Aller au contenu
  • S’inscrire

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'sport'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Les forums BD
    • Toute la BD
    • Projets participatifs
    • Petites Annonces BD
    • Liens BD vers ailleurs
  • Et si on parlait d'autre chose que la bande dessinée ?
    • Améliorons 1001BD
    • Films et séries TV
    • 1001 Jeux Video
    • Livres - Musique - Spectacles - Théatre - Musées
    • 1001 choses à dire
  • TEAM

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui contiennent…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


12 résultats trouvés

  1. poseidon2

    Marathon

    Je ne sais pas pourquoi j'avais mis cette BD de côté. Pourtant j'adore tout ce qui parle de sport en générale. Etrangement j'ai pris cette BD à reculons.... et j'ai été happé dans un vrai moment que seul le sport procure. Un moment hors du temps qui parle d'un homme que la France a, comme beaucoup en son temps, choisit d'ignorer au lieu de l'honorer. En effet Boughéra El Ouafi est surement inconnu de la plus part des Français alors même qu'il a réussi une performance majeure dans l'histoire du sport Français. Pour revenir à cette BD, plus qu'un hommage, c'est un vrai récit d'époque que nous livre Nicolas Debon. Il nous livre son récit au travers des yeux d'un chroniqueur de l'époque. Un chroniqueur qui n'avait pas de drone et de camera pour l'aider. Le récit s'en trouve être beaucoup plus calme. En effet le commentateur ne voyant que peu la course, Nicolas Debon nous épargne des commentaires superflu pour laisser le dessin parler de lui-même. Cela nous propulse dans la course, à lutter contre le vent et à dépasser les stars de l'époque les unes après les autres aux cotés de El Ouafi. Ajouter à cette lecture "fatigante" un cahier historique revenant sur la vie de cet athlète délaissé par sa patrie. Un beau moment de sport qui m’était inconnu. Merci monsieur Debon.
  2. poseidon2

    Marathon

    Titre de l'album : Marathon Scenariste de l'album : Nicolas Debon Dessinateur de l'album : Nicolas Debon Coloriste : Nicolas Debon Editeur de l'album : Dargaud Note : Résumé de l'album : Cette année-là le Français d'origine algérienne Boughéra El Ouafi, simple ouvrier, remporta l' épreuve du marathon et devint champion olympique, affolant tous les pronostics. Retombé dans l'oubli après cet exploit, il finit pourtant tragiquement sa vie dans la misère, tué par balles dans des circonstances troubles, oublié de l'Histoire... Nicolas Debon s'attarde sur cette course en nous plongeant au coeur de cette course, décrivant les émotions vécues par ce jeune athlète, le temps d'une course mythique. Magistral. Critique : Je ne sais pas pourquoi j'avais mis cette BD de côté. Pourtant j'adore tout ce qui parle de sport en générale. Etrangement j'ai pris cette BD à reculons.... et j'ai été happé dans un vrai moment que seul le sport procure. Un moment hors du temps qui parle d'un homme que la France a, comme beaucoup en son temps, choisit d'ignorer au lieu de l'honorer. En effet Boughéra El Ouafi est surement inconnu de la plus part des Français alors même qu'il a réussi une performance majeure dans l'histoire du sport Français. Pour revenir à cette BD, plus qu'un hommage, c'est un vrai récit d'époque que nous livre Nicolas Debon. Il nous livre son récit au travers des yeux d'un chroniqueur de l'époque. Un chroniqueur qui n'avait pas de drone et de camera pour l'aider. Le récit s'en trouve être beaucoup plus calme. En effet le commentateur ne voyant que peu la course, Nicolas Debon nous épargne des commentaires superflu pour laisser le dessin parler de lui-même. Cela nous propulse dans la course, à lutter contre le vent et à dépasser les stars de l'époque les unes après les autres aux cotés de El Ouafi. Ajouter à cette lecture "fatigante" un cahier historique revenant sur la vie de cet athlète délaissé par sa patrie. Un beau moment de sport qui m’était inconnu. Merci monsieur Debon. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/marathon?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  3. poseidon2

