Aller au contenu
  • S’inscrire

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'boys love'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Les forums BD
    • Toute la BD
    • Projets participatifs
    • Petites Annonces BD
    • Liens BD vers ailleurs
  • Et si on parlait d'autre chose que la bande dessinée ?
    • Améliorons 1001BD
    • Films et séries TV
    • 1001 Jeux Video
    • Livres - Musique - Spectacles - Théatre - Musées
    • 1001 choses à dire
  • TEAM

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui contiennent…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


14 résultats trouvés

  1. Haebom a perdu ses parents quand il était petit, il a été recueilli par une amie de sa mère dont le fils avait l'habitude de jouer avec lui. Mais le jour de son arrivée, il entend que le fils Taesung ne veut pas de lui comme frère. Se sentant coupable d'être là et de profiter d'un foyer qui n'est pas le sien, Haebom a grandit en essayant d'être le plus discret possible pour ne pas déranger. C'est la raison pour laquelle, il n'a jamais dit qu'il était harcelé à l'école. La situation va commencer à changer car pour la première fois Haebom et Taesung se retrouve dans la même classe. Le titre du webtoon est vraiment bien choisi, après des années de solitude à se faire le plus discret possible, Haebom va enfin pouvoir s'épanouir et vivre une vie de lycéen ordinaire (enfin dans la suite de l'histoire car on n'en ai qu'au tome 1 !). En plus la comparaison avec les fleurs est renforcé par la gamme de couleur du récit, tout est dans les tons un peu pastel avec des dessins fins sans fioriture et quelques flous qui mettent vraiment l'accent sur les personnages et leurs expressions. Concernant le scénario, on comprend assez vite que Taesung s'est mal exprimé quand il était enfant et qu'il éprouvait sans doute déjà une certaine affection envers Haebom. Mais avec son caractère renfermé et son air taciturne, Haebom a toujours pensé qu'il le détestait. Même si le développement ne semble pas très original, l'ambiance qui règne dans ce webtoon est plus qu'agréable et avec des personnages séduisants, on n'a qu'une envie : aller lire la suite.
  2. Titre de l'album : Cherry blossoms after winter tome 1 Scenariste de l'album : BAMWOO Dessinateur de l'album : BAMWOO Coloriste : Editeur de l'album : Delcourt - KBooks Note : Résumé de l'album : Suite au décès de ses parents, Haebom est recueilli par la meilleure amie de sa mère. Taesung fils de cette dernière, refuse de le considérer comme son frère, ce qui va les éloigner. Haebom est maintenant en terminal et cache à sa famille qu'il subit des intimidations à l'école. Mais cette année, pour la première fois, les deux garçons se retrouvent dans la même classe. Critique : Haebom a perdu ses parents quand il était petit, il a été recueilli par une amie de sa mère dont le fils avait l'habitude de jouer avec lui. Mais le jour de son arrivée, il entend que le fils Taesung ne veut pas de lui comme frère. Se sentant coupable d'être là et de profiter d'un foyer qui n'est pas le sien, Haebom a grandit en essayant d'être le plus discret possible pour ne pas déranger. C'est la raison pour laquelle, il n'a jamais dit qu'il était harcelé à l'école. La situation va commencer à changer car pour la première fois Haebom et Taesung se retrouve dans la même classe. Le titre du webtoon est vraiment bien choisi, après des années de solitude à se faire le plus discret possible, Haebom va enfin pouvoir s'épanouir et vivre une vie de lycéen ordinaire (enfin dans la suite de l'histoire car on n'en ai qu'au tome 1 !). En plus la comparaison avec les fleurs est renforcé par la gamme de couleur du récit, tout est dans les tons un peu pastel avec des dessins fins sans fioriture et quelques flous qui mettent vraiment l'accent sur les personnages et leurs expressions. Concernant le scénario, on comprend assez vite que Taesung s'est mal exprimé quand il était enfant et qu'il éprouvait sans doute déjà une certaine affection envers Haebom. Mais avec son caractère renfermé et son air taciturne, Haebom a toujours pensé qu'il le détestait. Même si le développement ne semble pas très original, l'ambiance qui règne dans ce webtoon est plus qu'agréable et avec des personnages séduisants, on n'a qu'une envie : aller lire la suite. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/cherry-blossoms-after-winter-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  3. Nickad

