Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Chacun ses gouts tome 1


    Nickad
    • Scenariste: MACHITA Dessinateur: MACHITA Editeur: Kana Note :
      Résumé:

      Haru est une jeune fille otaku qui n'a aucun intérêt pour les relations humaines. Elle travaille et consacre son temps libre et son argent à sa passion. Un soir, dans un café et après une soirée arrosée, elle rencontre une très belle femme, Ao. Elle se révèle être un homme travesti. Ao va lui qui fait prendre conscience à la fois qu'elle n'a pas à avoir honte de son côté otaku et qu'elle peut vivre comme elle en a envie mais aussi que cela ne doit pas l'empêcher de faire attention à elle ! Ao aide Haru à changer son point de vue sur elle-même et sur les autres. Ils s'entendent si bien qu'ils décident de vivre en collocation. L'une des règles de leur coloc' : chaque semaine, ils doivent préparer un bento l'un pour l'autre.

      Type: Manga L'acheter sur bdfugue Genre: Tranche de vie

    Haru est une otaku qui s’affirme comme telle et le revendique, elle ne comprend pas que les autres essayent de la changer, elle est heureuse comme ça. Sauf que de temps en temps, elle arrive à saturation et va noyer son trop plein dans un restaurant. C’est là qu’elle va rencontrer AO, un homme effeminé, les verres aidant, ils finissent par décider de se lancer dans une cohabitation.

    A première vue, ils n’ont rien en commun et vont devoir apprendre à vivre ensemble, leur complicité va se développer au fur et à mesure du manga et surtout au travers une règle qu’ils ont établie : une fois par semaine, préparer un bento pour l’autre.

    Difficile de savoir si le plus important est le côté cuisine (il y a une recette à chaque chapitre) ou la relation entre les personnages. Mais après tout peu importe, car au travers de l’histoire, l’auteur aborde plusieurs sujets de société sans trop épiloguer toutefois : la compréhension des otaku (leur mode de vie, leur perception du quotidien…), l’intégration de personnes hors norme, la vie en société, l’acceptation de l’autre…

    Le côté « cuisine » permet de parler de tout ça avec une certaine légèreté, Haru est particulièrement positive et nous permet de voir les choses du bon côté.

    Un manga plaisant qui donne envie de cuisiner.



    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés

    Il n’y a aucun commentaire à afficher.



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Qui est en ligne   0 membre, 0 anonyme, 48 invités (Afficher la liste complète)

    Il n’y a aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne

  • Inscription

    Inscrivez vous gratuitement

  • Chatbox

    You don't have permission to chat.
    Load More
  • Dernières Critiques

    • Fukushima
      Note :
      Après la très réussie série Tchernobyl que j'avais "dévorée" , ce titre : Fukushima , a très vite retenu mon attention . Plonger en plein chaos , voir ces femmes et hommes évoluer en plein cataclysme ! Le récit , très bien documenté (malgré les informations non révélées encore à ce jour ) se construit comme un enquête policière . Nous suivons le chef de la centrale à l'époque , passant devant une commission afin d'éluder les faits . Nous passons donc de l'entretien , aux scènes dans la centrale . Le directeur exposant heures après heures les décisions prises avec ou sans l'aval des dirigeants et ministres bien au chaud chez eux et à l'abri des radiations menaçantes . Les tensions montent à l'intérieur et suivre les directives n'est pas toujours souhaitable , cela saute aux yeux en lisant ce déroulé d'informations façon 24H chrono !

      Bien écrit , le vocabulaire dit "technique" est enrichi d'un glossaire en fin de livre ; ainsi qu'une série de docs donnant plus d'informations sur cette tragédie humaine , et je pèse mes mots sur "humaine" ! Le dessin , que j'ai trouvé très franco-belge est efficace et je regrette juste certains visages difficilement reconnaissables car nous rencontrons une multitude de personnages .

      Recommandé par le magazine Science et vie , cette bd comblera les amateurs de ce genre de faits et les profanes dont je fais partie , n'ayant pas une grande expérience en physique . Au delà des explications techniques , très accessibles , ce sont les relations entre les employés qui sont aussi intéressantes , surtout dans ce pays ou honneur et hiérarchie ne sont pas de vains mots .

      Par Kevin
      • 0 réponse
    • Hella et les hellboys t1
      Note :
      Nouvel album du prolixe Kid Toussaint, avec un nouveau thème dans le panel de Drakoo : l'aventure horrifique pour jeune publique.

      Et Kid Toussaint était surement la meilleure personne pour produire cela. C'est l'auteur jeunesse du moment et l'auteur qui manipule le mieux les scenarios jeunesses avec des séries à succès chez  Dupuis (Magic 7 et autres Kid Noize etc....).  En effet, le sujet parait très adulte avec une histoire de descente aux enfers qui ressemble vraiment à un scenario d'Hellblazer plus qu'à un Magic 7. Il faut donc un vrai talent pour adapter cette histoire à un public jeunesse, sans perdre le coté frisson et descente aux enfers.

