Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Bungô stray dogs tome 18


    Nickad
    • Scenariste: ASAGIRI Kafka Dessinateur: HARUKAWA 35 Editeur: Ototo Note :
      Résumé:

      L’Agence des Détectives armés est une organisation spéciale regroupant des enquêteurs tous dotés de capacités surnaturelles. Ils n’interviennent que sur les affaires que la police ne parvient pas à résoudre. Durant leurs investigations, ils se retrouvent souvent confrontés à la Mafia portuaire, qui réunit, elle aussi, des membres extraordinaires. Seulement, les assauts de la mafia deviennent plus insistants depuis l’arrivée, dans l’Agence, d’Atsushi, un jeune homme ayant le pouvoir de se changer en tigre, dont la tête est mise à prix.

      Type: Manga L'acheter sur bdfugue Genre: Action
     Share

    Je profite de la sortie du tome 18 (sur 21 en cours) pour faire une présentation générale de cette série à succès.

    Dans la ville de Yokohama, le jeune Atsushi Nakajima est chassé de l’orphelinat, il sauve par hasard Osamu Dazai. Celui-ci l’invite à rejoindre son agence « l’agence des détectives armés » : un groupe spécialisée dans les enquêtes hors normes, quand la police se retrouve dépassée. Il rencontre les autres membres, tous plus ou moins atypiques : Ryonosuke Akutagawa, Kenji Miyazawa, Ranpo Edogawa, Akiko Yosano…, tous ont un point commun : ils possèdent des pouvoirs paranormaux !

    Leur agence va se retrouver en conflit avec la mafia portuaire, qui a aussi des membres aux capacités paranormales, puis un 3eme parti va arriver et une « guerre » va avoir lieu. Après ce 1er arc, l’agence sera aux prises avec un nouvel adversaire Dostoïevski, un génie du crime ! Le dénouement de cet arc approche et sera peut-être pour le tome 19.

    Je n’ai pas cité les noms des personnages par hasard, pour ceux qui ont un peu de culture sur la littérature japonaise, ils auront remarqué que ce sont le nom d’écrivains célèbres (Osamu Dazai est l’auteur de la déchéance d’un homme par exemple). Le nom des ennemis sont aussi des noms d’auteurs ou de personnages, on retrouvera par exemple Lovecraft, Edgar Alan Poe, Steinbeck, Pouchkine… Les personnages sont tous travaillés soigneusement, que ce soit dans leur caractère ou dans leurs pouvoirs, il y a un rapport avec leur modèle, on retrouve les envies de suicide de Dazai, ou le côté enquêteur d’Edogawa… La série est également truffée de références littéraires, si les premiers tomes sont axés sur le Japon, les autres s’ouvrent sur le monde.

    L’autre point intéressant de la série c’est que même si cela s’articule plus ou moins autour d’Atsushi, il n’est pas toujours au centre de l’action, chaque personnage à son tour a droit à son moment de gloire, que ce soit au cours d’un affrontement ou d’un aperçu de son passé.

    La série mélange enquêtes et action, se permet des pointes d’humour. Avec sa palette de personnages et de pouvoirs, il y a des possibilités importantes de développement, elle a un rythme soutenu, ne manque pas de rebondissements, parfois imprévus et ne donne pas toujours l’avantage au même groupe. Un concept intéressant, surtout pour ses personnages et plutôt bien mené.

    bungo couleur.jpg

    bungo illustartion 2.jpg

     Share


    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Qui est en ligne   0 membre, 2 anonymes, 57 invités (Afficher la liste complète)

    Il n’y a aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne

  • Inscription

    Inscrivez vous gratuitement

  • Dernières Critiques

    • Harmony t7 (fin)
      Note :
      Suite et fin de LA série pour ado de chez Dupuis. Je dis LA série car c'est vraiment le très haut du panier des séries pour ado. Pour tout dire il n'y a rien à redire sur cette série, d'un point de vue BD pour ado. Et ce tome 7 ne trahit pas ses prédécesseurs. 

      On avait pris un peu peur, lors du deuxième cycle, de l'aspect mystique que prenait la série avec les réincarnations des anciens, mais ce tome 7 cloture bien toutes les ramifications de la série et ce de très belle façon. 

