Aller au contenu
  • S’inscrire

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'jeunesse'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Les forums BD
    • Toute la BD
    • Projets participatifs
    • Petites Annonces BD
    • Liens BD vers ailleurs
  • Et si on parlait d'autre chose que la bande dessinée ?
    • Améliorons 1001BD
    • Films et séries TV
    • 1001 Jeux Video
    • Livres - Musique - Spectacles - Théatre - Musées
    • 1001 choses à dire
  • TEAM

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui contiennent…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


  1. Quand Scottie Young est aux manettes d'une série, on s'attend toujours à énormément de surprises et de couleurs ! La couverture va dans ce sens. L'interrogation venait plus de l'aspect très enfantin de cette dernière. Non pas que les récits enfantins ne soient pas sympas. Juste qu'on a déjà vu Scottie Young nous a livré des albums faussement enfantins et radicalement violent et vulgaire. Tout ce qu'on aime 🙂 Ici pas de tricherie. On est dans une aventure aussi mignonne que bien dessinée ! Une aventure dans un univers encore une fois super imaginatif, très onirique et non sans rappeler (au plus ancien) l'histoire sans fin. On se laisse porter avec plaisir par les aventures de notre jeune héros et par l'aspect très sensible du scenario. Les fans e comics au long cours risquent d'être déçus par ce one shot un peu court, mais les enfants rêveurs et leurs parents seront eux conquis ! A noter que ce comics est vendu en couverture souple !
  2. Titre de l'album : Twig tome 1 - Dans l'ombre du héros Scenariste de l'album : Skottie Young Dessinateur de l'album : Kyle Strahm Coloriste : Kyle Strahm Editeur de l'album : Urban Comics Note : Résumé de l'album : C'est un grand jour pour Twig, qui débute sa première journée de travail. Lui qui rêvait de devenir chef cuisinier doit malheureusement laisser ses rêves derrière lui pour suivre les pas de son père récemment disparu. Le voilà donc parti (avec un peu de retard !), accompagné de son ami Splat, pour un voyage dont il n'imagine pas encore à quel point il bouleversera sa vie ! Âge : 6+. Critique : Quand Scottie Young est aux manettes d'une série, on s'attend toujours à énormément de surprises et de couleurs ! La couverture va dans ce sens. L'interrogation venait plus de l'aspect très enfantin de cette dernière. Non pas que les récits enfantins ne soient pas sympas. Juste qu'on a déjà vu Scottie Young nous a livré des albums faussement enfantins et radicalement violent et vulgaire. Tout ce qu'on aime 🙂 Ici pas de tricherie. On est dans une aventure aussi mignonne que bien dessinée ! Une aventure dans un univers encore une fois super imaginatif, très onirique et non sans rappeler (au plus ancien) l'histoire sans fin. On se laisse porter avec plaisir par les aventures de notre jeune héros et par l'aspect très sensible du scenario. Les fans e comics au long cours risquent d'être déçus par ce one shot un peu court, mais les enfants rêveurs et leurs parents seront eux conquis ! A noter que ce comics est vendu en couverture souple ! Autres infos : Type de l'album : Comic Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/twig-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  3. Roooooooh, mais que c'est bien. C'est bien fait, bien amené, c'est cohérent et en plus on en profite pour réviser notre mythologie. Ajoutez à cela que l'on se rapproche d'un dénouement, le tout en 48 pages à chaque fois et c'est parfait. Ma seule inquiétude est l'âge des jeunes lecteurs car l'intrigue temporelle n'est pas si simple à appréhender. Sans être celle d'Universal War one, elle est suffisamment riche pour que vous ayez besoin de relire la série, et la série est tellement bonne que ça reste un plaisir. Non vraiment en sérieu jeunesse, il m'est difficile de vous citer quelque chose de plus emballant, l'intelligence du scénario étant en plus magnifiée par le travail de Mateo Guerrero au dessin et les couleurs dynamiques mais subtiles d'Amparo Crespo Cardenete. Si je vous dis que le tome 1 est vendu en ce moment à 3,9€ ? ça ne vous suffit pas ? FONCEZ !
