Aller au contenu
  • S’inscrire

Soixante printemps en hiver


poseidon2
 Share

Messages recommandés


Titre de l'album : Soixante printemps en hiver
Scenariste de l'album : Ingrid Chabbert
Dessinateur de l'album : Aimée De Jongh
Coloriste : Aimée De Jongh
Editeur de l'album : Dupuis
Note :
Résumé de l'album :

Le jour de son 60e anniversaire, Josy refuse de souffler les bougies de son gâteau. Sa valise est prête. Elle a pris une décision : celle de quitter mari et maison pour reconquérir sa liberté en partant avec son vieux van VW ! Sa famille, d'abord sous le choc, n'aura dès lors de cesse de la culpabiliser face à ce choix que tous considèrent égoïste. Josy va heureusement tenir bon, trouvant dans le CVL (« Club des Vilaines Libérées ») des amies au destin analogue et confrontées à la même incompréhension sociétale... Mais cela suffira-t-il pour qu'elle assume sa soif d'un nouveau départ ? Et qu'elle envisage peut-être même un changement d'orientation sexuelle ? Oui, si l'amour s'en mêle. Ou pas... Aimée De Jongh et Ingrid Chabbert composent la peinture subtile, touchante et moderne d'une crise de la soixantaine au gré d'un road movie impossible à lâcher avant sa conclusion. Un « Aire Libre » surprenant, osant traiter le tabou du changement de vie et d'orientation sexuelle...

Critique :

Une BD de Aimée De Jongh c'est pour moi une BD qui m'attire sans même réfléchir. Jour de sable, le retour de la Bondrée ou l'obsolescence programmée des sentiments ont été pour moi des vrais coups de coeurs

La ou je n'ai pas fait bien attention, c'est qu'elle n'est qu'au dessin. J'en ai donc surement trop attendu… car cette BD m'a déçu. L'histoire de la remise en question est pourtant intéressante et nécessaire. Il faut savoir remettre en question son couple et se poser les bonnes questions sur ce que l'on veut faire du reste de sa vie. Mais le problème de cet album, c'est qu'il ne soulève que des questions sans jamais apporter de réponses. On suit rapidement la vie d'une dame perdue qui décide de quitter le confort pour s'offrir plus de liberté.

Mais on ne rentre jamais vraiment dans le personnage. On survole cette partie de la vie de Jody sans jamais approfondir. On aimerait en savoir plus. Ne pas rester spectateur et faire de Jody notre amie pour la soutenir. On oublie aussi l'aspect bassement matériel. On ne traite pas réellement (ou de façon très caricaturale) les enfants et petits enfants.

Bref c'est un peu pris de trop haut.....

 

Autres infos :

Type de l'album : BD Europeene
Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/soixante-printemps-en-hiver?ref=44

Voir la totalité de enregistrement

Lien vers le commentaire
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

 Share

×
×
  • Créer...