Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Bill Finger, dans l'ombre du mythe


    poseidon2
    • Scenariste: Julien Voloj Dessinateur: Erez Zadok Coloriste: Erez Zadok Editeur: Urban Comics Note :
      Résumé:

      En 2006, Marc Tyler Nobleman débutait sa quête pour en savoir plus sur le co-créateur rarement cité de Batman. L'homme qui a créé la quasi-totalité de la mythologie entourant l'un des super-héros les plus emblématiques de l'histoire est mort dans la pauvreté en 1974. "Bill Finger, dans l'ombre du mythe" est un roman graphique sur la quête de Nobleman, c'est une histoire sur le traumatisme et la justice racontée à différents niveaux narratifs. Il y a la recherche de Nobleman, qui retrace la véritable histoire derrière le Chevalier Noir. Il y a ensuite l'histoire de Bill, sa rencontre avec Bob Kane, son travail et ses difficultés dans l'industrie de la bande dessinée, sa dépression alors que Kane, considéré comme l'unique créateur de Batman, est sous les feux de la rampe. Ensuite, il y a l'histoire du fils de Bill qui tente en vain de rétablir l'héritage de son père tout en luttant contre sa propre sexualité et, plus tard, contre le VIH. Enfin, il y a l'histoire d'Athena, la petite-fille de Bill, dont personne ne croit que son grand-père est le co-créateur de Batman. Fidèle aux récits de Batman, l'histoire prend des allures de roman policier révélant la tragique et véritable histoire derrière la création de Batman. Le livre bénéficie d'une préface de la petite-fille de Finger, Athena Finger, et de l'historien Marc Tyler Nobleman, qui a joué un rôle déterminant dans l'établissement du crédit de co-créateur de Finger à titre posthume en 2015.

      Type: Comic L'acheter sur bdfugue Genre: Documentaire
     Share

    Je ne savais pas. J'en suis le premier désolé ais oui je pensais que Batman était une création de Bob Cane.... et uniquement de lui.

    Alors j'ai été surpris par le début de la lecture et j'ai ensuite dévoré l'histoire de ce scénariste malheureux, ais surtout l'histoire d'une époque ou l'univers du comics, sous couvert d'age d'or extérieurement, était une jungle ou les auteurs qui faisaient le devant de l'affiche pouvaient cacher une foule de personnes travaillant dans l'ombre.

    Porté par un dessin superbe tout en rondeur 'tendance Munuera", Julien Voloj nous livre une enquête biographique aussi intense que bien menée. On oscille entre les passages dans le présent avec des interviews de contemporains de Bill Finger et des passages représentant la vie à l'époque du boum des comics aux USA.

    Une belle histoire qui rend hommage à titre posthume aux idées derrières les dessins !

     

     Share


    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés

    Il n’y a aucun commentaire à afficher.



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Qui est en ligne   0 membre, 2 anonymes, 76 invités (Afficher la liste complète)

    • Il n’y a aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne
  • Inscription

    Inscrivez vous gratuitement

  • Les previews !

  • Dernières Critiques

    • L'ogre lion t2 : les trois lions
      Note :
      Deuxième tome de la trilogie de Drakoo et tomes qui... me fait me demander comment notre histoire pourra finir en 3 tomes.

      En effet, nos auteurs relancent plus l'histoire qu'ils ne l'avancent. On en apprend énormément sur le passé de  notre Lion et comment sa propre méchanceté l'a conduit la ou il est. Si c'est vraiment intéressant, notre histoire de politique et de succession n'avance pas vraiment.

      On aurait imaginé une plus grande avancée de nos héros dans leur descente vers le sud et sur le combat de notre Lion pour regagner sa place. Et bien tout ceci semble être dédié au troisième et dernier tome.

