Aller au contenu
  • S’inscrire
poseidon2

Nuit couleur larme

Messages recommandés


Titre de l'album : Nuit couleur larme
Scenariste de l'album : Borja Gonzalez
Dessinateur de l'album : Borja Gonzalez
Coloriste : Borja Gonzalez
Editeur de l'album : Dargaud
Note :
Résumé de l'album :

Dans une ville théâtre d'une vague de disparitions soudaines et inexpliquées, Teresa est libraire spécialisée en fantastique, occultisme, horreur. Une de ses clientes régulières est Matilde, jeune fille timide habillée comme une otaku. Une nuit, dans la forêt, Teresa lance une incantation trouvée dans un livre et fait apparaître Laura, une démone dont le pouvoir est de réaliser le voeu de qui l'a appelée. Mais Teresa ne sait pas quoi demander ! Or, Laura ne peut repartir sans réaliser sa mission. Commence alors une cohabitation des plus étranges, souvent drôle, toujours décalée...

Critique :

Etrange lecture. Va définitivement falloir que je relise cet album. Parce qu'en fait j'ai l'impression d'avoir raté un truc. En effet j'ai été charmé par le graphisme, par l'ambiance et les choix de l'auteur... mais j'ai l'impression de ne pas avoir tout saisi en ce qui concerne l'histoire 😞

 C'est vraiment bizarre car au fond de moi je sens que j'ai compris mais je n'arrive pas à formaliser mes idées. Je ne sais pas si ca vous est déja arrivé mais c'est assez troublant de se dire qu'on aime ce qu'on à lu sans vraiment savoir pourquoi. 

Bref une lecture envoutante, des choix graphiques forts et une histoire qui mérite plusieurs lectures pour etre bien apprivoisée.

En gros je ne saurais dire si je conseille ou non. Ah si quand même : si vous n'accrochez pas au style graphique, passez votre chemin. 

Autres infos :

Type de l'album : BD Europeene
Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/nuit-couleur-larme?ref=44

Voir la totalité de enregistrement

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En ce qui me concerne, nuit couleur larme est avant tout poétique, dans le choix graphique (le fait que les personnages n'aient pas de visage, le choix de la palette bleu nuit), dans le texte de la station de radio. Et puis il y a cette opposition entre Teresa, personnage actuel, blasé, qui vit entouré de légendes et Laura, résolument moderne et otaku sur les bords. Une certaine fluidité bien que tout soit mystérieux, je crois que chacun est libre d'y trouver ce qu'il veut, c'est comme une invitation au voyage sans destination précise et en le lisant, la citation de François Mauriac s'est imposée : "nous méritons touts nos rencontres. elles sont attachées à notre destinée et ont une signification qu'il nous appartient de déchiffrer". J'ai beaucoup aimé.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


×
×
  • Créer...