Aller au contenu
  • S’inscrire

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'culte'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Les forums BD
    • Toute la BD
    • Projets participatifs
    • Petites Annonces BD
    • Liens BD vers ailleurs
  • Et si on parlait d'autre chose que la bande dessinée ?
    • Améliorons 1001BD
    • Films et séries TV
    • 1001 Jeux Video
    • Livres - Musique - Spectacles - Théatre - Musées
    • 1001 choses à dire
  • TEAM

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui contiennent…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


23 résultats trouvés

  1. poseidon2

    Naruto édition Hokage t1

    Tout le monde connais Naruto non ? Enfin sauf les nouvelles générations de manga ? Moi j'ai vu tous les animés (enfin ceux qui n'étaient pas des filler) mais je n'avais pas lu le manga donc quand j'ai appris la sortie de cette édition Hokage je me suis dit : chouette je vais pouvoir me faire une collection de Naruto à moindre prix. Et la petite déception : en fait, il n'y a aucun intérêt financier à prendre ce Naruto édition Hokage. Le prix est exactement le double du prix du manga pour un double tome. On aurait aimé une petite réduction de prix comme sur les "star édition". Si l'histoire est la même, le format est lui quand même très sympathique. J'avais peur que les grandes cases portent plus préjudice qu'autre chose aux dessins, mais en fait pas du tout. Le manga fourmille de petits détails auxquels je n'avais pas prêté attention dans l'animé. De plus, ce tome est agrémenté de planche en couleur, de croquis et de la nouvelle ayant permis de présenter le projet Naruto en 1997. Finalement, on se retrouve avec un format agréable à lire pour une vraie version collector qui justifie presque que le prix ne baisse pas. Vu comment mes enfants se sont rué dessus à l'arrivée du manga, je pense continuer cette édition dont la parution est prévue à 1 tome par moi et a 36 tomes en tout.
  2. Titre de l'album : Naruto édition Hokage t1 Scenariste de l'album : Masashi Kishimoto Dessinateur de l'album : Masashi Kishimoto Coloriste : Editeur de l'album : Kana Note : Résumé de l'album : Une toute nouvelle édition pour 2022, en grand format avec pages couleurs et bonus. Dans le village de Konoha sévit Naruto, le pire garnement de l'école des ninjas ! Son passe-temps favori ? Faire les quatre cents coups ! Mais Naruto a aussi un rêve démesuré : devenir le plus puissant ninja de son village. Seulement voilà, un grand mystère plane autour de ce garçon... "Un jour, je deviendrai Hokage, moi aussi !" Critique : Tout le monde connais Naruto non ? Enfin sauf les nouvelles générations de manga ? Moi j'ai vu tous les animés (enfin ceux qui n'étaient pas des filler) mais je n'avais pas lu le manga donc quand j'ai appris la sortie de cette édition Hokage je me suis dit : chouette je vais pouvoir me faire une collection de Naruto à moindre prix. Et la petite déception : en fait, il n'y a aucun intérêt financier à prendre ce Naruto édition Hokage. Le prix est exactement le double du prix du manga pour un double tome. On aurait aimé une petite réduction de prix comme sur les "star édition". Si l'histoire est la même, le format est lui quand même très sympathique. J'avais peur que les grandes cases portent plus préjudice qu'autre chose aux dessins, mais en fait pas du tout. Le manga fourmille de petits détails auxquels je n'avais pas prêté attention dans l'animé. De plus, ce tome est agrémenté de planche en couleur, de croquis et de la nouvelle ayant permis de présenter le projet Naruto en 1997. Finalement, on se retrouve avec un format agréable à lire pour une vraie version collector qui justifie presque que le prix ne baisse pas. Vu comment mes enfants se sont rué dessus à l'arrivée du manga, je pense continuer cette édition dont la parution est prévue à 1 tome par moi et a 36 tomes en tout. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/naruto-edition-hokage-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  3. poseidon2

