Aller au contenu
  • S’inscrire

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'samourail'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Les forums BD
    • Toute la BD
    • Projets participatifs
    • Petites Annonces BD
    • Liens BD vers ailleurs
  • Et si on parlait d'autre chose que la bande dessinée ?
    • Améliorons 1001BD
    • Films et séries TV
    • 1001 Jeux Video
    • Livres - Musique - Spectacles - Théatre - Musées
    • 1001 choses à dire
  • TEAM

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui contiennent…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


12 résultats trouvés

  1. En voilà une série qui n'en finie pas de se bonifier. Après un deuxième tome qui densifiait l'histoire et offrait de beaux combats, ce tome trois mêle très habilement l'histoire courante avec des flashbacks de Manji sur les personnages qui ont écrit l'histoire de Manji. Des personnages que l'on connait et des comparaisons qui montre que Manji commence à se sentir vieux. Que les histoires qu'il a vécues lui pèse, tout immortel qu'il soit. Et cela sans oublier une montée en puissance de la folie des vers. La folie qui fait que toutes personnes qui en entendent parler ont envie de devenir immortel et qui font, encore une fois, de Manji une cible prioritaire pour tous ? Espérons que le t4 soit toujours sur cette superbe pente ascendante
  2. Titre de l'album : L'habitant de l'infini - bakumatsu tome 3 Scenariste de l'album : Hiroaki Samura | Kenji Takigawa | Ryu Suenobu Dessinateur de l'album : Hiroaki Samura | Kenji Takigawa | Ryu Suenobu Coloriste : Editeur de l'album : Casterman Note : Résumé de l'album : En 1864, quatre-vingts ans après la fin de son combat contre l'école du Ittôryû, Manji, samouraï immortel, mène une vie retirée, jusqu'au jour où il est rattrapé par le tumulte de la nouvelle époque qui s'annonce... Sur fond d'ouverture forcée du Japon à l'Occident après plus de deux siècles d'isolement, Manji se retrouve mêlé aux jeux de pouvoirs et à la guerre sanglante que se livrent les partisans de la restauration de l'empereur et les forces fidèles au shogun en place. De quel côté l'immortel fera-t-il pencher l'Histoire d'un pays sur le point de sombrer dans la guerre civile ? Critique : En voilà une série qui n'en finie pas de se bonifier. Après un deuxième tome qui densifiait l'histoire et offrait de beaux combats, ce tome trois mêle très habilement l'histoire courante avec des flashbacks de Manji sur les personnages qui ont écrit l'histoire de Manji. Des personnages que l'on connait et des comparaisons qui montre que Manji commence à se sentir vieux. Que les histoires qu'il a vécues lui pèse, tout immortel qu'il soit. Et cela sans oublier une montée en puissance de la folie des vers. La folie qui fait que toutes personnes qui en entendent parler ont envie de devenir immortel et qui font, encore une fois, de Manji une cible prioritaire pour tous ? Espérons que le t4 soit toujours sur cette superbe pente ascendante Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/l-habitant-de-l-infini-bakumatsu-tome-3?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  3. Je n'avais pas caché mon "désarrois" devant le retour, que je trouvais incongru, de notre habitant de l'infini. Et bien ce tome 2 est en train de me donner tort. En effet, nos auteurs semblent avoir plus sous le coude qu'une simple transposition du manga de base à une autre époque. Rien que la personne de la petite fille de l'ennemie jurée de Manji est une bonne trouvaille. Ce personnage semble avoir hérité de la folie de son aïeul et remet au centre du manga les expériences qui nous ont donnée des frissons dans le dos lors de la lecture de la première série. Si le contexte politique est un peu compliqué à suivre, les clans commencent à bien se dessiner et l'action prend le pas sur la politique nous livrant un tome 2 bien plus intéressant qu'attendu. A suivre.
  4. Titre de l'album : L'habitant de l'infini - Bakumatsu tome 2 Scenariste de l'album : Renji Takigawa Dessinateur de l'album : Ryū Suenobu Coloriste : Editeur de l'album : Casterman Note : Résumé de l'album : En 1864, quatre-vingts ans après la fin de son combat contre l'école de l'Ittôryû, Manji, samouraï immortel, mène une vie retirée, jusqu'au jour où il est rattrapé par le tumulte de la nouvelle époque qui s'annonce... Sur fond d'ouverture forcée du Japon à l'Occident après plus de deux siècles d'isolement, Manji se retrouve mêlé aux jeux de pouvoirs et à la guerre sanglante que se livrent les partisans de la restauration de l'empereur et les forces fidèles au shogun en place. De quel côté l'immortel fera-t-il pencher l'histoire d'un pays sur le point de sombrer dans la guerre civile ? Critique : Je n'avais pas caché mon "désarrois" devant le retour, que je trouvais incongru, de notre habitant de l'infini. Et bien ce tome 2 est en train de me donner tort. En effet, nos auteurs semblent avoir plus sous le coude qu'une simple transposition du manga de base à une autre époque. Rien que la personne de la petite fille de l'ennemie jurée de Manji est une bonne trouvaille. Ce personnage semble avoir hérité de la folie de son aïeul et remet au centre du manga les expériences qui nous ont donnée des frissons dans le dos lors de la lecture de la première série. Si le contexte politique est un peu compliqué à suivre, les clans commencent à bien se dessiner et l'action prend le pas sur la politique nous livrant un tome 2 bien plus intéressant qu'attendu. A suivre. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/l-habitant-de-l-infini-bakumatsu-tome-2?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  5. poseidon2

