Aller au contenu
  • S’inscrire

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'rome antique'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Les forums BD
    • Toute la BD
    • Projets participatifs
    • Petites Annonces BD
    • Liens BD vers ailleurs
  • Et si on parlait d'autre chose que la bande dessinée ?
    • Améliorons 1001BD
    • Films et séries TV
    • 1001 Jeux Video
    • Livres - Musique - Spectacles - Théatre - Musées
    • 1001 choses à dire
  • TEAM

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui contiennent…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


2 résultats trouvés

  1. Titre de l'album : Inguinis - origines tome 1 Scenariste de l'album : Katia Even Dessinateur de l'album : Nicolas Guenet Coloriste : Nicolas Guenet Editeur de l'album : Tabou Note : Résumé de l'album : Chrysanthe est pressée qu'Artémis ait sept ans pour entrer à l'école et que son contrat de préceptrice se termine enfin. Elle attend donc qu'Agrippa, son maître, officialise son affranchissement. Mais Nicomède, le père d'Artémis, veut la garder auprès d'eux aussi fera-t-il tout pour s'emparer du précieux document. Mais, de petites filles disparaissent dans la Cité romaine... des fillettes ju­­ste en âge d'entrer à l'école... comme Artémis. Dans ce nouveau volet de la série Inguinis, vous retrouverez l'univers d'intrigues à la romaine imaginé par Katia Even et sculpturalement dessiné par Nicolas Guenet. Une nouvelle enquête commence... Critique : Situé chronologiquement avant les deux tomes Inguinis , ce premier tome du diptyque "Origines" raconte la jeunesse d'Artémis . Elevée par Agrippa son père et Chrysanthe sa préceptrice , elle a 7 ans et doit bientôt rentrer à l'école ! Occupé par ses sculptures , Agrippa n'a guère le temps de s'en occuper et il craint la fin du contrat liant Chrysanthe à l'éducation de sa fille . En effet , sa prochaine entrée en classe sonnera le glas du contrat et Chrysanthe pourra réaliser son rêve d'être enfin "réthor " (rhéteur : maître d'éloquence) . Mais dans une Rome antique aux milles intrigues ,rien n'est simple . N'étant pas rémunérée pour ce travail , elle est obligée de danser dans un cabaret aux plaisirs divers et variés , voire orgiaques ! En ces lieux de débauche romaine, s'offrent à nous des scènes d'une grande tension sexuelle . Les spectateurs , les acteurs , tout le monde y participe et les détails sont nullement épargnés pour le plaisir des rétines . Il faut dire que le dessin de Nicolas Guenet sublime les séquences érotiques , mais pas que ! L'architecture des bâtiments , les colonnes , les venelles , tout est majestueux . Les jeux d'ombres et d'éclairages sont au diapason avec des reflets mordorés sur les corps enchevêtrés , du plus bel effet . Assurément , une patte graphique de haut vol . Katia Even ménage le suspens dans ce premier tome , car la volonté d'émancipation de Chrysanthe n'est pas le seul fil conducteur . En effet , nous apprenons au cours du récit que des enfants disparaissent , enfants du même âge qu'Artémis ! Les scènes érotiques sont au service de l'histoire et non l'inverse , c'est bien ici le coup de force de cette scénariste de talent . Peut se lire indépendamment des autres Inguinis , mais par des lecteurs(trices) avertis(ies) Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/inguinis-origines-1-sanguis-mulieris/?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  2. Kevin Nivek

    Inguinis - origines tome 1

    Situé chronologiquement avant les deux tomes Inguinis , ce premier tome du diptyque "Origines" raconte la jeunesse d'Artémis . Elevée par Agrippa son père et Chrysanthe sa préceptrice , elle a 7 ans et doit bientôt rentrer à l'école ! Occupé par ses sculptures , Agrippa n'a guère le temps de s'en occuper et il craint la fin du contrat liant Chrysanthe à l'éducation de sa fille . En effet , sa prochaine entrée en classe sonnera le glas du contrat et Chrysanthe pourra réaliser son rêve d'être enfin "réthor " (rhéteur : maître d'éloquence) . Mais dans une Rome antique aux milles intrigues ,rien n'est simple . N'étant pas rémunérée pour ce travail , elle est obligée de danser dans un cabaret aux plaisirs divers et variés , voire orgiaques ! En ces lieux de débauche romaine, s'offrent à nous des scènes d'une grande tension sexuelle . Les spectateurs , les acteurs , tout le monde y participe et les détails sont nullement épargnés pour le plaisir des rétines . Il faut dire que le dessin de Nicolas Guenet sublime les séquences érotiques , mais pas que ! L'architecture des bâtiments , les colonnes , les venelles , tout est majestueux . Les jeux d'ombres et d'éclairages sont au diapason avec des reflets mordorés sur les corps enchevêtrés , du plus bel effet . Assurément , une patte graphique de haut vol . Katia Even ménage le suspens dans ce premier tome , car la volonté d'émancipation de Chrysanthe n'est pas le seul fil conducteur . En effet , nous apprenons au cours du récit que des enfants disparaissent , enfants du même âge qu'Artémis ! Les scènes érotiques sont au service de l'histoire et non l'inverse , c'est bien ici le coup de force de cette scénariste de talent . Peut se lire indépendamment des autres Inguinis , mais par des lecteurs(trices) avertis(ies)
×
×
  • Créer...