      Et Kid toussaint réussit plutôt bien ce challenge. Notre héroïne est un personnage fort en gueule et rebelle qui rentre bien dans le thème. La maison hantée est bien pensée tout comme le mythe qui l'entoure. Reste donc la partie la plus compliquée : représenter un enfer infernal mais pas trop horrible.

      Et la... cela restera à l'interprétation de chacun. J'avoue, pour ma part je trouve cet enfer un peu gentillet. Alors ce premier tome nous montre uniquement le premier niveau des enfers et on peut penser que cela se corsera pour notre héroïne dans les prochains tomes. Mais graphiquement on est vraiment sur de la lecture jeunesse évitant tout choc visuel au lecteur et niveau scenario on évite absolument les idées qui choquent/dérangent.

      C'est bien pour nos jeunes qui voient trop, par ailleurs, d'images traumatisantes. Mais pour les parents ca pourra paraitre un peu léger pour des "enfers".
      • 3 réponses

    • Nomen Omen T2
      Note :
      Ca y est l'intro et finie. Becky a fini son "coming out" de magicienne et accepté son état. Elle est donc maintenant dans une phase d'apprentissage dans le but de se venger de celui qui lui a "prit son cœur".

      Apres une introduction un peu complexe et pleine de nouveautés, ce deuxième tome nous amène à un autre niveau avec des combats et de la magie de haut vol. Et cela permet de laisser libre court à la maestria de  Jacopo Camagni. La gestion des couleurs est encore un fois assez magique. Les niveaux de gris laissent, en fonction de la montée en puissance des pouvoirs de Becky, à un feu d'artifice de couleur.

      Graphiquement c'est somptueux ! Scénaristiquement ce n'est pas en reste avec une vraie bonne histoire de vengeance et de magie. Une histoire qui est peut être un petit peu compliqué et qui gagnera en profondeur lors d'une relecture ou encore mieux avec plus de connaissance des légendes celtiques.

      Un bon comics donc le final (enfin je pense) promet d'être une explosion graphique et une vraie guerre.

      Go Becky Go !!! 
      • 0 réponse
    • Le conte des parias T1&2
      Note :
      Dans la veine de The Ancient Magus Bride, Doki doki nous sort un sympathique manga plein de bonnes ondes avec ce Conte des parias. Reprenant la période Victorienne (plus propices aux mythes) mais aussi la relation entre un personnage étrange et une jeune fille, Makoto Hoshino nous livre une vraie belle histoire.

      Une histoire d'acceptation qui, si elle n'innove pas vraiment car reprend le principe de la jeune fille qui attendrit le gros bourru, réussit bien son office en nous offrant une belle preuve d'humanité. Une preuve d'humanité provenant d'un diable qui amène une réflexion sur "qui est vraiment le diable" : celui qui exécute ou celui qui fait la demande ?

      Nos deux personnages sont vraiment attachants et la prise en compte de l'époque de la révolution industrielle, avec la fin de mythes et des croyances,  et donc l'envie des gens d'en finir avec les diables, amène un coté aventureux qui permet de bien rythmer le récit. 

      Deux bon premiers tomes qui lancent bien la série. On espèrera juste que la série, qui compte déjà 6 tomes au japon, ne  s'éternisera pas non plus car, à moins d'un retournement de situation démentiel, on arrive déjà à en voir le potentiel et les limites et ce après 2 tomes uniquement.
      • 0 réponse
    • Les aventures originales de Red Sonja T.1 - les années Marvel : 1975-1976
      Note :
      Les aventures originales de Red Sonja est le premier tome qui reprend tous les récits de la guerrière rousse de 1975 à 1976. Le second tome proposera les histoires de l’année 1977, le troisième de 1977 à 1978 et le dernier les autres aventures inédites en français. La préface est écrite par Roy Thomas le scénariste, pour retracer le cheminement de la création de ce personnage, qui est une version féminine de Conan le barbare. Ce premier recueil est composé des huit premières histoires mettant en scène Red Sonja. Roy Thomas scénarise les débuts puis Bruce Jones prend la suite. Dans sa première apparition, Sonja fait équipe avec Conan pour affronter un serpent géant. Les récits sont courts et se terminent à chaque chapitre sauf pour les deux derniers où Conan et sa femme Bêlit croisent Sonja durant leur quête. Les histoires sont souvent des explorations de lieux maudits, ou Red Sonja loue ses services de mercenaire et voleuse. Trois dessinateurs se succèdent sur ce premier tome mais Frank Thorne est l’auteur qui en dessina le plus. Son style ne fait pas trop vieux bien au contraire.
      Les amateurs de Red Sonja seront comblés de pouvoir lire les premiers fait d’armes de cette guerrière de l’heroic fantasy. Il est toujours intéressant de lire les récits d’origines de la création de personnage emblématique des comics.
      • 2 réponses
×
×
  • Créer...