    Shaman king star edition t13

    Et un tome 13 qui repart à fond la caisse ! un ! Apes deux tomes de tentations et d'hésitations (manque la fascination pour ceux qui aiment les loup garous) notre Shaman Fight repart de plus belle avec des forces en présences changées par ce qu'il s'est passé en coulisse. Les X-law ont perdu leur mojo et c'est l'équipe de Ren qui commence ... et qui commence par nous surprendre ! Les combats sont vraiment surprenants. Là où je m'attendais à voir de combats à rallonge sur des équipes forcement équilibrés, on se retrouve avec des combats au final assez rapides mais montrant que les personnages ont évolués entre le premier et le deuxième tour. On a donc hâte de voir ce que cela va donner avec l'équipe de Yo dans le prochain tome !
  4. Titre de l'album : Shaman king star edition t13 Scenariste de l'album : Hiroyuki Takei Dessinateur de l'album : Hiroyuki Takei Coloriste : Editeur de l'album : Kana Note : Résumé de l'album : Yoh Asakura, jeune garçon à l'allure nonchalante, se révèle être un shaman qui communique avec les morts. Il est à la recherche d'un fantôme pour devenir un jour Shaman King, seul être qui puisse fusionner avec le "Great Spirit" et ainsi obtenir une puissance sans limite... Mais pour cela, il devra participer au Shaman Fight, tournoi ayant lieu tous les 500 ans et qui détermine le Shaman King. Pour y parvenir, il devra affronter d'autres shamans et leurs esprits dont les motivations ne sont pas toujours très nobles... Critique : Et un tome 13 qui repart à fond la caisse ! un ! Apes deux tomes de tentations et d'hésitations (manque la fascination pour ceux qui aiment les loup garous) notre Shaman Fight repart de plus belle avec des forces en présences changées par ce qu'il s'est passé en coulisse. Les X-law ont perdu leur mojo et c'est l'équipe de Ren qui commence ... et qui commence par nous surprendre ! Les combats sont vraiment surprenants. Là où je m'attendais à voir de combats à rallonge sur des équipes forcement équilibrés, on se retrouve avec des combats au final assez rapides mais montrant que les personnages ont évolués entre le premier et le deuxième tour. On a donc hâte de voir ce que cela va donner avec l'équipe de Yo dans le prochain tome ! Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/shaman-king-star-edition-tome-13?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  5. poseidon2

    Shaman king t12

    A 5 tomes de la fin de la réédition, ce tome 12 marque la fin de la transition dans notre Shaman fight et donc le début de la fin comme on dit. Ce tome finit les réflexions de notre auteur au travers de ses différents personnages. On connait les différents points de vue et les différentes motivations et la combats en lui-même va repartir de plus belle dans le prochain tome. Comme certains le savent, ce tome regroupe ce qui a "perdu" la série lors de sa sortie initiale. En effet ce côté réflexion sur la vie et ce côté "tout le monde a un bon côté et il est possible de sauver tout le monde" avaient mis un frein à la série original et l'auteur avait été "obligé" de terminer le plus rapidement possible sa série faute de ventes acceptables. Heureusement pour nous il a réécrit la fin qui sera celle de cette star Edition. Fin qui commence par la reprise du Shaman Fight au prochain tome.
  6. poseidon2

    Shaman king t12

    Titre de l'album : Shaman king t12 Scenariste de l'album : Hiroyuki Takei Dessinateur de l'album : Hiroyuki Takei Coloriste : Editeur de l'album : Kana Note : Résumé de l'album : Yoh a abandonné le Shaman Fight en échange d'une promesse faite à Maiden afin qu'elle ressuscite Ren. Mais la situation s'est envenimée : Redseb a tué Chocolove pour venger la mort de son père. Malheureusement, Yoh et ses amis sont arrivés trop tard sur les lieux... Et comme un malheur n'arrive jamais seul, les voilà à présent de nouveau face à la bande de Hao ! Critique : A 5 tomes de la fin de la réédition, ce tome 12 marque la fin de la transition dans notre Shaman fight et donc le début de la fin comme on dit. Ce tome finit les réflexions de notre auteur au travers de ses différents personnages. On connait les différents points de vue et les différentes motivations et la combats en lui-même va repartir de plus belle dans le prochain tome. Comme certains le savent, ce tome regroupe ce qui a "perdu" la série lors de sa sortie initiale. En effet ce côté réflexion sur la vie et ce côté "tout le monde a un bon côté et il est possible de sauver tout le monde" avaient mis un frein à la série original et l'auteur avait été "obligé" de terminer le plus rapidement possible sa série faute de ventes acceptables. Heureusement pour nous il a réécrit la fin qui sera celle de cette star Edition. Fin qui commence par la reprise du Shaman Fight au prochain tome. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/shaman-king-star-edition-tome-12?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  7. Alors que Slam Dunk Star Edition vient de finir et que Shaman King tire sur sa fin, Kana nous relance une série d'un manga culte des années 80 : Yu yu Hasusho. Yu yu Hasusho c'est le premier manga à succès de l'auteur de Hunter x Hunter. C’est un manga terminé en 19 tomes (donc 10 tomes en Star édition si tout va bien) qui nous raconte l'histoire d'un gamin qui devient enquêteurs d'affaires impliquant des démons. Si le côté "shinigami" à la bleach est tout sauf nouveau, on doit se dire enlisant ce manga que c'est surement lui qui a démocratisé le genre. Concernant le manga en lui-même, je ne vous cacherais pas que les dessins sont vraiment old school. Plus que dans Shaman King. Mais par conter on retrouve avec plaisir un manga d'une époque où l'histoire évoluait rapidement. Pas de perte de temps ou d'histoires parallèles. Notre histoire avance à un rythme soutenu et on a la une histoire qui, sur un manga à succès actuel, serait délayé sur bien plus de tome. On se retrouve donc à être vraiment embarqué dans cette histoire et l'on suit avec plaisir ce héros très manichéen à la vision de la vie facile : ça me plait je suis à fond derrière. Ça ne me plait pas je castagne. Un manga qui mérite d'être re découvert !
  8. Titre de l'album : Yuyu Hasusho Star Edition - t1 et2 Scenariste de l'album : Yoshihiro Togashi Dessinateur de l'album : Yoshihiro Togashi Coloriste : Editeur de l'album : Kana Note : Résumé de l'album : Yûsuke est un jeune homme malpoli, téméraire et parfois violent. On le craint dans toute la ville. Mais un beau jour, contre toute attente, il vole au secours d'un enfant, se fait percuter par une voiture à la place du jeune garçon et il perd la vie. Une fois arrivé dans l'autre monde, Yûsuke ne manque pas de se faire remarquer et se dispute avec le Roi Enma. Yûsuke se voit proposer de passer une épreuve qui lui permettrait peut-être de ressusciter. Mais de quoi pourrait-il bien s'agir ? Critique : Alors que Slam Dunk Star Edition vient de finir et que Shaman King tire sur sa fin, Kana nous relance une série d'un manga culte des années 80 : Yu yu Hasusho. Yu yu Hasusho c'est le premier manga à succès de l'auteur de Hunter x Hunter. C’est un manga terminé en 19 tomes (donc 10 tomes en Star édition si tout va bien) qui nous raconte l'histoire d'un gamin qui devient enquêteurs d'affaires impliquant des démons. Si le côté "shinigami" à la bleach est tout sauf nouveau, on doit se dire enlisant ce manga que c'est surement lui qui a démocratisé le genre. Concernant le manga en lui-même, je ne vous cacherais pas que les dessins sont vraiment old school. Plus que dans Shaman King. Mais par conter on retrouve avec plaisir un manga d'une époque où l'histoire évoluait rapidement. Pas de perte de temps ou d'histoires parallèles. Notre histoire avance à un rythme soutenu et on a la une histoire qui, sur un manga à succès actuel, serait délayé sur bien plus de tome. On se retrouve donc à être vraiment embarqué dans cette histoire et l'on suit avec plaisir ce héros très manichéen à la vision de la vie facile : ça me plait je suis à fond derrière. Ça ne me plait pas je castagne. Un manga qui mérite d'être re découvert ! Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/yuyu-hakusho-star-edition-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  9. poseidon2

