Aller au contenu
  • S’inscrire

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'isekai'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Les forums BD
    • Toute la BD
    • Projets participatifs
    • Petites Annonces BD
    • Liens BD vers ailleurs
  • Et si on parlait d'autre chose que la bande dessinée ?
    • Améliorons 1001BD
    • Films et séries TV
    • 1001 Jeux Video
    • Livres - Musique - Spectacles - Théatre - Musées
    • 1001 choses à dire
  • TEAM

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui contiennent…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


20 résultats trouvés

  1. poseidon2

    In the land of Leadale T4

    Un des rares isekai pour lequel je trouve encore un véritable intérêt que je ne lis pas juste "pour savoir la fin". Et ce tome 4 renforce encore cette impression. Ryô Suzukaze réussit le test du quatrième tome. L'histoire continue d'avancer au même rythme qu'avant mais surtout notre auteur continu à faire planer un sentiment de mélancolie sur son histoire. Que ce soit la découverte de ses petits enfants, le décalage qu'il s'est créé avec les nouvelles générations ou la recherche de lien vers son passé au travers de la recherche d'autres héros, Cayna dégage une tristesse qu'elle essaye de masquer devant les autres. Et on arrive à ressentir cela en lisant ce manga. Ryô Suzukaze nous transmet avec finesse ce malêtre que combat Cayna depuis le début. Et cela change avec bonheur de tous les Isekai ou les gens sont contents d'être la ou oublient carrément qu'ils viennent d'un autre monde. Un bien belle série à qui je souhaite encore de nombreux tomes.... bien qu'il semblerait que nous devions nous armer de patience, car nous avons rattrapé la parution japonaise…
  2. Titre de l'album : In the land of Leadale T4 Scenariste de l'album : Ryô Suzukaze Dessinateur de l'album : Ryô Suzukaze Coloriste : Editeur de l'album : Doki-Doki Note : Résumé de l'album : Réincarnée 200 ans plus tard dans le monde virtuel de Leadale! Après avoir perdu la vie à la suite d'un terrible accident, Keina Kagami se réveille dans le corps d'une haute-elfe du nom de Cayna. Ce n'est autre que le personnage qu'elle s'était créé sur Leadale, un jeu de rôle en réalité virtuelle auquel elle était souvent connectée. Mais il semblerait que 200 ans se soient écoulés depuis l'époque où elle jouait... Sa première quêteconsiste donc à comprendre ce qu'il s'est passé durant toutes ces années, et elle n'est pas au bout de ses surprises ! Critique : Un des rares isekai pour lequel je trouve encore un véritable intérêt que je ne lis pas juste "pour savoir la fin". Et ce tome 4 renforce encore cette impression. Ryô Suzukaze réussit le test du quatrième tome. L'histoire continue d'avancer au même rythme qu'avant mais surtout notre auteur continu à faire planer un sentiment de mélancolie sur son histoire. Que ce soit la découverte de ses petits enfants, le décalage qu'il s'est créé avec les nouvelles générations ou la recherche de lien vers son passé au travers de la recherche d'autres héros, Cayna dégage une tristesse qu'elle essaye de masquer devant les autres. Et on arrive à ressentir cela en lisant ce manga. Ryô Suzukaze nous transmet avec finesse ce malêtre que combat Cayna depuis le début. Et cela change avec bonheur de tous les Isekai ou les gens sont contents d'être la ou oublient carrément qu'ils viennent d'un autre monde. Un bien belle série à qui je souhaite encore de nombreux tomes.... bien qu'il semblerait que nous devions nous armer de patience, car nous avons rattrapé la parution japonaise… Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/in-the-land-of-leadale-tome-4?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  3. poseidon2

