Aller au contenu
  • S’inscrire

Cox

Members
  • Compteur de contenus

    972
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

0 Neutral

À propos de Cox

  • Rang
    Eusèbe
  • Date de naissance 15/04/1966
  1. Le scenario est un peu meilleur que le premier tome. Côté défaut, j'ai l'impression de lire une série d'histoires courtes mises bout à bout, il y a un manque de liant entre les différents chapitres. Pour le reste, Jade Lagardère reste une jeune auteure de bande dessinée. Je pense qu'il lui reste une belle marge de progression.
  2. [center][url="https://www.bdfugue.com/compte-a-rebours-tome-1?ref=44"]<img src="https://www.bdfugue.com/media/catalog/product/cache/1/image/400x/17f82f742ffe127f42dca9de82fb58b1/9/7/9782369814498_1_75.jpg" HEIGHT=320 WIDTH=240/>[/url][/center] [b]Série[/b] : Compte à rebours [b]Titre[/b] : Es-Shahid [b]Genre[/b] : Polar [b]Scenario[/b] : Marc Trévidic - Matz [b]Dessin[/b] : Guiseppe Liotti [b]Couleur[/b] : Guiseppe Liotti [b]Pages[/b] : 60 [b]Editeur[/b] : Rue de Sèvre [b]Parution[/b] : 21.03.2018 [b][url=https://www.bdfugue.com/compte-a-rebours-tome-1?ref=44"]Acheter sur bdfugue[/url][/b] [i] Le célèbre ex-juge antiterroriste Marc Trevidic nous entraîne au cœur de la "Guerre à la terreur" dans un triptyque sous haute tension. Un matin, des parents apprennent par téléphone que leur fils est mort en shahid (en martyr). Alors que pendant des années, le service des renseignements pensait que quelques éléments corroborants suffisaient à confirmer la mort d’un soldat de Dieu, Paul Treignac, juge au pôle antiterroriste du Tribunal de Grande Instance de Paris, doute. Et si ce Abou Bakr n’était pas mort, s’il se faisait passer pour mort pour mieux revenir en France et préparer une opération ? Le juge est déterminé. À travers les instances à convaincre et des décisions lourdes de conséquences, comme libérer un jeune jihadiste, Paul Treignac met en place sa chasse à l’homme. [/i] Très bonne surprise du début d'année. J'ai tout d'abord pensé qu'il s'agissait d'un album de super flic sur fond de terrorisme, ben pas tout à fait. L'apport du juge Trévidic est primordial et rend l'ensemble vraisemblable et donc plus prenant. Un premier album qui nous montre qu'utiliser les moyens traditionnels pour lutter contre le terrorisme ne fonctionne pas. De plus les enquêteurs et le juge sont priés d'avoir des résultats conformes aux déclarations des politiques au risque de se voir dessaisir de l'enquête. Matz au scénario est déjà en lui seul un gage de qualité. Le dessin et la coloration de Guiseppe Lotti est également très réussi, je regrette qu'il ne se soit pas lâcher un peu plus dans la scène d'explosion sur le périph. J'attends la suite avec impatience. [b]Ma note[/b]:[img]http://www.1001bd.com/tmp/pic/note/4.5.png[/img] Cox
  3. [center][url="https://www.bdfugue.com/narcisse-tome-3?ref=44"]<img src="https://www.bdfugue.com/media/catalog/product/cache/1/image/400x/17f82f742ffe127f42dca9de82fb58b1/9/7/9782888908074_1_75.jpg" HEIGHT=320 WIDTH=240/>[/url][/center] [b]Série[/b] : Narcisse [b]Titre[/b] : Vents contraires [b]Genre[/b] : Aventure [b]Scenario[/b] : Chanouga [b]Dessin[/b] : Chanouga [b]Couleur[/b] : Chanouga [b]Editeur[/b] : Paquet [b]Page[/b] : 72 [b]Parution[/b] :21/03/2018 [url="https://www.bdfugue.com/narcisse-tome-3?ref=44"][b]Acheter sur BDfugue[/b][/url] [i]Le 20 décembre 1875, un homme de 31 ans passe la porte monumentale de l'Arsenal de Toulon, il vient de débarquer du Jura, navire transport de la Marine Nationale qui le ramène d'Australie via Nouméa. Un groupe de badauds l'attend et l'observe curieux de voir à quoi ressemble ce Narcisse Pelletier que les journaux surnomment le « Sauvage Blanc ». Vents contraires, le dernier volet de la trilogie « Narcisse », inspirée