    The breaker Ultime édition t5

    Pppffff... Et oui encore un pfff aujourd'hui. Mais c'est peut être un pfff plus important que l'autre. Car il faut dire ce qui est : ce dernier tome de The Breaker Ultimate "clôt" notre histoire de façon brillante et termine un premier cycle magistral et qui sera culte pour moi. Il monte tout en haut de la pyramide des histoires de combats, tout support confondu. Oui c'est beaucoup dire mais non ce n'est pas trop. Car il n'y a pas de défaut à ces 5 tomes de Breaker Ultimate. L'édition est sublime, les dessins magnifiques et l'histoire, qui se termine" dans ce tome 5, est tout bonnement géniale du début à la fin. Pas trop longue comme beaucoup de manga de combat, pas incohérente avec des combattants fort mais non surhumains et surtout très touchante et humaine. Il se passe quelque chose au milieu de ce tome qui m'a fait sortir un : Mais non !!! Tellement j'étais dedans. C'est beau, c'est intéressant, c'est dynamique.... c'est le must du manga de "combat"/Yakuza. Je comprends mieux les notes impressionnantes que pouvait avoir ce manga. Vivement la version Ultimate de The Breaker, New wave qui Meian vient d'annoncer
  10. Titre de l'album : The breaker Ultime édition t5 Scenariste de l'album : Jin-hwan Park Dessinateur de l'album : Geuk-jin Jeon Coloriste : Editeur de l'album : Meian Note : Résumé de l'album : Massacre aveugle et explosion de rage ! Tous les acteurs sont réunis sur le toit de la tour Core Business. Gumunryong fait face au chef de l'Alliance lui-même, numéro 1 du Murim, alors que ses membres sont présents pour assister à l'affrontement. Le dénouement est proche et Chunwoo pourra compter sur les siens. Que le terrible dernier acte commence... Critique : Pppffff... Et oui encore un pfff aujourd'hui. Mais c'est peut être un pfff plus important que l'autre. Car il faut dire ce qui est : ce dernier tome de The Breaker Ultimate "clôt" notre histoire de façon brillante et termine un premier cycle magistral et qui sera culte pour moi. Il monte tout en haut de la pyramide des histoires de combats, tout support confondu. Oui c'est beaucoup dire mais non ce n'est pas trop. Car il n'y a pas de défaut à ces 5 tomes de Breaker Ultimate. L'édition est sublime, les dessins magnifiques et l'histoire, qui se termine" dans ce tome 5, est tout bonnement géniale du début à la fin. Pas trop longue comme beaucoup de manga de combat, pas incohérente avec des combattants fort mais non surhumains et surtout très touchante et humaine. Il se passe quelque chose au milieu de ce tome qui m'a fait sortir un : Mais non !!! Tellement j'étais dedans. C'est beau, c'est intéressant, c'est dynamique.... c'est le must du manga de "combat"/Yakuza. Je comprends mieux les notes impressionnantes que pouvait avoir ce manga. Vivement la version Ultimate de The Breaker, New wave qui Meian vient d'annoncer Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/the-breaker-ultimate-tome-5?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  11. poseidon2