  4. Titre de l'album : La forêt du temps - Tome 4 - La vengeance de Bahamuth Scenariste de l'album : Tristan Roulot Dessinateur de l'album : Mateo Guerrero Coloriste : Amparo Crespo Cardenete Editeur de l'album : Le Lombard Note : Résumé de l'album : Les enfants ont réveillé le titan vengeur Bahamuth ! Fuyant par la rivière, ils découvrent Uru, la cité des Dieux, souvenir d'un temps lointain où ils vivaient parmi les hommes. Mais passé et présent se mêlent à nouveau, tandis qu'ailleurs l'esprit du Vénérable devient la page blanche sur laquelle s'écrit notre futur. Alors que gronde une nouvelle guerre fratricide entre les titans et les dieux, les enfants parviendront-ils à briser le cycle de la destruction ? Critique : Roooooooh, mais que c'est bien. C'est bien fait, bien amené, c'est cohérent et en plus on en profite pour réviser notre mythologie. Ajoutez à cela que l'on se rapproche d'un dénouement, le tout en 48 pages à chaque fois et c'est parfait. Ma seule inquiétude est l'âge des jeunes lecteurs car l'intrigue temporelle n'est pas si simple à appréhender. Sans être celle d'Universal War one, elle est suffisamment riche pour que vous ayez besoin de relire la série, et la série est tellement bonne que ça reste un plaisir. Non vraiment en sérieu jeunesse, il m'est difficile de vous citer quelque chose de plus emballant, l'intelligence du scénario étant en plus magnifiée par le travail de Mateo Guerrero au dessin et les couleurs dynamiques mais subtiles d'Amparo Crespo Cardenete. Si je vous dis que le tome 1 est vendu en ce moment à 3,9€ ? ça ne vous suffit pas ? FONCEZ ! Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/la-foret-du-temps-tome-4-la-vengeance-de-bahamuth?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  5. Titre de l'album : La forêt du temps - Tome 3 - Le voyage vers le sud Scenariste de l'album : Tristan Roulot Dessinateur de l'album : Mateo Guerrero Coloriste : Amparo Crespo Cardenete Editeur de l'album : Le Lombard Note : Résumé de l'album : Au coeur de la Forêt du temps, les enfants du village pensaient passer l'éternité à étudier sous la houlette du Vénérable. Mais l'impensable s'est produit : une voleuse s'est introduite au village, le cristal a été brisé et... Pour Théo, cette histoire a comme un goût de déjà-vu ! S'il parvenait à se souvenir de ce qu'il a déjà vécu, il pourrait changer le cours des choses. Un accident. Un détail. Cette fois, c'est Max qui reste au village et Miléva qui prend la tête de la troupe. Et tout redevient possible... Critique : Allez, pour une fois je vais dire un peu de mal de cette série que j'adore : je n'aime pas trop la couverture, trop enfantine et gentillette pour une série qui contient l'une des meilleure histoire de boucle temporelle que j'ai lue depuis.... probablement UW one... Oui Oui, c'est dit. Servie par les dessins toujours aussi propres et à mon goût de Matteo Guerrero, cette série est toujours aussi savoureuse. On aurait presque aimé que les auteurs nous offrent un peu plus de pages par tomes pour s'attacher un peu plus aux personnages. Pour ceux qui n'ont pas encore eu la chance de découvrir cette série, qui ne devrait je pense pas dépasser les 5-6 tomes max, je ne peux que vous conseiller de ne pas passer à côté, vos enfants se régaleront et vous aussi. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/la-foret-du-temps-tome-3-le-voyage-vers-le-sud?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  6. poseidon2

    Wilderman tome 1 - Adam Wilder

    Ahhh ca j'aime 🙂 J'aime quand les auteurs se creusent la tête pour mélanger les genres, les références et en sortir des histoires bien rafraîchissantes et innovantes. Pour trouver la petite bête, j'ai trouvé le héros trop exubérant et que son "caractère design" (comme on dit) est un peu too much. Mais l'univers... il est lui à croquer tout autant que notre petit golem aussi trognon que balaise ! On mélange de la sorcellerie, des créatures magiques, des inquisiteurs sûr de leur foi et un cliffhanger de malade ! C'est super dynamique, à peine brouillon dans le scenario, plein de bonnes idées et de couleurs vivent. Pas la lecture de l'année mais un super premier tome et un deuxième tome qui s'annonce encore meilleur au vu de la fin du premier.
