Aller au contenu
  • S’inscrire
Phileas

Avant La Quête T.4 : Le Chevalier Bragon

Messages recommandés

[center][url="http://www.servimg.com/image_preview.php?i=673&u=16913139"][img]http://i58.servimg.com/u/f58/16/91/31/39/album-11.jpg[/img][/url][/center]


[b]Avant la Quête [/b]
[b]T.4 : Le chevalier Bragon[/b]

[b]Scénario[/b] : Le Tendre/Loisel
[b]Direction graphique[/b] : Loisel
[b]Dessin[/b] : Mallié
[b]Edition[/b] : Dargaud
[b]Date de publication[/b] : décembre 2013

On me juge souvent trop sévère envers l'[i]Avant Quête[/i]. Du coup, je me dis parfois qu'il se peut effectivement que mon admiration envers la Quête originale m'amène sans cesse à établir une comparaison systématique entre les deux cycles, au détriment de la préquelle sur laquelle je m'acharnerais injustement. Une comparaison qui reste pourtant inévitable. Mais, même en faisant de gros efforts pour en faire abstraction et considérer cette [i]Avant Quête[/i] avec indulgence, le constat reste le même.
Et il est simple : ça se lit (vite), ça s'oublie (aussi vite), ce n'est pas franchement mauvais ni franchement remarquable, les scènes s'enchaînent sans véritables heurts mais de manière totalement prévisible (on les anticipe aisément) et l'émotion est absente de même que le souffle épique.
En un mot : c'est plat et routinier. Je m'ennuie.
Je ne sais même pas si l'on peut vraiment parler d'histoire et pour cause : depuis le tout début de ce second cycle, [b]on a sans cesse l'impression de ne lire que des albums de transition[/b]. Voilà un des gros problèmes de cette préquelle à mon sens. Alors... un ou deux tomes, ça peut encore passer mais voici qu'arrive le quatrième et... on a toujours ce même sentiment d'une laborieuse mise en place mais l'aventure, la Grande Aventure, on l'attend toujours. De même, d'ailleurs, que l'humour qui, en passant, est totalement absent de ce tome.

En lieu et place, les auteurs se concentrent sur la maturation de Bragon, certes importante (c'est tout de même le sujet principal), mais surtout sur une série de (non)événements aussi anecdotiques que répétitifs qui gravitent autour de lui. Car au lieu de lancer (enfin !) Bragon dans l'Aventure après trois tomes de formation, que nous montrent-on une fois celle-ci terminée ? Bragon remonte à l'orée du territoire du Rige (et c'est l'occasion pour fêter son retour), Bragon fait un crochet chez maman (et à nouveau on fête ça !), Bragon revient chez Mara et... ben c'est la fête aussi mais dans un autre style (et autant dire que Mara, toujours aussi coincée dans ses obligations d'héritière, est un personnage définitivement figé voué à ressasser [i]ad vitam[/i] ses frustrations). Toutes ces retrouvailles (pas franchement indispensables) tuent le souffle d'une aventure qui n'en est pas vraiment une et donne le sentiment désagréable d'un repli scénaristique constant par ces aller-retours sans enjeux.
Alors certes, les auteurs nous proposent bien une petite intrigue entre toutes ces scènes banales (avec une sorte de Blanche-Neige menacée par sa belle-mère affiliée aux indécrottables adorateurs du Signe) mais outre le fait que cette histoire de princesse en détresse, vue et revue, n'est guère prenante, lorsque l'aventure semble enfin démarré, on en est à la page... 51.
Encore que... la fin du tome nous coupe l'herbe sous le pied et l'on se demande bien alors pourquoi Bragon et ses compagnons continueraient une aventure/mission qui se termine déjà avant d'avoir vraiment commencé !
Notons enfin que si Bragon possède maintenant une belle prestance (et c'est vraiment le seul point remarquable de l'album), le pauvre Bulrog est réduit au rôle de "groupie" suivant son idole et manquant vraiment de caractère. Un comble pour le redoutable guerrier Llir qu'il deviendra par la suite.

Bref, ce quatrième tome ne m'a pas davantage convaincu que les trois autres, loin de là.
Moins linéaire que le précédent, il n'en est pas plus riche, dense et moins ennuyeux pour autant, la faute venant en partie de ces allers-retours et donc de fatals ressassements empêchant toute réelle progression d'une "vraie" histoire prenante (ce que la sempiternelle menace en filigrane de l'Ordre du Signe n'est pas vraiment)
Quant au dessin, je ne m'étendrai pas des heures sur le sujet, me contentant de dire que je le trouve nettement plus brouillon et moins précis (surtout sur les plans éloignés) que celui d'un Loisel (actuel) ou d'un Aoumri qui nous avait offert un superbe travail sur [i]Le Grimoire des Dieux[/i].

Maintenant que les deux cycles sont à égalité en nombre d'albums, la comparaison (oui, je ne peux m'en empêcher) est d'autant plus flagrante : aux quatres albums de la [i]Quête[/i] contant une aventure riche, foisonnante, pleine d'humour, de personnages marquants et d'émotions fortes, on doit se contenter ici d'un cycle poussif qui se suit sans passion et va encore se "traîner" sur trois albums supplémentaires pour conclure... on ne sait trop quand.
Cette [i]Avant Quête[/i] est à la [i]Quête[/i] originale ce que la prélogie de Star Wars est à la Trilogie classique à mes yeux. La similitude entre ses deux sagas est même étonnante, y compris dans le sentiment d'affadissement et d'ennui général.

[b]Ma note[/b][color="#1C2837"][font="Verdana, Tahoma, Arial,"]:[/font][/color][img]http://www.1001bd.com/tmp/pic/note/2.5.png[/img][color="#1C2837"][font="Verdana, Tahoma, Arial,"] [/font][/color]

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...