    Here U are tome 1

    Here U are est un webtoon chinois de 150 épisodes (soit 8 tomes) qui sait fait remarqué sur l'application Webtoon. Plus qu'être un simple boys love, il aborde des sujets de société comme le deuil, l'homophobie, le coming out et la communication. Yu Yang est un personnage fort qui a déjà fait son coming out et qui s'assume. cela ne l'empêche pas d'être la cible de remarques déplacées mais il a appris à y faire face et le fait en gardant son humour et sa bonne humeur. A côté, il y a Li Huan, un garçon qui ne passe pas inaperçu physiquement parlant mais qui est associable et qui ne semble pas vouloir développer des relations. A force de se croiser, ils vont apprendre à se connaître et leur vision de départ va évoluer. Here U are nous propose une histoire touchante racontée avec une certaine simplicité et beaucoup de tendresse. L'auteur ne cherche pas à faire de l'esbrouffe ni de la revendication, c'est une tranche de vie qui prend son temps pour montrer la réalité des situations et leurs conséquences. Bien que je regrette un peu le manque d'arrière-plan et un graphisme parfois minimaliste, l'histoire est agréable et joliment contée.
  4. Nickad

    Here U are tome 1

    Titre de l'album : Here U are tome 1 Scenariste de l'album : DJUN Dessinateur de l'album : DJUN Coloriste : Editeur de l'album : Taifu Note : Résumé de l'album : Yu Yang est un étudiant tuteur sociable, franc et espiègle, en charge d'accueillir les nouveaux élèves. Dans le cadre de ces fonctions, on lui demande d'aider l'imposant et taciturne Li Huan, qui semble ne faire aucun effort pour s'intégrer. Le courant ne passe pas entre les deux jeunes hommes, mais à force de se croiser et de se côtoyer, Yu Yang va découvrir que ce qu'il prenait pour de l'impolitesse n'est peut-être qu'un mélange de timidité et de maladresse... Critique : Here U are est un webtoon chinois de 150 épisodes (soit 8 tomes) qui sait fait remarqué sur l'application Webtoon. Plus qu'être un simple boys love, il aborde des sujets de société comme le deuil, l'homophobie, le coming out et la communication. Yu Yang est un personnage fort qui a déjà fait son coming out et qui s'assume. cela ne l'empêche pas d'être la cible de remarques déplacées mais il a appris à y faire face et le fait en gardant son humour et sa bonne humeur. A côté, il y a Li Huan, un garçon qui ne passe pas inaperçu physiquement parlant mais qui est associable et qui ne semble pas vouloir développer des relations. A force de se croiser, ils vont apprendre à se connaître et leur vision de départ va évoluer. Here U are nous propose une histoire touchante racontée avec une certaine simplicité et beaucoup de tendresse. L'auteur ne cherche pas à faire de l'esbrouffe ni de la revendication, c'est une tranche de vie qui prend son temps pour montrer la réalité des situations et leurs conséquences. Bien que je regrette un peu le manque d'arrière-plan et un graphisme parfois minimaliste, l'histoire est agréable et joliment contée. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/here-u-are-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  5. Nickad

    Sign tome 1

    Sign est le dernier boy’s love de chez Kbl, c’est un webtoon coréen également disponible sur la plateforme Bontoon. Le titre se rapporte au handicap dont souffre le personnage de Goyo qui a perdu l’ouïe à la suite d’un accident et qui pratique la langue des signes. Sign parle d’une rencontre qui ne verse pas forcément dans le romantisme, elle tient plus à des pulsions sexuelles qu’à un coup de foudre ou à des sentiments développés. D’un côté, il y a Soo-hwa, un étudiant fauché, qui arrive à se faire embaucher dans un café. Mais dès qu’il entend la voix de son patron, il perd tout ses moyens au point qu’il ressente directement une forte excitation sexuelle. De l’autre, il y a le patron du café, Goyo, un homme devenu sourd, qui est prêt à aider son prochain. Il a un côté naïf et un sens pratique particulier : pour lui aider physiquement son employé embarrassé ne lui pose pas de problème et il fait ça sans arrière-pensée ! Les relations charnelles entre ces deux-là tiennent plus à un besoin physique qu’à autre chose et ils ne semblent pas en vouloir davantage. Pour être honnête, je ne sais pas trop quoi penser de cette lecture, ce n’est pas forcément le livre que je conseillerais car je pense qu’il y en a d’autre de plus intéressants mais en même temps, il n’y a aucun élément rédhibitoire. La lecture est sympathique et distrayante, il y a des passages plus intéressants que d’autres, l’idée de départ est originale, le graphisme est un peu simple en revanche. Cela reste une lecture agréable pour se détendre mais il faudra attendre la suite pour s’en faire vraiment une opinion. Extrait
  6. Nickad