    Shaman king Stard edition t11

    Hop hop un rappel pour ceux qui n'ont pas encore trouvé de cadeau pour leurs ados. Enfin dans l'éventualité où vous n'auriez pas encore craqué pour cette superbe série, allez-y. Mais passons à la critique de ce tome 11 qui met en avant deux personnages secondaires : Horohoro et Chocolove. Cette pose dans le shaman fight est aussi frustrante qu'intéressante. En effet cela permet à la team Yoh de monter en puissance pour s'imaginer défier la team Hao. La partie frustrante est que le shaman fight n'avance pas du tout. Tout se passe en coulisse, les X-Laws et la team Hao faisant du tri sur les concurrents qui ont perdu et la team de Yoh essaye de panser ses plaies. Ce qui est bien dans Shaman King c'est que même ces tomes de transition sont intéressants. On ne s'ennuie jamais. Vivement le tome 12 !
  12. Titre de l'album : Shaman king Stard edition t11 Scenariste de l'album : Hiroyuki Takei Dessinateur de l'album : Hiroyuki Takei Coloriste : Editeur de l'album : Kana Note : Résumé de l'album : Pour sauver son ami, Yoh a dû faire une lourde promesse à Maiden Jeanne : se retirer du Shaman Fight et renoncer à son rêve de devenir Shaman King. Suite à ça, ce dernier raconte à Amidamaru sa rencontre avec Anna et explique les liens qui l'unissent à Hao. Tous les efforts de Yoh suffiront-ils à ressusciter Ren ? Critique : Hop hop un rappel pour ceux qui n'ont pas encore trouvé de cadeau pour leurs ados. Enfin dans l'éventualité où vous n'auriez pas encore craqué pour cette superbe série, allez-y. Mais passons à la critique de ce tome 11 qui met en avant deux personnages secondaires : Horohoro et Chocolove. Cette pose dans le shaman fight est aussi frustrante qu'intéressante. En effet cela permet à la team Yoh de monter en puissance pour s'imaginer défier la team Hao. La partie frustrante est que le shaman fight n'avance pas du tout. Tout se passe en coulisse, les X-Laws et la team Hao faisant du tri sur les concurrents qui ont perdu et la team de Yoh essaye de panser ses plaies. Ce qui est bien dans Shaman King c'est que même ces tomes de transition sont intéressants. On ne s'ennuie jamais. Vivement le tome 12 ! Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/shaman-king-star-edition-tome-11?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  13. Titre de l'album : Slam dunk star edition T19-20 (fin) Scenariste de l'album : Takehiko Inoue Dessinateur de l'album : Takehiko Inoue Coloriste : Editeur de l'album : Kana Note : Résumé de l'album : Voici enfin de retour, dans une toute nouvelle édition, les aventures de Sakuragi qui se lance dans le basket-ball ! Même si au départ, il le fait pour épater la belle Haruko, il va se prendre au jeu et découvrir que se dépasser est la plus belle des motivations ! Slam dunk est devenue la référence ultime du manga de basket-ball pour ne pas dire la référence du manga de sport ! Parfait mélange d'action, d'humour, de romance, de rivalités dans un contexte sportif, jamais lourd, le tout servi par un dessin sublime de Takehiko Inoue. Cette édition en 20 volumes bénéficie de toutes nouvelles jaquettes dessinées spécialement par l'auteur. Critique : Snif snif Slam Dunk c'est fini. Bon les esprits chagrin me diront que c'est finit depuis quasiment 20 ans. Mais pour moi qui ai re-découvert ce manga via sa réédition, c'est vraiment la fin de l'aventure du Génie Sakuragi et de "son" équipe de Shukoku. Et quelle fin ! Une fin surprenante mais qui arrête au climax de l'intensité du tournoi. Surprenante car, et il vaut mieux le savoir, la série s'arrête non pas à la fin du tournoi national mais bien à la fin du match contre Sanno, en demi-finale. Mais l'important n'est pas dans la victoire finale du tournoi, elle est dans le dépassement de soi pour faire tomber le champion. Cette demi-finale dégage une énergie et une concentration que seuls les sportifs investis peuvent comprendre. Ces instants qui semble comme arrêté dans le temps ou le coup parfait sort : placement idéale malgré la fatigue, geste pure et point marqué sans aucune contestation