  7. Titre de l'album : Wilderman tome 1 - Adam Wilder Scenariste de l'album : Bertrand Gatignol Dessinateur de l'album : Bertrand Gatignol Coloriste : Bertrand Gatignol Editeur de l'album : Dargaud Note : Résumé de l'album : Tous les cinq ans, la guilde des demonios de la Cocagne, des lycanthropes, organise un tournoi afin de désigner leur chef : le Wilderman jusqu'alors toujours gagné par le terrible Ysengrin. Adam Wilder, un jeune demonio, compte bien être le nouveau roi ! Mais en fuyant la redoutable Inquisition et son chef Tankred, il trouve refuge dans une étrange cabane au fond des bois, l'antre de la redoutable sorcière Yaya Yaga. Ignorant le danger et ne pouvant résister à ses pulsions animales, il dévore l'énorme banquet qui s'y trouve, pomme d'or sacrée comprise ! Pour réparer sa faute, Yaya Yaga exige de Wilder réparation. Il aura pour mission de récupérer une nouvelle pomme d'or dans le château du terrible Ogre sans visage... Critique : Ahhh ca j'aime 🙂 J'aime quand les auteurs se creusent la tête pour mélanger les genres, les références et en sortir des histoires bien rafraîchissantes et innovantes. Pour trouver la petite bête, j'ai trouvé le héros trop exubérant et que son "caractère design" (comme on dit) est un peu too much. Mais l'univers... il est lui à croquer tout autant que notre petit golem aussi trognon que balaise ! On mélange de la sorcellerie, des créatures magiques, des inquisiteurs sûr de leur foi et un cliffhanger de malade ! C'est super dynamique, à peine brouillon dans le scenario, plein de bonnes idées et de couleurs vivent. Pas la lecture de l'année mais un super premier tome et un deuxième tome qui s'annonce encore meilleur au vu de la fin du premier. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/wilderman-tome-1-adam-wilder?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  8. poseidon2

    Les doudous des Sisters tome 1

    C'était presque étonnant qu'une série aussi connue que les Sosters, qui a déjà une série de dessins animée à succès et des livres, n'ait pas de vrai spin off. J'exclus les super sisters, celle-ci étant plus un délire qu'un vrai spin off. J'avais un peu peur que cet album soit juste une commande pour faire marcher le business autour des sisters. Et bien il se trouve que ce fut une lecture très rafraîchissante. Les doudous sont rigolos. Puduk au sommet de sa forme et l'inspiration Toys story juste ce qu'il faut pour cela s'oublie assez vite. Ca se lit autant en tant qu'enfant qu'en tant qu'adulte. Vraiment pas mal
  9. Titre de l'album : Les doudous des Sisters tome 1 Scenariste de l'album : Christophe Cazenove Dessinateur de l'album : William Coloriste : Editeur de l'album : Bamboo Note : Résumé de l'album : Les deux doudous les plus sympas de la BD comme vous ne les avez jamais vus. Dès que Marine a le dos tourné, ses doudous s'animent et vivent les plus folles aventures. Malgré tout, ils poursuivent toujours le même objectif : protéger leur petite maîtresse à bouclettes blondes des peurs enfantines. Mais aujourd'hui, rien ne va plus ! Puduk a failli à sa mission lors du dernier orage et il est persuadé que Marine va lui en vouloir et va l'envoyer direct dans le carton des doudous qui ne servent à rien. Même son pote Ramollo n'arrive pas à lui remonter le moral. La seule solution est certainement de trouver un autre responsable des mauvaises nuits de la petite Sister. Critique : C'était presque étonnant qu'une série aussi connue que les Sosters, qui a déjà une série de dessins animée à succès et des livres, n'ait pas de vrai spin off. J'exclus les super sisters, celle-ci étant plus un délire qu'un vrai spin off. J'avais un peu peur que cet album soit juste une commande pour faire marcher le business autour des sisters. Et bien il se trouve que ce fut une lecture très rafraîchissante. Les doudous sont rigolos. Puduk au sommet de sa forme et l'inspiration Toys story juste ce qu'il faut pour cela s'oublie assez vite. Ca se lit autant en tant qu'enfant qu'en tant qu'adulte. Vraiment pas mal Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/les-doudous-des-sisters-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  10. poseidon2

    Kyle Travel tome 2

    Deuxième tome de la série de SF Jeunesse Kyle Travel de chez Dupuis et excellent deuxième tome pour une série jeunesse qui prend de l'ampleur. Ce tome deux est un excellent mix entre aventure et histoire. Nos auteurs réussissent le difficile mariage de l'album jeunesse et de l'histoire intéressante. On a dépassé l'enlèvement de Kyle de sa planète pour s'orienter vers quelque chose de plus grand et de plus "galactique". Mais cela sans enlever le côté enfantin et la relation "d'école" avec ses amis. C'est la bd pour toute la famille !
