Aller au contenu
  • S’inscrire

poseidon2

Administrators
  • Compteur de contenus

    29 575
  • Inscription

  • Jours gagnés

    379

Tout ce qui a été posté par poseidon2

  1. Titre de l'album : Oni goroshi tome 1 & 2 Scenariste de l'album : Masamichi Kawabe Dessinateur de l'album : Masamichi Kawabe Coloriste : Editeur de l'album : Meian Note : Résumé de l'album : En 1991, dans la ville de Shinjô, département d'E., Shûhei Sakata tue sa fille et son épouse. Cependant, ce n'est qu'une mise en scène, un piège tendu par ceux qu'on appelle les démons. Après quinze ans derrière les barreaux, Shûhei est enfin libéré. Depuis l'époque Heian, une légende court sur ces terres... "Cette ville est hantée par les démons." Elle sera désormais le théâtre d'une vengeance sans précédent. Découvrez l'histoire de ces hommes possédés et déchaînés. Critique : La fin de Gannibal avait laissé la maison Meian avec un gouffre abyssal dans la catégorie seinen sanglant. On a eu beaucoup de combat, de tournoi, mais on n'avait plus rien de vraiment sanglant, violent et prenant… avant ce Oni Goroshi ! On retrouve ici un manga sans concession sur la vengeance, l'injustice et les gangs. Peut-être un peu plus classique que Gannibal, ce Oni Goroshi n'en ait pas loin d'être jouissif 🙂 En effet on retrouve un manga violent pour adulte ou la bonne conscience et la morale ne sont pas le cœur de l'histoire. La vengeance oui et ce peu importe ce que cela implique et qui sera écrasé par la déflagration issue de cette haine. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/oni-goroshi-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  2. poseidon2

    Oni goroshi tome 1 & 2

    La fin de Gannibal avait laissé la maison Meian avec un gouffre abyssal dans la catégorie seinen sanglant. On a eu beaucoup de combat, de tournoi, mais on n'avait plus rien de vraiment sanglant, violent et prenant… avant ce Oni Goroshi ! On retrouve ici un manga sans concession sur la vengeance, l'injustice et les gangs. Peut-être un peu plus classique que Gannibal, ce Oni Goroshi n'en ait pas loin d'être jouissif 🙂 En effet on retrouve un manga violent pour adulte ou la bonne conscience et la morale ne sont pas le cœur de l'histoire. La vengeance oui et ce peu importe ce que cela implique et qui sera écrasé par la déflagration issue de cette haine.
  3. poseidon2

    Neuf

    Titre de l'album : Neuf Scenariste de l'album : Philippe Pelaez Dessinateur de l'album : Guénaël Grabowski Coloriste : Guénaël Grabowski Editeur de l'album : Dargaud Note : Résumé de l'album : Johnny C. Hubel est un astronaute hors pair. À bord d'une navette spatiale, il est sur le point de se poser sur la planète Neuf. Une planète mythique, étape ultime de l'exploration spatiale, dont l'existence est longtemps restée hypothétique. Soudain, c'est le drame. Prise dans une tempête magnétique, la navette s'enflamme. Pourtant, comme par miracle, John échappe de peu à la mort... pour se retrouver au volant d'une voiture. À ses côtés se trouve Astrid, sa petite amie. John a déjà vécu cette scène, vingt ans plus tôt. Ce jour-là, il n'avait pu éviter la collision avec un camion, ce qui avait provoqué le décès d'Astrid. Cette fois, John a le bon réflexe : il évite l'accident. Il comprend alors qu'il est sur le point de revivre ses vingt dernières années. Ce retour vers le passé lui offrira la possibilité de donner une direction différente à sa vie, et peut-être de sauver d'autres de ses proches... Inspirés par des films comme Interstellar, Seul sur Mars et Ad Astra, le scénariste Philippe Pelaez (Six, Noir Horizon) et le dessinateur Guénaël Grabowski (Nautilus) s'inscrivent dans la tradition de la grande épopée spatiale, à travers un récit alliant science-fiction et aventure humaine. Critique : Neuf c'est LA BD de SF du moment, du moins pour les puristes comme les fans de Nolan qui apprécieront surement. En effet Neuf est une BD de SF réfléchie et bien pensée. Très loin d'un space opera, elle nous livre une BD de science-fiction, une réflexion Nolanesque sur le voyage dans le temps, sur les changements que cela implique et sur les probabilités que ces changements ne mènent pas au désastre. Et le tout sur fond de conquête spatial. Tout est présent pour me plaire... mais je n'ai pas eu le declic tant attendu. J'ai trouvé que le récit "aventureux", alors même qu'il est globalement classique, prenait trop de place à rapport à l'aspect "voyage" dans le temps. J'aurais aimé que ce dernier soit plus au cœur de notre histoire. Que les impacts des sauts dans le temps aient des impacts moins prévisibles et pas uniquement bénéfiques... Bref peut être un peu plus de surprise en fait. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : http://www.bdfugue.com/?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  4. poseidon2