    Blue wolves tome 4 & 5

    Bon allez on arrête les frais par ici. Ces deux tomes on finit de nous convaincre de plusieurs choses : si vous voulez lire un manga de samouraï bourrin, allez lire Gamaran (voir le spin off). Si vous voulez lire un manga de samouraï sur la transition à l'ère moderne, allez lire Kenshin. Si vous souhaitez en manga intense, violent et sombre, allez lire l'habitant de l'infini. Si vous cherchez un jeune idéaliste, allez lire Kingdom. Ce Blue Wolves cherche à faire un mix de tout cela, mais n'y arrive clairement pas. On s'ennuie ferme durant une moitié du tome 4 ou il ne se passe rien du tout et ensuite, on saute sur la combien "non surprise" du méchant qui veut restaurer l'ère des samouraïs..... C'est cousue de fil blanc, pas très intéressant, très étiré et.... ca existe déjà partout. Bref Next !
  6. Titre de l'album : Blue wolves tome 4 & 5 Scenariste de l'album : Tsuyoshi Yasuda Dessinateur de l'album : Tsuyoshi Yasuda Coloriste : Editeur de l'album : Kana Note : Résumé de l'album : Les Miburo ont décidé de se faire fabriquer un uniforme. Nio, Hajime et Tarô sont envoyés chez la grand-mère de Nio pour réfléchir à son apparence, sans s'attendre à y découvrir une nouvelle signification au mot « force »... Quand un mystérieux jeune homme franchit le seuil de la boutique, c'est un nouveau combat qui commence pour les Miburo... Critique : Bon allez on arrête les frais par ici. Ces deux tomes on finit de nous convaincre de plusieurs choses : si vous voulez lire un manga de samouraï bourrin, allez lire Gamaran (voir le spin off). Si vous voulez lire un manga de samouraï sur la transition à l'ère moderne, allez lire Kenshin. Si vous souhaitez en manga intense, violent et sombre, allez lire l'habitant de l'infini. Si vous cherchez un jeune idéaliste, allez lire Kingdom. Ce Blue Wolves cherche à faire un mix de tout cela, mais n'y arrive clairement pas. On s'ennuie ferme durant une moitié du tome 4 ou il ne se passe rien du tout et ensuite, on saute sur la combien "non surprise" du méchant qui veut restaurer l'ère des samouraïs..... C'est cousue de fil blanc, pas très intéressant, très étiré et.... ca existe déjà partout. Bref Next ! Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/blue-wolves-tome-4?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  7. Ce deuxième recueil nous fait vraiment entrer au cœur de l'histoire de l'habitant de l'infini. En effet il nous montre la volonté de Rin d'apprendre à se battre et de réussir à faire de Manji son maitre, mais surtout il nous présente Anotsu, le chef de file de l'ittô-Ryû, qui deviendra l'ennemie le plus dangereux de Manji. Et avec la découverte de l'ittô-Ryû commence les sublimes combats de la référence du manga de sabre. Le premier vrai pas vers une saga exceptionnelle.
  8. Titre de l'album : L'habitant de l'infini - immortal édition tome 2 Scenariste de l'album : Hiroaki Samura Dessinateur de l'album : Hiroaki Samura Coloriste : Editeur de l'album : Casterman Note : Résumé de l'album : Samouraï sans maître errant sur les routes du Japon médiéval, Manji est immortel : il porte en lui un mystérieux ver qui guérit ses plus terribles blessures. Il ne recouvrera sa mortalité que lorsqu'il aura expié ses crimes en sabrant mille scélérats. Entre combats à la poésie barbare et reconstitution minutieuse, L'Habitant de l'infini est la référence du manga de sabre. Ce second volume de la nouvelle édition contient les tomes 3 et 4 de la série. Critique : Ce deuxième recueil nous fait vraiment entrer au cœur de l'histoire de l'habitant de l'infini. En effet il nous montre la volonté de Rin d'apprendre à se battre et de réussir à faire de Manji son maitre, mais surtout il nous présente Anotsu, le chef de file de l'ittô-Ryû, qui deviendra l'ennemie le plus dangereux de Manji. Et avec la découverte de l'ittô-Ryû commence les sublimes combats de la référence du manga de sabre. Le premier vrai pas vers une saga exceptionnelle. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/l-habitant-de-l-infini-tome-2-nouvelle-edition?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  9. Titre de l'album : L'habitant de l'infini - immortal édition tome 1 Scenariste de l'album : Hiroaki Samura Dessinateur de l'album : Hiroaki Samura Coloriste : Editeur de l'album : Casterman Note : Résumé de l'album : Samouraï sans maître errant sur les routes du Japon médiéval, Manji est immortel. Afin d'expier les crimes qu'il a commis, il porte en lui un mystérieux ver qui guérit ses plus terribles blessures. Il ne recouvrera sa mortalité qu'après avoir sabré mille scélérats. Entre combats à la poésie barbare et reconstitution minutieuse, L'Habitant de l'infini est la référence du manga de sabre. Ce premier volume de la nouvelle édition contient les 2 premiers tomes de la série. Critique : En même temps que la nouvelle série Bakumatsu, se passant 80 ans après la fin de la série mère, Sakka (Casterman) nous offre la possibilité de remettre la main sur LA série la plus mémorable de son catalogue. Et ce à "moindre prix" car on a le droit à 2 tomes pour moins de 2/3 du prix. Attention a contrario des autres éditeurs (Kana, Meian etc..) qui livre des versions plus grandes pour leurs intégrales, Sakka a fait l'inverse en revenant à la version manga pour cette édition "Immortal" alors que la version de base était d'un format comics. J'avoue que si l'histoire est toujours aussi magique et reste LA référence du manga de samouraïs pour adulte (et il FAUT l'avoir lu) et si l'offre est financièrement intéressante, je préférais l'ancien format. Pas la première version qui était "mal" remis dans le sens de lecture de droite à gauche, mais la version 2005 était, elle, très belle et laissait une place au sublime trait de Hiroaki Samura. Pour résumer, je dirais que si vous n'avez PAS lu L'habitant de l'infini et que vous aimez les histoires de samouraï et que vous avez la flemme de chercher d'occasion ou que vous voulez une édition plus petite, foncez sur cette nouvelle version ! Si vous avez un peu plus de temps et des envies de beaux dessins... je vous conseille celle d'avant. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/l-habitant-de-l-infini-tome-1-nouvelle-edition?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  10. En même temps que la nouvelle série Bakumatsu, se passant 80 ans après la fin de la série mère, Sakka (Casterman) nous offre la possibilité de remettre la main sur LA série la plus mémorable de son catalogue. Et ce à "moindre prix" car on a le droit à 2 tomes pour moins de 2/3 du prix. Attention a contrario des autres éditeurs (Kana, Meian etc..) qui livre des versions plus grandes pour leurs intégrales, Sakka a fait l'inverse en revenant à la version manga pour cette édition "Immortal" alors que la version de base était d'un format comics. J'avoue que si l'histoire est toujours aussi magique et reste LA référence du manga de samouraïs pour adulte (et il FAUT l'avoir lu) et si l'offre est financièrement intéressante, je préférais l'ancien format. Pas la première version qui était "mal" remis dans le sens de lecture de droite à gauche, mais la version 2005 était, elle, très belle et laissait une place au sublime trait de Hiroaki Samura. Pour résumer, je dirais que si vous n'avez PAS lu L'habitant de l'infini et que vous aimez les histoires de samouraï et que vous avez la flemme de chercher d'occasion ou que vous voulez une édition plus petite, foncez sur cette nouvelle version ! Si vous avez un peu plus de temps et des envies de beaux dessins... je vous conseille celle d'avant.
  11. poseidon2