de l'histoire vraie de Narcisse Pelletier, raconte la « troisième vie » du naufragé vendéen, celle d'un homme blanc arraché à sa famille d'adoption aborigène, avec laquelle il a vécu dix-sept années. C'est le récit de son retour à la « civilisation », dans l'ambiance du colonialisme triomphant d'une France où il sera à jamais le blanc qui a commis l'impardonnable : abandonner sa culture, sa religion, pour devenir « sauvage ». [/i] Suite et fin de l'extraordinaire aventure de Narcisse Pelletier, le jeune mousse qui pour survivre a dû vivre au milieu d'une tribu aborigène. Ce troisième tome relate le retour de Narcisse dans la "civilisation" et sa difficulté d'adaptation. Le retour a été des plus chaotiques pour Narcisse qui se voit traiter comme un animal de foire dans toutes les villes qu'il traverse. Les savants le considèrent même comme un handicapé mental lourd et après avoir été traité en héros chez lui, les gens ne voit plus en lui qu'un sauvage. Belle réussite scénaristique. Plus belle réussite graphique avec des dessins magnifique et avec une forte coloration bleue - verte magnifique. Belle conclusion pour cette biographie. [b]note[/b] :[img]http://www.1001bd.com/tmp/pic/note/4.5.png[/img] Cox
  4. [center][url="https://www.bdfugue.com/la-brigade-verhoeven-t1-rosie?ref=44"]<img src="https://www.bdfugue.com/media/catalog/product/cache/1/image/400x/17f82f742ffe127f42dca9de82fb58b1/9/7/9782369813118_1_75.jpg" HEIGHT=320 WIDTH=240/>[/url][/center] [b]Série[/b] : Brigade Verhoeven [b]Titre[/b] : Rosie [b]Genre[/b] : Polar [b]Scenario[/b] : Pascal Bertho d'après le roman de Pierre Lemaitre [b]Dessin[/b] : Yannick Corboz [b]Couleur[/b] : Sébastien Bouët - Fabien Blanchot [b]Pages[/b] : 76 [b]Editeur[/b] : Rue de Sèvres [b]Parution[/b] : 10/01/2018 [url="https://www.bdfugue.com/la-brigade-verhoeven-t1-rosie?ref=44"][b]Acheter sur BDfugue[/b][/url] [i]Une série policière tirée des romans à succès de Pierre Lemaître : " La bombe a convenablement fonctionné ; sur ce plan, il a tout lieu d'être satisfait. Les rescapés tentent déjà de secourir les victimes restées au sol. Jean s'engouffre dans le métro. Lui ne va secourir personne. Il est le poseur de bombes. " Jean Garnier – pour l'état civil, il est John Garnier, n'a plus rien à perdre dans la vie : sa mère est en prison, sa petite amie a été tuée et il n'a plus de travail. Ce qu'il veut est bien simple : un passeport et des billets d'avion pour sa mère et lui pour l'Australie et cinq millions d'euros. Il ne parlera en outre qu'au commissaire Camille Verhoeven, sinon il fait sauter les six autres obus qu'il a disséminés un peu partout... Camille Verhoeven né hypotrophique, ne mesure que 1,45 m. C'est un homme solitaire, discret, et appliqué. L'expérience lui a permis de réunir une équipe hétéroclite et efficace, composée de Louis, le riche élégant, d'Armand, le radin méticuleux et de Jean-Claude, le joueur, coureur de jupons. Cette singulière brigade parviendra-t-elle à déjouer le piège tendu ? [/i] Pierre Lemaître n'est pas tout a fait un inconnu dans le monde de la bande dessinée, puisqu'il est l'auteur de l'excellent "Au revoir là-haut", un album encensé par tous les critiques de la bande dessinée. Un de ses roman est a nouveau adapté en bande dessinée et je dois dire qu'il s'agit d'une très belle réussite à mes yeux. On y fait la connaissance d'un inspecteur de police hypotrophique et qui en fait un gros complexe. On y retrouve un jeu de vérité - mensonge entre le policier et le poseur de bombe qui fait penser au film "Garde à Vue" avec Lino Ventura et Michel Serrault. On notera aussi le fil rouge qui lie les deux "héros" le poseur de bombe et le policier qui est la relation particulière qu'ils entretenaient avec leur mère, trop possessive pour le poseur de bombe et très distante pour le policier. Que dire du dessin de Yannick Corboz, il est excellent dans la droite ligne de sa série précédente : "L'assassin qu'elle mérite". Superbe album. [b]note[/b] :[img]http://www.1001bd.com/tmp/pic/note/5.0.png[/img] Cox
