Aller au contenu
  • S’inscrire
  • L'école emportée tome 1


    Nickad
    • Scenariste: UMEZU Kazuo Dessinateur: UMEZU Kazuo Editeur: Glenat Note :
      Résumé:

      Le retour du maître de l'horreur ! Le manga le plus célèbre de Kazuo Umezz narre la disparition brutale d'une école primaire et de tous ses occupants, mystérieusement projetés dans un monde désertique, dépourvu de vie, où le sable dispute à un ciel aux brumes obscures les limites incertaines de l'horizon noir. Complètement dépassés par la situation, les adultes chargés de la protection des enfants vont se révéler incapables d'assurer leur rôle.

      Désemparés et à court de repères, les enfants parviendront-ils à survivre à ces angoisses circonstances ?

      Type: Manga L'acheter sur bdfugue Genre: Fantastique
     Share

    Une école primaire et maternelle où étudient plus de 800 enfants, se retrouve en un instant coupée du reste du monde. Il n’y a plus rien autour, tout a disparu, pas le moindre signe de vie, et tous les moyens de communication sont coupés. La panique s’installe, les maitres doivent garder leur calme et gérer les enfants, mais si les grands sont en âge de comprendre il n’en est pas de même pour les autres et quand ils comprennent qu’il n’y aura pas assez de nourriture si les secours ne viennent pas, cela devient catastrophique.

    L’école emportée va fêter ses 50 ans en 2022, déjà publié en France en 2004, il n’a rien perdu de son intérêt. Son auteur Kazuo UMEZU (ou UMEZZ) est le mangaka qui a inventé le genre du manga d’horreur, il a d’ailleurs inspiré Junji Ito et l’école emportée est son œuvre la plus connue en France ; la série est finie en 6 tomes.

    Si l’histoire commence par une dispute entre un fils et sa mère, fils qui est d’ailleurs le narrateur, ce n’est pas l’événement fantastique qui est mis en avant mais la montée des tensions et de l’angoisse. Au fur à mesure des découvertes et des spéculations sur ce qui s’est passé, les différents personnages vont adopter des comportements différents et ce ne sont pas forcément les adultes qui vont montrer l’exemple !

    Le découpage des cases est plutôt classique (il date de 1972 !!) mais le style très particulier de Umezu est très travaillé et nous plonge dans l’ambiance. Un manga qui mérite votre attention ! Et pour ceux qui ne seraient pas friands d’horreur, sachez que celui-ci joue plus sur l’angoisse et la psychologie.

    école emportée p2.jpg

    école emportée p3.jpg

     Share


    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés

    Il n’y a aucun commentaire à afficher.



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Qui est en ligne   0 membre, 0 anonyme, 17 invités (Afficher la liste complète)

    Il n’y a aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne

  • Inscription

    Inscrivez vous gratuitement

  • Dernières Critiques

    • Brigade Verhoeven - Tome 3 - Alex
      Note :
      Après un tome 2 qui m'avait laissé estomaqué par la violence de son scénario, j'ai retrouvé avec grand plaisir la brigade Verhoeven pour un nouveau excellent Polar magnifiquement mis en image et en scène par Corboz et Bertho.

      C'est peu dire que le polar est un genre qui globalement me laisse de marbre. J'ai peu d'intérêt pour ce genre en BD. Mais je vous avoue que j'avais envie de lire ce tome 3. Cette série a su me captiver car j'aime le dessin de Yannick Corboz qui accompli la prouesse ici de représenter l'horreur sans sombrer dans le voyeurisme. Et ce n'est pas un mince exploit tant les enquêtes de Camille Verhoeven sont sombres, celle-ci ne faisant pas exception. 

      L'adaptation du scénario du roman original de Lemaitre par Pascal Bertho est brillante puisque ne connaissant rien au roman j'ai été absorbé par cette enquête, au dénouement magistral et au déroulé é clairant progressivement notre compréhension de l'enquête.

