Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Terrarium tome 1


    Nickad
    • Scenariste: HIRASAWA Yûna Dessinateur: HIRASAWA Yûna Editeur: Glenat Note :
      Résumé:

      Balade poétique dans un monde en ruine où la nature a repris ses droits. Chico la technologue d'investigation et son petit frère Pino arpentent des colonies délabrées où des robots poursuivent leurs tâches comme si de rien n'était. Les deux explorateurs tentent de les accompagner dans leurs derniers souhaits, mais à quoi bon quand la fin approche d'heure en heure ? Combien de centaines d'années faudra-t-il encore aux humains pour devenir meilleurs ? C'est la question soulevée par ce récit d'aventure SF crépusculaire.L'auteur et l'éditeur de ce beau manga n'étaient pas des plus connus au Japon. Mais la beauté de l'ouvrage a suffi pour que les libraires japonais le mettent en avant dans leurs boutiques et provoquent un vrai coup de cœur chez les libraires français, en voyage au Japon pour fêter les 50 ans de Glénat ! Le voici enfin en France, pour illuminer vos bibliothèques...

      Type: Manga L'acheter sur bdfugue Genre: Science Fiction
     Share

    Terrarium est un manga de science-fiction. Le récit se passe dans une époque assez lointaine (pas de date précise), les hommes pour survivre ont construit l’arcologie, une structure d’habitation gigantesque et autonome et encore plus loin dans le temps, certaines zones de l’arcologie ont été abandonnées car elles ne sont plus fonctionnelles.

    C’est dans ce contexte que prennent place nos personnages : Chico, apparemment humaine et son frère Pino un robot, parcourent l’arcologie à la recherche de noyaux d’anciens robots et de leur mère. Ils pensent qu’en réunissant tous les fragments, ils pourront comprendre pourquoi l’arcologie a commencé à se détériorer et espèrent ainsi trouver une solution pour sauver ce qu’il reste de l’humanité. Au cour de leur voyage, ils découvrent des ruines, des zones non répertoriées et des robots coincés dans leur tâche qui n’ont pas conscience du temps qui a passé.

    La relation entre les frère et sœur est assez intéressante, d’abord par ce mélange humain/robot mais surtout dans leurs attitudes et points de vue, leurs rapports face aux autres robots permet de se poser des questions sur l’humanité. En même temps, leur périple dans ces ruines a une certaine dimension poétique, soulignée par les mystères de ce monde et un graphisme soigné.

    Mon seul bémol serait quelques redondances dans le texte. Série finie en 4 tomes.

     Share


    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Qui est en ligne   0 membre, 0 anonyme, 30 invités (Afficher la liste complète)

    Il n’y a aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne

  • Inscription

    Inscrivez vous gratuitement

  • Les previews !

  • Dernières Critiques

    • Tony - L'enfant des rivières tome 1
      Note :
      Un nouveau titre pour la collection coup de tête après l'album biographique sur George Best le mois précédent. Aujourd'hui, les auteurs Elsa Krim et Fred Campoy s'associent pour retracer le parcours singulier de Tony Estanguet, le premier sportif français a avoir gagné trois médailles d'or olympiques et être trois fois champion de France. Le père de la famille Estanguet était déjà champion de Kayak, il a su donner à ses trois fils la passion de ce sport. Tony est le cadet de la famille avec le sentiment de devoir se donner à fond pour égaler ses frères, avec un esprit de compétition très élevé. Cette première partie début avec les premières compétitions, l'entrainement de Tony et la médaille de bronze pour son frère aîné. L'album se termine avec un cahier souvenir de la famille Estanguet avec des photos commentées par les frères. La partie graphique est de qualité même si quelques visages sont étranges dans leur proportion.
      Tony, l'enfant des rivières est un très bon album sportif, démontrant l'engagement et les efforts pour se dépasser et être le meilleur dans un sport.