    Saotome t1

    Nouvelle série de romantique Doki Doki. Car oui n'en déplaise à la couverture, on est bien dans un gentil et tout mignon manga de romance. Un manga qui détend et nous ramène à nos premières amours. Celles qui nous font nous sentir tout penaud, tout gêné de ressentir des sentiments tout nouveaux. Mais plus qu'une unique romance, Naoki Mizuguchi tiens à ajouter un coté préjugé et gestion des différences quand on est ados. Et cela marche. On se met rapidement dans la tête de Saotome et on comprend très facilement à quelle point être rangée dans la case "sportive" aux gros muscles, pour une fille qui cherche à se faire un petit copain, c'est difficile tout comme le dit copain qui se retrouve à vouloir sortir avec la star sportive du lycée. Le point en plus de ce Saotome, à contrario des Yawara et autre héroïne malgré moi, c'est que le personnage de Saotome est vraiment représenté comme une boxeuse à la féminité "sommaire" dira-t-on. Cela fait sortir le manga du cliché "fille trop belle mais qui ne s'en est pas rendu compte". Là on a vraiment un "couple" complétement mal associé, ce qui n'enlève rien à leur sentiment. Une lecture mignonne, sympathique et pleine de bon sentiment. Parfait pour les vacances !
  4. poseidon2

    Saotome t1

    Titre de l'album : Saotome t1 Scenariste de l'album : Naoki Mizuguchi Dessinateur de l'album : Naoki Mizuguchi Coloriste : Editeur de l'album : Doki-Doki Note : Résumé de l'album : Yae Saotome est une lycéenne au regard froid, une athlète au physique atypique, et une boxeuse qui porte les espoirs de tout un lycée. Mais en réalité, c'est surtout une jeune fille réservée, gauche et fleur bleue... Et cette force la nature est tombée amoureuse d'un garçon maigrichon et empoté ! Parviendront-ils à vivre leur amour malgré les contraintes et leurs différences ? Critique : Nouvelle série de romantique Doki Doki. Car oui n'en déplaise à la couverture, on est bien dans un gentil et tout mignon manga de romance. Un manga qui détend et nous ramène à nos premières amours. Celles qui nous font nous sentir tout penaud, tout gêné de ressentir des sentiments tout nouveaux. Mais plus qu'une unique romance, Naoki Mizuguchi tiens à ajouter un coté préjugé et gestion des différences quand on est ados. Et cela marche. On se met rapidement dans la tête de Saotome et on comprend très facilement à quelle point être rangée dans la case "sportive" aux gros muscles, pour une fille qui cherche à se faire un petit copain, c'est difficile tout comme le dit copain qui se retrouve à vouloir sortir avec la star sportive du lycée. Le point en plus de ce Saotome, à contrario des Yawara et autre héroïne malgré moi, c'est que le personnage de Saotome est vraiment représenté comme une boxeuse à la féminité "sommaire" dira-t-on. Cela fait sortir le manga du cliché "fille trop belle mais qui ne s'en est pas rendu compte". Là on a vraiment un "couple" complétement mal associé, ce qui n'enlève rien à leur sentiment. Une lecture mignonne, sympathique et pleine de bon sentiment. Parfait pour les vacances ! Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/saotome-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  5. poseidon2