  5. Cox

    Fog - Livre 2/2

    [center][url="https://www.bdfugue.com/fog-livre-2?ref=44"]<img src="https://www.bdfugue.com/media/catalog/product/cache/1/image/400x/17f82f742ffe127f42dca9de82fb58b1/9/7/9791092499513.jpg" HEIGHT=320 WIDTH=240/>[/url][/center] [b]Série[/b] : Fog [b]Titre[/b] : Livre 2/2 [b]Genre[/b] : Thriller, mystique [b]Scenario[/b] : Roger Seiter [b]Dessin[/b] : Cyril Bonin [b]Couleur[/b] : Cyril Bonin [b]Pages[/b] :272 [b]Editeur[/b] : Les Editions du Long Bec [b]Parution[/b] : 16/06/2017 [url="https://www.bdfugue.com/fog-livre-2?ref=44"][b]Acheter sur BDfugue[/b][/url] [i]Cette Intégrale grand format reprend les quatre derniers épisodes de la série Fog. Ruppert Graves et Mary Launceston, sont de retour... Dans ce deuxième volume de l'intégrale de Fog (le premier volume est paru en août 2016), nos deux héros enquêtent d'abord dans les Highlands, sur fond d'antagonisme entre l'Angleterre et l'Écosse. Leur but : retrouver l'identité d'une mystérieuse amnésique. Mais bientôt, ils découvrent que son cas n'est pas isolé... Entre intrigue policière et complot, aux frontières du fantastique, le troisième cycle de Fog s'achève dans une incroyable bataille aérienne... Dans le second diptyque contenu dans ce volume, Graves et Launceston replongent dans les bas-fonds londoniens. Confrontés à la pègre locale, à un étrange justicier tout droit sorti de la tombe secrète d'un pharaon égyptien, mais aussi à plusieurs personnages récurrents du premier cycle, Graves et Launceston bouclent la boucle. C'est avec ce mélange d'aventures archéologiques et d'enquête policière, clin d'oeil à Howard Carter et au trésor de Toutankhamon, que l'épopée Fog se conclut... Fog a connu un important succès tant public que critique et a reçu plusieurs prix (notamment le « Prix Découverte » au festival de Sierre et le « Prix du meilleur scénario » au festival de Chambéry). Menée de main de maître, cette série aux innombrables qualités narratives et graphiques a fait date. Notre intégrale en deux volumes a été conçue pour lui rendre l'hommage qu'elle mérite. [/i] Superbe deuxième tome de cette intégrale de la série Fog. Tout y est les explications dans un premier temps de Roger Seiter sur les idées de départ des scénario ainsi que l'explication de l'ambiance. Cyril Bonin quant à lui nous explique les différents styles de techniques et leurs évolutions au fil des albums. On ne peut que se réjouir de la réédition de ces albums. Un agréable moment de bande dessinée. Le point faible, c'est sans doute une présence plus faible de Mary Launceston dans la deuxième histoire, mais bon cela peut se comprendre car la belle est enceinte. Il s'agit d'une des séries que tout amateurs de bande dessinée se doit d'avoir lu, au même titre que les classique ou que Murena [b]note[/b] :[img]http://www.1001bd.com/tmp/pic/note/5.0.png[/img] Cox
  6. [center][url="https://www.bdfugue.com/colonisation-tome-1?ref=44"]<img src="https://www.bdfugue.com/media/catalog/product/cache/1/image/400x/17f82f742ffe127f42dca9de82fb58b1/9/7/9782723499187_1_75.jpg" HEIGHT=320 WIDTH=240/>[/url][/center] [b]Série[/b] : Colonisation [b]Titre[/b] : Les naufragés de l'espace [b]Genre[/b] : Esotérisme - Thriller [b]Scenario[/b] : Denis-Pierre Filippi [b]Dessin[/b] : Vicenzo Cucca [b]Couleur[/b] :Fabio Marinacci [b]Pages[/b] : 48 [b]Editeur[/b] : Glénat [b]Parution[/b] : 10.01.2018 [b][url=https://www.bdfugue.com/colonisation-tome-1?ref=44"]Acheter sur bdfugue[/url][/b] [i] Le futur. Pour faire face à une surpopulation