de ce qui pourrait s'apparenter à une conclusion des histoires déjà parues de Midnight tales . Ceci dit , il n'est absolument pas nécessaire de les avoir lues au préalable . On va donc suivre le parcours de Johnson et Sheridan à travers ces nouvelles imprimées par la patte de chacun des dessinateurs . C'est ici que réside le petit défaut de cette oeuvre (selon moi) : en effet la grande diversité d'artistes avec chacun leur style m'a perdu parfois . J'avais du mal à reconnaître les personnages , et à me repérer dans la chronologie . Car il s'agit d'un scénario à tiroirs , bien distillé et entrecoupé de textes relatant l'histoire des sorcières à travers les âges . On y apprend que ces chasses aux sorcières n'étaient ni plus ni moins qu'une façon détournée d'empêcher l'émancipation de la femme . Elle devait rester dans l'ombre du mari , du mâle dominant . Il est intéressant de faire le parallèle avec nos sorcières qui n'auront de cesse de combattre , le " mal " . Mes points positifs : un scénario maîtrisé , une indépendance vis à vis des Midnight tales déjà parues , une qualité éditoriale (couverture superbe reliée et dorée ) , une pagination importante , un enrichissement culturel car les textes portent sur des faits réels , la découverte de Daphnée Collignon et son dessin très élégant . Mon point négatif : Trop de styles artistiques différents qui m'ont fait perdre parfois le fil de l'histoire Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/midnight-order-le-fruit-de-vos-entrailles/?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  8. Kevin Nivek

    The midnight order

    Quelle bonne idée a eu Mathieu Bablet de s'entourer de nombreuses dessinatrices pour illustrer les aventures des sorcières de Midnight Tales ! Claire Fauvet et sa précision , Daphnée Collignon et ses élégantes rondeurs de traits , composent entre autres ,les fers de lance de l'équipe d'illustratrices et illustrateurs réalisant ces histoires courtes . En chef d'orchestre , Bablet réalise des planches transitoires et compose le scénario de ce qui pourrait s'apparenter à une conclusion des histoires déjà parues de Midnight tales . Ceci dit , il n'est absolument pas nécessaire de les avoir lues au préalable . On va donc suivre le parcours de Johnson et Sheridan à travers ces nouvelles imprimées par la patte de chacun des dessinateurs . C'est ici que réside le petit défaut de cette oeuvre (selon moi) : en effet la grande diversité d'artistes avec chacun leur style m'a perdu parfois . J'avais du mal à reconnaître les personnages , et à me repérer dans la chronologie . Car il s'agit d'un scénario à tiroirs , bien distillé et entrecoupé de textes relatant l'histoire des sorcières à travers les âges . On y apprend que ces chasses aux sorcières n'étaient ni plus ni moins qu'une façon détournée d'empêcher l'émancipation de la femme . Elle devait rester dans l'ombre du mari , du mâle dominant . Il est intéressant de faire le parallèle avec nos sorcières qui n'auront de cesse de combattre , le " mal " . Mes points positifs : un scénario maîtrisé , une indépendance vis à vis des Midnight tales déjà parues , une qualité éditoriale (couverture superbe reliée et dorée ) , une pagination importante , un enrichissement culturel car les textes portent sur des faits réels , la découverte de Daphnée Collignon et son dessin très élégant . Mon point négatif : Trop de styles artistiques différents qui m'ont fait perdre parfois le fil de l'histoire
  9. Titre de l'album : Penss et les plis du monde Scenariste de l'album : Jérémie Moreau Dessinateur de l'album : Jérémie Moreau Coloriste : Editeur de l'album : Delcourt Note : Résumé de l'album : À l'aube des temps, Penss, piètre chasseur, passe ses journées à contempler la beauté de la nature. Rejeté par son clan, il est contraint à la survie en solitaire et promis à une mort certaine. Mais au printemps, il arrache à la terre son plus grand secret : tout dans le monde se déplie inéluctablement. Une nouvelle vie commence pour Penss et, il en est certain, un nouvel avenir pour l'humanité... Critique : Je remonte le temps avec les albums de Jérémie Moreau ! Les pizzlys , puis La saga de Grimr et enfin Penss et les plis du monde . Un ordre chronologique inversé , car je dois bien avouer ne pas avoir été séduit par son trait à ses débuts , j'ai donc mis un certain temps à "plier" en sa faveur . Les pizzlys m'a suffit à découvrir tout le reste qu est d'excellente facture . De prime abord , on a une impression de dessin brouillon , aux traits larges ; puis en y regardant de plus près , on découvre autre chose ! Il est bien là son talent majeur , à travers ses couleurs enivrantes , des paysages vont prendre vie sous nos yeux .Un léger parfum de Cezanne , c'est dire ! Au début du livre on suit un cours d'eau , c'est tellement bien réalisé qu'on entendrait presque le ruissellement en compagnie de Penss , accroupi en bord de rive à rêvasser . Les éléments prennent vie littéralement , dans Grimr c'était le grondement des volcans , ici , les rivières , le vent dans les feuilles des arbres et le sifflement qu'il peut provoquer dans les montagnes . A la manière du héro , on reste assez contemplatif devant tant de beauté . Face aux principales préoccupations alimentaires des tribus , on découvre ce rêveur ébahi par la beauté du monde . Un drame personnel va le motiver à améliorer sa (leur) condition humaine préhistorique . Le chasseur-cueilleur va progressivement évoluer vers l'agriculteur en herbe , cherchant à dompter la nature et non la subir au grès des saisons . Planter , récolter , irriguer etc ... Ainsi , un rêveur va faire évoluer l'homme ! En prenant le temps d'observer les abeilles butiner , la floraison s'effectuer , la courbe des branches cherchant la lumière du soleil , il va découvrir les secrets du monde , ces fameux "plis" ou "déplis" . Au delà du message écologique , l'auteur nous invite à prendre le temps d'observer la nature . Nous vivons sur ses terres , à nous de l'écouter et la préserver . Un roman graphique saisissant de Jérémie Moreau , décidément bien trop talentueux Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/penss-et-les-plis-du-monde/?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  10. Kevin Nivek