    Blue Lock T1&2

    Titre de l'album : Blue Lock T1&2 Scenariste de l'album : Yûsuke Nomura Dessinateur de l'album : Muneyuki Kaneshiro Coloriste : Editeur de l'album : Pika Note : Résumé de l'album : Coupe du monde 2018, l'équipe de football du Japon est éliminée en huitièmes de finale... Ce nouvel échec incite l'Union japonaise de football à fonder le «Blue Lock» : un centre de formation révolutionnaire rassemblant les 300 meilleurs attaquants lycéens du pays. L'objectif du coach du Blue Lock, Jinpachi Ego, est clair : détecter l'unique attaquant qui écrasera tous ses rivaux par son talent et son hyper-individualisme ! Pour Yoichi Isagi, joueur bouillonnant encore inconnu, il n'y a pas d'alternative... S'il veut survivre au programme hautement sélectif qui l'attend, il devra abandonner le jeu collectif et se transcender pour devenir l'attaquant ultime ! Critique : Avec la fin de la réédition de Slam Dunk, j'étais doucement en recherche d'un manga de sport. Et c'est là que j'ai vu l'offre d'été Pika : 3 mangas achetés, une serviette de plage offerte. Ayant des fanatiques de manga à la maison, cela faisait le cadeau facile, étant en pus à la bourre dans les ateliers des sorciers. J'ai donc jeté mon dévolue sur Blue Lock en espérant trouver un bon manga de foot. Et il se trouve que.... ben ce n'est pas vraiment un manga de foot. Un manga sur le foot oui mais pas vraiment de foot. On serait plutôt sur un manga de "Survival" en mode seul le plus fort survit sur fond de foot. Car c'est ce qui est surprenant : Le Blue Lock c'est Kholanta ! 300 jeunes sont rassemblés et un seul deviendra l'attaquant suprême, sur les cadavres des carrières des autres ! Et sur ces deux premiers tomes l'histoire passent vraiment bien. Enchainant les épreuves sportives mais éliminatoires, on découvre ici nos différents attaquants et notre héros est poussé dès le début dans ces derniers retranchements. Nos auteurs réussissent à nous fournir à la fois la montée en puissance sportive standard mais aussi le stress du Survival. Bref deux bons premiers tomes d'une belle série hybride qui change des parutions actuelles. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/blue-lock-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  6. poseidon2

    Blue Lock T1&2

    Avec la fin de la réédition de Slam Dunk, j'étais doucement en recherche d'un manga de sport. Et c'est là que j'ai vu l'offre d'été Pika : 3 mangas achetés, une serviette de plage offerte. Ayant des fanatiques de manga à la maison, cela faisait le cadeau facile, étant en pus à la bourre dans les ateliers des sorciers. J'ai donc jeté mon dévolue sur Blue Lock en espérant trouver un bon manga de foot. Et il se trouve que.... ben ce n'est pas vraiment un manga de foot. Un manga sur le foot oui mais pas vraiment de foot. On serait plutôt sur un manga de "Survival" en mode seul le plus fort survit sur fond de foot. Car c'est ce qui est surprenant : Le Blue Lock c'est Kholanta ! 300 jeunes sont rassemblés et un seul deviendra l'attaquant suprême, sur les cadavres des carrières des autres ! Et sur ces deux premiers tomes l'histoire passent vraiment bien. Enchainant les épreuves sportives mais éliminatoires, on découvre ici nos différents attaquants et notre héros est poussé dès le début dans ces derniers retranchements. Nos auteurs réussissent à nous fournir à la fois la montée en puissance sportive standard mais aussi le stress du Survival. Bref deux bons premiers tomes d'une belle série hybride qui change des parutions actuelles.
  7. poseidon2