  11. Titre de l'album : Kyle Travel tome 2 Scenariste de l'album : Marco Russo Dessinateur de l'album : Alessio Zonno Coloriste : Alessio Zonno Editeur de l'album : Dupuis Note : Résumé de l'album : Cela fait sept ans que Kyle a abouti sur cette planète lointaine et qu'il suit les cours sans grande conviction. Il faut dire que son don naturel le transforme en une espèce de singe qui se laisse très facilement distraire. Pas terrible comme pouvoir pour prétendre gagner le grand tournoi. Mais, un jour, il reconnaît sur Mohll la montre-talkie-walkie offerte à son anniversaire. Il commence à se souvenir de sa vie d'avant et n'a plus dorénavant qu'un but : retourner sur Terre et retrouver sa petite soeur ! Critique : Deuxième tome de la série de SF Jeunesse Kyle Travel de chez Dupuis et excellent deuxième tome pour une série jeunesse qui prend de l'ampleur. Ce tome deux est un excellent mix entre aventure et histoire. Nos auteurs réussissent le difficile mariage de l'album jeunesse et de l'histoire intéressante. On a dépassé l'enlèvement de Kyle de sa planète pour s'orienter vers quelque chose de plus grand et de plus "galactique". Mais cela sans enlever le côté enfantin et la relation "d'école" avec ses amis. C'est la bd pour toute la famille ! Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/kyle-travel-tome-2?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  12. La collection "Métamorphose" dirigée par Barbara Canepa et Clotilde Vu s'agrandit avec cette nouvelle série jeunesse prévue en 6 tomes . Chacun sera dessiné par un artiste différent et le talent sera au rendez-vous , Kerascoët , Nesme , Rigano , entre autres , composent cette équipe de choc pour un graphisme des plus séduisant ! Pour cette ouverture féérique , Florent Sacré ayant travaillé sur des parutions BD "Ubisoft" telles que Lapins crétins et Rayman , réalise des planches sublimes ! Jamais une forêt telle que celle-ci n'aura été si enchanteresse , vous croirez entendre le son des ruisseaux et le vent dans les feuilles des arbres séculaires . Les couleurs amplifient ce sentiment de réel , avec un magnifique jeu de nuances de verts , la couleur prédominant cet univers végétal . Le petit peuple de la forêt n'est pas en reste question qualité graphique , les lapins , renards et araignées (entre autres) sont des plus réussis et d'un réalisme saisissant . Les décors victoriens des cabanes et huttes s'intègrent à merveille au cadre champêtre . Une réussite totale de l'aspect graphique ! L'histoire se veut simple mais réservant son lot de surprises . L'histoire contée par la sorcière en début de récit sous-entend un possible antagoniste à ce monde paisible et harmonieux , mais le fil narratif des aventuriers en herbe résulte d'un mystérieux concours auquel ils participent . Vous en saurez plus en parcourant ces pages bucoliques jalonnées de passages pédagogiques sur les insectes et animaux peuplant la forêt , mais aussi les plantes et arbres l'occupant . Apprendre tout en s'amusant , c'est le pari réussi de cette collection partie sur d'excellents rails . Le second tome paraîtra à l'automne prochain 😉
  13. Titre de l'album : Au chant des grenouilles tome 1 - Urania, la sorcière Scenariste de l'album : Barbara Canepa , Anaïs Halard Dessinateur de l'album : Florent Sacré Coloriste : Barbara Canepa Editeur de l'album : Oxymore Note : Résumé de l'album : Au chant des grenouilles invite petits et grands, en quête de repères, au coeur d'un univers anthropomorphique, afin de leur faire découvrir la lecture enchanteresse des signes et des secrets qu'offre la nature. Sous la forme d'histoires en BD mettant en scène les aventures de plusieurs familles d'animaux, celles-ci entrecoupées par des pages pédagogiques illustrées par Giovanni Rigano, Au chant des grenouilles s'annonce comme une série résolument ludique, écologique et didactique. Critique : La collection "Métamorphose" dirigée par Barbara Canepa et Clotilde Vu s'agrandit avec cette nouvelle série jeunesse prévue en 6 tomes . Chacun sera dessiné par un artiste différent et le talent sera au rendez-vous , Kerascoët , Nesme , Rigano , entre autres , composent cette équipe de choc pour un graphisme des plus séduisant ! Pour cette ouverture féérique , Florent Sacré ayant travaillé sur des parutions BD "Ubisoft" telles