possible. Et à ce jeu-là le dernier panier du match est sublime. Sans fioriture, sans rien d'exceptionnel mais juste parfaitement exécuté et au bon moment. Un match de l'on vie en le lisant, dévorant les pages les unes après les autres.... oui vous l'avez bien compris, j'étais drogué à la lecture de Slam Dunk et la chute va être rude. Amis sportifs et lecteurs de manga, vous ne pouvez pas ne pas avoir lu Slam Dunk. J'aurai même tendance à dire qu'un fan de manga de peut pas prétendre à une culture manga sans avoir lu Slam Dunk. Rien que ça. PS: en bibliothèque ça se trouve facilement Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/slam-dunk-star-edition-tome-19?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  14. Snif snif Slam Dunk c'est fini. Bon les esprits chagrin me diront que c'est finit depuis quasiment 20 ans. Mais pour moi qui ai re-découvert ce manga via sa réédition, c'est vraiment la fin de l'aventure du Génie Sakuragi et de "son" équipe de Shukoku. Et quelle fin ! Une fin surprenante mais qui arrête au climax de l'intensité du tournoi. Surprenante car, et il vaut mieux le savoir, la série s'arrête non pas à la fin du tournoi national mais bien à la fin du match contre Sanno, en demi-finale. Mais l'important n'est pas dans la victoire finale du tournoi, elle est dans le dépassement de soi pour faire tomber le champion. Cette demi-finale dégage une énergie et une concentration que seuls les sportifs investis peuvent comprendre. Ces instants qui semble comme arrêté dans le temps ou le coup parfait sort : placement idéale malgré la fatigue, geste pure et point marqué sans aucune contestation possible. Et à ce jeu-là le dernier panier du match est sublime. Sans fioriture, sans rien d'exceptionnel mais juste parfaitement exécuté et au bon moment. Un match de l'on vie en le lisant, dévorant les pages les unes après les autres.... oui vous l'avez bien compris, j'étais drogué à la lecture de Slam Dunk et la chute va être rude. Amis sportifs et lecteurs de manga, vous ne pouvez pas ne pas avoir lu Slam Dunk. J'aurai même tendance à dire qu'un fan de manga de peut pas prétendre à une culture manga sans avoir lu Slam Dunk. Rien que ça. PS: en bibliothèque ça se trouve facilement
  15. Titre de l'album : Shaman king star edition t6 Scenariste de l'album : Hiroyuki Takei Dessinateur de l'album : Hiroyuki Takei Coloriste : Editeur de l'album : Kana Note : Résumé de l'album : Yoh Asakura, un garçon à l'allure nonchalante est en fait un Shaman. Il est à la recherche d'un fantôme avec qui il pourrait fusionner et gagner le Shaman Fight qui lui permettra de devenir Shaman King. C'est ainsi que Yoh fait la connaissance de l'esprit Amidamaru avec lequel il va participer au mystérieux tournoi qui n'a lieu que tous les 500 ans... Critique : Plus ça va et plus je comprends pourquoi Shaman King est considéré comme un manga à part et culte. Le début était sympa mais un peu trop simpliste cantonnant le manga à des enchaînements de combats être ados. Un shonen quoi. Mais plus on avance plus les tomes se densifient et l'histoire du shaman fight nous est révélée. Et avec elle une galerie de personnage avec comme point centrale Hao. Et ce tome 6 (regroupant 2 tomes standards) est le plus poussé jusqu’à maintenant. Alors ou on a toujours des combats avec la mise en avant, ici, de Ruy et de son abnégation à devenir shaman. Mais on entre ici énormément dans le détail de l'histoire des shamans et du shaman fight. Entre la passée de Hao, celui de la famille Asakura et le grand nombre de personnages lié à ce même Hao, ce tome s'avère être le plus "complet" depuis le début. Préparer vous un bon moment de lecture. On est plus dans le shonen type Black clover lu en minutes chrono. On est dans un tome qui demande de la concentration et de l'implication. Et c'est tant mieux et au vu du succès de la série, je pense que ce n'est que le début. On ne va pas s'en plaindre ! Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/shaman-king-star-edition-tome-6?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  16. poseidon2

