Aller au contenu
  • S’inscrire

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'science-fiction'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Les forums BD
    • Toute la BD
    • Projets participatifs
    • Petites Annonces BD
    • Liens BD vers ailleurs
  • Et si on parlait d'autre chose que la bande dessinée ?
    • Améliorons 1001BD
    • Films et séries TV
    • 1001 Jeux Video
    • Livres - Musique - Spectacles - Théatre - Musées
    • 1001 choses à dire
  • TEAM

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui contiennent…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


6 résultats trouvés

  1. The_PoP

    Crusaders - Tome 4 - Spin

    Je crois que cette série Crusaders illustre assez bien les dangers de la science-fiction quand on la pousse très loin. Avec ses races extraterrestres disposant de pouvoirs et connaissances tellement grand par rapport à une humanité pourtant déjà du futur, on se retrouve pris dans des complots dont les enjeux finissent par nous dépasser et nous lasser. A tout moment le Deus Ex Machina technologique peut tomber et cela enlève je trouve beaucoup de charme à l'intrigue. A noter toutefois que certaines doubles planches de coeur d'albums sur des "explosions" stellaires risquent de suffire à contenter les amoureux d'espace. Le boulot réalisé par Leno Carvalho et Simon Champelovier sur cette série est assez dingue mais malheureusement parfois trop ambitieux à l'instar du scénario pour permettre une bonne lecture. Vous l'avez compris j'ai un peu de mal à accrocher à ce Crusaders qui pourtant me bottait vraiment sur le papier au départ. Dommage A noter que la couverture est réalisée par Bastien Grivet
  2. Titre de l'album : Crusaders - Tome 4 - Spin Scenariste de l'album : Christophe Bec Dessinateur de l'album : Leno Carvalho Coloriste : Simon Champelovier Editeur de l'album : Soleil Note : Résumé de l'album : La colonie humaine installée sur Titan reçoit, via un étrange signal, les plans de constructions de vaisseaux spatiaux et les coordonnées d'une galaxie lointaine. Après plusieurs mois de fabrication, le Crusader 1 prend la tête d'une armada qui arrive en vue d'une gigantesque structure extraterrestre : 'La Colonne de fer' ! Dans quel but a-t-elle été bâtie ? Pour contrer quelle menace ? Critique : Je crois que cette série Crusaders illustre assez bien les dangers de la science-fiction quand on la pousse très loin. Avec ses races extraterrestres disposant de pouvoirs et connaissances tellement grand par rapport à une humanité pourtant déjà du futur, on se retrouve pris dans des complots dont les enjeux finissent par nous dépasser et nous lasser. A tout moment le Deus Ex Machina technologique peut tomber et cela enlève je trouve beaucoup de charme à l'intrigue. A noter toutefois que certaines doubles planches de coeur d'albums sur des "explosions" stellaires risquent de suffire à contenter les amoureux d'espace. Le boulot réalisé par Leno Carvalho et Simon Champelovier sur cette série est assez dingue mais malheureusement parfois trop ambitieux à l'instar du scénario pour permettre une bonne lecture. Vous l'avez compris j'ai un peu de mal à accrocher à ce Crusaders qui pourtant me bottait vraiment sur le papier au départ. Dommage A noter que la couverture est réalisée par Bastien Grivet Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/crusaders-tome-4-spin?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  3. Une pluie de critiques positives sur le premier tome, un accueil de la critique assez unanime, un Eisner award gagné, un thèmpe plus que dans l'air du temps et un graphisme remarqué et original, et pourtant le manque de vente aura obligé les auteurs a clôturer cette série en 3 tomes. Rageant quelque part à la lecture de ce troisième tome même si on se satisfera d'avoir une fin à notre histoire. En effet on sent bien que l'auteur avec 4-5 tomes minimum sous le pied pour faire avancer correctement son histoire, là où ici, la fin semble très très accélérée, laissant bon nombre de questions sans réponses, et nous bousculant beaucoup là où le premier tome se démarquait par son rythme beaucoup plus lent. Invisible Kingdom est au final une bonne petite série comics de science fiction en 3 tomes que je vous recommande tout de même de découvrir, pour son univers et son graphisme original. Et puis bon, au moins on a eu une fin. Dommage quand même en espérant que mon chouchou Bitter Root aux même éditions ne subisse pas le même sort.
