Aller au contenu
  • S’inscrire

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'hentai'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Les forums BD
    • Toute la BD
    • Projets participatifs
    • Petites Annonces BD
    • Liens BD vers ailleurs
  • Et si on parlait d'autre chose que la bande dessinée ?
    • Améliorons 1001BD
    • Films et séries TV
    • 1001 Jeux Video
    • Livres - Musique - Spectacles - Théatre - Musées
    • 1001 choses à dire
  • TEAM

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui contiennent…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


4 résultats trouvés

  1. Nickad

    Master Piece

    Master piece est le premier manga que NihoNiba sort en grand format avec une édition de qualité afin de mettre en valeur le graphisme et la colorisation. L’auteur Nanao est connu pour ses illustrations érotiques est aussi auteur de light novel pour adulte sous le nom de plume de Mahaya. Et c’est d’ailleurs l’atout majeur ce livre, de très belles illustrations avec beaucoup de charme et un graphisme soigné ; une édition sur papier glacé et la majorité du livre en couleur ! On a un livre visuellement splendide. Côté style graphique, on peut regretter la ressemblance physique entre les différents personnages féminins (de belles femmes aux cheveux longs et une poitrine très généreuse !). Au niveau de l’histoire, il n’y a rien de très original, on part sur des fantasmes plutôt classiques : relation avec sa jeune mère adoptive, avec des jumelles au caractère différent, avec son amie d’enfance, une championne de natation, une idole… Le livre est composé d’une histoire principale qui met en scène un jeune homme coincé entre sa mère et ses sœurs jumelles adoptives, les 3 étant plus que pulpeuses ; suivie de courtes histoires allant assez rapidement à l’essentiel. Rien de très original non plus sur les mises en situation (contexte des rencontres et positions). Master piece est donc une très belle réussite graphique avec des histoires classiques mais bien faites.
  2. Nickad

    Master Piece

    Titre de l'album : Master Piece Scenariste de l'album : NANAO Dessinateur de l'album : NANAO Coloriste : Editeur de l'album : Autres Editeurs/Auto editions Note : Résumé de l'album : Yuuji Enomoto, orphelin depuis la mort de ses parents, a été recueilli par sa voisine. Ses sentiments envers la jeune femme grandissent en même temps que lui et, devenu adulte, il ne peut plus cacher son désir pour elle. Sans compter sur ses deux demi-sœurs, qui lui font aussi tourner la tête ! Critique : Master piece est le premier manga que NihoNiba sort en grand format avec une édition de qualité afin de mettre en valeur le graphisme et la colorisation. L’auteur Nanao est connu pour ses illustrations érotiques est aussi auteur de light novel pour adulte sous le nom de plume de Mahaya. Et c’est d’ailleurs l’atout majeur ce livre, de très belles illustrations avec beaucoup de charme et un graphisme soigné ; une édition sur papier glacé et la majorité du livre en couleur ! On a un livre visuellement splendide. Côté style graphique, on peut regretter la ressemblance physique entre les différents personnages féminins (de belles femmes aux cheveux longs et une poitrine très généreuse !). Au niveau de l’histoire, il n’y a rien de très original, on part sur des fantasmes plutôt classiques : relation avec sa jeune mère adoptive, avec des jumelles au caractère différent, avec son amie d’enfance, une championne de natation, une idole… Le livre est composé d’une histoire principale qui met en scène un jeune homme coincé entre sa mère et ses sœurs jumelles adoptives, les 3 étant plus que pulpeuses ; suivie de courtes histoires allant assez rapidement à l’essentiel. Rien de très original non plus sur les mises en situation (contexte des rencontres et positions). Master piece est donc une très belle réussite graphique avec des histoires classiques mais bien faites. Autres infos : Edition NihoNiba Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/master-piece?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  3. Nickad

