Aller au contenu
  • S’inscrire

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'zorro'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Les forums BD
    • Toute la BD
    • Projets participatifs
    • Petites Annonces BD
    • Liens BD vers ailleurs
  • Et si on parlait d'autre chose que la bande dessinée ?
    • Améliorons 1001BD
    • Films et séries TV
    • 1001 Jeux Video
    • Livres - Musique - Spectacles - Théatre - Musées
    • 1001 choses à dire
  • TEAM

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui contiennent…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


4 résultats trouvés

  1. Titre de l'album : Zorro - D'entre les morts Scenariste de l'album : Sean Murphy Dessinateur de l'album : Sean Murphy Coloriste : Sean Murphy Editeur de l'album : Urban Comics Note : Résumé de l'album : Dans la ville mexicaine de La Vega, tout le monde honore la mémoire de Zorro qui, 180 ans auparavant, aurait signé le porche de l'église de son célèbre Z. Tout le monde, sauf les cartels. Ces derniers voient d'un mauvais oeil cette célébration populiste, symbole de révolution, au point d'assassiner l'acteur chargé de cet hommage. Vingt ans plus tard, ses deux enfants, Rosa et Diego, finissent par recroiser le chemin du cartel parricide et doivent se rendre à l'évidence, l'heure de la vengeance a sonné. Contenu vo : ZORRO: MAN OF THE DEAD #1-4. Critique : C'était le coup de tonnerre de l'année dernière. L'annonce de l'envie de Sean Murphy de livrer sa version de, rien de moins, que Zorro ! En tant que fan absolu de Punk Rock Jesus et de The white Knight, c'est avec beaucoup d'attente que j'ai ouvert ce Zorro et j'ai été.... surpris. Oui oui surpris. Je ne m'attendais pas du tout à ca. Sean Murphy récupère le mythe de Zorro, ne le change pas (le mythe) mais transpose uniquement l'époque.... Ça vous parait surement bizarre décrit comme cela, mais c'est globalement ça. Sean Murphy nous livre un Zorro à cheval qui lutte contre des trafiquants de drogue armés de pistolet et de véhicules. C'est un mélange étrange et loin d'être inintéressant qui ne plaira pas forcément à tout le monde même s'il est, encore une fois, magnifié par le trait magique de Sean Murphy. J'avoue cependant que j'aimerais voir Sean Murphy reprendre ses habits de pellerons de la BD et se plonger sur autres choses que des mythes pour revenir à des histoires peut être plus confidentielles. Autres infos : Type de l'album : Comic Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/zorro-d-entre-les-morts?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  2. poseidon2

    Zorro - D'entre les morts

    C'était le coup de tonnerre de l'année dernière. L'annonce de l'envie de Sean Murphy de livrer sa version de, rien de moins, que Zorro ! En tant que fan absolu de Punk Rock Jesus et de The white Knight, c'est avec beaucoup d'attente que j'ai ouvert ce Zorro et j'ai été.... surpris. Oui oui surpris. Je ne m'attendais pas du tout à ca. Sean Murphy récupère le mythe de Zorro, ne le change pas (le mythe) mais transpose uniquement l'époque.... Ça vous parait surement bizarre décrit comme cela, mais c'est globalement ça. Sean Murphy nous livre un Zorro à cheval qui lutte contre des trafiquants de drogue armés de pistolet et de véhicules. C'est un mélange étrange et loin d'être inintéressant qui ne plaira pas forcément à tout le monde même s'il est, encore une fois, magnifié par le trait magique de Sean Murphy. J'avoue cependant que j'aimerais voir Sean Murphy reprendre ses habits de pellerons de la BD et se plonger sur autres choses que des mythes pour revenir à des histoires peut être plus confidentielles.
  3. poseidon2