devenue ingérable, l’humanité envoie une multitude de vaisseaux spatiaux à travers la galaxie. À leurs bords, des équipages de colons ayant pour but de permettre à l’homme de survivre, ailleurs. Quelque temps après le lancement de cet exode, une civilisation extraterrestre se manifeste : les Atils. Pacifistes et bienveillants, ils partagent avec les humains leur technologie de déplacement bien plus avancée et leur permettent de s’implanter avec eux sur une quantité d’autres mondes. Beaucoup des premières nefs demeurent alors introuvables, perdues dans l’immensité de l’espace. Le temps passant, la cohabitation avec les Atils s’avère ne pas être du goût de tous. Certains représentants des deux peuples finissent par se rassembler, allant jusqu’à essayer de capturer les nefs des premiers colons échouées dans l’univers pour vendre leur contenu à prix d’or sur le marché noir. On les appelle les Écumeurs. C’est pour retrouver les nefs des premiers colons et s’opposer à ces extrémistes d’un nouveau genre que l’Agence forme ses unités d’élite dans laquelle Milla Aygon s’est engagée. Mais lorsqu’elle et son équipe secourent l’officier Clarence Sternis, colon de première génération, aucun d’entre eux n’imagine que leur mission pourrait bien faire basculer le destin de deux civilisations... Dans la grande tradition du genre, Colonisation est un space opera qui explore aussi bien les recoins obscurs de l’univers que ceux de l’âme humaine. Un récit de SF moderne à grand spectacle porté par une équipe de héros charismatiques, dans la lignée de la récente série The Expanse [/i] Bon je vais pas vous mentir, je n'ai absolument pas accrocher à cette bande dessinée. Une équipe part à la recherche des premiers colons partie dans l'espace et chaque fois qu'il découvre un vaisseau, c'est un nouveau monde, une nouvelle société qu'il découvre. Voilà vous avez compris le principe de la série, chaque vaisseau a découvert un autre monde et la population de ces vaisseau ont évolué différemment. On y agrémente avec des méchants pilleurs de vaisseau et le tour est joué. L'avantage de ce principe c'est qu'elle laisse pratiquement libre cours à l'imagination du dessinateur pour créer des mondes extra-terrestres à chaque fois différents. Un dessin semi réaliste qui promet de belles choses Mais comme je l'ai dit pas pour moi, peut-être que d'autres y trouveront leurs bonheurs. [b]Ma note[/b]:[img]http://www.1001bd.com/tmp/pic/note/2.0.png[/img] Cox
  7. [center][url="https://www.bdfugue.com/michel-ange-tome-2?ref=44"]<img src="https://www.bdfugue.com/media/catalog/product/cache/1/image/400x/17f82f742ffe127f42dca9de82fb58b1/9/7/9782344009987_1_75.jpg" HEIGHT=320 WIDTH=240/>[/url][/center] [b]Série[/b] : Michel-Ange [b]Titre[/b] : Le banquet des damnés [b]Genre[/b] : Esotérisme - Thriller [b]Scenario[/b] : Eric Adam d'après le roman de Didier Convard [b]Dessin[/b] : Thibaud de Rochebrune [b]Couleur[/b] : Delf [b]Pages[/b] : 48 [b]Editeur[/b] : Glénat [b]Parution[/b] : 13.09.2017 [b][url=https://www.bdfugue.com/michel-ange-tome-2?ref=44"]Acheter sur bdfugue[/url][/b] [i] Sous la beauté de l'Art, les secrets de l'Histoire... 1508. Une sordide affaire de meurtres secoue Milan. Qui est cet étrange bourreau qui décapite ses victimes à la hache d'arme, et quelle hideuse apparence cache-t-il sous ses bandages ? Pourquoi signe-t-il ses crimes VENIT IUSTITIAE SOL - Le soleil de la justice a brillé ? Et pourquoi Michelangelo Buonarroti a-t-il décidé de s'y rendre à la suite d'une mystérieuse convocation, abandonnant sa fresque de la Chapelle de Sixte ? Éprouvé par l'enquête et victime d'une attaque cardiaque, le prévôt Vittore, seul capable de résoudre ces énigmes, reste alité. Et pendant ce temps, les têtes continuent de tomber... À l'instar de