    Sign tome 1

    Titre de l'album : Sign tome 1 Scenariste de l'album : KER Dessinateur de l'album : KER Coloriste : Editeur de l'album : Delcourt - KBooks Note : Résumé de l'album : Kang Soo-hwa est un étudiant qui a du mal à gagner sa vie. Suite à un accident, il devient l'employé de Goyo, le gérant d'un café, qui est malentendant et ne parle presque jamais. Pourtant, lorsque Soo-hwa découvre la voix de son patron par hasard, il tombe immédiatement sous son charme ! Sa voix lui fait l'effet d'un aphrodisiaque. Il décide alors d'apprendre la langue des signes à ses côtés... Critique : Sign est le dernier boy’s love de chez Kbl, c’est un webtoon coréen également disponible sur la plateforme Bontoon. Le titre se rapporte au handicap dont souffre le personnage de Goyo qui a perdu l’ouïe à la suite d’un accident et qui pratique la langue des signes. Sign parle d’une rencontre qui ne verse pas forcément dans le romantisme, elle tient plus à des pulsions sexuelles qu’à un coup de foudre ou à des sentiments développés. D’un côté, il y a Soo-hwa, un étudiant fauché, qui arrive à se faire embaucher dans un café. Mais dès qu’il entend la voix de son patron, il perd tout ses moyens au point qu’il ressente directement une forte excitation sexuelle. De l’autre, il y a le patron du café, Goyo, un homme devenu sourd, qui est prêt à aider son prochain. Il a un côté naïf et un sens pratique particulier : pour lui aider physiquement son employé embarrassé ne lui pose pas de problème et il fait ça sans arrière-pensée ! Les relations charnelles entre ces deux-là tiennent plus à un besoin physique qu’à autre chose et ils ne semblent pas en vouloir davantage. Pour être honnête, je ne sais pas trop quoi penser de cette lecture, ce n’est pas forcément le livre que je conseillerais car je pense qu’il y en a d’autre de plus intéressants mais en même temps, il n’y a aucun élément rédhibitoire. La lecture est sympathique et distrayante, il y a des passages plus intéressants que d’autres, l’idée de départ est originale, le graphisme est un peu simple en revanche. Cela reste une lecture agréable pour se détendre mais il faudra attendre la suite pour s’en faire vraiment une opinion. Extrait Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/sign-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  7. Nickad