    Le prince alchimiste t2

    Alors la, on touche quand même au fin donc de l'utilisation du terme Isekai et à la fin de la diversification dans les pseudos thèmes de l'Isekai. Sans déconner sur ce tome deux l'aspect "Alchimie" est vraiment brumeux..... en gros les auteurs ont voulu changer en mettant alchimie, mais on se retrouve dans un manga ou il pratique de la magie ni plus ni moins. On est très très loin de "un ensemble de pratiques et de spéculations en rapport avec la transmutation des métaux ". C'est même assez risible quand ils utilisent le mot alchimie n'importe comment pour justifier le "thème." Ça en est même dommage, car ce tome deux serait sinon assez sympa, si on aime les mangas ou le héros est tellement balaise qu'il roule sur le monde. L'idée de trouver du sel et donc avoir un début d'autonomie est bonne et la méthode employée est aussi très bonne. Un manga pour qui le fait d'être un Isekai est pour moi plus un poids qu'un apport. Si ce n'est pas le premier, c'est peut-être le plus criant.
  4. Titre de l'album : Le prince alchimiste t2 Scenariste de l'album : Rui Tsukiyo Dessinateur de l'album : S. Kosugi Coloriste : Editeur de l'album : Doki-Doki Note : Résumé de l'album : Quand les connaissances modernes s'allient à l'alchimie pour bâtir la plus puissante des nations! Hiro s'est réincarné dans le corps du troisième prince d'un petit pays fragile. Très vite, il apprend l'alchimie, une science universelle longtemps restée interdite. Puis, en combinant cette science avec ses connaissances du Japon moderne, le jeune prince obtient un nouveau pouvoir extraordinaire! Hiro va alors utiliser son incroyable faculté pour reconstruire son pays au bord de la ruine... Découvrez un isekai dans un monde de fantasy où les connaissances modernes s'allient avec l'alchimie pour transformer un petit pays précaire en une grande et puissante nation! Critique : Alors la, on touche quand même au fin donc de l'utilisation du terme Isekai et à la fin de la diversification dans les pseudos thèmes de l'Isekai. Sans déconner sur ce tome deux l'aspect "Alchimie" est vraiment brumeux..... en gros les auteurs ont voulu changer en mettant alchimie, mais on se retrouve dans un manga ou il pratique de la magie ni plus ni moins. On est très très loin de "un ensemble de pratiques et de spéculations en rapport avec la transmutation des métaux ". C'est même assez risible quand ils utilisent le mot alchimie n'importe comment pour justifier le "thème." Ça en est même dommage, car ce tome deux serait sinon assez sympa, si on aime les mangas ou le héros est tellement balaise qu'il roule sur le monde. L'idée de trouver du sel et donc avoir un début d'autonomie est bonne et la méthode employée est aussi très bonne. Un manga pour qui le fait d'être un Isekai est pour moi plus un poids qu'un apport. Si ce n'est pas le premier, c'est peut-être le plus criant. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/le-prince-alchimiste-tome-2?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  5. Comme quoi, il ne faut jamais désespérer (et ca me redonne espoir pour Mushoku tensei !) ! Comme nous l'avait laissé entrevoir le tome 19, l'histoire repart de plus belle et voit une énorme avancée sur ce tome 20. Nos auteurs se recentrent vraiment sur la poursuite de Kyo (Ah, vous pensiez qu'on parlait du premier monde et de la trame de base ? Non quand même. On n'est pas revenu à un niveau de cohérence comme cela :p) et ils nous laissent à penser que nous arrivons à la fin de cet (extrêmement long) arc. Les forces de nos héros se sont rassemblés pour donner l'assaut à la demeure de Kyo. Assaut qui devrait bien durer 3-4 tomes au vu de la fin de celui-ci. Mais ne boudons pas notre plaisir. On a retrouvé un rythme intéressant, un Naofumi incisif et des combats sympas. En gros, on a retrouvé un intérêt à lire The Rising of the Shield hero. Et c'est déjà très bien.
  6. Titre de l'album : The rising of the shield hero t20 Scenariste de l'album : Yusagi Aneko Dessinateur de l'album : Kyû Aiya Coloriste : Editeur de l'album : Doki-Doki Note : Résumé de l'album : Trahison, monstres et rivalités : comment survivre dans un RPG avec juste un bouclier ? "C'est aux héros qu'il revient de régler les conflits entre héros !" Après avoir maîtrisé Yomogi, l'assassin qui les avait pris pour cibles, Naofumi et ses compagnons se précipitent au château où se trouvent Lark et Tellis, eux-mêmes assaillis par un groupe de tueuses qui se révèlent être des mutantes ! Lorsque Yomogi voit par elle-même les dégâts causés par les pratiques délictueuses de Kyo, la confiance qu'elle lui accordait vacille irrémédiablement... Critique : Comme quoi, il ne faut jamais désespérer (et ca me redonne espoir pour Mushoku tensei !) ! Comme nous l'avait laissé entrevoir le tome 19, l'histoire repart de plus belle et voit une énorme avancée sur ce tome 20. Nos auteurs se recentrent vraiment sur la poursuite de Kyo (Ah, vous pensiez qu'on parlait du premier monde et de la trame de base ? Non quand même. On n'est pas revenu à un niveau de cohérence comme cela :p) et ils nous laissent à penser que nous arrivons à la fin de cet (extrêmement long) arc. Les forces de nos héros se sont rassemblés pour donner l'assaut à la demeure de Kyo. Assaut qui devrait bien durer 3-4 tomes au vu de la fin de celui-ci. Mais ne boudons pas notre plaisir. On a retrouvé un rythme intéressant, un Naofumi incisif et des combats sympas. En gros, on a retrouvé un intérêt à lire The Rising of the Shield hero. Et c'est déjà très bien. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/the-rising-of-the-shield-hero-tome-20?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  7. poseidon2