que Lapins crétins et Rayman , réalise des planches sublimes ! Jamais une forêt telle que celle-ci n'aura été si enchanteresse , vous croirez entendre le son des ruisseaux et le vent dans les feuilles des arbres séculaires . Les couleurs amplifient ce sentiment de réel , avec un magnifique jeu de nuances de verts , la couleur prédominant cet univers végétal . Le petit peuple de la forêt n'est pas en reste question qualité graphique , les lapins , renards et araignées (entre autres) sont des plus réussis et d'un réalisme saisissant . Les décors victoriens des cabanes et huttes s'intègrent à merveille au cadre champêtre . Une réussite totale de l'aspect graphique ! L'histoire se veut simple mais réservant son lot de surprises . L'histoire contée par la sorcière en début de récit sous-entend un possible antagoniste à ce monde paisible et harmonieux , mais le fil narratif des aventuriers en herbe résulte d'un mystérieux concours auquel ils participent . Vous en saurez plus en parcourant ces pages bucoliques jalonnées de passages pédagogiques sur les insectes et animaux peuplant la forêt , mais aussi les plantes et arbres l'occupant . Apprendre tout en s'amusant , c'est le pari réussi de cette collection partie sur d'excellents rails . Le second tome paraîtra à l'automne prochain 😉 Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/au-chant-des-grenouilles-tome-1-urania-la-sorciere/?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  14. Pffff j'ai u peu de mal avec ces albums dédiés a une frange des fan de l'homme chauve souris. Ici, on a un album dédié au fan de la série animée. C'est-à-dire à un public jeune, pour ceux qui la découvrent ou de nostalgique. On a beau dire que la jeunesse, c'est dans la tête, je ne fais partie ni de l'un ni de l'autre. Alors j'avoue n'avoir que moyennement apprécié. Déjà le changement majeur dans l'histoire de Jason Todd ne m'a pas plu. Ensuite le côté cartoonesque et trop propre n'est pas le côté de Batman que je préfère. Les enquêtes sont "faciles", les héros peu en périls et les méchants globalement très bêtes. Bref pas pour moi...
  15. Titre de l'album : Batman - L'aventure continue ! tome 1 Scenariste de l'album : Paul Dini Dessinateur de l'album : Ty Templeton Coloriste : Ty Templeton Editeur de l'album : Urban Comics Note : Résumé de l'album : La vie de héros ne laisse aucun répit ! Depuis peu, quelqu'un traque le Chevalier Noir et ses camarades depuis les recoins sombres de la ville, dans le seul but de les éliminer ! Ce pourrait-il qu'il s'agisse de Lex Luthor, fraîchement débarqué à Gotham City ? Qui est véritablement ce «Deathstroke», et quels sont ses projets pour Batgirl et Robin ? À travers toutes ces aventures, un secret longtemps enfoui du passé de Batman se fera jour, et il pourrait bien déchirer la Bat-Family une fois pour toutes ! Critique : Pffff j'ai u peu de mal avec ces albums dédiés a une frange des fan de l'homme chauve souris. Ici, on a un album dédié au fan de la série animée. C'est-à-dire à un public jeune, pour ceux qui la découvrent ou de nostalgique. On a beau dire que la jeunesse, c'est dans la tête, je ne fais partie ni de l'un ni de l'autre. Alors j'avoue n'avoir que moyennement apprécié. Déjà le changement majeur dans l'histoire de Jason Todd ne m'a pas plu. Ensuite le côté cartoonesque et trop propre n'est pas le côté de Batman que je préfère. Les enquêtes sont "faciles", les héros peu en périls et les méchants globalement très bêtes. Bref pas pour moi... Autres infos : Type de l'album : Comic Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/batman-l-aventure-continue-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  16. poseidon2

    Chevaux de foudre

    One shot Jeunesse de chez Drakoo avec un one shot qui a coché le plus de cases possibles pour plaire aux filles de 9 à 14 ans : Des chevaux, des esclaves qui se rebellent, une arène type romaine, du fantastique et une relation fille cheval qui permet de changer les choses... Bref c'est sans grande surprise pour nous autres adultes, mais ce n'est pas grave. Les enfants apprécieront le dynamisme, le côté aventure avec une course de char rondement mené et le côté romance avec une histoire d'amour entre esclave, mais surtout une histoire d'amitié. Bref le bingo parfait de la BD pour jeune fille.