    Neuf

    Neuf c'est LA BD de SF du moment, du moins pour les puristes comme les fans de Nolan qui apprécieront surement. En effet Neuf est une BD de SF réfléchie et bien pensée. Très loin d'un space opera, elle nous livre une BD de science-fiction, une réflexion Nolanesque sur le voyage dans le temps, sur les changements que cela implique et sur les probabilités que ces changements ne mènent pas au désastre. Et le tout sur fond de conquête spatial. Tout est présent pour me plaire... mais je n'ai pas eu le declic tant attendu. J'ai trouvé que le récit "aventureux", alors même qu'il est globalement classique, prenait trop de place à rapport à l'aspect "voyage" dans le temps. J'aurais aimé que ce dernier soit plus au cœur de notre histoire. Que les impacts des sauts dans le temps aient des impacts moins prévisibles et pas uniquement bénéfiques... Bref peut être un peu plus de surprise en fait.
  5. Moi je pense qu'on va prendre tout ca... le premier jour quitte a stocker à l'hotel 😛
  6. Moins pris que sur la série mère....
  7. Alors @TheOtaku, je pense que pour nous ca sera : Pika : Pour l’achat de trois tomes Pika Édition dont un exemplaire de Blue Lock ou Blue Lock – Épisode Nagi, une gourde offerte. Pika : une serviette ? Kana : le goodiers fire force avec le dernier tome ! Ki-oon : Tot bag les carnets de l'apothicaire
  8. Titre de l'album : Outlaws tome 2 - Les rivages de Midaluss Scenariste de l'album : Sylvain Runberg Dessinateur de l'album : Éric Chabbert Coloriste : Éric Chabbert Editeur de l'album : Dupuis Note : Résumé de l'album : Espace confédéré. Année 2779. Kristina, jeune clandestine humaine obligée de travailler pour les passeurs galactiques qui l'ont fait voyager illégalement, va devoir apprendre à survivre sur une planète inconnue. Et à se faire sa place. Planète Drenn. Midaluss, immense cité balnéaire où quartiers riches et bidonvilles aliens coexistent, non sans difficultés. La violence peut éclater à chaque instant, sans prévenir. C'est là que Kristina et son nouveau compagnon de route, Zachary, ont décidé de se lancer dans une carrière de voleurs de véhicules de luxe. Mais alors qu'ils doivent faire face à une compétition féroce avec d'autres gangs, les événements de Kessmo, lié au Clan des Cimes, ne vont pas tarder à les rattraper. Et le sang, alien comme humain, risque de couler à nouveau. Critique : Deuxième tome très attendu que celui-ci, 2 ans après un premier tome bien accueillis pour ce spin off d'Orbital. Et second tome dans la lignée du premier avec l'histoire de la petite soeur Kristina, la petite soeur de Caleb. Une histoire un tout petit peu trop "facile" qui se retrouve, étonnamment, assez rapidement dans l'ombre de celle de son frère...alors même que ce n'est censé être qu'un clin d'œil et un lien avec la série mère. En effet cette histoire de vol de vaisseaux spatiaux pour la revente tire trop en longueur et même si elle fait le lien avec l'histoire du premier tome, elle peine à faire plus que nous divertir. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/outlaws-tome-2-les-rivages-de-midaluss?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  9. Deuxième tome très attendu que celui-ci, 2 ans après un premier tome bien accueillis pour ce spin off d'Orbital. Et second tome dans la lignée du premier avec l'histoire de la petite soeur Kristina, la petite soeur de Caleb. Une histoire un tout petit peu trop "facile" qui se retrouve, étonnamment, assez rapidement dans l'ombre de celle de son frère...alors même que ce n'est censé être qu'un clin d'œil et un lien avec la série mère. En effet cette histoire de vol de vaisseaux spatiaux pour la revente tire trop en longueur et même si elle fait le lien avec l'histoire du premier tome, elle peine à faire plus que nous divertir.