    Loner life in another world t4

    En voilà un Isekai qui m'étonne. Doucement, mais surement, il continue de me divertir grâce à son rythme pas (encore ?) trop dilué. Comme dans tous les isekai, on a globalement perdu le côté spécifique "Loner" (surtout dans la motivation pour entrer dans le donjon ) pour continuer sur un manga d'aventure Heroic fantaisy classique. Mais dans ce genre-là, il reste très sympa. L'histoire du jour avance vite et les réactions non souhaitées, que provoque notre héros, sont toujours aussi savoureuses. C'est le point positif de ce manga : Notre héros aimerait avoir la paix, mais les gens le poursuivent malgré lui. Cela induit des situations très comiques surtout quand les poursuivants sont d'un faible niveau et pas très malin. Au final, un tome qui se lit très agréablement, pour un Isekai encore de bonne facture. Espérons que cela dure !
  8. Titre de l'album : Loner life in another world t4 Scenariste de l'album : Shoji Goji Dessinateur de l'album : Bibi Coloriste : Editeur de l'album : Meian Note : Résumé de l'album : Haruka est parvenu à vaincre l'adversaire qui oeuvrait à massacrer toute sa classe dans le but d'acquérir plus de pouvoir. Il retrouve alors sa vie rêvée (?) de solitaire et poursuit son chemin d'aventurier. " Direction le donjon le plus vieux du môôônde !!! " Mais à peine arrivé, il tombe dans un piège qui le fait dégringoler au dernier sous-sol du donjon... ! Critique : En voilà un Isekai qui m'étonne. Doucement, mais surement, il continue de me divertir grâce à son rythme pas (encore ?) trop dilué. Comme dans tous les isekai, on a globalement perdu le côté spécifique "Loner" (surtout dans la motivation pour entrer dans le donjon ) pour continuer sur un manga d'aventure Heroic fantaisy classique. Mais dans ce genre-là, il reste très sympa. L'histoire du jour avance vite et les réactions non souhaitées, que provoque notre héros, sont toujours aussi savoureuses. C'est le point positif de ce manga : Notre héros aimerait avoir la paix, mais les gens le poursuivent malgré lui. Cela induit des situations très comiques surtout quand les poursuivants sont d'un faible niveau et pas très malin. Au final, un tome qui se lit très agréablement, pour un Isekai encore de bonne facture. Espérons que cela dure ! Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/loner-life-in-another-world-tome-4?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  9. poseidon2