  17. Titre de l'album : Chevaux de foudre Scenariste de l'album : Aurélie Wellenstein Dessinateur de l'album : Beatrice Penco Sechi Coloriste : Beatrice Penco Sechi Editeur de l'album : Drakoo Note : Résumé de l'album : La révolte d'une jeune fille et d'un fougueux cheval, tous deux épris de liberté. Capturée à Rome, Thalie est précipitée dans le monde des courses du Déluge. Cette dangereuse compétition contraint des esclaves à chevaucher des fulgurs, chevaux de foudre imprévisibles qui peuvent tuer leur cavalier d'un éclair. Et sur la piste électrifiée, la moindre chute est mortelle. Prisonnière de l'Écurie Rouges, Thalie serre les dents et obéit aux ordres, mais les fulgurs sont aussi maltraités que les esclaves, et dans la tête de la jeune fille, la révolte gronde. Aidée par Ira, un étalon indomptable, et Marcus, cavalier prodige, Thalie va se battre pour tenter de renverser ce système brutal. Un beau et fougueux récit, au coeur de la relation entre l'humain et l'animal. Critique : One shot Jeunesse de chez Drakoo avec un one shot qui a coché le plus de cases possibles pour plaire aux filles de 9 à 14 ans : Des chevaux, des esclaves qui se rebellent, une arène type romaine, du fantastique et une relation fille cheval qui permet de changer les choses... Bref c'est sans grande surprise pour nous autres adultes, mais ce n'est pas grave. Les enfants apprécieront le dynamisme, le côté aventure avec une course de char rondement mené et le côté romance avec une histoire d'amour entre esclave, mais surtout une histoire d'amitié. Bref le bingo parfait de la BD pour jeune fille. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/chevaux-de-foudre?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  18. Titre de l'album : Les omniscients - Tome 5 - Le second squelette Scenariste de l'album : Vincent Dugomier Dessinateur de l'album : Renata Castellani Coloriste : Benoît Beckaert Editeur de l'album : Le Lombard Note : Résumé de l'album : La lutte entre les Omniscients et les Iconoclastes fait rage, et ces derniers mènent deux à un dans le jeu décidé par les dieux Tazmèdes. À présent, c'est à Jessica de sauver la mise. Dans cette quatrième manche, elle affrontera Eduardo pour être la première à cartographier le territoire antique des Tazmèdes. Et pour pimenter un peu les choses, leurs pouvoir seront intervertis ! Et dans un souci d'équité, notre héroïne sera sourde et muette. Mais est-ce que cela suffira à faire taire les doutes qui la hantent...? Critique : Je suis probablement dur avec cette série jeunesse mais je trouve que le scénario de Vincent Dugomier peine à décoller. Les enjeux à la fin du premier tome étaient super sympas et vraiment prenants, et puis on a le sentiment que l'intrigue au fur et à mesure qu'elle se complexifiait un peu perdait beaucoup de son intérêt et de sa dramaturgie en se diluant dans des considérations un peu quelconques... On finit presque par se perdre dans des circonvolutions assez anodines finalement, et c'est étonnant pour une série jeunesse. Hors cela fait déjà deux tomes que j'ai cette impression de patinage, ce qui est vraiment dommage je trouve tant le pitch de départ s'annonçait prometteur. J'espère que le prochain tome nous fournira un rebond pour aller un peu plus dans le vif du sujet. Par ailleurs, les dessins de Renata Castellani sont très bien pour une série jeunesse et ils donnent plutôt envie de découvrir cette série. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/les-omniscients-tome-5-le-second-squelette?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  19. Je suis probablement dur avec cette série jeunesse mais je trouve que le scénario de Vincent Dugomier peine à décoller. Les enjeux à la fin du premier tome étaient super sympas et vraiment prenants, et puis on a le sentiment que l'intrigue au fur et à mesure qu'elle se complexifiait un peu perdait beaucoup de son intérêt et de sa dramaturgie en se diluant dans des considérations un peu quelconques... On finit presque par se perdre dans des circonvolutions assez anodines finalement, et c'est étonnant pour une série jeunesse. Hors cela fait déjà deux tomes que j'ai cette impression de patinage, ce qui est vraiment dommage je trouve tant le pitch de départ s'annonçait prometteur. J'espère que le prochain tome nous fournira un rebond pour aller un peu plus dans le vif du sujet. Par ailleurs, les dessins de Renata Castellani sont très bien pour une série jeunesse et ils donnent plutôt envie de découvrir cette série.