    Shaman king star edition t6

    Plus ça va et plus je comprends pourquoi Shaman King est considéré comme un manga à part et culte. Le début était sympa mais un peu trop simpliste cantonnant le manga à des enchaînements de combats être ados. Un shonen quoi. Mais plus on avance plus les tomes se densifient et l'histoire du shaman fight nous est révélée. Et avec elle une galerie de personnage avec comme point centrale Hao. Et ce tome 6 (regroupant 2 tomes standards) est le plus poussé jusqu’à maintenant. Alors ou on a toujours des combats avec la mise en avant, ici, de Ruy et de son abnégation à devenir shaman. Mais on entre ici énormément dans le détail de l'histoire des shamans et du shaman fight. Entre la passée de Hao, celui de la famille Asakura et le grand nombre de personnages lié à ce même Hao, ce tome s'avère être le plus "complet" depuis le début. Préparer vous un bon moment de lecture. On est plus dans le shonen type Black clover lu en minutes chrono. On est dans un tome qui demande de la concentration et de l'implication. Et c'est tant mieux et au vu du succès de la série, je pense que ce n'est que le début. On ne va pas s'en plaindre !
  17. poseidon2

    Il faut flinguer Ramirez t2

    Le premier tome d'il faut flinguer Ramirez avait fait l’effet d'une bombe. Quelqu'un avait osé sortir un BD pulp à la Pulp Fiction. Une BD qui ne respecte pas grand-chose. Mais qui reste grand publique. Une BD sur un vendeur d'aspirateur.... et ça à marcher à mort ! Les meilleures ventes depuis un moment (hors BD de supermarché cela va de soi) Alors comme tout le monde j'attendais cette suite avec fébrilité : la surprise passée, ce tome deux allait il autant me plaire ? Car maintenant j'étais prêt à toutes les surprises ! Et bien ce fut vrai.... 10 pages. Les 10 pages tout justes consécutives au tome 1. Là je gérais..... Et après. Après ma lecture s'est transformée en film hollywoodiens à gros budget et avec un bon scénariste (oui oui faut retourner dans les années 90 je sais). A partir de là on enchaîne les morts glorieuses, les morts stupides, les rebondissements, les scènes improbables, les passés encore plus improbables pour livrer au lecteur une maestria de gestion de scenario qui laisse sans voix. C'est tellement bien fait et tellement dans l'esprit que n'importe quoi (car il y a n'importe quoi) passe comme une lettre à la poste. Alors longue vie au Pulp, longue vie à Ramirez et que vive le Rock ! Posiedon2, à fond ! Et merci monsieur Petrimaux de prendre le temps de faire les choses comme il faut !
  18. Titre de l'album : Il faut flinguer Ramirez t2 Scenariste de l'album : Nicolas Petrimaux Dessinateur de l'album : Nicolas Petrimaux Coloriste : Nicolas Petrimaux Editeur de l'album : Glenat Note : Résumé de l'album : Falcon City est en émoi. Le lancement du Vacuumizer 2000 s’est transformé en une scène de crime macabre. L’inspecteur Eddy Vox est persuadé que le coupable n’est autre que Jacques Ramirez, un salarié de la Robotop fraîchement nommé « employé de l’année ». Quant aux hommes du cartel de Paso del Rio, ils n’ont pas dit leur dernier mot... C’est avec l’aide inattendue de deux célébrités en cavale que Ramirez parvient à leur fausser compagnie ! Alors qu’il avait planifié un week-end mémorable à Stone Creek, il se retrouve embarqué bien malgré lui dans une chasse à l’homme aussi explosive que pittoresque. L’occasion idéale pour régler certains conflits familiaux et profiter des richesses qu’offrent l’État d’Arizona.Dans ce décor majestueux, nombreux sont les candidats qui courent après Ramirez. Critique : Le premier tome d'il faut flinguer Ramirez avait fait l’effet d'une bombe. Quelqu'un avait osé sortir un BD pulp à la Pulp Fiction. Une BD qui ne respecte pas grand-chose. Mais qui reste grand publique. Une BD sur un vendeur d'aspirateur.... et ça à marcher à mort ! Les meilleures ventes depuis un moment (hors BD de supermarché cela va de soi) Alors comme tout le monde j'attendais cette suite avec fébrilité : la surprise passée, ce tome deux allait il autant me plaire ? Car maintenant j'étais prêt à toutes les surprises ! Et bien ce fut vrai.... 10 pages. Les 10 pages tout justes consécutives au tome 1. Là je gérais..... Et après. Après ma lecture s'est transformée en film hollywoodiens à gros budget et avec un bon scénariste (oui oui faut retourner dans les années 90 je sais). A partir de là on enchaîne les morts glorieuses, les morts stupides, les rebondissements, les scènes improbables, les passés encore plus improbables pour livrer au lecteur une maestria de gestion de scenario qui laisse sans voix. C'est tellement bien fait et tellement dans l'esprit que n'importe quoi (car il y a n'importe quoi) passe comme une lettre à la poste. Alors longue vie au Pulp, longue vie à Ramirez et que vive le Rock ! Posiedon2, à fond ! Et merci monsieur Petrimaux de prendre le temps de faire les choses comme il faut ! Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/il-faut-flinguer-ramirez-tome-2?