    Demon Lord retry t1&2

    Effet vacances peut être ? Je ne saurais trop le dire, mais j'ai quand même passé un super moment en lisant ce nouvel Isekai. Moi qui pensais être blasé, j'ai trouvé que le côté "adulte" qui se retrouve dans un autre monde était rafraîchissant. Il permet une autre posture du héros, mais surtout un renouveau des blagues d'Isekai et un héros qui use de son "expérience" et de son âge avec subtilité. De plus, notre héros à la connaissance de ce jeu, car il n'en est pas utilisateur, il en est le concepteur. Il a donc des passes-droits quoi rendent l'ensemble très rafraîchissant. En bref un Isekai très sympa pour commencer l'année et finit en 5 tomes qui plus est.
  10. Titre de l'album : Demon Lord retry t1&2 Scenariste de l'album : Kurone Kanzaki Dessinateur de l'album : Amaru Minotake Coloriste : Editeur de l'album : Meian Note : Résumé de l'album : Il ressemble à un seigneur démon, mais à l'intérieur c'est un type comme les autres ?! Si j'avais su que ça m'arriverait, j'aurais lu plus de light novels !Salarié ordinaire, Akira Ôno se réveille un jour dans un monde alternatif sous les traits du Seigneur démon , personnage emblématique du jeu dont il est l'administrateur. Il fait alors la rencontre d'une jeune villageoise prénommée Aku et décide de voyager en sa compagnie. Mais très vite, une rumeur concernant l'apparition d'un Seigneur démon à la force écrasante se répand aux quatre coins du pays et tous, à commencer par les illustres Saintes, entreprennent de le traquer pour l'éliminer.Un tourbillon de rire et de terreur !! Critique : Effet vacances peut être ? Je ne saurais trop le dire, mais j'ai quand même passé un super moment en lisant ce nouvel Isekai. Moi qui pensais être blasé, j'ai trouvé que le côté "adulte" qui se retrouve dans un autre monde était rafraîchissant. Il permet une autre posture du héros, mais surtout un renouveau des blagues d'Isekai et un héros qui use de son "expérience" et de son âge avec subtilité. De plus, notre héros à la connaissance de ce jeu, car il n'en est pas utilisateur, il en est le concepteur. Il a donc des passes-droits quoi rendent l'ensemble très rafraîchissant. En bref un Isekai très sympa pour commencer l'année et finit en 5 tomes qui plus est. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/demon-lord-retry-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  11. poseidon2