    Love contest

    Titre de l'album : Love contest Scenariste de l'album : KISARAGI Gunma Dessinateur de l'album : KISARAGI Gunma Coloriste : Editeur de l'album : Autres Editeurs/Auto editions Note : Résumé de l'album : Au club Seikodô (littéralement la « voie des rapports sexuels », un sport national) on enseigne aux lycéens à faire l’amour dans un esprit de compétition, entre performances physiques et artistiques. Kiyosato est résolu à perdre sa virginité avec la fille de ses rêves, il est donc certain de ne pas vouloir entrer dans ce très sérieux club de sexe. Or, lorsqu’un ami le convainc d’aller y faire un tour « juste pour voir », il aperçoit précisément celle dont il est amoureux... C’est ainsi qu’il décide de s’engager corps et âme dans cette discipline exigeante ! Critique : Kyosato est amoureux de Kanade depuis longtemps, arrivé au lycée il aimerait rejoindre le club de seikodo pour pouvoir être le partenaire de Kanade et ainsi se rapprocher d’elle. Mais attention le seikodo est vraiment sportif, a des règles strictes et il va falloir faire ses preuves car la concurrence est rude. Mais qu’est-ce que le seikodo ? Et bien c’est une discipline sportive signifiant « la voie des rapports sexuels ». Pour être plus claire, il s’agit d’enchainer des positions sexuelles pendant un temps plus ou moins long (selon le programme où vous êtes inscrits, cela peut être de 10 à 20 minutes), et de ne pas « venir » avant la fin de la prestation (sauf pour le programme libre). Les positions, la technique, les expressions des visages sont autant de critères importants pour gagner les compétitions Love contest est l’un des 2 titres que les éditions Taifu / Ototo ont choisi pour lancer leur collection hentai (label Niho Niba), bien que la couverture soit soft, le contenu est réservé aux plus de 18 ans. Plus qu’un amoncellement de courtes histoires portées uniquement sur l’acte comme il existe beaucoup dans le hentai, Love contest nous propose une histoire complète originale où le rapport sexuel est considéré comme un sport avec des compétitions et des figures imposées, un peu comme le patinage artistique. Concernant les personnages, ils vont devoir apprendre à faire la part des choses et à ne pas mélanger la pratique du seikodo et le coït. Il y a une évolution des personnages tout au long de l’histoire et son déroulement tient la route. Concernant le graphisme, il n’y a pas exagération des formes (même les petites poitrines y ont leur place) et le rendu de l’acte n’est pas trash. Pour ceux qui sont amateurs du genre, love contest est indéniablement un bon titre avec un bon scenario et des personnages complets. Autres infos : Editions Niho Niba Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/love-contest?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  4. Nickad

    Love contest

    Kyosato est amoureux de Kanade depuis longtemps, arrivé au lycée il aimerait rejoindre le club de seikodo pour pouvoir être le partenaire de Kanade et ainsi se rapprocher d’elle. Mais attention le seikodo est vraiment sportif, a des règles strictes et il va falloir faire ses preuves car la concurrence est rude. Mais qu’est-ce que le seikodo ? Et bien c’est une discipline sportive signifiant « la voie des rapports sexuels ». Pour être plus claire, il s’agit d’enchainer des positions sexuelles pendant un temps plus ou moins long (selon le programme où vous êtes inscrits, cela peut être de 10 à 20 minutes), et de ne pas « venir » avant la fin de la prestation (sauf pour le programme libre). Les positions, la technique, les expressions des visages sont autant de critères importants pour gagner les compétitions Love contest est l’un des 2 titres que les éditions Taifu / Ototo ont choisi pour lancer leur collection hentai (label Niho Niba), bien que la couverture soit soft, le contenu est réservé aux plus de 18 ans. Plus qu’un amoncellement de courtes histoires portées uniquement sur l’acte comme il existe beaucoup dans le hentai, Love contest nous propose une histoire complète originale où le rapport sexuel est considéré comme un sport avec des compétitions et des figures imposées, un peu comme le patinage artistique. Concernant les personnages, ils vont devoir apprendre à faire la part des choses et à ne pas mélanger la pratique du seikodo et le coït. Il y a une évolution des personnages tout au long de l’histoire et son déroulement tient la route. Concernant le graphisme, il n’y a pas exagération des formes (même les petites poitrines y ont leur place) et le rendu de l’acte n’est pas trash. Pour ceux qui sont amateurs du genre, love contest est indéniablement un bon titre avec un bon scenario et des personnages complets.
×
×
  • Créer...