Vinci, Michel-Ange est un thriller ésotérique formant une évocation saisissante de la Renaissance italienne, période de bouillonnement artistique, politique et religieux. Éric Adam adapte le roman de Dider Convard dans un diptyque dessiné de main de maître par le trait réaliste et élégant de Thibaud de Rochebrune. [/i] Deuxième tome de l'adaptation du roman de Didier Convard en bandes dessinées. Un deuxième tome qui voit un personnage plus que secondaire dans le premier tome prendre de la valeur au point de donner le titre de la série : il s'agit de Michel-Ange. En effet le célèbre peintre devient peu à peu le personnage secondaire principal de l'album voire même le principal puisque c'est lui qui conclut l'album. La série policière continue de nous tenir en haleine avec de nombreux rebondissements. Le dessin de Thibaut de Rochebrune reste de qualité et accompagne parfaitement le très bon scénario. L'ensemble est très divertissant mais je conseille vivement de lire les deux tomes à la suite. [b]Ma note[/b]:[img]http://www.1001bd.com/tmp/pic/note/4.0.png[/img] Cox
  8. [center][url="https://www.bdfugue.com/michel-ange-tome-1?ref=44"]<img src="https://www.bdfugue.com/media/catalog/product/cache/1/image/400x/17f82f742ffe127f42dca9de82fb58b1/9/7/9782723499750_1_75.jpg" HEIGHT=320 WIDTH=240/>[/url][/center] [b]Série[/b] : Michel-Ange [b]Titre[/b] : Le banquet des damnés [b]Genre[/b] : Thriller - Esotérisme [b]Scenario[/b] : Eric Adam d'après le roman de Didier Convard [b]Dessin[/b] : Thibaud de Rochebrune [b]Couleur[/b] : Delf [b]Pages[/b] : 48 [b]Editeur[/b] : Glénat [b]Parution[/b] : 31.05.2017 [b][url=https://www.bdfugue.com/michel-ange-tome-1?ref=44"]Acheter sur bdfugue[/url][/b] [i] Milan, 1508. Un matin d'avril, la tête d'un architecte récemment installé en ville est retrouvée dans le baptistère de Saint-Ambroise. Chargé d'enquêter sur cette affaire, le prévôt Vittore, pourtant connu dans toute l'Italie pour sa brillante intelligence, est bien en peine d'en démêler les fils. Rien dans ce meurtre n'est ordinaire. Ni l'attitude de l'évêque de Milan, qui semble redouter le pire des cataclysmes, ni l'arrivée subite du célèbre Michelangelo, qui a dû pour cela abandonner la fresque qu'il est en train de peindre à Rome, dans la chapelle de Sixte. Mais le plus troublant demeure ce plat d'argent où reposait la tête tranchée, et sur lequel sont grossièrement gravés ces trois mots : VENIT IUSTITIAE SOL – Le Soleil de Justice a brillé. Après Vinci, Didier Convard nous surprend une nouvelle fois avec ce thriller historique formant une évocation saisissante de la Renaissance italienne, période de bouillonnement artistique, politique et religieux. Un diptyque dessiné de main de maître par le trait réaliste et élégant de Thibaud de Rochebrune. [/i] Eric Adam adapte le roman de Didier Convard en bandes dessinées. Tout d'abord on nous parle dans la description d'ésotérisme, mais on dot l'avouer elle est peu présente, elle est remplacée par la forme dévoyée de la religion du Moyen-Âge, où les cardinaux et les évêques étaient avant tout des politiques déguisés. On est pris d'entrée par l'histoire avec des personnages bien mis en valeur. Le dessin de Thibaud de Rochebrune semi réaliste accompagne parfaitement le scénario. Un bon polar se situant au début de la Renaissance italienne qui nous permet de passer un bon moment de lecture. [b]Ma note[/b] :[img]http://www.1001bd.com/tmp/pic/note/4.0.png[/img] Cox
  9. Cox

    Metallica

    Graphiquement des dessins réalistes en noir et blanc qui n'est là que pour accompagner la narration. Un dessinateur qui n'hésite pas à faire des dessins sur des doubles pages etc... J'aimerai revoir le dessinateur dans quelque chose d'autre comme un polar bien sombre. Je pense qu'il y ferait des merveilles.