    Slam dunk star edition T17-18

    Avant dernier arrivage de Slam Dunk et honnêtement je pense qu'une fois la série j'aurais un état de manque. En effet ces deux tomes sont excellents. Une tension des plus palpables et un dépassement de soi de tous les instants. Mais ces deux tomes sont surtout les tomes qui marquent le début de la fin avec la reconnaissance par tous (surtout le coach) du génie de Sakuragi. Si lui-même en était sûr, il passe enfin de ces deux tomes aux actes. Ca nous ferait presque verser une larme que de voire cet achèvement arrivé. Ne reste plus qu'à conclure cette fabuleuse aventure qui aura écrit l'histoire du manga de sport. Et à n'en pas douter il va falloir un moment avant d'en reprendre un autre.....Moi qui ne jurais que par Major, je viens de trouver un autre chouchou. Je n'ose donc dire "Vivement la fin"....
  8. Titre de l'album : Slam dunk star edition T17-18 Scenariste de l'album : Takehiko Inoue Dessinateur de l'album : Takehiko Inoue Coloriste : Editeur de l'album : Kana Note : Résumé de l'album : Voici enfin de retour, dans une toute nouvelle édition, les aventures de Sakuragi qui se lance dans le basket-ball ! Même si au départ, il le fait pour épater la belle Haruko, il va se prendre au jeu et découvrir que se dépasser est la plus belle des motivations ! Slam dunk est devenue la référence ultime du manga de basket-ball pour ne pas dire la référence du manga de sport ! Parfait mélange d'action, d'humour, de romance, de rivalités dans un contexte sportif, jamais lourd, le tout servi par un dessin sublime de Takehiko Inoue. Cette édition en 20 volumes bénéficie de toutes nouvelles jaquettes dessinées spécialement par l'auteur. Critique : Avant dernier arrivage de Slam Dunk et honnêtement je pense qu'une fois la série j'aurais un état de manque. En effet ces deux tomes sont excellents. Une tension des plus palpables et un dépassement de soi de tous les instants. Mais ces deux tomes sont surtout les tomes qui marquent le début de la fin avec la reconnaissance par tous (surtout le coach) du génie de Sakuragi. Si lui-même en était sûr, il passe enfin de ces deux tomes aux actes. Ca nous ferait presque verser une larme que de voire cet achèvement arrivé. Ne reste plus qu'à conclure cette fabuleuse aventure qui aura écrit l'histoire du manga de sport. Et à n'en pas douter il va falloir un moment avant d'en reprendre un autre.....Moi qui ne jurais que par Major, je viens de trouver un autre chouchou. Je n'ose donc dire "Vivement la fin".... Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/slam-dunk-star-edition-tome-17?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  9. poseidon2

