Aller au contenu
  • S’inscrire

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'yslaire'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Les forums BD
    • Toute la BD
    • Projets participatifs
    • Petites Annonces BD
    • Liens BD vers ailleurs
  • Et si on parlait d'autre chose que la bande dessinée ?
    • Améliorons 1001BD
    • Films et séries TV
    • 1001 Jeux Video
    • Livres - Musique - Spectacles - Théatre - Musées
    • 1001 choses à dire
  • TEAM

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui contiennent…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


2 résultats trouvés

  1. Titre de l'album : Mademoiselle Baudelaire Scenariste de l'album : Yslaire Dessinateur de l'album : Yslaire Coloriste : Yslaire Editeur de l'album : Dupuis Note : Résumé de l'album : Deux cents ans après sa naissance, Baudelaire continue de marquer les générations et le poète plane sur l'oeuvre d'Yslaire depuis les origines. C'est pourtant Jeanne Duval, celle que le poète a le plus aimée et le plus maudite, que le dessinateur a choisie pour revisiter dans ce chef-d'oeuvre la matière sulfureuse et autobiographique des Fleurs du mal. De Jeanne, pourtant, on ne sait presque rien, ni son vrai nom, ni sa date de naissance, ni sa date de décès. Aucune lettre signée de sa main ne nous est parvenue. Restent quelques témoignages, des portraits dessinés par Baudelaire lui-même, une photo de Nadar non authentifiée, sans oublier les poèmes qu'elle lui a inspirés. Jeanne, "c'est l'invisible de toute une époque" qui réapparaît dans la résonance féministe de la nôtre. Elle qui était stigmatisée comme mulâtresse, créole et surnommée "Vénus noire" en référence à la "Vénus hottentote", aimante tous les préjugés d'un siècle misogyne et raciste. Critique : Franchement je crois qu'Yslaire est le meilleur dessinateur de notre époque. Attention je ne dis pas qu'il produit ce qu'il se fait de plus beau, car cela dépend de ce que chacun recherche, mais je dis juste que c'est la meilleure en terme technique. Franchement dans cet album on frise le parfait. Ses reproductions de tableaux d'époque sont sublimes et que dire de ses personnages. Ses nues sont sublimes. Les pleines pages le sont tout autant. Graphiquement il fait de tout dans cet album et fait tout bien. Apres au niveau de scenario, on pourrait penser qu'un énième récit sur Baudelaire, et sa vie de bohème, soit un peu redondant mais en fait pas du tout. Le fait de raconter l'histoire du poète au travers de sa muse est une bonne idée. Cela nous offre une vision autre de la vie de Baudelaire. Une vision qui parle beaucoup du conflit avec sa mère, de sa folie dépensière et ses constants problèmes d'argent. Bref une sublime biographie du poète par un Yslaire qui se fait rare mais pour être toujours au top des dessinateurs actuels. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/mademoiselle-baudelaire?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  2. poseidon2

    Mademoiselle Baudelaire

    Franchement je crois qu'Yslaire est le meilleur dessinateur de notre époque. Attention je ne dis pas qu'il produit ce qu'il se fait de plus beau, car cela dépend de ce que chacun recherche, mais je dis juste que c'est la meilleure en terme technique. Franchement dans cet album on frise le parfait. Ses reproductions de tableaux d'époque sont sublimes et que dire de ses personnages. Ses nues sont sublimes. Les pleines pages le sont tout autant. Graphiquement il fait de tout dans cet album et fait tout bien. Apres au niveau de scenario, on pourrait penser qu'un énième récit sur Baudelaire, et sa vie de bohème, soit un peu redondant mais en fait pas du tout. Le fait de raconter l'histoire du poète au travers de sa muse est une bonne idée. Cela nous offre une vision autre de la vie de Baudelaire. Une vision qui parle beaucoup du conflit avec sa mère, de sa folie dépensière et ses constants problèmes d'argent. Bref une sublime biographie du poète par un Yslaire qui se fait rare mais pour être toujours au top des dessinateurs actuels.
×
×
  • Créer...