Aller au contenu
  • Hellboy - Dossiers secrets - Raspoutine Tome 1


    alx23
    • Scenariste: Chris Roberson & Mike mignola Dessinateur: Christopher Mitten Editeur: Delcourt Note :
      Résumé:

      1937. Trevor Bruttenholm travaille pour les Services Secrets de sa Majesté la Reine d'Angleterre. Il découvre une série de messages qui vont le lancer sur la piste de corps réanimés, de mortels magiciens et d'agents nazis. Mais rien ne le prépare au cours de ce voyage à faire face au prêtre Raspoutine, celui qui parviendra à ramener Hellboy sur Terre, alors qu'il n'était encore qu'un bébé démon.
       

      Type: Comic L'acheter sur bdfugue

    Alors que la série principale Hellboy et le BPRD ont trouvé leur conclusion dernièrement, les auteurs continuent d'étendre l'univers d'Hellboy avec des séries de qualité. Mike Mignola en collaboration avec Chris Roberson nous propose de revenir sur Raspoutine, un personnage emblématique de la série. Ce dernier est à l'originie de l'arrivée d'Hellboy sur Terre. Ce premier volume se focalise sur la jeunesse du Professeur Bruttenholm, le père adoptif d'Hellboy et bien évidement Raspoutine qui se fait recruter par les nazis. Mignola aime peaufiner les personnages secondaires de sa création avec des spin-offs. Le Professeur Bruttenholm est amené à enquêté sur un personnage de la confrérie Heliopique de Ra qui a connu également Sir Edward Grey. Une anecdote qui s'entremêle avec l'histoire générale d'Hellboy. Christopher Mitten est un habitué de cet univers avec sa participation à plusieurs histoires du BPRD. Son style convient très bien au genre fantastique, avec les fantômes et autres monstres. Les couvertures sont signées Mike Huddleston.

    Ce premier tome des dossiers secrets est une agréable lecture, avant de retrouver cet univers avec Abe Sapien Tome 7 qui sortira cette semaine. A noter aussi la sortie prochaine de la première intégrale de BPRD.

     

     



    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés

    il y a 5 minutes, poseidon2 a dit :

    On peu bien le lire tout seul ?

    Oui mais tu vas passer à côté de plein de références, je te le conseillerais pas.

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites


    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Inscription

    Inscrivez vous gratuitement

  • Dernières Critiques

    • Mutations t2
      Bon et bien cette suite au Mermaid Project n'a pas du soulever les foules. En effet là où le premier cycle faisait 5 tomes celui-ci clos  la série en 2. Mais au moins les auteurs et Dargaud ont le bon gout de clore comme il faut.

      Car cette fin de diptyque est très honnête. Bon on sent bien qu'il y avait plus à dire mais cela nous fait un tome dense et intéressant. Un tome qui nous fait faire le tour du monde mais ou les auteurs prennent quand même le temps de terminer toutes les histoires commencer dans le premiers cycle. En effet on voit se conclure l’enquête  en  court mais aussi les histoires de la sirène, de la sœur de Romane et sa famille etc...

      Bref un bon tome de fin de série pour une série qui n'aurait pas souffert d'un tome de plus quand même.
      • 1 réponse
    • Gideon falls tome 3 Chemin de croix
      Avec Gideon falls, Jeff Lemire change de registre et s'attaque au fantastique horrifique. Dans ce troisième tome, on apprend d'avantage d'information et le rôle de la fameuse grange noire mais un peu moins sur l'homme qui sourit. On reprend l'aventure à l'époque du Père Burke qui pourchasse Norton Sinclair à travers les époques et les dimensions. A partir de ce moment, l'histoire prend une tournure encore plus complexe avec les voyages à travers les dimensions ou mondes parallèles qui ramènent toujours les protagonistes à Gideon falls. Jeff Lemire nous prouve une fois de plus son talent de scénariste pour nous plonger dans des histoires prenantes. En parallèle, Daniel Sutton et le père Fred ont échangé leur place en traversant les dimensions par la porte de la grange noire. 
      J'ai découvert Andrea Sorrentino avec la série Old man Logan, parce que je trouvais que les dessins apportaient quelque chose de nouveau et original. Depuis je suis cet artiste et avec Gideon Falls on profite pleinement des dessins mais aussi de la construction des planches très travaillée. Son style m'a rappelé un peu celui de Williams III, J.H. sur Desolation Jones ou Batwoman.
      Pour l'instant, Gideon Falls est une des meilleures séries que je lis actuellement. 