    Le combat du siècle

    Voilà un des albums marquant de ce mois de mars. Marquant pour moi peut-être parce que je ne connais pas bien les dessous de l'histoire et ne connais que les grandes lignes de la carrière du Grand Mohamed Ali. Marquant donc par une vision de l'histoire qui m'était inconnu. Une vision de l'histoire vu par le coté le moins médiatique, celui de Joe Frazier. En effet Mohamed Ali est souvent présenter en exemple. Hors dans ce récit, Loulou Dédola nous montre une autre image du héros. Une image beaucoup plus politique, beaucoup plus sous influence d'un mouvement qui cherchait à diviser la communauté américaine. Je ne savais pas, par exemple, de Mohamed Ali avait fait des apparitions dans des meetings du KKK pour promouvoir la séparation entre les noirs et les blancs. Un aspect historique et politique qui vient s'ajouter au côté documentaire sur la montée en puissance d'un boxer sortit de nulle part. Un ajout qui augmente vraiment l'intérêt de l'album et nous fait nous poser des questions sur la remise en cause de fait "connus". Bref une superbe BD très bien illustré sur un combat mythique pour bien plus d'aspect que l'aspect sportif uniquement.
  10. Titre de l'album : Le combat du siècle Scenariste de l'album : Loulou Dédola Dessinateur de l'album : Luca Ferrara Coloriste : Luca Ferrara Editeur de l'album : Futuropolis Note : Résumé de l'album : New York, 8 mars 1971. Joe Frazier, à l'apogée de sa carrière, affronte Mohamed Ali au Madison square Garden, pour le titre du champion du monde WBA&WBC des poids lourds. Adepte de Martin Luther King, tout l'oppose à Cassius Clay, rebaptisé Mohamed Ali par Elijah Muhammad, le gourou de l'organisation nationaliste noire Nation Of Islam. La rencontre entre les deux hommes cristallise toutes les tensions et les luttes pour les droits civiques qui secouent le pays. Leur match devient le combat du siècle. Cette biographie réhabilite le parcours de Frazier, immense champion aux valeurs humanistes. Né en 1944 en Caroline du Sud, benjamin d'une fratrie de douze enfants, Joe Frazier quitte l'école tôt pour aller travailler dans les champs de coton. Mais son rêve est de devenir boxeur. Travailleur acharné, il sait qu'il lui faut réussir pour s'intégrer et s'affranchir de la ségrégation. Et sa réussite passe par les gants. Il croise sur sa route Cassius Clay, dont il admire le panache. Disciple d'Elijah Mohamed qui prône la séparation des Noirs avec cette société blanche qui les asservit, Clay se convertit et devient Mohamed Ali et le symbole charismatique du mouvement. L'enfant des champs de coton de Caroline du Sud contre l'élève de l'école de Louisville Kentucky, le petit puncheur râblé contre le grand et élégant technicien, le monde entier a le regard braqué sur un ring de boxe. Critique : Voilà un des albums marquant de ce mois de mars. Marquant pour moi peut-être parce que je ne connais pas bien les dessous de l'histoire et ne connais que les grandes lignes de la carrière du Grand Mohamed Ali. Marquant donc par une vision de l'histoire qui m'était inconnu. Une vision de l'histoire vu par le coté le moins médiatique, celui de Joe Frazier. En effet Mohamed Ali est souvent présenter en exemple. Hors dans ce récit, Loulou Dédola nous montre une autre image du héros. Une image beaucoup plus politique, beaucoup plus sous influence d'un mouvement qui cherchait à diviser la communauté américaine. Je ne savais pas, par exemple, de Mohamed Ali avait fait des apparitions dans des meetings du KKK pour promouvoir la séparation entre les noirs et les blancs. Un aspect historique et politique qui vient s'ajouter au côté documentaire sur la montée en puissance d'un boxer sortit de nulle part. Un ajout qui augmente vraiment l'intérêt de l'album et nous fait nous poser des questions sur la remise en cause de fait "connus". Bref une superbe BD très bien illustré sur un combat mythique pour bien plus d'aspect que l'aspect sportif uniquement. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/le-combat-du-siecle?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  11. Titre de l'album : Slam dunk star edition T13-14 Scenariste de l'album : Takehiko Inoue Dessinateur de l'album : Takehiko Inoue Coloriste : Editeur de l'album : Kana Note : Résumé de l'album : Voici enfin de retour, dans une toute nouvelle édition, les aventures de Sakuragi qui se lance dans le basket-ball ! Même si au départ, il le fait pour épater la belle Haruko, il va se prendre au jeu et découvrir que se dépasser est la plus belle des motivations ! Slam dunk est devenue la référence ultime du manga de basket-ball pour ne pas dire la référence du manga de sport ! Parfait mélange d'action, d'humour, de romance, de rivalités dans un contexte sportif, jamais lourd, le tout servi par un dessin sublime de Takehiko Inoue. Cette édition en 20 volumes bénéficie de toutes nouvelles jaquettes dessinées spécialement par l'auteur. Critique : Fiouuuu ca a déjà vachement avancée.... C'est fou ca.... on est deja au tome 13 et 14. On finit ici l'énorme bataille qui oppose Shohoku et Ryonan. Une bataille qui change de celles dont on à l'habitude. En effet sur ce coup ci c'est Shohoku qui mène et qui se fait rattraper petit à petit par Ryonan. Un changement par rapport à ce qu'on à l'habitude de voir. Un suspens intenable qui nous guide sur ce tome 13 et ce tome 14. Entre fin du match et décompression qui suit le match, on est à fond dans cette fin de tournoi. Takehiko Inoue nous montre tout son talent et comment il a reussit à faire du sport par équipe un thème prenant et bankable. Une série qui n'en finit pas de me plaire. Un grand merci à Kana de faire découvrir ces séries mythique à un nouveau publique (dont je fais partie) Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/slam-dunk-star-edition-tome-13?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  12. poseidon2

    Slam dunk star edition T13-14

    Fiouuuu ca a déjà vachement avancée.... C'est fou ca.... on est deja au tome 13 et 14. On finit ici l'énorme bataille qui oppose Shohoku et Ryonan. Une bataille qui change de celles dont on à l'habitude. En effet sur ce coup ci c'est Shohoku qui mène et qui se fait rattraper petit à petit par Ryonan. Un changement par rapport à ce qu'on à l'habitude de voir. Un suspens intenable qui nous guide sur ce tome 13 et ce tome 14. Entre fin du match et décompression qui suit le match, on est à fond dans cette fin de tournoi. Takehiko Inoue nous montre tout son talent et comment il a reussit à faire du sport par équipe un thème prenant et bankable. Une série qui n'en finit pas de me plaire. Un grand merci à Kana de faire découvrir ces séries mythique à un nouveau publique (dont je fais partie)
×
×
  • Créer...