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  19. Voilà ma claque de cette rentrée. Et c'est sans surprise tant les tomes précédents étaient tous excellents. C'était donc ma plus grosse attente, et elle ne fut pas déçue. Je profite donc de cette chronique pour remercier auteurs et éditeur d'avoir pris le risque de prendre le temps pour développer une série de qualité, avec de vraies prises de risques narratives, graphiquement proche du sublime, et qui nous livre un imaginaire riche, puissant, et résonnant d'échos de nos propres histoires. Vous avez su combler mes attentes, toujours plus hautes après chaque épisode et conclure en beauté cette série de haute volée. Et pour cela bravo ! Le dessin de Bourgier me coupe toujours autant le souffle, avec cette colorisation qui le sublime. J'aime cette galerie de gueules cassées, qui semblent naturelles et pas forcément héroïques. J'aime ces scènes d'actions bien découpées, ces plans quasi cinématographiques, ces décors grandioses mais détaillés. Bref, je suis un fan absolu du travail de Bourgier. Je ne ferais guère plus long même si ça l'aurait mérité. Les choix forts opérés scénaristiquement dans cette série se révèlent tous payants. Oui certains opus nous ont laissé perplexes, et sur certains la difficulté de différenciation entre certains personnages rajoutait à la difficulté de saisir cette intrigue dans sa globalité. D'autant plus que les auteurs nous la présentait chaque fois par un angle de vue différent. Et j'ai beaucoup de respect pour cette démarche intransigeante dans leur créativité. Quels magnifiques conteurs d'histoire ce duo forme. Si vous aimez la BD, vous ne pouvez pas ne pas lire Servitude. Oui cette série est aussi exigeante, avec sa narration toute en subtilité et son graphisme ultra détaillé. Mais elle vous marquera durablement et pose enfin un nouveau jalon remarquable dans le monde de la Fantasy.
  20. Titre de l'album : Servitude - Tome 6 - Shalin Partie 2 Scenariste de l'album : Fabrice David & Eric Bourgier Dessinateur de l'album : Eric Bourgier Coloriste : Eric Bourgier Editeur de l'album : Soleil Note : Résumé de l'album : Certains le nomment Kiromédon. Il a créé les Hommes. Non pas par amour ou pour peupler son Eden mais pour diviser les Puissances qui semblaient vouloir s'accaparer l'astre qu'il avait eu en cadeau. Et c'est ici, à Shalin après des siècles de luttes obscures que doit se jouer le dernier acte. La Servitude des Hommes est sur le point de prendre fin. Critique : Voilà ma claque de cette rentrée. Et c'est sans surprise tant les tomes précédents étaient tous excellents. C'était donc ma plus grosse attente, et elle ne fut pas déçue. Je profite donc de cette chronique pour remercier auteurs et éditeur d'avoir pris le risque de prendre le temps pour développer une série de qualité, avec de vraies prises de risques narratives, graphiquement proche du sublime, et qui nous livre un imaginaire riche, puissant, et résonnant d'échos de nos propres histoires. Vous avez su combler mes attentes, toujours plus hautes après chaque épisode et conclure en beauté cette série de haute volée. Et pour cela bravo ! Le dessin de Bourgier me coupe toujours autant le souffle, avec cette colorisation qui le sublime. J'aime cette galerie de gueules cassées, qui semblent naturelles et pas forcément héroïques. J'aime ces scènes d'actions bien découpées, ces plans quasi cinématographiques, ces décors grandioses mais détaillés. Bref, je suis un fan absolu du travail de Bourgier. Je ne ferais guère plus long même si ça l'aurait mérité. Les choix forts opérés scénaristiquement dans cette série se révèlent tous payants. Oui certains opus nous ont laissé perplexes, et sur certains la difficulté de différenciation entre certains personnages rajoutait à la difficulté de saisir cette intrigue dans sa globalité. D'autant plus que les auteurs nous la présentait chaque fois par un angle de vue différent. Et j'ai beaucoup de respect pour cette démarche intransigeante dans leur créativité. Quels magnifiques conteurs d'histoire ce duo forme. Si vous aimez la BD, vous ne pouvez pas ne pas lire Servitude. Oui cette série est aussi exigeante, avec sa narration toute en subtilité et son graphisme ultra détaillé. Mais elle vous marquera durablement et pose enfin un nouveau jalon remarquable dans le monde de la Fantasy. Autres infos : A lire absolument. Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/servitude-tome-6-shalin-seconde-partie?