    un assistant de rêve tome 1

    Voilà un résumé officiel plutôt efficace, il n’y a pas vraiment besoin d’aller plus loin concernant l’intrigue en dehors du fait que le binôme va enchainer les affaires et que le « coup de main » de Jeong Oh ne se passe pas toujours dans la réalité car le travail de Yibeom est de s’introduire dans les cauchemars des clients afin de trouver l’élément perturbateur et de l’éliminer. Yibeom fait donc un métier intéressant, il doit faire en sorte de régler le problème du client sans que celui-ci s’en rende compte et c’est d’ailleurs l’un des aspects novateurs du scénario. Le lecteur assiste donc à différentes histoires dans l’histoire, il y a des traumatismes, des envies… qui nous submergent et qui peuvent parfois être tellement importantes et inconscientes qu’elles provoquent des troubles de la santé. L’autre innovation concerne le « tourment », il s’agit du prix à payer par le shaman pour avoir utilisé ses pouvoirs. Dans le cas de Yibeom, ce sont des envies sexuelles (sa mère était boulimique) et c’est cette particularité qui va donner du piquant à ce boys’love. Le graphisme du webtoon n’est pas exceptionnel mais reste correct et les scènes coquines ne sont pas très imaginatives, d’ailleurs, il n’y en n’a pas tellement alors si c’est ce que vous recherchez, passez votre chemin. La série est finie en 77 chapitres, soit 3 tomes. Un assistant de rêve (notez le jeu de mots) est agréable à lire mais ne détonne pas vraiment dans le paysage.
  8. Titre de l'album : un assistant de rêve tome 1 Scenariste de l'album : White Eared Dessinateur de l'album : White Eared Coloriste : Editeur de l'album : Delcourt - KBooks Note : Résumé de l'album : Jeong Oh pensait avoir trouvé un job d'assistant à temps partiel. Mais il était loin de s'imaginer qu'il allait travailler avec Yibeom, un shaman séduisant et glacial. Lors de leur première mission, il découvre qu'il est maudit : en échange de son pouvoir, il est pris de pulsions sexuelles démesurées. Heureusement pour lui, Jeong Oh est toujours prêt à lui donner un coup de main... Critique : Voilà un résumé officiel plutôt efficace, il n’y a pas vraiment besoin d’aller plus loin concernant l’intrigue en dehors du fait que le binôme va enchainer les affaires et que le « coup de main » de Jeong Oh ne se passe pas toujours dans la réalité car le travail de Yibeom est de s’introduire dans les cauchemars des clients afin de trouver l’élément perturbateur et de l’éliminer. Yibeom fait donc un métier intéressant, il doit faire en sorte de régler le problème du client sans que celui-ci s’en rende compte et c’est d’ailleurs l’un des aspects novateurs du scénario. Le lecteur assiste donc à différentes histoires dans l’histoire, il y a des traumatismes, des envies… qui nous submergent et qui peuvent parfois être tellement importantes et inconscientes qu’elles provoquent des troubles de la santé. L’autre innovation concerne le « tourment », il s’agit du prix à payer par le shaman pour avoir utilisé ses pouvoirs. Dans le cas de Yibeom, ce sont des envies sexuelles (sa mère était boulimique) et c’est cette particularité qui va donner du piquant à ce boys’love. Le graphisme du webtoon n’est pas exceptionnel mais reste correct et les scènes coquines ne sont pas très imaginatives, d’ailleurs, il n’y en n’a pas tellement alors si c’est ce que vous recherchez, passez votre chemin. La série est finie en 77 chapitres, soit 3 tomes. Un assistant de rêve (notez le jeu de mots) est agréable à lire mais ne détonne pas vraiment dans le paysage. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/un-assistant-de-reve-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  9. Nickad