  20. Nouvelle série jeunesse chez Oxymore avec un premier tome "auto porteur" qui permet de découvrir la série sans trop prendre de risque. Série bien calibrée pour les enfants avec un trait simple et aucune scène choquante. L'histoire est intrigante et (très) légèrement effrayante avec des fantômes, un château sombre et une malédiction. L'aventure est bien rythmée et globalement prenante. On regrettera juste un petit manque de nuance qui aurait plu aux parents. SI les enfants se laisseront prendre au jeu des petits frissons, des affrontements avec les fantômes, les parents comprendront vite que tout se finira bien et qu'il n'y a pas de deuxième lecture à l'histoire. À voir ce que donnera le deuxième tome de l'histoire avec une introduction, d'un fil rouge ou juste une autre enquête de nos chevaliers de l'histoire
  21. Titre de l'album : Les chevaliers de l'étrange tome 1 - La légende des Mortelune Scenariste de l'album : Anaïs Halard Dessinateur de l'album : Giusy Gallizia Coloriste : Giusy Gallizia Editeur de l'album : Oxymore Note : Résumé de l'album : Unis par trois bagues magiques, « les chevaliers de l'étrange » résolvent des mystères haletants, entre réalité et fantastique ! Issue d'une longue lignée, Ambre de Mortelune est une jeune fille qui vit avec son père et sa grand-mère aux Tours des Merle, château familial qui s'effrite mystérieusement... Et si l'histoire d'un de ses ancêtres, Raoul de Mortelune, évoquant un sortilège emprisonnant les âmes guerrières entre la vie et la mort, y était liée ? Unis par trois bagues magiques, Ambre, Casimir, un jeune homme craintif mais volontaire, et Djamila, une quarantenaire vaillante et intelligente, championne de pétanque, vont s'immerger dans la légende des Mortelune, entre réalité et fantastique, afin de préserver le château et l'histoire d'une famille, au péril de leur vie... Critique : Nouvelle série jeunesse chez Oxymore avec un premier tome "auto porteur" qui permet de découvrir la série sans trop prendre de risque. Série bien calibrée pour les enfants avec un trait simple et aucune scène choquante. L'histoire est intrigante et (très) légèrement effrayante avec des fantômes, un château sombre et une malédiction. L'aventure est bien rythmée et globalement prenante. On regrettera juste un petit manque de nuance qui aurait plu aux parents. SI les enfants se laisseront prendre au jeu des petits frissons, des affrontements avec les fantômes, les parents comprendront vite que tout se finira bien et qu'il n'y a pas de deuxième lecture à l'histoire. À voir ce que donnera le deuxième tome de l'histoire avec une introduction, d'un fil rouge ou juste une autre enquête de nos chevaliers de l'histoire Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/les-chevaliers-de-l-etrange-tome-1-la-legende-des-mortelune?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  22. Le retour du monster maker club avec.. rien de bien nouveau dans ce tome trois excepté la fin. Je dirais même que c'est un poil décevant. En effet les monstres et leurs créateurs sont mis en arrière par rapport aux aventures de Melie et aux mondes qu'elle explore. On est plus dans un "les aventure de Melie" que dans "Melie et le monster maker club". À noter quand même une variation "social" avec un rôle plus important et plus impact du grand frère dans cet album. Bilan, ça commence à devenir redondant et ne plaira qu'aux petites filles deja fan malheureusement
  23. Titre de l'album : Mélie et le monster club tome 3 - Magie, monstres et chocolat... Scenariste de l'album : Carbone Dessinateur de l'album : Gorobei Coloriste : Gorobei Editeur de l'album : Dupuis Note : Résumé de l'album : Mélie et Kréa continuent à passer les portes vers des mondes en danger, qu'ils sauvent grâce aux monstres du Monster Maker Club auxquels la jeune fille donne vie. Entre fauve devenu agressif à cause de la Fourage, monde privé de ses couleurs et sauvetage d'une princesse-chat, Mélie aura fort à faire ! Mais c'est peut-être surtout dans le vrai monde qu'un grand défi l'attend. Car son grand frère, Théo, semble filer un super mauvais coton... Carbone, Thitaume et Gorobeï poursuivent leur grande ode à l'imagination, avec des monstres