  10. Titre de l'album : Reines & dragons - La petite reine Scenariste de l'album : Joann Sfar Dessinateur de l'album : Joann Sfar Coloriste : Joann Sfar Editeur de l'album : Dargaud Note : Résumé de l'album : Elle est une jeune fille aimée de ses parents, des monarques éclairés et progressistes qui au lieu de dépenser leur fortune dans la guerre et les fortifications, ont tout investi dans l'art et la culture. Une belle démarche et un bon esprit, jusqu'à ce qu'une armée de monstres sanguinaires attaque le château et s'emploie à trucider tout le monde. Notre jeune princesse est donc réveillée en pleine nuit par des feux grégeois et un semi-orque avec un micropénis penché au-dessus de son lit qui cherche à la bouffer et pire. Heureusement, forte dans pas mal de domaines dont les arts martiaux et la capoeïra, elle parvient à s'échapper de sa chambre. Près des restes calcinés de ses parents, elle croise, par chance, le magicien du palais qui parvient à l'aider à s'enfuir du château envahi. Juste avant de mourir, il lui offrit un objet exceptionnel sorti du fin fond de son labo bordélique et poussiéreux : une « bicyclette ». Accompagnée de ce truc qui roule, sonne et éclaire dont elle ne sait rien, notre héroïne quitte le château détruit pour survivre et poursuivre sa route... Une route qui, bien entendu et malheureusement, pour une jeune fille seule, sera tout aussi dangereuse. Critique : Le nouveau Sfar aux éditions Dargaud et un one shot qui lui ressemble bien. Il reprend les poncifs du genre du conte et leur tord le cou avec humour et... un peu de sauvagerie. Avec un vrai penchant du côté de ses albums chez Donjon, Johann Sfar nous livre un album décapant ou notre héroïne est aussi bête que pleines de volonté et où notre dragon est tout sauf une grosse bête immonde sans pour autant être vraiment gentil. L'alternance entre les scènes "gores" et humoristique (je vous laisserais savourer les passages avec le vélo) est super bien pensée et nous offre un bon moment de détente pour un one shot très agréable (si on aime le style de dessin de Sfar) Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/reines-dragons?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  11. Le nouveau Sfar aux éditions Dargaud et un one shot qui lui ressemble bien. Il reprend les poncifs du genre du conte et leur tord le cou avec humour et... un peu de sauvagerie. Avec un vrai penchant du côté de ses albums chez Donjon, Johann Sfar nous livre un album décapant ou notre héroïne est aussi bête que pleines de volonté et où notre dragon est tout sauf une grosse bête immonde sans pour autant être vraiment gentil. L'alternance entre les scènes "gores" et humoristique (je vous laisserais savourer les passages avec le vélo) est super bien pensée et nous offre un bon moment de détente pour un one shot très agréable (si on aime le style de dessin de Sfar)