  10. [center][url="https://www.bdfugue.com/caroline-baldwin-tome-17?ref=44"]<img src="https://www.bdfugue.com/media/catalog/product/cache/1/image/400x/17f82f742ffe127f42dca9de82fb58b1/9/7/9782888908685_1_75.jpg" HEIGHT=320 WIDTH=240/>[/url][/center] [b]Série[/b] : Caroline Baldwin [b]Titre[/b] : Narco-Tango [b]Genre[/b] : Aventure [b]Scenario[/b] : André Taymans [b]Dessin[/b] : André Taymans [b]Couleur[/b] : Studio Sept B [b]Editeur[/b] : Paquet [b]Parution[/b] : 29/11/2017 [b][url=https://www.bdfugue.com/caroline-baldwin-tome-17?ref=44"]Acheter sur bdfugue[/url][/b] [i]Montréal. Le printemps est arrivé. Les papillons virevoltent dans le ciel tandis que des couples de danseurs ont repris possession des allées des parcs municipaux pour s'adonner a leur passion du tango-libre. Mais tout n'est pas rose pour autant dans la belle province. Une nouvelle drogue a fait son apparition, causant des ravages dans le milieu des toxicomanes et de la prostitution. C'est dans ce cadre bucolique que nous retrouvons Caroline Baldwin, enquêtrice chez Wilson Investigation, sur les traces d'un certain Juan Zalamea. Celui-ci, brillant scientifique, n'a plus donné signe de vie au laboratoire pharmaceutique qui l'emploie. Le plus gênant est qu'il a emporté avec lui quelques documents sensibles qui, aux dires du laboratoire, pourraient bien intéresser ses concurrents... Narco-Tango est la dix-septième enquête de Caroline Baldwin. [/i] Résurrection d'une série que j'avais pensé disparu à jamais. Caroline Baldwin avait été plus ou moins été abandonné par l'auteur car des projets pour une série télévisée avait été mis dans les tuyaux. mais le projet fut abandonné quelques années plus tard. André Taymans se sert d'un évènement réel, la résurection d'une plante disparue depuis des milliers d'années comme trame de fond. Le scénario est un peu trop léger à mon goût, mais j'éprouve énormément de plaisir à retrouver une des héroïne préférée. A quand la résurrection de Rubine. Sympa [b]Ma note[/b] :[img]http://www.1001bd.com/tmp/pic/note/3.0.png[/img] Cox
  11. Cox

    Matin De Canicule

    [center][url="https://www.bdfugue.com/matin-de-canicule?ref=44"]<IMG SRC="https://www.bdfugue.com/media/catalog/product/cache/1/image/400x/17f82f742ffe127f42dca9de82fb58b1/9/7/9782889320530_1_75_1.jpg" HEIGHT=360 WIDTH=240/>[/url][/center] [b]Titre[/b] : Matin de canicule [b]Genre[/b] : Polar [b]Scenario[/b] : Didier Daeninckx [b]Dessin[/b] : Mako [b]Couleur[/b] : Julia Weber [b]Editeur[/b] : EP [b]Page[/b] : 64 [b]Parution[/b] :05/04/2017 [url="https://www.bdfugue.com/matin-de-canicule?ref=44"][b]Acheter sur BDfugue[/b][/url] [i]Producteur de films documentaires, Vincent quitte Paris en proie à la canicule pour aller recevoir un Prix attribué par un festival lillois. Sur le périphérique, il est témoin d'un accident au cours duquel un motard perd un bras puis la vie. Alors que Vincent tente de reprendre ses esprits près de la porte de Montreuil, là-même où il a passé son adolescence, le passé le rattrape. La rencontre d'une danseuse de flamenco, véritable réincarnation d'un amour de jeunesse, se termine tragiquement. Vincent est accusé de son assassinat par un ancien camarade de lycée devenu flic, avant que la mort du motard, sur le périphérique, ne lui revienne en pleine figure. [/i] J'avais bien aimé, le couple Daeninks - Mako dans leur précédents albums. Malheureusement, celui-ci il y a un truc qui ne fonctionne pas. Le nombre de hasards et de coïncidences sont trop nombreux pour que l'histoire tienne la route. Côté dessin l'ensemble est correcte, mais la faiblesse du scénario ne permet pas d'en apprécier toute la qualité. La bande dessinée reste un ensemble dessin le scénario. Grosse déception pour ma part. [b]note[/b] :[img]http://www.1001bd.com/tmp/pic/note/1.5.png[/img] Cox