    Penss et les plis du monde

    Je remonte le temps avec les albums de Jérémie Moreau ! Les pizzlys , puis La saga de Grimr et enfin Penss et les plis du monde . Un ordre chronologique inversé , car je dois bien avouer ne pas avoir été séduit par son trait à ses débuts , j'ai donc mis un certain temps à "plier" en sa faveur . Les pizzlys m'a suffit à découvrir tout le reste qu est d'excellente facture . De prime abord , on a une impression de dessin brouillon , aux traits larges ; puis en y regardant de plus près , on découvre autre chose ! Il est bien là son talent majeur , à travers ses couleurs enivrantes , des paysages vont prendre vie sous nos yeux .Un léger parfum de Cezanne , c'est dire ! Au début du livre on suit un cours d'eau , c'est tellement bien réalisé qu'on entendrait presque le ruissellement en compagnie de Penss , accroupi en bord de rive à rêvasser . Les éléments prennent vie littéralement , dans Grimr c'était le grondement des volcans , ici , les rivières , le vent dans les feuilles des arbres et le sifflement qu'il peut provoquer dans les montagnes . A la manière du héro , on reste assez contemplatif devant tant de beauté . Face aux principales préoccupations alimentaires des tribus , on découvre ce rêveur ébahi par la beauté du monde . Un drame personnel va le motiver à améliorer sa (leur) condition humaine préhistorique . Le chasseur-cueilleur va progressivement évoluer vers l'agriculteur en herbe , cherchant à dompter la nature et non la subir au grès des saisons . Planter , récolter , irriguer etc ... Ainsi , un rêveur va faire évoluer l'homme ! En prenant le temps d'observer les abeilles butiner , la floraison s'effectuer , la courbe des branches cherchant la lumière du soleil , il va découvrir les secrets du monde , ces fameux "plis" ou "déplis" . Au delà du message écologique , l'auteur nous invite à prendre le temps d'observer la nature . Nous vivons sur ses terres , à nous de l'écouter et la préserver . Un roman graphique saisissant de Jérémie Moreau , décidément bien trop talentueux
  11. Kevin Nivek

    Derniers Achats

    Aaah c’est pas la version Bulle ? Il y a 3 éditions de Indiana alors ??
  12. Ok je le ferai avec le Moreau et son Penss . Les amis , penchez vous sur lui , tout ce qu’il fait est extrêmement bon . Les louanges sur lui ne sont pas surfaites du tout !!
  13. Kevin Nivek

    Derniers Achats

    Je confirme , toi en plus qui aime bien les histoires d’amour !
  14. J’ai lu Penss et les plis du monde , et j’ai presque fini le Bablet et son collectif Midnight tales . Très bons
  15. Kevin Nivek

    Derniers Achats

    T’aurais dû le prendre sur le site de @kvin, je l’ai reçu il y a une semaine dédicacé en plus . Je vous ferai une photo en rentrant du taf ce midi .
  16. Ma chanson préférée d'eux , c'est High hopes , ce solo de guitare à la fin ! Mais je ne connais pas tout , c'est pas forcément ma came ce groupe .
  17. Kevin Nivek

    Derniers Achats

    J'ai commandé sur ton site Indians avec la dédicace , je l'ai reçu super vite
  18. 3 tomes excellents , mais Loisel tu sais moi
  19. Kevin Nivek

    Derniers Achats

    Tu veux le prendre en édition collector le 1629 ? J'ai peur que le NB te fasse perdre des trucs . Enfin , si le collector est en NB , je sais pas ! Mais franchement , l'édition de base est assez belle .
  20. Excellente oui , un bon dernier épisode .
  21. Jolie anecdote , c'était en quelle année ? Ils sont plus très "frais" les Pink floyd
  22. Kevin Nivek

    Les tendances du WEBTOON

    Il fait pas la même chose Hickman sur Substack ? https://substack.com/profile/4362645-jonathan-hickman
  23. Oh putain ce twist final !!! J'avais rien vu venir !!
  24. Kevin Nivek

    Hypericon

    Me fait envie lui , cette couv !!
×
×
  • Créer...