  12. Titre de l'album : Les promeneuses de l'apocalypse tome 5 Scenariste de l'album : Sakae Saito Dessinateur de l'album : Sakae Saito Coloriste : Editeur de l'album : Doki-Doki Note : Résumé de l'album : Le monde est anéanti... Partons le visiter à moto ! Après leur escale à Karuizawa, Yôko et Airi sont reparties en direction de Gunma. Sur leur chemin se trouve le fameux Mont Asama, un volcan encore actif et entrant régulièrement en éruption... et Yôko s'est soudain effondrée en respirant les gaz toxiques de ce dernier ! C'est alors qu'est apparu un jeune homme qui va leur venir en aide et les conduire jusqu'aux sources chaudes de Kusatsu... Critique : Nos promeneuses nous avaient surprises avec un fin qui nous promettaient…une rencontre et on l'espérait des révélations. Si rencontre il y a eu et s'il est vrai que cela relance un peu notre histoire, la chute est légèrement décevante, car elle revient trop rapidement à la "normale" de notre errance de nos deux filles. On en revient donc à un mystère total sur la disparition des humains et sur le refuge de notre héroïne, et sincèrement à force de garder trop de mystère, on a un peu peur de tomber dans le "tout ça pour ça" ? Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/les-promeneuses-de-l-apocalypse-tome-5?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  13. Nos promeneuses nous avaient surprises avec un fin qui nous promettaient…une rencontre et on l'espérait des révélations. Si rencontre il y a eu et s'il est vrai que cela relance un peu notre histoire, la chute est légèrement décevante, car elle revient trop rapidement à la "normale" de notre errance de nos deux filles. On en revient donc à un mystère total sur la disparition des humains et sur le refuge de notre héroïne, et sincèrement à force de garder trop de mystère, on a un peu peur de tomber dans le "tout ça pour ça" ?
  14. Titre de l'album : The new gate tome 1 & 2 Scenariste de l'album : Yoshiyuki Miwa Dessinateur de l'album : Shinogi Kazanami Coloriste : Editeur de l'album : Meian Note : Résumé de l'album : L'adaptation en manga du light novel incontournable ! Vendu à plus de 2 000 000 d'exemplaires ! L'arrivée tant attendue du roman de fantasy très populaire en manga ! Shin, le meilleur joueur du VRMMORPG The New Gate, transformé en jeu mortel, a réussi à libérer tous les joueurs pris au piège en terrassant le boss de fin.Mais avant de se déconnecter, il est englouti par une lumière inconnue et perd connaissance... À son réveil, il se retrouve dans le monde de The New Gate !! L'avènement du champion incontesté projeté 500 ans plus tard dans un jeu mortel ! Le rideau se lève sur une nouvelle légende sans pareil !! Critique : Nouvel isekai chez meian et deux premiers tomes très engageants. Rien de super nouveau non plus mais un traitement très sympa. En effet, notre héros se retrouve dans le même monde des années après comme un certain nombre d'isekai, avec comme différence le fait que notre héros était déjà bloqué dans le jeu vidéo et se retrouve propulsé dans le futur du jeu, après avoir libéré les autres joueurs... mais tout seul semble-t-il. Ce qui est bien fait dans cet Isekai, c'est que notre héros cache la plupart de ses pouvoirs et ne les dévoile que petit à petit aux gens qu'il contient en fonction de la confiance qu'il leur accorde. Cela en fait un manga au héros surpuissant mais sans que ce soit outrancier. La promenade dans le monde et sa découverte sont très sympa. On attend juste l'ouverture à venir de l'histoire pour découvrir qui sera sa Némésis Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/the-new-gate-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  15. poseidon2

