Aller au contenu
  • S’inscrire

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'geopolitique'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Les forums BD
    • Toute la BD
    • Projets participatifs
    • Petites Annonces BD
    • Liens BD vers ailleurs
  • Et si on parlait d'autre chose que la bande dessinée ?
    • Améliorons 1001BD
    • Films et séries TV
    • 1001 Jeux Video
    • Livres - Musique - Spectacles - Théatre - Musées
    • 1001 choses à dire
  • TEAM

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui contiennent…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


4 résultats trouvés

  1. Attention faux ami, ce Hacktivist tiens plus d'un Tom Clancy que d'une bd sur les méandres des groupuscules hackeurs informatiques activistes. Ne vous attendez pas à des geeks à boutons et au teint blafard, ici on est plus sur des agents presque entrainés et aux profils variés. Si ce n'est pas l'Agence tout risque pour autant, le rythme démarre vite assez fort et laisse pas mal de place aux scènes d'actions dynamiques mises en scènes plutôt efficacement par Geanes Holland. Les couleurs très punchy sont à mettre au crédit de Thiago Rocha et rende l'album encore plus nerveux, dans la lignée de ce qui se fait habituellement sur ce genre d'albums. Le scénario concocté par JF Bollée nous réserve sont lot de surprise mais il sera difficile d'en dire plus, ni de savoir si l'ensemble restera cohérent sans avoir lu le tout. Ce titre devrait intéresser les amateurs de géopolitique actuelle et de techno thriller à la façon de Maître Clancy.
  2. Titre de l'album : H@cktivists - Tome 1 - Cellule FREEquency Scenariste de l'album : LF Bollée Dessinateur de l'album : Geanes Holland Coloriste : Thiago Rocha Editeur de l'album : Soleil Note : Résumé de l'album : Leur « cellule » a été créée en 2020 pendant les confinements. Ils sont dix, tous des hackers professionnels. Leur but ? Débusquer les scandales du monde, les abus de pouvoirs, les affaires cachées, les magouilles honteuses... Leur méthode ? S'introduire dans tous les systèmes informatiques ! Affaire n°1 : un immeuble en construction à Miami abriterait le FSB, le service de renseignement russe... Critique : Attention faux ami, ce Hacktivist tiens plus d'un Tom Clancy que d'une bd sur les méandres des groupuscules hackeurs informatiques activistes. Ne vous attendez pas à des geeks à boutons et au teint blafard, ici on est plus sur des agents presque entrainés et aux profils variés. Si ce n'est pas l'Agence tout risque pour autant, le rythme démarre vite assez fort et laisse pas mal de place aux scènes d'actions dynamiques mises en scènes plutôt efficacement par Geanes Holland. Les couleurs très punchy sont à mettre au crédit de Thiago Rocha et rende l'album encore plus nerveux, dans la lignée de ce qui se fait habituellement sur ce genre d'albums. Le scénario concocté par JF Bollée nous réserve sont lot de surprise mais il sera difficile d'en dire plus, ni de savoir si l'ensemble restera cohérent sans avoir lu le tout. Ce titre devrait intéresser les amateurs de géopolitique actuelle et de techno thriller à la façon de Maître Clancy. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/hacktivists-tome-1-cellule-freequency?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  3. Titre de l'album : Chroniques Diplomatiques - Tome 1 - Iran 1953 Scenariste de l'album : Tristan Roulot Dessinateur de l'album : Christophe Simon Coloriste : Alexandre Carpentier Editeur de l'album : Le Lombard Note : Résumé de l'album : Téhéran, 1953. En nationalisant les puits de pétrole, le Premier Ministre Mossadegh a totalement rebattu les cartes... et excité les convoitises ! La France a misé sur son plus jeune ambassadeur, Jean d'Arven. Fin connaisseur de la région, il mène le bal diplomatique tandis que dans les coulisses, son ami Jacques se salit les mains pour la cause. Mais ils sont loin de se douter que les Américains s'apprêtent à écrire une nouvelle page des relations internationales : le coup d'état intérieur. Critique : Ce Chroniques Diplomatiques est une belle surprise de cette rentrée. On revient avec cette BD légèrement romancée sur le coup d'état de 1953 en Iran et pour nous Français c'est une belle occasion de mieux comprendre la diplomatie mondiale et le rôle joué parfois par la France dans ce ballet parfois sanglant. On suit ici deux héros plutôt réussis pris dans la tourmente de ces évènements. Le graphisme de Christophe Simon est très réussi pour coller au sérieux de ce genre de BD. J'ai été passionné de la première page à la dernière par cette histoire dynamique et menée tambour battant tant je ne connaissais rien de cette crise et tant les enjeux dans cette région du globe me semblent à chaque fois tellement étrangers. häte de voir si nous retrouverons nos personnages sur le second tome ou si celui-ci prendra place sans eux, comme une série de one shot auto-conclusifs. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/chroniques-diplomatiques-tome-1-iran-1953?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  4. Ce Chroniques Diplomatiques est une belle surprise de cette rentrée. On revient avec cette BD légèrement romancée sur le coup d'état de 1953 en Iran et pour nous Français c'est une belle occasion de mieux comprendre la diplomatie mondiale et le rôle joué parfois par la France dans ce ballet parfois sanglant. On suit ici deux héros plutôt réussis pris dans la tourmente de ces évènements. Le graphisme de Christophe Simon est très réussi pour coller au sérieux de ce genre de BD. J'ai été passionné de la première page à la dernière par cette histoire dynamique et menée tambour battant tant je ne connaissais rien de cette crise et tant les enjeux dans cette région du globe me semblent à chaque fois tellement étrangers. häte de voir si nous retrouverons nos personnages sur le second tome ou si celui-ci prendra place sans eux, comme une série de one shot auto-conclusifs.
×
×
  • Créer...