Aller au contenu
  • S’inscrire

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'arleston'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Les forums BD
    • Toute la BD
    • Projets participatifs
    • Petites Annonces BD
    • Liens BD vers ailleurs
  • Et si on parlait d'autre chose que la bande dessinée ?
    • Améliorons 1001BD
    • Films et séries TV
    • 1001 Jeux Video
    • Livres - Musique - Spectacles - Théatre - Musées
    • 1001 choses à dire
  • TEAM

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui contiennent…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


6 résultats trouvés

  1. Titre de l'album : Ekhö Monde miroir - Tome 11 - Hot tabaaasco Scenariste de l'album : Christophe Arleston Dessinateur de l'album : Alessandro Barbucci Coloriste : Nolwen Lebreton Editeur de l'album : Soleil Note : Résumé de l'album : De nombreux cas d'amnésie apparaissent dans la population d'EKHO. A New York, Juan, chercheur mexicain pour un laboratoire US, s'est approprié le corps de Fourmille. Il a découvert que ses employeurs ont diffusé un prion qui rend amnésique, afin de mieux vendre un antidote de leur invention... Pour libérer Fourmille de cet hôte, nos amis se rendent à Mexico à la recherche du passé du défunt Juan... Critique : Il faut reconnaître que si les débuts d'Ekhö m'avaient peu marqués, quand j'ai redécouvert cette série il y a deux ans j'ai été agréablement surpris, depuis c'est une des séries d'Arleston que je lis avec plaisir. Le format one shot permet pas mal de fantaisies au scénariste mais l'ensemble forme un tout qui reste cohérent pour le lecteur occasionnel tel que moi. Le monde d'Ekhö est assez frais, et l'héroïne est assez remarquable dans ses qualités de femme libre. Le principe de la série permet à Arleston de critiquer selon son bon vouloir notre monde actuel à travers une de ses facettes au choix. Les dessins de Alessandro Barbucci sont tout en rondeurs et très jolis. Ce tome 11 reste dans la lignée des précédents, ni bien meilleurs ni moins bon, il ravira donc les fans de la série, dont je commence gentiment à faire partie. Ekhö est définitivement de la bd plaisir, qui si elle ne vous marquera pas l'esprit très longtemps vous assurera un bon moment de lecture, quelques rires, et un joli dépaysement débarrassé d'enjeux trop forts. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/ekho-monde-miroir-tome-11-hot-tabaaasco/?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  2. Il faut reconnaître que si les débuts d'Ekhö m'avaient peu marqués, quand j'ai redécouvert cette série il y a deux ans j'ai été agréablement surpris, depuis c'est une des séries d'Arleston que je lis avec plaisir. Le format one shot permet pas mal de fantaisies au scénariste mais l'ensemble forme un tout qui reste cohérent pour le lecteur occasionnel tel que moi. Le monde d'Ekhö est assez frais, et l'héroïne est assez remarquable dans ses qualités de femme libre. Le principe de la série permet à Arleston de critiquer selon son bon vouloir notre monde actuel à travers une de ses facettes au choix. Les dessins de Alessandro Barbucci sont tout en rondeurs et très jolis. Ce tome 11 reste dans la lignée des précédents, ni bien meilleurs ni moins bon, il ravira donc les fans de la série, dont je commence gentiment à faire partie. Ekhö est définitivement de la bd plaisir, qui si elle ne vous marquera pas l'esprit très longtemps vous assurera un bon moment de lecture, quelques rires, et un joli dépaysement débarrassé d'enjeux trop forts.
  3. Voici déjà le troisième tome de la saga Sangre imaginée par l'inépuisable Christophe Arleston dont on reconnait immédiatement les habitudes : mondes imaginaires foisonnants et nouveaux, scénario d'aventure assez classique, humour, action et héroïnes débridées. Pour les habitués, il n'y aura pas de révolution sur ce tome là d'autant que la partie graphique est dans la ligne directe des productions soleil qui ont fait le succès de l'éditeur : dessins fluides, scènes bien travaillées quoique relativement simples et sans chichis et visages et personnage universels. C'est bien, c'est propre, c'est efficace, du scénario au dessin. On aime ou on n'aime pas. Personnellement je lis toujours ça avec plaisir bien que la lecture reste rapide, peu réellement marquante et un peu chiche sur l'envie donnée d'en découvrir plus. Du coup j'ai quand même du mal à vous dire quelles seraient les spécificités de ce Sangre par rapport à un Ythaq ou un Lanfeust des Etoiles si ce n'est le thème de la Vengeance ou la solitude relative de notre héroïne. Cette série est je crois prévue en 7 tomes.
  4. Titre de l'album : Sangre - Tome 3 - Hovanne l'irrésolue Scenariste de l'album : Christophe Arleston Dessinateur de l'album : Adrien Floch Coloriste : Claude Guth Editeur de l'album : Soleil Note : Résumé de l'album : Introduite au manoir de Mermillade, Sangre enquête pour savoir laquelle des jeunes nobles a eu un passé secret de pirate sous l'identité d'Hovanne. Un exercice difficile dans cette société d'oisifs où tout est basé sur le prestige personnel. Critique : Voici déjà le troisième tome de la saga Sangre imaginée par l'inépuisable Christophe Arleston dont on reconnait immédiatement les habitudes : mondes imaginaires foisonnants et nouveaux, scénario d'aventure assez classique, humour, action et héroïnes débridées. Pour les habitués, il n'y aura pas de révolution sur ce tome là d'autant que la partie graphique est dans la ligne directe des productions soleil qui ont fait le succès de l'éditeur : dessins fluides, scènes bien travaillées quoique relativement simples et sans chichis et visages et personnage universels. C'est bien, c'est propre, c'est efficace, du scénario au dessin. On aime ou on n'aime pas. Personnellement je lis toujours ça avec plaisir bien que la lecture reste rapide, peu réellement marquante et un peu chiche sur l'envie donnée d'en découvrir plus. Du coup j'ai quand même du mal à vous dire quelles seraient les spécificités de ce Sangre par rapport à un Ythaq ou un Lanfeust des Etoiles si ce n'est le thème de la Vengeance ou la solitude relative de notre héroïne. Cette série est je crois prévue en 7 tomes. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/sangre-tome-3-hovanne-l-irresolue?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  5. poseidon2