    Dangerous Convenience Store tome 2

    La révolution de ce second tome c’est la disparition des sabres laser ! Une information qui avait été annoncée mais que je n’avais pas entendue alors j’ai été agréablement surprise. Bon pour ceux qui ne sont pas adeptes de boys’love, il s’agit de la censure qui remplace les organes masculins par du blanc. Euijoon et Gunwoo ont donc passé leur première nuit ensemble, une relation purement charnelle a priori mais Euijoon commence à se poser beaucoup de question et il se rend compte qu’il n’arrive plus à se sortir Gunwoo de la tête. Bien qu’ils aient fait quelques sorties ensemble, Euijoon ne sait pas ce qu’il est pour l’autre, cette situation le met mal à l’aise et décide d’arrêter là cette étrange relation. En dehors des scènes osées, qui sont particulièrement bien faites il faut le reconnaitre, le webtoon met en valeur les réflexions des deux protagonistes, il y a les questionnements dus à une relation avec une personne que l’on ne connait pas vraiment, les incertitudes sur les sentiments et les désirs et les problèmes de communication. Bien sûr, il y a aussi les interactions extérieures qui viendront aussi par la suite pimenter l’histoire, surtout les événements du côté de Gunwoo qui baigne dans un milieu mafieux mais c’est surtout les sentiments qui primeront jusqu’à la fin de l’histoire. Et c’est là où j’ai vraiment été surprise car tout ce qui va se passer après ne découlera finalement que d’un seul objectif mais je ne vous en dirai pas plus. Au Final Dangerous Convenience Store est une très belle surprise, garde sa ligne directrice en tête et l’exploite admirablement bien. Alors si ce second tome peut paraitre un peu frivole (et coquin), je vous invite à poursuivre la lecture jusqu’au bout, vous ne le regretterez pas. La série est finie en 96 chapitres, les deux premiers tomes couvrent les 28 premiers chapitres.
  10. Titre de l'album : Dangerous Convenience Store tome 2 Scenariste de l'album : 945 Dessinateur de l'album : 945 Coloriste : Editeur de l'album : Delcourt - KBooks Note : Résumé de l'album : Suite à leur premier rendez-vous, Euijoon est de plus en plus troublé par le comportement de Gunwoo. Tient-il réellement à lui ? Ou l’étudiant n’est-il qu’une proie supplémentaire sur son tableau de chasse ? Loin de se douter des tourments de son amant, le mafieux réalise peu à peu que les sentiments qu’il lui porte pourrait bien aller au-delà du désir charnel… Tiraillés entre la jalousie et les sentiments naissants, les deux hommes peuvent-ils avoir une véritable histoire ? Critique : La révolution de ce second tome c’est la disparition des sabres laser ! Une information qui avait été annoncée mais que je n’avais pas entendue alors j’ai été agréablement surprise. Bon pour ceux qui ne sont pas adeptes de boys’love, il s’agit de la censure qui remplace les organes masculins par du blanc. Euijoon et Gunwoo ont donc passé leur première nuit ensemble, une relation purement charnelle a priori mais Euijoon commence à se poser beaucoup de question et il se rend compte qu’il n’arrive plus à se sortir Gunwoo de la tête. Bien qu’ils aient fait quelques sorties ensemble, Euijoon ne sait pas ce qu’il est pour l’autre, cette situation le met mal à l’aise et décide d’arrêter là cette étrange relation. En dehors des scènes osées, qui sont particulièrement bien faites il faut le reconnaitre, le webtoon met en valeur les réflexions des deux protagonistes, il y a les questionnements dus à une relation avec une personne que l’on ne connait pas vraiment, les incertitudes sur les sentiments et les désirs et les problèmes de communication. Bien sûr, il y a aussi les interactions extérieures qui viendront aussi par la suite pimenter l’histoire, surtout les événements du côté de Gunwoo qui baigne dans un milieu mafieux mais c’est surtout les sentiments qui primeront jusqu’à la fin de l’histoire. Et c’est là où j’ai vraiment été surprise car tout ce qui va se passer après ne découlera finalement que d’un seul objectif mais je ne vous en dirai pas plus. Au Final Dangerous Convenience Store est une très belle surprise, garde sa ligne directrice en tête et l’exploite admirablement bien. Alors si ce second tome peut paraitre un peu frivole (et coquin), je vous invite à poursuivre la lecture jusqu’au bout, vous ne le regretterez pas. La série est finie en 96 chapitres, les deux premiers tomes couvrent les 28 premiers chapitres. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/dangerous-convenience-store-tome-2?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  11. Nickad