      Si ce tome deux est au quand même très bon, j'ai un peu peur que la conclusion face beaucoup pour un dernier tome.
      • 0 réponse
    • Les Mantes religieuses - Tome 2 - La stratégie de l'araignée
      Note :
      L'humour et le dessin sont deux choses très personnelles. j'aime plutôt les dessins ronds, mettant en valeur l'humanité des personnages aussi j'ai largement préféré le travail de Christian Paty sur "Le pré derrière l'église" notamment. Ici le dessinateur semble se mettre au service de l'humour choisit par les auteurs, assez incisif, et dont j'ai eu du mal à me régaler à titre personnel. Cette BD mi-humoristique, mi-historique m'a finalement laissé de marbre des deux points de vue. Pourtant la période explorée est plus qu'intéressante, et on ne peut pas dire que le travail n'est pas bien fait. Reste donc les goûts et les couleurs, et si je n'ai pas su être comblé par ces deux premiers tomes, pas mal de lecteurs y ont pourtant succombé, alors complétez donc votre avis par vous même en allant la découvrir en librairie. 
      • 0 réponse
    • Glaise
      Note :
      Glaise est l'adaptation en bande dessinée du roman de Franck Bouysse par le scénariste Fabrice Colin. Ce roman graphique est le deuxième titre des éditions Marabulles dans un format plus petit mais avec une pagination plus importante, avec plus 150 planches. Je ne vais pas pouvoir comparer ou juger de l'adaptation du best-seller comme je ne l'ai pas lu. On retrouve cependant un rythme propre aux romans, avec une intrigue qui prend le temps de se développer autour d'une romance entre un couple de jeunes au démarrage de la première guerre mondiale, dans un petit village du Cantal. Le contexte historique n'est pas très joyeux et les personnages secondaires sont souvent tristes et subissent leur vie à la campagne. On ressent un drame inévitable qui doit arriver avec l'oncle de la jeune Anna depuis son arrivée avec sa mère à la ferme pendant que le mari est sur le front. La partie graphique Loic Godart est de grande qualité, l'auteur réussie très bien à faire ressortir le côté sombre des personnes. La couverture est très représentative des planches intérieures.
      Glaise est une histoire d'amour assombrie par la guerre dans ce drame rural réaliste et très sombre, avec l'attente du retour des hommes ou des courriers annonçant leur décès.
      • 0 réponse

    • Karakuri circus perfect edition t5&6
      Note :
      J'avais lu que cette série montait en puissance et qu'il fallait perseverer. 

      Ayant bien aimé les premiers tomes, je n'ai pas eu besoin de me forcer pour lire la suite mais je suis d'accord sur le fait que l'histoire monte en puissance. Mais pas que l'histoire. Ce Karakuri Circus nous montre ici une mise en scène jamais vu dans le manga (voir plus). Via une marionnette narratrice, cette histoire est gérée comme une pièce de théâtre, avec des entractes, des levées de rideaux et des sauts d'une scène à l'autre.

      Autant visuellement qu'en termes de scenario, cette narration théâtrale ajoute à la dramaturgie de notre histoire. Histoire qui prend de plus en plus d'ampleur avec une explication du pourquoi du combat des shiroganes mais aussi du but des automates.

      La gestion de deux groupes de héros qui se cherchent sans le savoir est aussi une sacrée trouvaille, car cela renforce notre soutien aux héros !

      Encore merci à Meian pour cette superbe édition pour un manga qui mérite vraiment qu'on s'y attarde.
      • 0 réponse
    • Fire force t27
      Note :
      Si la série Fire force était déjà une très bonne série durant son début et son développement, je dois bien avouer que la fin de la série est elle carrément excellente !

      Le 26 était déjà très bon, mais ce 27... fiou je ne trouve rien à y redire ! Plus que de l'action, il nous révèle ce qu'il va se passer avec la fusion des mondes, mais il nous fait surtout nous mordre les doigts sur le piège tendu par le grand prédicateur. Piège dans lequel Shinra fonce tête baissée.

      Entre tension, émotion et pression, ce tome 27 nous transporte comme un des membres de la huitième brigade et nous promet 7 prochains tomes exceptionnels. 

      Il va juste être difficile de les lire un par un 😞
      • 0 réponse
×
×
  • Créer...