      Bourré d'action et de combat, cet album n'en reste pas moins un tome réfléchit qui prend le temps de bien nous expliquer les étapes amenant à la fin de cette histoire tout en preservant important c'est à dire les relations entre les enfants.

      Graphiquement toujours aussi beau, Harmony est LA série qui est sur de plaire à tout lecteur de 10 à 16 ans !
        • Thanks
      • 0 réponse
    • Hercule Agent intergalactique - Tome 3 - Les rebelles
      Note :
      Hercule est la série qui parait chez le Lombard qui lorgne assez ouvertement sur l'objectif de créer une série reprenant les codes de Sillage mais adapté pour les plus jeunes. Forcément je ne suis pas vraiment le public cible et j'ai trouvé que ce tome 3 manquait un peu de relief et d'épaisseur.  

      L'univers graphique est assez sympa et bien pensé, les personnages et les décors sont très imaginatifs avec une planète juste assez originale pour ne pas trop dépaysé les plus jeunes. 

       

      Par contre j'ai trouvé le scénario un peu lourd dans les leçons qu'il donne, alors même que globalement je les partage. Un peu dommage puisqu'on perd quand même en fun dans ...
      • 3 réponses
    • Jour J tome 45 - L'affaire Ravaillac
      Note :
      Les deux scénaristes Fred Duval et Jean-Pierre Pécau poursuivent les uchronies sur l'histoire de monde avec ce tome 45 de la saga Jour J. Pour ce nouvel épisode, les auteurs ont imaginé si Ravaillac n'avait pas réussi à assassiner Henri IV le 14 mai 1610. A partir de ce constat, les deux auteurs se sont inspirés des tensions religieuses entre les catholiques et protestants de cette époque pour construire une intrigue crédible. Rapine et l'abbé sont deux personnages fictifs qui jouent un rôle dans l'échec de l'assassinat et seront au centre de l'histoire. Les dessins de Marco Bianchini sont de qualité pour mettre en image cet fiction et enquête d'époque.
      Les lecteurs de Jour J trouveront leur compte avec l'affaire Ravaillac et une fois de plus les autres lecteurs pourront lire ce one shot par intérêt cet évènement historique modifié pour cet album.
       
      • 1 réponse

    • Comme les autres tome 3
      Note :
      Au fur et à mesure des situations et de l’implication de Tsubaki dans la vie d’Ibuki, ce dernier arrive à avancer et communiquer avec ses proches, que ce soit avec son meilleur ami ou avec son frère. On voit que les personnages ont tous un passé où ils ont été maladroits, où les mots (ou attitude) ont été plus loin qu’ils ne le voulaient. La positive Tsubaki chamboule un peu tout ça et permet à ces garçons de dire enfin leurs attentes, leurs regrets… de communiquer tout simplement.

      Ce que je redoutais au tome 2 est en train d’arriver, l’histoire est gentille mais on arrive dans une trame plus classique, plus banale avec les incompréhensions des ados, leur peine de cœur, la jalousie due à une ex… Il est dommage que l’aspect handicap soit un peu en retrait. Le manga reste sympathique mais il y a des longueurs.
      • 0 réponse
    • 3 Jokers
      Note :
      Bon alors on va resumer la critique en quelques mots : Je vais de ce pas reserver la verion Urban Limited des 3 Jokers. 

      Voila. C'est bon non, ca suffit ?  Bon ok je developpe un peu. 

      Graphiquement parlant deja, Jason Fabok nous livre un album magnifique. Super bien travaillé, avec une Batgirl et un Red Hood dont les visages parlent suffisamment pour que leurs douleurs et leurs souvenirs soit retranscris immédiatement. Car c'est ca qui est au coeur de cette superbe histoire de Geoff Johns : La douleur des retrouvailles entre Batgirl, Timl Drake et leurs jokers "respectifs". 

      Geoff Johns nous livre trois héros dont la vie a été changée par "le" joker et met en parrallele trois  Jokers representant les trois facettes des Jokers de l'histoire de batman : Un joker cruel et sérieux, un joker comique et un joker sadique.  Trois jokers qui ramènent nos héros aux périodes les plus sombres de leurs histoires respectives. 

      Trois "face à face" superbement orchestrés pour un one shot qui réussit à être innovant tout en étant un pure produit de l'univers Batman.

      Chapeau bas Monsieur Johns !
        • Thanks
        • Like
      • 6 réponses
×
×
  • Créer...