  12. [center][url="https://www.bdfugue.com/jonas-fink-tome-2-le-libraire-de-prague-140215?ref=44"]<img src="https://www.bdfugue.com/media/catalog/product/cache/1/image/400x/17f82f742ffe127f42dca9de82fb58b1/9/7/9782203100688_1_75.jpg" HEIGHT=320 WIDTH=240/>[/url][/center] [b]Série[/b] : Jonas Fink [b]Titre[/b] : Le libraire de Prague [b]Genre[/b] : Bd historique [b]Scenario[/b] : Vittorio Giardino [b]Dessin[/b] : Vittorio Giardino [b]Couleur[/b] : Vittorio Giardino [b]Pages[/b] : 178 [b]Editeur[/b] : Casterman [b]Parution[/b] : 10.01.2018 [b][url=https://www.bdfugue.com/jonas-fink-tome-2-le-libraire-de-prague-140215?ref=44"]Acheter sur bdfugue[/url][/b] [i] Août 1968, Jonas Fink a 29 ans, une librairie et une petite amie. Mais alors qu'un vent de liberté souffle sur la région communiste depuis le printemps, le passé du jeune homme resurgit : Tatjana, son amour de jeunesse, est de retour à Prague. La conclusion tant attendue du chef-d'oeuvre de Giardino. [/i] Une vingtaine d'année après le début de son œuvre Jonas Fink, Vittorio Giardino y apporte une conclusion. Le récit de cette conclusion se déroule en deux partie, La première et la pus importante est consacrée au printemps de Prague, de l'espoir qu'elle a suscité auprès de la population chèque et sa répression par les armées du bloc de l'Est. La seconde se situe un quart de siècle plus tard après la chute du mur de Berlin et de l'implosion du bloc communiste. On y parle de la joie d'être enfin libre mais aussi des difficultés du à cette libéralisation et de la nostalgie de l'ancien système. Très belle conclusion a cette histoire. [b]Ma note[/b]:[img]http://www.1001bd.com/tmp/pic/note/4.0.png[/img] Cox
  13. [center][url="https://www.bdfugue.com/jonas-fink-tome-1-ennemi-du-peuple-ned?ref=44"]<img src="https://www.bdfugue.com/media/catalog/product/cache/1/image/400x/17f82f742ffe127f42dca9de82fb58b1/9/7/9782203100664_1_75.jpg" HEIGHT=320 WIDTH=240/>[/url][/center] [b]Série[/b] : Jonas Fink [b]Titre[/b] : Ennemi du peuple [b]Genre[/b] : Bd historique [b]Scenario[/b] : Vittorio Giardino [b]Dessin[/b] : Vittorio Giardino [b]Couleur[/b] : Vittorio Giardino [b]Pages[/b] : 160 [b]Editeur[/b] : Casterman [b]Parution[/b] : 10.01.2018 [b][url=https://www.bdfugue.com/jonas-fink-tome-1-ennemi-du-peuple-ned?ref=44"]Acheter sur bdfugue[/url][/b] [i]Une dénonciation poignante du système totalitaire qui régnait derrière le rideau de fer. Prague, automne 1950. Jonas a 11 ans quand son père est arrêté par la police politique du régime. Déclaré "ennemi du peuple", il est chassé de l'école et doit trouver un travail pour subsister. L'insouciance de l'enfance lui est désormais interdite. Une dénonciation poignante du système totalitaire de l'ancien bloc de l'Est, prix du meilleur album au festival d'Angoulême 1995. [/i] Reprise des deux premiers tomes parus, il y a une vingtaine d'années. Dans cet album, Giardino nous raconte le quotidien de quelques d'un jeune homme qui se voit toutes les portes se refermer devant lui parce qu'il est le fils d'un intellectuel juif. Il dénonce le communisme et sa vision de l'homme qui n'a rien à envier au nazisme, séquestration arbitraire, surveillance des uns par les autres, marché noir, etc... Système qu'il connaît un peu pour avoir été envoyé par son entreprise de l'autre côté du rideau de fer. Le style de Giardino, reconnaissable entre mille, est relativement proche du classique franco belge. Une tranche d'histoire qu'il convient de lire ou de relire. [b]Ma note[/b]:[img]http://www.1001bd.com/tmp/pic/note/3.5.png[/img] Cox