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  21. Titre de l'album : Shaman king star edition t2 et 3 Scenariste de l'album : Hiroyuki Takei Dessinateur de l'album : Hiroyuki Takei Editeur de l'album : Kana Note : Résumé de l'album : L'étoile par laquelle tout commence.L'étoile par laquelle tout commence. Avec le bowling de Funbari, la bande de Bokuto no Ryu pensait avoir enfin avoir trouvé un lieu où séjourner, mais l'endroit est déjà habité par un fantôme - Tokageroh - qui prend possession de l'esprit de Bokuto, enlève Manta et attaque Yoh. Dans ce volume, c'est le personnage de Bokuto qui est mis en avant : on y découvre son penchant pour Anna et la fidélité de ses amis envers lui. C'est aussi dans ce volume qu'on apprend que des combats vont bientôt avoir lieu pour élire le roi des shamans. Critique : Ca y est on entre dans le dur et on entre surtout dans la partie intéressante. Et pour les nouveaux lecteurs comme moi on entre surtout dans le pourquoi de la légende shaman king. Pourquoi ce manga est-il autant réputé ??? Et bien tout d'abord... parce qu'il n'a pas pris une ride ! A contrario de Slam Dunk dont les dessins paraissent vieillots, ceux de Shaman King sont toujours actuels. Ils devaient paraître innovant avec leurs coupes de cheveux étranges mais ils ont tellement fait la norme des shonen qu'ils se lisent sans aucun souci. Et puis niveau histoire, on est à une époque où l'auteur ne perdait pas de temps. IL fallait imposer le genre surement. Donc ça va vite. Ca envoie des combats, ça zappe les périodes de repos qui ne servent à rien et les entraînements sont autrement plus condensé que dans un Boruto ou consort. Bref on dévore ces deux tomes à Mac 2 et on en redemande ! Je plein sincèrement les lecteurs français qui, avant 2020, n'avaient jamais eu accès à la fin de ce Shaman Fight ! Merci Kana donc pour cette fin et cette star Edition qui permet de se refaire une culture shonen à moindre frais. PS: il est a noté que la couverture du manga est réversible pour proposer les couvertures des deux tomes composant ces tomes de la star édition. Bonne idée. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/shaman-king-star-edition-tome-2?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  22. Ca y est on entre dans le dur et on entre surtout dans la partie intéressante. Et pour les nouveaux lecteurs comme moi on entre surtout dans le pourquoi de la légende shaman king. Pourquoi ce manga est-il autant réputé ??? Et bien tout d'abord... parce qu'il n'a pas pris une ride ! A contrario de Slam Dunk dont les dessins paraissent vieillots, ceux de Shaman King sont toujours actuels. Ils devaient paraître innovant avec leurs coupes de cheveux étranges mais ils ont tellement fait la norme des shonen qu'ils se lisent sans aucun souci. Et puis niveau histoire, on est à une époque où l'auteur ne perdait pas de temps. IL fallait imposer le genre surement. Donc ça va vite. Ca envoie des combats, ça zappe les périodes de repos qui ne servent à rien et les entraînements sont autrement plus condensé que dans un Boruto ou consort. Bref on dévore ces deux tomes à Mac 2 et on en redemande ! Je plein sincèrement les lecteurs français qui, avant 2020, n'avaient jamais eu accès à la fin de ce Shaman Fight ! Merci Kana donc pour cette fin et cette star Edition qui permet de se refaire une culture shonen à moindre frais. PS: il est a noté que la couverture du manga est réversible pour proposer les couvertures des deux tomes composant ces tomes de la star édition. Bonne idée.
  23. Série : Il faut flinguer ramirez Scenario : Nicolas Petrimaux Dessin : Nicolas Petrimaux Genre : Quand Usual suspect rencontre Tarantino Edition : Glenat Acheter sur BDfugue Résumé :Muet comme une tombe. Silencieux comme la mort. Falcon City, Arizona. Jacques Ramirez travaille à la Robotop, une entreprise d'électroménager et l'un des fleurons industriels du coin. Employé modèle, il bosse vite, bien, et sait surtout se faire discret. Pour cause : il est muet. Mais un jour, deux Mexicains appartenant à un dangereux cartel pensent reconnaître en lui l'homme qui aurait trahi leur organisation par le passé. Derrière le réparateur d'aspirateurs sans histoires se cacherait une véritable légende : Ramirez, le meilleur tueur à gages de tous les temps. Depuis 8 ans, il s'était mis au vert, attendant son heure. Maintenant, il est temps que Ramirez renoue avec sa véritable nature... Pour marquer son entrée au catalogue Glénat, Nicolas Pétrimaux livre un hommage réjouissant au film noir et à la série B américaine des années 1970. Un récit brutal et sans temps mort servi par une ligne à la puissance cinématographique, convoquant autant Friedkin que Tarantino ou Rodriguez. Imaginer Usual suspect qui serait réalisé par Tarantino.... vous visualisez ? Et bien maintenant ouvrez les yeux et mettez vous à feuilleter "il faut flinguer Ramirez". ET vous y serez ! Vous en prendrez plein les yeux avec des sublimes planches et un découpage dynamique rempli de scène d'action comme dans Pulp Fiction. Ça flingue, ça explose, ça sort de bâtiments en flamme et ça envoie des répliques de folies qui ferait pâlir d’envie Travolta. Coté scénario, vous allez vous demander durant tout le tome qui est le Kaiser dans cette histoire ! Nicolas Petrimaux nous mène en bateau durant tout ce tome sans jamais nous donner le fax temps attendu ! Bref vous l'aurez compris vous avec entre les mains la BD la plus vitaminées et la plus rafraîchissante de ce début d'année ! Et si vous ne l'avez pas encore... courrez chez votre libraire !!! Ma Note:
×
×
  • Créer...