proposés par les lecteurs de la série, pour une série dessinée collaborative à nulle autre pareille ! Critique : Le retour du monster maker club avec.. rien de bien nouveau dans ce tome trois excepté la fin. Je dirais même que c'est un poil décevant. En effet les monstres et leurs créateurs sont mis en arrière par rapport aux aventures de Melie et aux mondes qu'elle explore. On est plus dans un "les aventure de Melie" que dans "Melie et le monster maker club". À noter quand même une variation "social" avec un rôle plus important et plus impact du grand frère dans cet album. Bilan, ça commence à devenir redondant et ne plaira qu'aux petites filles deja fan malheureusement Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/melie-et-le-monster-maker-club-tome-3-magie-monstres-et-chocolat?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  24. Titre de l'album : Semper Feri - Tome 1 - Space marines Scenariste de l'album : Eldiablo Dessinateur de l'album : Mathieu Thonon Coloriste : Mathieu Thonon Editeur de l'album : Le Lombard Note : Résumé de l'album : Quand Rupert et Hector parviennent enfin à infiltrer la ville utopique qui leur est interdite depuis toujours, ils sont bien décidés à prendre leur part. Mais très rapidement, ils se font arrêter et à présent, s'ils veulent vivre, ils devront servir dans la branche armée de colonisation galactique : des Space Marines au profit d'une grosse entreprise nommée Meatfake. Pour Rupert, c'est une nouvelle chance. Pour Hector aussi : celle de venger enfin les siens ! Critique : Semper Feri m'avait fait de l'oeil depuis l'annonce de sa sortie. Non pas que nous manquions de belles sorties en science fiction, mais une science fiction pleine d'aventure me tente toujours beaucoup. Et je n'ai pas été déçu car dès le début le rythme est donné, l'histoire va a deux mille à l'heure et pourtant tout semble cohérent, normal, les persos sont bien travaillés, le contexte aussi ce qui finalement nous laisse peu de questions et nous permet de profiter pleinement de l'aventure. Seul bémol je trouve, le dessin un peu trop ados de nos héros qui tranche avec lme contexte dur de leurs aventures et de leurs épreuves. Difficile en effet d'imaginer les héros de la couv' en space marines tant ils semblent encore plus frais qu'une recrue de Starship Trooper. Les dessins de Mathieu Thonon sont bien et dynamiques, facilement lisibles sur les scènes d'actions, proposant quelques plans chouettes et des couleurs ultra dynamiques. Cela manque peut être un peu de détail et de richesse à mon goût mais c'est largement dans les canons du genre. Bref, Semper Feri est une réussite en terme de bd d'actions sf pour ados et adultes, même si les premiers y trouveront probablement un peu plus leur compte que les seconds au niveau des héros. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/semper-feri-tome-1-space-marines?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  25. Semper Feri m'avait fait de l'oeil depuis l'annonce de sa sortie. Non pas que nous manquions de belles sorties en science fiction, mais une science fiction pleine d'aventure me tente toujours beaucoup. Et je n'ai pas été déçu car dès le début le rythme est donné, l'histoire va a deux mille à l'heure et pourtant tout semble cohérent, normal, les persos sont bien travaillés, le contexte aussi ce qui finalement nous laisse peu de questions et nous permet de profiter pleinement de l'aventure. Seul bémol je trouve, le dessin un peu trop ados de nos héros qui tranche avec lme contexte dur de leurs aventures et de leurs épreuves. Difficile en effet d'imaginer les héros de la couv' en space marines tant ils semblent encore plus frais qu'une recrue de Starship Trooper. Les dessins de Mathieu Thonon sont bien et dynamiques, facilement lisibles sur les scènes d'actions, proposant quelques plans chouettes et des couleurs ultra dynamiques. Cela manque peut être un peu de détail et de richesse à mon goût mais c'est largement dans les canons du genre. Bref, Semper Feri est une réussite en terme de bd d'actions sf pour ados et adultes, même si les premiers y trouveront probablement un peu plus leur compte que les seconds au niveau des héros.
×
×
  • Créer...