      Aux amateurs de polar donc et peut être même aux autres, je ne peux que vous conseiller la lecture de cette excellente série surtout si vous arrivez à vous remettre du choc du tome 2.
      • 1 réponse
    • Lanceurs d'alerte
      Note :
      Cette bande dessinée documentaire revient sur neuf histoires dévoilées par des lanceurs d'alertes sans que l'on connaisse ensuite les conséquences pour ces personnes. Avec ce titre, Flore Talamon revient sur les protections et droits juridiques pour protéger les lanceurs d'alertes ainsi que les différents dispositifs mis en place pour eux et pour qu'ils conservent leur anonymat. Ce recueil reprend des histoires réelles sur la pollution industrielle, sur les pesticides nocifs pour les travailleurs, les conditions de travail et celles des animaux dans les abattoirs et quelques autres encore que vous pourrez découvrir à la lecture de ce titre. Flore Talamon a réalisé les interviews avec les différents lanceurs d'alertes et comment ils ont vécu suite à la divulgation d'informations. En effet, tout leur vie personnelles ou professionnelle peut-être anéantie suite à la révélation de leur alerte. 
      Les dessins sont efficaces et l'auteur différencie le moment présent avec des couleurs naturelles et le passé en bichromie.
      Lanceurs d'alerte est une lecture choc avec des personnes qui risquent tout pour le bien de tous. Les témoignages sont poignants et touchants.
      • 1 réponse
    • Harmony t7 (fin)
      Note :
      Suite et fin de LA série pour ado de chez Dupuis. Je dis LA série car c'est vraiment le très haut du panier des séries pour ado. Pour tout dire il n'y a rien à redire sur cette série, d'un point de vue BD pour ado. Et ce tome 7 ne trahit pas ses prédécesseurs. 

      On avait pris un peu peur, lors du deuxième cycle, de l'aspect mystique que prenait la série avec les réincarnations des anciens, mais ce tome 7 cloture bien toutes les ramifications de la série et ce de très belle façon. 

      Bourré d'action et de combat, cet album n'en reste pas moins un tome réfléchit qui prend le temps de bien nous expliquer les étapes amenant à la fin de cette histoire tout en preservant important c'est à dire les relations entre les enfants.

      Graphiquement toujours aussi beau, Harmony est LA série qui est sur de plaire à tout lecteur de 10 à 16 ans !
        • Thanks
      • 0 réponse

    • Asadora t5
      Note :
      Le retour des aventures de notre chère Asadora. Asa au prise avec rien de moins que le monstre et qui se retrouve être la seule à pouvoir sauver les jeux olympiques le jour suivant.

      Urasawa ne change pas grand-chose de sa recette qui marche sur ce tome ci et c'est un poil dommage. Si le double ton des histoires des copines d'Asa et de son implication avec l'armée faisait le charme des tomes précédents, j'avoue que pour ce tome ci, on aurait préféré un focus sur Asa. En effet le fait d'alterner les scènes à tendance à casser un peu l'ambiance. Urasawa a beau faire un parallèle entre 3 situations compliquées pour chacune des rois filles, l'histoire d'Asa est tellement plus importante qu'on en vient a vite lire les aventures des autre pour se concentrer sur celle qui doit sauver le pays.

      Bref une entorse à sa règle de présentation des aventures des filles aurait été, de mon point de vue, la bienvenue. 

      Ce tome reste bon mais au final n'avance encore pas beaucoup dans le mystère global qui se cache derrière les monstres.
      • 0 réponse
    • Lupin III - anthologie
      Note :
      Pour tous ceux qui regardent un peu les anime, le nom de Lupin III ne vous sera pas inconnu, appelé « Edgar de la cambriole » dans la version française, ce personnage est le descendant d’Arsène Lupin (son petit-fils, Lupin 3eme du nom !). Crée en 1967 par Kazuhiko Kato sous le nom de plume de Monkey Punch (l’auteur est décédé en avril 2019), le manga se compose de plusieurs petites histoires, il n’y a pas moins de 9 séries autour du personnage, soit plus de 80 volumes, Monkey Punch n’a écrit que les 31 premiers. Pour la petite histoire, si le nom français était Edgar, c’est que l’auteur n’avait pas demandé l’autorisation aux ayant-droits de Maurice Leblanc, après accord entre les parties, le nom de Lupin III n’était autorisé qu’au Japon ; à présent, Lupin est dans le domaine public et les œuvres peuvent reprendre leur nom d’origine.

      Cette anthologie est donc la 1ère parution en France de l’œuvre de Monkey Punch, c’est un ouvrage qui permet de découvrir les différentes facettes du manga et ses personnages principaux : Lupin, son équipe : Jigen, Goemon, Fujiko Mine et son grand adversaire l’inspecteur Zenigata.

      Concernant le livre en lui-même, le dessin fait un peu vieillot, si certains décors sont bien faits, les personnages et leurs expressions ne sont pas très soignés, on sent le gag rapide dessiné pour des parutions régulières. Les histoires n’ont aucun rapport les unes avec les autres et ne sont même pas dans l’ordre chronologique. Pour ceux qui ne connaîtraient pas du tout le personnage, je ne suis pas sûre que ce manga ait un intérêt. Et pour ceux qui voudrait le connaitre, je vous conseille plutôt le film de Hayao Miyazaki « le château de Cagliostro » qui est d’ailleurs son premier long métrage.
      • 0 réponse
×
×
  • Créer...