  4. Titre de l'album : Invisible Kingdom - Tome 3 - Les confins du monde Scenariste de l'album : G. Willow Wilson Dessinateur de l'album : Christian Ward Coloriste : Christian Ward Editeur de l'album : Hi-Comics Note : Résumé de l'album : Sélection officielle du FIBD 2021. Eisner Award 2020 de la meilleure nouvelle série. Eisner Award 2020 du meilleur artiste numérique. Lorsque le sentier est une impasse, il ne reste que la révolution. À peine remis des périls la Couronne de Broque, Grix, Vess et tout l'équipage du Sundog sont contraints de suivre une mystérieuse faction de non-uns : les Soeurs de la Résurrection. Ensemble, ils atteignent l'endroit le plus reculé et le plus mortel du cosmos : le Point de Non-Retour. La fuite est désormais impossible, et tandis que la révolte gronde, Vess est confrontée à une révélation choquante. Les soeurs de la Résurrection ont un objectif indicible, et elles ont besoin d'elle pour le mener à bien, quitte à écarter Grix. Mais à qui faire confiance ? Vess choisira-t-elle le sentier de la destruction... ou celui de l'amour ? Grix tentera-t-elle l'impossible ? Découvrez le final grandiose et explosif de la série SF acclamée par la critique ! Troisième et dernier tome de la série portée parG. Willow Wilson (créatrice de Ms. Marvel) et Christian Ward (Black Bolt, Machine Gun Wizards...). Critique : Une pluie de critiques positives sur le premier tome, un accueil de la critique assez unanime, un Eisner award gagné, un thèmpe plus que dans l'air du temps et un graphisme remarqué et original, et pourtant le manque de vente aura obligé les auteurs a clôturer cette série en 3 tomes. Rageant quelque part à la lecture de ce troisième tome même si on se satisfera d'avoir une fin à notre histoire. En effet on sent bien que l'auteur avec 4-5 tomes minimum sous le pied pour faire avancer correctement son histoire, là où ici, la fin semble très très accélérée, laissant bon nombre de questions sans réponses, et nous bousculant beaucoup là où le premier tome se démarquait par son rythme beaucoup plus lent. Invisible Kingdom est au final une bonne petite série comics de science fiction en 3 tomes que je vous recommande tout de même de découvrir, pour son univers et son graphisme original. Et puis bon, au moins on a eu une fin. Dommage quand même en espérant que mon chouchou Bitter Root aux même éditions ne subisse pas le même sort. Autres infos : Type de l'album : Comic Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/invisible-kingdom-tome-3-les-confins-du-monde?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  5. Titre de l'album : Conquêtes - Tome 8 - Neïta Scenariste de l'album : Jean-Luc Istin Dessinateur de l'album : Erion Campanella Avdisha Coloriste : Olivier Héban Editeur de l'album : Soleil Note : Résumé de l'album : Les Croisés, en route pour la planète Jérusalem, se posent sur Neïta où vit une colonie de mineurs. L'inquisiteur Evangelisti découvre que Nazareth Prime est devenue une ville fantôme. Commence alors une enquête qui le mènera au coeur de la mine, auprès d'une entité qui dit s'appeler Yahvé. Alors que les colons réapparaissent dans un état proche de la catatonie, sur Neïta, le mystère s'épaissit... Critique : Chronique réalisée à partir du pdf de lecture et non de la bd Papier. Des différences peuvent être constatées. Vérifiez par vous même en librairie avant tout achat. Qu'il est difficile de se forger son avis sur Conquêtes. J'ai beau savoir que ce n'est plus très original depuis longtemps, que le format one shot ne permet guère de complexité et mise sur une action menée tambour battant, j'ai toujours plaisir à en ouvrir un, et souvent à le lire. Ce tome 8 ne fait pas plus exception à la règle que le 6 ou le 7... On passe toujours un beau moment, graphiquement c'est très soigné, peut être même un peu plus que la plupart des Conquêtes, mais je suis également resté sur ma faim tant l'intrigue aurait pu être plus développée. Et la fin est un petit peu parachutée également. La lassitude viendra-t-elle face à ces histoires individuellement indéniablement réussies, mais collectivement finalement redondantes ? Je ne sais pas y répondre. Après tout l'une de mes meilleurs lectures de SF de cette année reste un tome d'Androïdes, série pour laquelle j'aurais également pu écrire le paragraphe ci-dessus. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/conquetes-tome-8-neita?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  6. The_PoP

    Conquêtes - Tome 8 - Neïta

    Chronique réalisée à partir du pdf de lecture et non de la bd Papier. Des différences peuvent être constatées. Vérifiez par vous même en librairie avant tout achat. Qu'il est difficile de se forger son avis sur Conquêtes. J'ai beau savoir que ce n'est plus très original depuis longtemps, que le format one shot ne permet guère de complexité et mise sur une action menée tambour battant, j'ai toujours plaisir à en ouvrir un, et souvent à le lire. Ce tome 8 ne fait pas plus exception à la règle que le 6 ou le 7... On passe toujours un beau moment, graphiquement c'est très soigné, peut être même un peu plus que la plupart des Conquêtes, mais je suis également resté sur ma faim tant l'intrigue aurait pu être plus développée. Et la fin est un petit peu parachutée également. La lassitude viendra-t-elle face à ces histoires individuellement indéniablement réussies, mais collectivement finalement redondantes ? Je ne sais pas y répondre. Après tout l'une de mes meilleurs lectures de SF de cette année reste un tome d'Androïdes, série pour laquelle j'aurais également pu écrire le paragraphe ci-dessus.
×
×
  • Créer...