    Don Vega

    Titre de l'album : Don Vega Scenariste de l'album : Pierre Alary Dessinateur de l'album : Pierre Alary Coloriste : Pierre Alary Editeur de l'album : Dargaud Note : Résumé de l'album : Madrid, 1848. Don Vega, héritier d'une riche famille californienne, reçoit une lettre lui annonçant le décès de ses parents. L'auteur du courrier, le père Delgado, l'incite à rentrer " dans les plus brefs délais ". A son retour, Don Vega découvre que le domaine familial est désormais géré par un ancien général, Gomez. Celui-ci s'appuie sur Borrow, une brute sadique et sans scrupules, pour mettre la Californie en coupe réglée en rachetant des terrains à bas prix afin de les revendre plus cher. Des peons ont le courage de se révolter. Le visage couvert d'une cagoule, ils se réclament d'" el Zorro ", un mythe populaire local. Le peuple les voit comme des héros. Don Vega décide de suivre leur exemple : il revêt un costume noir et est bien décidé à faire payer les spoliations commises envers sa famille. La légende de Zorro est en marche... Le personnage de Zorro renaît de ses cendres dans cette relecture enthousiasmante d'un classique de la culture populaire, né en 1919 dans un roman de Johnston McCulley avant d'être immortalisé par le cinéma et la série télévisée de Walt Disney. Critique : "Un cavalier, qui surgit hors de la nuit... et court vers l'aventure au galop !!! Son nom il le signe à la pointe de l'épée... d'un Z qui veut dire Zorro !!!!!!!!!!!!" Mes collègues ici présents vont encore dire que je suis trop gentil. Mais j'assume. Mais même si j'assume je dois nuancer cette note par un facteur majeur dans le cas présent: la nostalgie. Oui oui on a beau avoir fait des milliers de critiques, il est toujours difficile de démêler les sentiments de la critique pure et dure. Surtout quand ça fait appel à des souvenirs joyeux de jeunesses. Des souvenirs de 4 garçons regardant les aventures du vengeur masqué avec leurs parents... Donc peut être que je suis un peu trop gentil sur ce Don Vega. Car effectivement si l'aventure est belle et intense, et les dessins bon (même si un cran en dessous de ceux de Silas Corey), l'histoire n'est pas non plus super originale. On reste sur du classique de Zorro comme on l'a déjà vu au cinéma. Mais pour moi l'essentiel n'est n'ai pas là. L’essentiel est qu'en sortant du tram, une fois la lecture finie, je chantais tout haut : "Un cavalier, qui surgit hors de la nuit..." avec comme seule envie de montrer ça à mes enfants. Et ça, ça vaut bien une demi-étoile de plus ! Autres infos : un cavalier......... Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/don-vega?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  4. poseidon2

    Don Vega

    "Un cavalier, qui surgit hors de la nuit... et court vers l'aventure au galop !!! Son nom il le signe à la pointe de l'épée... d'un Z qui veut dire Zorro !!!!!!!!!!!!" Mes collègues ici présents vont encore dire que je suis trop gentil. Mais j'assume. Mais même si j'assume je dois nuancer cette note par un facteur majeur dans le cas présent: la nostalgie. Oui oui on a beau avoir fait des milliers de critiques, il est toujours difficile de démêler les sentiments de la critique pure et dure. Surtout quand ça fait appel à des souvenirs joyeux de jeunesses. Des souvenirs de 4 garçons regardant les aventures du vengeur masqué avec leurs parents... Donc peut être que je suis un peu trop gentil sur ce Don Vega. Car effectivement si l'aventure est belle et intense, et les dessins bon (même si un cran en dessous de ceux de Silas Corey), l'histoire n'est pas non plus super originale. On reste sur du classique de Zorro comme on l'a déjà vu au cinéma. Mais pour moi l'essentiel n'est n'ai pas là. L’essentiel est qu'en sortant du tram, une fois la lecture finie, je chantais tout haut : "Un cavalier, qui surgit hors de la nuit..." avec comme seule envie de montrer ça à mes enfants. Et ça, ça vaut bien une demi-étoile de plus !
×
×
  • Créer...