    The new gate tome 1 & 2

    Nouvel isekai chez meian et deux premiers tomes très engageants. Rien de super nouveau non plus mais un traitement très sympa. En effet, notre héros se retrouve dans le même monde des années après comme un certain nombre d'isekai, avec comme différence le fait que notre héros était déjà bloqué dans le jeu vidéo et se retrouve propulsé dans le futur du jeu, après avoir libéré les autres joueurs... mais tout seul semble-t-il. Ce qui est bien fait dans cet Isekai, c'est que notre héros cache la plupart de ses pouvoirs et ne les dévoile que petit à petit aux gens qu'il contient en fonction de la confiance qu'il leur accorde. Cela en fait un manga au héros surpuissant mais sans que ce soit outrancier. La promenade dans le monde et sa découverte sont très sympa. On attend juste l'ouverture à venir de l'histoire pour découvrir qui sera sa Némésis
  16. Titre de l'album : Transformers tome 1 - Plein gaz Scenariste de l'album : Daniel Warren Johnson Dessinateur de l'album : Daniel Warren Johnson Coloriste : Daniel Warren Johnson Editeur de l'album : Urban Comics Note : Résumé de l'album : Alors que Spike et son amie Carly arpentent le désert américain pour observer le ciel étoilé, un tremblement de terre gronde soudain sous leurs pieds. Après avoir chuté dans le creux béant d'un canyon à peine formé, ils se retrouvent au coeur d'une épave, celle d'un vaisseau spatial. À son bord, des robots jusque-là inanimés sortent peu à peu de leur léthargie... pour se livrer une guerre sans merci. Au milieu de ce feu nourri, Spike et Carly vont devoir faire un choix : rejoindre le camp des Autobots, ou celui de leurs ennemis, les Decepticons. Contenu vo : Transformers #1-6. Critique : Ca y est on est dans le dur du lancement du Energon Universe avec la reboot de transformers. Reboot attendu et globalement bien fait. Nos auteurs ne font pas l'affront de présenter ce qu'est un transformers mais rentre directement dans le vif du sujet avec une bataille entre des Decepticons survivants au crash du vaisseau et les Autobots d'Optimus Prime. Rien à redire sur ce reboot. IL introduit bien toutes les bases : les transformations en voitures, le lien avec les humains et le besoin d'énergie et les technologies apportées par les Autobot. On pourra juste regretter un côté très manichéen de l'histoire. Les decepticons sont des méchants très méchants (et bêtes forcément) et les Transformers sont tous très gentils avec tout le monde. Mais c'est de la bonne lecture de détente et m'a rappelé mes jeunes années où je regardais cela à la télé. C'est même suffisamment réussi pour me donner envie de jeter un oeil aux films c'est pour dire ! Autres infos : Type de l'album : Comic Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/transformers-tome-1-9791026824619?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  17. poseidon2

    Transformers tome 1 - Plein gaz

    Ca y est on est dans le dur du lancement du Energon Universe avec la reboot de transformers. Reboot attendu et globalement bien fait. Nos auteurs ne font pas l'affront de présenter ce qu'est un transformers mais rentre directement dans le vif du sujet avec une bataille entre des Decepticons survivants au crash du vaisseau et les Autobots d'Optimus Prime. Rien à redire sur ce reboot. IL introduit bien toutes les bases : les transformations en voitures, le lien avec les humains et le besoin d'énergie et les technologies apportées par les Autobot. On pourra juste regretter un côté très manichéen de l'histoire. Les decepticons sont des méchants très méchants (et bêtes forcément) et les Transformers sont tous très gentils avec tout le monde. Mais c'est de la bonne lecture de détente et m'a rappelé mes jeunes années où je regardais cela à la télé. C'est même suffisamment réussi pour me donner envie de jeter un oeil aux films c'est pour dire !
  18. poseidon2

    Spécial "Spider-Man"

    sisi il colle au mur... le pourquoi exacte ... depends des auteurs et des reboot
  19. poseidon2

    Death Game _ Tome 2

    allez je vais tenter celui ci... voir si mon avis change
  20. 3.90 ? bon allez je passe demain ou vendredi !
  21. poseidon2

    Spécial "Spider-Man"

    Ouaip d'accord avec le monsieur. Par contre le fait de coller aux mur ca c'est le venin
  22. poseidon2

    café des sports

    Apres je me moque mais ils ont fait preuve d'une belle abnegation avec une équipe TRES virile en face !
  23. poseidon2

    café des sports

    Oui ok celui la est inratable.... Meme Marcus Thuram l'aurait mis s'il avait été sur le terrain !
  24. poseidon2

    Barcelona, âme noire

    Oui ce coté reste mysterieux je suis d'accord. Apres (et pourtant j'aime bien tout comprendre) ca ne m'a pas choqué. La folie la folie
  25. poseidon2

    Vos dernières lectures

    Mmmhhh moi il m'a manqué un peu un truc.. j'ai encore du mal a mettre le doigt dessus....
×
×
  • Créer...