       
      • 4 réponses
    • I.R.$. - Tome 21 - La chute des anges
      Nouveau cycle et nouvelles intrigues pour ce tome 21 des avanture de Larry Max. Il a pris un coup de vieux au passage, à la manière d'un Alix Senator. Bon après tout pourquoi pas, l'intérêt de la série IR$ étant plutôt la plongée dans les magouilles financières de notre époque. Sauf que voilà Larry propulsé sur la scène politique. Et évidemment pris dans un complot sous forme d'un retour de bâton virulent par rapport à ses anciennes activités. 

      Si l'idée de repartir sur de nouvelles bases pourra amener un peu de fraicheur à cette série il faut cependant bien dire que je n'ai pas été transcendé par l'histoire racontée par M DESBERG cette fois-ci. C'est peu dire que j'aime habituellement souvent ce scénariste mais là on est vraiment sur tome 1 de transition archi convenu. Et son héros m'inspire toujours aussi peu d'empathie qu'avant. 

      Par ailleurs, j'ai trouvé le traitement graphique une nouvelle fois propre, mais trop lisse, trop beau, et finalement comme le héros, assez impersonnel.  Je crains que ce tome 21 ne s'adresse qu'aux fans de la série qui devraient assez facilement y trouver leur compte. En attendant peut être un regain d'intérêt au niveau de l'histoire avec le tome 22 ?

       
      • 4 réponses
    • Pandora T5
      Alors je ne connaissais pas Pandora de chez Casterman et bien... c'était un tort ! Car Pandora c'est ni plus ni moins que le cahier de vacances des grandes personnes ! Il n'y a pas de raison que seul les enfants aient leur cahier de vacances non ?

      Et c'est vraiment cela : on y retrouve des jeux, des bandes dessinées, des articles, des blagues.... difficile de tout vous lister car... j'en ai gardé sous le coude pour mes vacances à moi 🙂

      Reste que le casting est impressionnant : de Blutch à Anouk Ricard, de Taniguchi à Bastien Vivès, de Jean Harambat à Nicolas de Crécy... et j'en rate !

      Fort de plus de 300 pages de BDs/Jeux et autres, ce Pandora est à mettre dans toutes les valises d'amateurs de BD et a savouré en sirotant un cocktail pendant que les gentils enfants ne font pas de bruit sur une plage des Seychelles avec une bonne bière pendant que les gosses braillent en sautant dans la piscine du camping !

      Une superbe surprise pour cet été 🙂
      • 7 réponses
    • Superman : Up in the sky
      Tom King c'est le scénariste du moment coté Batman. Il a relancé la franchise en mettant en avant la fragilité du personnage ou encore en introduisant un parallèle entre Batman/Catwoman/Bane. C'est aussi le scénariste du magnifique Mister Miracle ou encore de l'émouvant Heroes in Crisis ou encore une fois il met en avant les faiblesses des super héros.

      Le voir débarquer sur superman m'a fait un peu peur car je trouve que le personnage de Superman se prête moins à ce genre d'introspection. Et bien je dois avouer que... mes craintes se sont révélées vérifiées. Si l'histoire est super sympa, si on retrouve le combat entre l'émotion, le devoir et la vie de tous les jours, je trouve que cela prend moins.

      On ne croit que difficilement  que Superman n'ai pas envie de sauver une petite fille. Superman est le personnage droit dans ses bottes, celui qui n’hésite pas et qui fait toujours le choix du cœur. Superman n'est pas, pour moi, un calculateur comme Batman. Hors rendre un calculateur émotionnellement instable ça prend. Prendre quelqu'un qui réagit aux émotions et essayer de le transformer en calculateur, cela ne marche pas.

      Si l'histoire est très bien, surtout avec le découpage propre à la King en plein de petites cases et de plans rapprochés, on ne franchit pas le pas de se sentir impliquer dans les réflexions de Superman.

      Comme quoi il n'est pas facile d'imposer un style à un personnage.
      • 0 réponse
  • Qui est en ligne (Afficher la liste complète)

    Il n’y a aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne

×
×
  • Créer...