    Yasei no last boss t1

    Nouveau manga de type Isekai chez Doki-Doki. Mais un manga basé sur des romans (comme Why Nobody remenber my world) donc on peut espérer un début de série dense. Pour ce qui est de ce premier tome, il est finalement assez original. Dans la veine de land of Leadale, il propulse notre héros 200 ans dans le futur dans corps du personnage du jeu dont il était un des principaux protagonistes. Et il se rend compte que le monde a bien changé et qu'il en fait maintenant vraiment partie. Si l'histoire est sympathique et bien rythmé, on reste sur un isekai assez basique pour l'instant avec un héros surpuissant faisant étalage de ses pouvoirs. On sent qu'il va y avoir une vraie histoire derrière le changement de ce monde, mais ce n'est pour l'instant pas le cas. Attendons donc le tome 2 à venir pour voir dans quel sens va tourner le vent.
  12. Titre de l'album : Yasei no last boss t1 Scenariste de l'album : Tsubasa Hazuki Dessinateur de l'album : Tsubasa Hazuki Coloriste : Editeur de l'album : Doki-Doki Note : Résumé de l'album : La despote aux ailes noires est de retour dans la partie! Après un superbe final, j'ai atteint le sommet dans le célèbre jeu en ligne Exgate Online. Mon personnage s'appelait Luphas Mafahl, une femme redoutée pour sa puissance et sa férocité... Malheureusement, j'ai été vaincu par l'union des Sept Héros.Mais depuis, un événement inattendu est survenu : j'ai été invoqué dans le jeu vidéo et je suis devenu mon personnage, 200 ans plus tard... Pire, depuis mon absence, le monde n'est plus que chaos à cause des exactions de mes sbires et des monstres qui déferlent.Je compte bien y remettre de l'ordre, même si je dois employer les grands moyens ! Critique : Nouveau manga de type Isekai chez Doki-Doki. Mais un manga basé sur des romans (comme Why Nobody remenber my world) donc on peut espérer un début de série dense. Pour ce qui est de ce premier tome, il est finalement assez original. Dans la veine de land of Leadale, il propulse notre héros 200 ans dans le futur dans corps du personnage du jeu dont il était un des principaux protagonistes. Et il se rend compte que le monde a bien changé et qu'il en fait maintenant vraiment partie. Si l'histoire est sympathique et bien rythmé, on reste sur un isekai assez basique pour l'instant avec un héros surpuissant faisant étalage de ses pouvoirs. On sent qu'il va y avoir une vraie histoire derrière le changement de ce monde, mais ce n'est pour l'instant pas le cas. Attendons donc le tome 2 à venir pour voir dans quel sens va tourner le vent. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/yasei-no-last-boss-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  13. Titre de l'album : The eminence in shadow t3 Scenariste de l'album : Anri Sakano Dessinateur de l'album : Anri Sakano Coloriste : Editeur de l'album : Doki-Doki Note : Résumé de l'album : Un des meilleurs mangas isekai du moment: action, complots et humour décalé ! Cid est un garçon qui rêve de faire son entrée dans le club ultra-restreint des Éminences de l'ombre, des personnages mystérieux qui influencent le cours des événements depuis les coulisses et qui possèdent d'incroyables pouvoirs. Lorsqu'il est propulsé dans un monde parallèle à la suite d'un accident, il décide de tirer profit de ce nouveau départ et d'échafauder de toutes pièces une histoire dont il s'attribue, en secret, le rôle principal de future Éminence de l'ombre. Il va même jusqu'à recruter des agents parmi les jeunes filles de son entourage et les abreuve de mensonges pour s'assurer de leur coopération... Seulement, Cid ne se rend pas compte qu'au fur et à mesure, ses boniments prennent une dimension bien réelle ! C'est le début d'une épopée qui fait la part belle aux malentendus et aux méprises multiples ! Critique : Le retour de l'Isekai rafraichissant du moment. Isekai qui prend une ampleur bien plus grande avec ce tome 3. On sort de l'école et des petites manigances de notre héros pour passer à une étape supérieure avec une menace bien réelle. Les quiproquos se font plus rares dans ce tome 3 au profit d'un tome ou notre héros commence à avoir du mal à cacher ses pouvoirs aux autres. Mais ce nouvel équilibre entre aventure et incompréhension suit bien l'évolution du manga. On se retrouve avec un tome bien équilibré et une histoire qui continue d'avancer grand train sans oublier de garder son côté humoristique, et ce, pour notre plus grand plaisir. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/the-eminence-in-shadow-tome-3?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  14. poseidon2

    The eminence in shadow t3

    Le retour de l'Isekai rafraichissant du moment. Isekai qui prend une ampleur bien plus grande avec ce tome 3. On sort de l'école et des petites manigances de notre héros pour passer à une étape supérieure avec une menace bien réelle. Les quiproquos se font plus rares dans ce tome 3 au profit d'un tome ou notre héros commence à avoir du mal à cacher ses pouvoirs aux autres. Mais ce nouvel équilibre entre aventure et incompréhension suit bien l'évolution du manga. On se retrouve avec un tome bien équilibré et une histoire qui continue d'avancer grand train sans oublier de garder son côté humoristique, et ce, pour notre plus grand plaisir.
  15. Titre de l'album : In the land of Leadale t1 Scenariste de l'album : Dashio Tsukimi Dessinateur de l'album : Dashio Tsukimi Coloriste : Editeur de l'album : Doki-Doki Note : Résumé de l'album : Réincarnée 200 ans plus tard dans le monde virtuel de Leadale ! Après avoir perdu la vie à la suite d'un terrible accident, Keina Kagami se réveille dans le corps d'une haute-elfe du nom de Cayna. Ce n'est autre que le personnage qu'elle s'était créé sur Leadale, un jeu de rôle en réalité virtuelle auquel elle était souvent connectée. Mais il semblerait que 200 ans se soient écoulés depuis l'époque où elle jouait...Sa première quête consiste donc à comprendre ce qu'il s'est passé durant toutes ces années, et elle n'est pas au bout de ses surprises ! Critique : C'est marrant car il n'y a pas longtemps de cela j'aurais juste écrit : c'est encore un autre Isekai. Mais là, après toutes ces variations possibles de l'Isekai qui nous ont été donnée, avec des mangas qui vont vites, des pouvoirs étranges et des héros pour qui cela semble naturel d'être dans un autre monde, je dirais plus : A cool un Isekai de base. Car c'est le cas. In the Land of Leadale est un Isekai de base. On retrouve une trame d'une fille paniquée d'être prisonnier dans un jeu et devant s'adapter à sa nouvelle condition. Ça parait bête mais j'ai trouvé cette simplicité reposante car, au final, bien plus normale. IL n'y a rien de nouveau ni d'original dans ce manga. Mais ce retour aux sources me rappelle mes premières lectures du genre. Et c'est déjà pas mal. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/in-the-land-of-leadale-tome-1/?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  16. poseidon2