       
      • 1 réponse
    • Spawn - édition spéciale 30e anniversaire
      Note :
      Les éditions Delcourt nous font le plaisir de sortir une édition spéciale pour les 30 de Spawn. Cette intégrale regroupe les quinze premiers chapitres de la série du super-héros de l’enfer. Au niveau des bonus pour cette édition, il y a le premier chapitre en version noir et blanc avec les planches originales commentées par Todd Mcfarlane. Des couvertures originales et les premières esquisses et croquis de Spawn alors que McFarlane était encore adolescent. Spanw fête ses 30 ans et on pourra retrouver prochainement trois autres séries spin-off, King Spawn, Gunsliger qui se déroule au temps des cow-boys et The Scorched. Pour les quinze premiers chapitres qui sont proposé on retrouve le talent de Mcfarlane pour sa création au niveau du scénario mais aussi d’autres auteurs de renommés comme Frank Miller, Neil Gaiman ou encore Alan Moore qui signent chacun un des premiers chapitres. La nostalgie s’installe à la lecture de cette série où l’on retrouve des personnages forts et charismatiques comme Sam & Twitch qui auront une série attitrée par la suite ou des ennemis marquants comme Violator et Billy Kincaid. Les dessins de Todd Mcfarlane vieillissent bien je trouve pour un comics et le director’s cut du premier chapitre en noir et blanc à la fin donne un bon aperçu de son travail.
      La qualité d’écrire et des dessins sur Spawn n’est plus à démontrer depuis le temps et les nouveaux spin-off à venir assure le futur de la série pour longtemps.
      • 4 réponses
    • Chasin' the Bird
      Note :
      Sur cette bd il y aura les amateurs de musique, et les autres. Pour les amateurs de musique c'est simple c'est un must sur l'un des phénomènes qui a laissé une empreinte indélébile sur le dernier siècle musical.

      Pour les autres il y a un excellent comics qui au travers d'une courte période de la vie d'un artiste et par les yeux de ceux qui l'ont côtoyé tente d'explorer les facettes de l'art, de la création, de l'emprise aussi mais surtout du génie. 

      Je mentirais si je vous disais que c'est une BD dont vous allez adorez le graphisme car ce n'est clairement pas le point fort. Mais je crois qu'ici ce n'est pas bien gênant tant l'essentiel est ailleurs. Un roman de ce type serait difficilement accessible pour tous, alors que là, le média Comics est parfait pour rendre le tout digeste ET passionnant. 

       

      Je recommande. L'un de mes coups de coeur assurément chez Kamiti. Bravo !
      • 0 réponse

    • Frieren tome 3
      Note :
      Frieren est en plein affrontement contre Aura, un démon qu’elle avait déjà rencontré lors de son périple avec Himmel. Pendant ce temps, ses deux jeunes compagnons combattent d’autres démons. Ce passage permet d’en apprendre plus sur le passé de Frieren et sur son mentor.

      Le manga est toujours aussi agréable à la lecture, il y a toujours l’alternance entre le présent avec le voyage de Frieren avec ses nouveaux compagnons (disciples de ses anciens compagnons) et des retours sur son passé, plus ou moins lointain. Dans ce volume, on ressent moins le décalage de l’elfe par rapport aux humains même s’il y a régulièrement des indications de temporalité notamment le nombre d’années qui se sont écoulées quand elle revoit d’autres personnages. Le tome est plus rythmé que le début de la série, on découvre Frieren peu à peu et on comprend mieux ses rapports aux autres. Une série que l’on continuera à suivre.
      • 0 réponse
    • Paparazzi
      Note :
      Manato est un photographe freelance pour revue à scandale, un paparazzi comme on les appelle. Il aurait bien aimé être photographe d’art mais on ne fait pas toujours ce que l’on veut. Un jour il tombe par hasard sur Ryû Honda, l’acteur populaire du moment mais il ne le reconnaît pas. Les deux hommes vont se recroiser par hasard, Manato va être coincé entre ce que veut son patron (faire des photos de l’acteur) et son propre sens moral, d’autant plus que Ryû aime en réalité les hommes et il est attiré par Manato.

      Le manga met en scène deux personnages contraints de ne pas pouvoir vivre comme ils l’entendent, Manato est obligé de faire un travail pas toujours honnête pour pouvoir subvenir à ses besoins et Ryû est obligé de conserver une attitude parfaite pour répondre aux fantasmes du public : représenter l’homme idéal. Derrière la façade, ils vont chacun devoir faire des choix et être fort pour les assumer. Une histoire bien construite, un graphisme soigné, des décors détaillés et des scènes osées à réserver aux adultes bien entendu.
      • 0 réponse
×
×
  • Créer...