    Dangerous convenience store tome 1

    Voici l’un des 2 premiers titres dans la collection boy’s love de Kbooks : Kbl ! Yeo Euijoon, un étudiant, travaille dans une supérette plusieurs nuits par semaine. Mais ce n’est pas de tout repos, la supérette ou « convenience store » se situe dans un quartier rempli de voyous, brigands et autre mafieux. Tous les soirs, un homme en costume, vient acheter des cigarettes, de l’alcool et des préservatifs. Forcément Euijoon est intrigué et le devient de plus en plus quand cet homme, un grand brun ténébreux, vient à sa rescousse plusieurs fois. Dangerous convenience store n’est pas un boy’s love comme un autre, il fait partie de ceux qui ont une véritable histoire, une intrigue qui va en progressant et quelques secrets à découvrir. Vous y trouverez de la tranche de vie, comme la situation familiale de Euijoon ; des histoires d’amour, des déceptions amoureuses, de l’amitié et surtout l’intrigant Beom Gunwoo. Ce dernier est probablement un mafieux important, hyper froid, avare de mots, mais extrêmement séduisant et bien bâti. Concernant la partie sexy, vous ne serez pas non plus en reste, bon servie avec des « sabres laser » mais très érotique ! De quoi s’en mettre plein les mirettes ! Donc amateur du genre, foncez ! Vous ne serez pas déçus !
  12. Titre de l'album : Dangerous convenience store tome 1 Scenariste de l'album : 945 Dessinateur de l'album : 945 Coloriste : Editeur de l'album : Delcourt - KBooks Note : Résumé de l'album : Eui-joon travaille de nuit dans une supérette pour payer ses études et les frais d'hospitalisation de son frère. Dans ce quartier de gangsters, le garçon tient bon comme il peut, jusqu'au jour où Gunwoo pousse la porte de la boutique. L'homme est aussi bourru que les autres mais semble se soucier de l'étudiant. Résistera-t-il au charme de ce géant charismatique ? Critique : Voici l’un des 2 premiers titres dans la collection boy’s love de Kbooks : Kbl ! Yeo Euijoon, un étudiant, travaille dans une supérette plusieurs nuits par semaine. Mais ce n’est pas de tout repos, la supérette ou « convenience store » se situe dans un quartier rempli de voyous, brigands et autre mafieux. Tous les soirs, un homme en costume, vient acheter des cigarettes, de l’alcool et des préservatifs. Forcément Euijoon est intrigué et le devient de plus en plus quand cet homme, un grand brun ténébreux, vient à sa rescousse plusieurs fois. Dangerous convenience store n’est pas un boy’s love comme un autre, il fait partie de ceux qui ont une véritable histoire, une intrigue qui va en progressant et quelques secrets à découvrir. Vous y trouverez de la tranche de vie, comme la situation familiale de Euijoon ; des histoires d’amour, des déceptions amoureuses, de l’amitié et surtout l’intrigant Beom Gunwoo. Ce dernier est probablement un mafieux important, hyper froid, avare de mots, mais extrêmement séduisant et bien bâti. Concernant la partie sexy, vous ne serez pas non plus en reste, bon servie avec des « sabres laser » mais très érotique ! De quoi s’en mettre plein les mirettes ! Donc amateur du genre, foncez ! Vous ne serez pas déçus ! Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/dangerous-convenience-store-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  13. Nickad

    Salad days tome 2

    Jian Shen et Bai Jinye ont grandi, chacun pratiquant toujours son sport de façon passionnée. Autour d’eux, il y a beaucoup de tendresse et de compréhension, surtout du côté de Jian Shen qui vit dans un milieu modeste. Chacun fait un effort à sa hauteur pour l’aider à avancer dans son rêve. C’est une histoire pleine de douceur et de bons sentiments, les couleurs pastels renforçant ce sentiment de bien-être. Entre les deux garçons, il y a une amitié belle et franche mais tout en retenue, ce n’est pas qu’ils prennent leur temps, c’est juste l’innocence qui prime, le fait qu’ils ne sont probablement pas conscients de ce qui existe vraiment entre eux… Alors on savoure et on attend que la situation évolue, on aimerait en avoir plus et la fin du tome arrive trop vite.
  14. Nickad

    Salad days tome 2

    Titre de l'album : Salad days tome 2 Scenariste de l'album : Jing Shuibian Dessinateur de l'album : Tang Liuzang Coloriste : Editeur de l'album : Nazca Editions Note : Résumé de l'album : 2 enfants venant d'univers différent : l'un est chétif et pauvre et veut faire de la danse, l'autre est viril et riche et fait de la boxe. Leur rencontre va les amener à s'ouvrir au travers de leurs différences et à se rapprocher. Critique : Jian Shen et Bai Jinye ont grandi, chacun pratiquant toujours son sport de façon passionnée. Autour d’eux, il y a beaucoup de tendresse et de compréhension, surtout du côté de Jian Shen qui vit dans un milieu modeste. Chacun fait un effort à sa hauteur pour l’aider à avancer dans son rêve. C’est une histoire pleine de douceur et de bons sentiments, les couleurs pastels renforçant ce sentiment de bien-être. Entre les deux garçons, il y a une amitié belle et franche mais tout en retenue, ce n’est pas qu’ils prennent leur temps, c’est juste l’innocence qui prime, le fait qu’ils ne sont probablement pas conscients de ce qui existe vraiment entre eux… Alors on savoure et on attend que la situation évolue, on aimerait en avoir plus et la fin du tome arrive trop vite. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/salad-days-tome-2?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
×
×
  • Créer...