    Le Danthrakon t3

    C'est le monde à l'envers ! Vraiment. On a souvent reproché à Arleston de toujours faire la même chose, de ne pas sortir de nouveau scénario et de faire traîner en longueur les autres et ou seul le talent des dessinateurs le sauvent.... et là, quand il nous sort un scénario sympa en trois tomes, son dessinateur le lâche. Mais vraiment. J’en viens à me demander ce qu'il s'est passé entre le tome 2 et le tome 3. Olivier Boiscommun a eu un souci de santé ou un truc comme ça. On un conflit intérieur ou éditoriale. Car la prestation livrée dans ce tome 3 est en dessous de tout ce qu'il avait pu faire jusqu'à présent. On ne va pas y aller par quatre chemins: cela a gâché ma lecture. Alors que j'étais dans mes petits souliers, bien content d'une série finie en 3 tomes, j'ai déchanté devant des visages sans reliefs ni détails, des case sans décors et une coloration à l'emporte-pièce. J'ai rarement autant râlé sur un album. Monsieur Boiscommun si vous passez par ici s'il vous plait, expliquez-moi car là je suis déçu déçu.... A noter que pour ceux qui voudrait faire un cadeau pour noel, un coffret regroupant les 3 tomes existe.
  6. Titre de l'album : Le Danthrakon t3 Scenariste de l'album : Christophe Arleston Dessinateur de l'album : Olivier Boiscommun Coloriste : Editeur de l'album : Drakoo Note : Résumé de l'album : Danthrakôn Dans la mythique cité de Kompiam cohabitent de nombreuses races intelligentes. Nuwan, un humain apprenti marmiton pour un grand mage, se retrouve possédé par un grimoire démoniaque dont l'encre coule désormais dans ses veines. Avec l'étudiante Lerëh, fille de la magicienne Lyreleï, il est parvenu au palais de cette dernière dont il espérait l'aide. Mais Lyreleï qui poursuit ses propres objectifs s'est emparée du corps de sa fille. Traqué par le terrible inquisiteur Amutu et par l'ancien propriétaire du grimoire, mage sans scrupules et père de Lerëh, Nuwan est sur le point de découvrir le formidable secret de celui qu'il prenait pour son simple animal de compagnie... Critique : C'est le monde à l'envers ! Vraiment. On a souvent reproché à Arleston de toujours faire la même chose, de ne pas sortir de nouveau scénario et de faire traîner en longueur les autres et ou seul le talent des dessinateurs le sauvent.... et là, quand il nous sort un scénario sympa en trois tomes, son dessinateur le lâche. Mais vraiment. J’en viens à me demander ce qu'il s'est passé entre le tome 2 et le tome 3. Olivier Boiscommun a eu un souci de santé ou un truc comme ça. On un conflit intérieur ou éditoriale. Car la prestation livrée dans ce tome 3 est en dessous de tout ce qu'il avait pu faire jusqu'à présent. On ne va pas y aller par quatre chemins: cela a gâché ma lecture. Alors que j'étais dans mes petits souliers, bien content d'une série finie en 3 tomes, j'ai déchanté devant des visages sans reliefs ni détails, des case sans décors et une coloration à l'emporte-pièce. J'ai rarement autant râlé sur un album. Monsieur Boiscommun si vous passez par ici s'il vous plait, expliquez-moi car là je suis déçu déçu.... A noter que pour ceux qui voudrait faire un cadeau pour noel, un coffret regroupant les 3 tomes existe. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/danthrakon-tome-3-le-marmiton-bienheureux?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
×
×
  • Créer...