Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Aimer pour deux


    poseidon2
    • Scenariste: Stephen Desberg Dessinateur: Emilio Van Der Zuiden Coloriste: Emilio Van Der Zuiden Editeur: Grand Angle Note :
      Résumé:

      Pour vivre son histoire d'amour, elle va renoncer à ce qu'elle a de plus cher. Monique a 20 ans et ne rêve que de s'émanciper. En 1941, elle débarque dans un Paris occupé et découvre l'euphorie de la capitale. Elle fait la connaissance de Francis, l'épouse sur un coup de tête et donne naissance à Nicole. Mais Monique cherche à comprendre comment elle doit aimer sa propre fille, cette enfant innocente qui la prive de sa liberté... À la Libération, Monique rencontre un officier américain et découvre le grand amour. Pour vivre sa passion, la jeune femme décide de renoncer à tous ses droits sur sa fille et l'abandonne à son père. Dorénavant, la mère et la fille sont faites pour se chercher, se rater, se retrouver. Une histoire bouleversante inspirée de la vie de l'auteur.

      Type: BD Europeene L'acheter sur bdfugue Genre: Drame Prix: -- Nb de pages: --
     Share

    Stephen Desberg nous livre une partie de la vie de sa mère dans son nouvel album et nous montre par la même occasion que la vie offre déjà énormément d'histoire émouvante. Car comment ne pas être émue par le destin de cette fin qui doit choisir entre le cœur et la raison, tout en sachant qu'aucun choix n'est parfait et que chacun des deux entrainera un sentiment de perte ?

    Stephen Desberg raconte l'histoire de sa mère avec beaucoup de justesse et réussit pleinement à nous faire comprendre le tiraillement d'une jeune fille qui se retrouve "piégée" par le destin alors même qu'elle est toute jeune et qu'elle ne pense qu'à vivre. Là où cette BD est particulièrement réussie, c'est que le contexte de la seconde guerre mondiale n'est pas trop prenant. Il décore vraiment les interrogations d'une femme qui voit son destin lié à la seconde guerre mondiale comme il aurait pu l'être au XXIieme siècle.

    Porté par un dessin classique et efficace de Emilio Van Der Zuiden, ce one shot est une vrai bonne histoire humaine qui m'a fait penser à la chanson de Tonton David: chacun sa route, chacun son chemin....

     Share


    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Qui est en ligne   0 membre, 1 anonyme, 28 invités (Afficher la liste complète)

    • Il n’y a aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne
  • Inscription

    Inscrivez vous gratuitement

  • Les previews !

  • Dernières Critiques

    • Le combat d'Henry Fleming
      Note :
      Alors sur le site, on n'est pas d'accord sur cet album, je dois donc dire que c'est uniquement mon avis et que @Kevin Nivek n'est pas d'accord avec moi.
      Pas d'accord sur quoi ? pas sur la qualité graphique. Rien à dire sur celle-ci. Les dessins sont sublimes et la mise en couleur bien adaptée au différent passage de l'histoire.

      Non, nous ne sommes pas d'accord sur le scenario. On ne l'a pas vécu de la même façon. Pas du tout. Pour tout vous dire, moi cette adaptation m'a laissé froide. J'ai trouvé qu'il manquait des scènes de transition, ce qui faisait que les changements psychologiques de notre héros étaient trop brutaux.

      Le personnage principal m'a paru froid au possible et pleins de décision plus irrationnelles les unes que les autres. Je ne saurais juger si cela vient de la nouvelle de Stephen Crane ou de l'adaptation, mais j'ai eu, tout le long de l'album, l'impression de lire l'histoire d'un mec bipolaire.

      Non pas que cela ne puisse pas être intéressant, mais il aurait été nécessaire, de mon point de vue, ne prendre plus de temps pour faire comprendre aux lecteurs ces changements, pour créer un minimum d'empathie envers un personnage principal froid au possible.
      • 3 réponses
    • Les murailles invisibles tome 2
      Note :
      Suite des murailles invisibles et suite qui augmente d'un cran le rythme de l'histoire. Après un premier tome introductif sur les murs et nous présentant notre héros, ce tome deux est lui entièrement consacré à la découverte de nouveau univers et aux explications sur ce que sont ces murs et les règles qui les régissent. C'est le premier point d'intérêt de ce tome deux.

      On ne se contente pas de nous dire "vous ne saurez jamais", on nous montre des débuts de réponses sur comment marchent ces murs, à défaut d'où est-ce qu'ils viennent.

      Le deuxième point est l'apparition de l'homme en bleu, mais aussi la découverte d'une civilisation avancée ayant "dompté" les murs. Une civilisation qui semble vouloir le bien des autres... en apparence. 

      Un tome deux qui sort un peu du récit de SF pure pour s'orienter un peu plus vers le thriller dans le prochain tome.
      • 0 réponse

    • Mushoku Tensei - Les aventures de Roxy tome 10
      Note :
      Les aventures de Roxy se suivent et... se ressemblent. Elle continue de progresser que ce soit à l'académie de magie ou dans son rôle d'aventurier.
      Ce tome-ci marque la fin de l'aventure dans l'université de magie et.... le rapprochement avec notre histoire principale.

      Si la fin de la partie à l'académie est un peu brutale (surtout au vu d'une série de 19 tomes + 10 de spin off), le début du rôle d'éducatrice et le rapprochement avec la série mère est une bonne nouvelle, car on pourrait avoir la chance de ne pas avoir un spin off aussi long que la série mère et surtout globalement cohérent.

      On garde espoir !
      • 0 réponse
    • The world is dancing tome 1
      Note :
      Ce manga raconte l'histoire de Oniyasha, inventeur du  théâtre nô populaire au japon à partir du XIII ieme siècle.
      C'est, pour nous européens, l'histoire d'un petit garçon qui ne voit pas les choses comme les autres. Un garçon qui a une sensibilité à l'art qui dépasse son époque et le pousse à découvrir énormément de choses nouvelles.

      Cela le pousse à faire des rencontres. Rencontres qui vont rythmer un manga tranquille sur la découverte de la sensualité.

      Un manga particulièrement bien dessiné, avec des traits tout en rondeur et un grand format mettant bien en avant les sentiments de notre apprenti danseur.
      • 0 réponse
    • Le goût des fraises tome 1
      Note :
      Pendant l’hospitalisation de son grand-père, Sara va le remplacer dans son travail : la récolte des fraises. Elle est aidée par Minori, un homme de 13 ans son ainé. Très vite, chacun est attiré par l’autre mais Minori étant très stoïque, il ne laisse pas transparaitre ses émotions. La communication est d’autant plus compliquée à cause de leurs différences d’page, chacun pense que l’autre n’est pas intéressé.

      Cette romance est trop mignonne ! Alors on peut aussi y trouver quelques idées plus sérieuses, notamment la lutte contre les préjugés sur la différence d’âge, sur les hommes qui aiment ce qui est sucré… Mais ce n’est clairement pas le propos, non ici, c’est fleurs bleues et étoiles dans les yeux : Une romance tout en douceur pleine de maladresse et de pureté. Ça me fait d’ailleurs un peu penser à The ice guy & the cool girl, des histoires toutes douces pleines de bons sentiments et sans arrière-pensée ! C’est le genre de récit qui se lit tout seul et qui fait sourire, un petit moment de bonheur !

      A noter : il y a une planche de stickers à l'intérieur du tome 1 et une opération spéciale en librairie pour avoir un sachet de graines à planter !
      • 0 réponse
×
×
  • Créer...