Aller au contenu
  • S’inscrire

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'les terres d arran'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Les forums BD
    • Toute la BD
    • Projets participatifs
    • Petites Annonces BD
    • Liens BD vers ailleurs
  • Et si on parlait d'autre chose que la bande dessinée ?
    • Améliorons 1001BD
    • Films et séries TV
    • 1001 Jeux Video
    • Livres - Musique - Spectacles - Théatre - Musées
    • 1001 choses à dire
  • TEAM

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui contiennent…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


2 résultats trouvés

  1. C'est peu dire que les séries fleuves de Fantasy des Terres d'Arran chez Soleil ne m'enthousiasment guère habituellement. Et comme je trouve souvent les personnages Elfes falots, empruntés, et peu empathique, inutile de vous dire que parmis ces multiples séries, Elfes est bien celle que j'ai suivi de loin. Et pourtant c'est la série phare, celle qui draine avec elle toute l'intrigue construite depuis le début, à la manière d'une toile d'araignée. Ce tome 28 fait donc office de tome de transition, où l'on retrouve des personnages déjà connus des amateurs de la série à l'issue d'un grand combat. Et comme après chaque batailles, un nouvel équilibre de forces va se dessiner, et les enjeux politiques vont reprendre le dessus sur le souffle épique. Indispensable donc pour les afficionados de la série, et plutôt bien exécuté, ce tome rebat les cartes et ouvre le champ des possibles. Pour autant, pour ceux qui n'auraient pas suivi toute la série depuis ses débuts, il reste comme d'habitude accessible même si vous passerez à côté de pas mal d'éléments faisant l'intérêt de ces tomes de transition. Personnellement, ce tome m'a renforcé dans mon impression que cette série mérite finalement bien du respect pour la fresque titanesque, fournie et bien pensée, laissant la part belle à sa ribambelle de second couteaux. Et ce même si cette intrigue finalement banale et ces personnages peu enthousiasmant m'ont sur ce tome-ci pas accrochés plus que cela. Graphiquement, que dire après autant de tome sinon que c'est entièrement maitrisé, propre et dynamique. Je trouve les séries Nains, et Orcs et Gobelins souvent plus originales et plus prenantes en lecture.
  2. Titre de l'album : Elfes - Tome 28 - Au royaume des aveugles Scenariste de l'album : Olivier Peru Dessinateur de l'album : Stéphane Bileau Coloriste : Jacquemoire Editeur de l'album : Soleil Note : Résumé de l'album : Se pourrait-il que l'ultime défi de la jeune elfe blanche Alyana soit d'affronter son propre peuple ? Après avoir vaincu les géants et provoqué un raz-de-marée qui a tué des milliers de personne, Alyana n'est plus que l'ombre d'elle-même. Son coeur ne bat plus. Quant à ses immenses pouvoirs, ils disparaissent. Elle désire seulement vivre en paix auprès des siens. Mais rares sont les elfes blancs prêts à l'accepter, quelques uns veulent même profiter de sa faiblesse pour en finir avec elle. Critique : C'est peu dire que les séries fleuves de Fantasy des Terres d'Arran chez Soleil ne m'enthousiasment guère habituellement. Et comme je trouve souvent les personnages Elfes falots, empruntés, et peu empathique, inutile de vous dire que parmis ces multiples séries, Elfes est bien celle que j'ai suivi de loin. Et pourtant c'est la série phare, celle qui draine avec elle toute l'intrigue construite depuis le début, à la manière d'une toile d'araignée. Ce tome 28 fait donc office de tome de transition, où l'on retrouve des personnages déjà connus des amateurs de la série à l'issue d'un grand combat. Et comme après chaque batailles, un nouvel équilibre de forces va se dessiner, et les enjeux politiques vont reprendre le dessus sur le souffle épique. Indispensable donc pour les afficionados de la série, et plutôt bien exécuté, ce tome rebat les cartes et ouvre le champ des possibles. Pour autant, pour ceux qui n'auraient pas suivi toute la série depuis ses débuts, il reste comme d'habitude accessible même si vous passerez à côté de pas mal d'éléments faisant l'intérêt de ces tomes de transition. Personnellement, ce tome m'a renforcé dans mon impression que cette série mérite finalement bien du respect pour la fresque titanesque, fournie et bien pensée, laissant la part belle à sa ribambelle de second couteaux. Et ce même si cette intrigue finalement banale et ces personnages peu enthousiasmant m'ont sur ce tome-ci pas accrochés plus que cela. Graphiquement, que dire après autant de tome sinon que c'est entièrement maitrisé, propre et dynamique. Je trouve les séries Nains, et Orcs et Gobelins souvent plus originales et plus prenantes en lecture. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/elfes-tome-28-au-royaume-des-aveugles?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
×
×
  • Créer...