  14. [center][url="https://www.bdfugue.com/lonesome-tome-1-la-piste-du-precheur?ref=44"]<img src="https://www.bdfugue.com/media/catalog/product/cache/1/image/400x/17f82f742ffe127f42dca9de82fb58b1/9/7/9782803671045_1_75.jpg" HEIGHT=320 WIDTH=240/>[/url][/center] [b]Série[/b] : Lonesome [b]Titre[/b] : La piste du prêcheur [b]Genre[/b] : Western [b]Scenario[/b] : Yves Swolfs [b]Dessin[/b] : Yves Swolfs [b]Couleur[/b] : Julie Swolfs [b]Pages[/b] : 56 [b]Editeur[/b] : Le Lombard [b]Parution[/b] : 12.01.2018 [b][url=https://www.bdfugue.com/lonesome-tome-1-la-piste-du-precheur?ref=44"]Acheter sur bdfugue[/url][/b] [i]Kansas, janvier 1861, à quelques mois du début de la Guerre de Sécession, le prêcheur Markham et sa horde de fanatiques font régner la terreur tout au long de la frontière avec l'état voisin du Missouri... Un cavalier sans nom les suit à la trace. Des plaines enneigées du Middle West jusqu'aux ruelles sombres de New York, la quête de vengeance et d'identité entraînera le cavalier dans un affrontement dantesque, aux confins du surnaturel. [/i] On va résumer vite fait, ceux qui sont fans des westerns avec Clint Eastwood en justicier ténébreux vont adorer, les autres vont peut-être avoir un peu plus de mal. Le créateur de Durango se lance dans une nouvelle série qui rend hommage aux westerns susdit. Des méchants bien méchants qui sous couvert de servir Dieux vont organiser toute une série de massacre. La différence notable est qu'ils sont nordistes. Autant que je me rappelle a chaque fois où la guerre e Sécession était mentionné, les méchants étaient plutôt dans l'autre camp, esclavagiste oblige. Le dessin d'Yves Swolfs reste l'un des tout meilleurs de la bande dessinée. C'est album, même s'il ne renouvelle pas le genre, nous permet de passer un bon moment et c'est bien là l'essentiel. [b]Ma note[/b]:[img]http://www.1001bd.com/tmp/pic/note/3.5.png[/img] Cox
  15. [center][url="https://www.bdfugue.com/la-cite-des-trois-saints?ref=44"]<IMG SRC="https://www.bdfugue.com/media/catalog/product/cache/1/image/400x/17f82f742ffe127f42dca9de82fb58b1/9/7/9782377310302_1_75.jpg" HEIGHT=360 WIDTH=240/>[/url][/center] [b]Titre[/b] : La cité des trois saints [b]Genre[/b] : Bd Polar [b]Scenario[/b] : Stefano Nardella [b]Dessin[/b] : Vincenzo Bizzarri [b]Couleur[/b] : Vinzenso Bizzarri [b]Editeur[/b] : Sarbacane [b]Page[/b] : 192 [b]Parution[/b] :04/10/2017 [url="https://www.bdfugue.com/la-cite-des-trois-saints?ref=44"][b]Acheter sur BDfugue[/b][/url] [i]Nicà est un petit revendeur de drogue qui s'est fait renvoyer de son lycée situé dans une petite ville de l'Italie du Sud gangrénée par la mafia. Il sort avec Titti, une jeune fille de son âge, mais les deux frères jumeaux de celle-ci - mauvais garçons hyper violents et limités - ne veulent pas qu'il la fréquente. U'Boxer, ancien boxeur devenu toxico, humilie Nicà devant sa fiancée. Dès lors, le jeune homme n'a plus qu'une idée en tête : se venger. Cependant, si U'Boxer fait peur à tout le monde avec sa carrure impressionnante et son mauvais caractère, il tremble quand le chef de la mafia locale le convoque. Ce dernier lui reproche d'avoir nui à ses intérêts et, en échange de sa clémence, il lui demande de l'aider à truquer un match de boxe. U'Boxer accepte, mais tout cela lui rappelle cruellement la façon dont il a gâché sa propre carrière, en « se couchant » pour de l'argent.... Les destins de plusieurs personnages se croisent et s'accomplissent pendant la fête des trois saints patrons du pays. La tension monte. Les armes sortent des placards. Les comptes vont se régler dans le sang.[/i] Tout d'abord, je ne suis pas particulièrement fan du dessin réaliste "italien" est c'est donc avec un peu de recul que je me suis lancé dans la lecture de cet album. Cependant je voulais faire une nouvelle tentative, mais je continue a avoir du mal avec le dessin, mais ça c'est avant tout personnel. Niveau scénario, j'ai bien apprécié, on est du niveau des bons polars noirs, avec un petit plus puisque les méchants se situent sur trois niveau différents, les maffieux, les repentis (mais passé est très présent) et les jeunes loups qui sont plutôt petites frappes de quartier que mafiosos. Ces mondes vont se heurter afin de redéfinir les "priorités" de chaque parties. Le tout est bien amené. Un bon petit moment malgré le dessin. [b]note[/b] :[img]http://www.1001bd.com/tmp/pic/note/3.0.png[/img] Cox
×
×
  • Créer...