    Blue wolves tome 3

    Troisième tome qui marque la fin de la vraie introduction de Blue Wolves. En effet la fin du traitement de la véritable première mission, à laquelle participe Nio, est aussi l'occasion de terminer la présentation des différents membres des Miburo et de bien montrer l'état d'esprit de l'équipe. Une fin de première partie rythmée par des combats intéressants car tous différents. Je dois dire qu'il est vachement appréciable de voir que tous les combats ne soient pas accrochés comme dans trop de manga de samouraïs La supériorité des Mibouro n'est pas juste une réputation et cela se voit dans des combats qui ne sont pas infinis. Cela permet d'avoir un tome dense en histoire.
  12. Titre de l'album : Blue wolves tome 3 Scenariste de l'album : Tsuyoshi Yasuda Dessinateur de l'album : Tsuyoshi Yasuda Coloriste : Editeur de l'album : Kana Note : Résumé de l'album : Nio a rejoint les Miburo, un groupe de samouraïs qui assurent la protection de Kyoto. Pour sa première mission, il doit affronter des assassins sanguinaires et prendre les armes pour défendre sa conception de la justice. Il s'engage dans un combat sans merci face à ces hommes pour qui la justice a une signification différente...! Critique : Troisième tome qui marque la fin de la vraie introduction de Blue Wolves. En effet la fin du traitement de la véritable première mission, à laquelle participe Nio, est aussi l'occasion de terminer la présentation des différents membres des Miburo et de bien montrer l'état d'esprit de l'équipe. Une fin de première partie rythmée par des combats intéressants car tous différents. Je dois dire qu'il est vachement appréciable de voir que tous les combats ne soient pas accrochés comme dans trop de manga de samouraïs La supériorité des Mibouro n'est pas juste une réputation et cela se voit dans des combats qui ne sont pas infinis. Cela permet d'avoir un tome dense en histoire. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/blue-wolves-tome-3?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
×
×
  • Créer...