    In the land of Leadale t1

    C'est marrant car il n'y a pas longtemps de cela j'aurais juste écrit : c'est encore un autre Isekai. Mais là, après toutes ces variations possibles de l'Isekai qui nous ont été donnée, avec des mangas qui vont vites, des pouvoirs étranges et des héros pour qui cela semble naturel d'être dans un autre monde, je dirais plus : A cool un Isekai de base. Car c'est le cas. In the Land of Leadale est un Isekai de base. On retrouve une trame d'une fille paniquée d'être prisonnier dans un jeu et devant s'adapter à sa nouvelle condition. Ça parait bête mais j'ai trouvé cette simplicité reposante car, au final, bien plus normale. IL n'y a rien de nouveau ni d'original dans ce manga. Mais ce retour aux sources me rappelle mes premières lectures du genre. Et c'est déjà pas mal.
  17. Les premiers tomes avaient été les exemples de ce qu'est la machine à cash du manga avec une histoire basique sans originalité qui se repose sur le succès d'un genre. Et bien je dois avouer que ces deux tomes commencent à donner une certaine personnalité à ce manga. ET étrangement cette personnalité vient... du contexte. Et oui notre héros reste assez lisse pour l'instant mais le contexte est lui plus complexe que l'on pouvait imaginer. Autour de ce trafic d'être non humains, on découvre un jeu de pouvoir vraiment intéressant. Les méandres du pouvoir et les atrocités des puissants ajoute une vraie chappe de plomb sur l'histoire et rende les "aventures" de Ark plus lourdes de sens et tendent à énerver notre héros et donc lui faire prendre du "poids". Une vraie avancée qui donne de l'intérêt a la série. Espérons que les prochains tomes gardent la même dynamique.
  18. Titre de l'album : Skeleton knight in another world T3&4 Scenariste de l'album : Ennki Hakari Dessinateur de l'album : Akira Sawano Coloriste : Editeur de l'album : Meian Note : Résumé de l'album : En route pour vaincre l'hydre démoniaque ! La poursuite des elfes disparus conduit Ark et sa bande dans la ville de Keyseck, à la frontière du Saint-Empire Leblanc. Ils sont alors témoins de la tyrannie et de l'inhumanité de Fumba, une créature magique qui effraye les habitants. Incapable d'ignorer les appels à l'aide des citoyens, Ark s'infiltre dans la forteresse du monstre pour l'affronter de toute sa puissance ! La bataille décisive des monstres va-t-elle éclater ?! Critique : Les premiers tomes avaient été les exemples de ce qu'est la machine à cash du manga avec une histoire basique sans originalité qui se repose sur le succès d'un genre. Et bien je dois avouer que ces deux tomes commencent à donner une certaine personnalité à ce manga. ET étrangement cette personnalité vient... du contexte. Et oui notre héros reste assez lisse pour l'instant mais le contexte est lui plus complexe que l'on pouvait imaginer. Autour de ce trafic d'être non humains, on découvre un jeu de pouvoir vraiment intéressant. Les méandres du pouvoir et les atrocités des puissants ajoute une vraie chappe de plomb sur l'histoire et rende les "aventures" de Ark plus lourdes de sens et tendent à énerver notre héros et donc lui faire prendre du "poids". Une vraie avancée qui donne de l'intérêt a la série. Espérons que les prochains tomes gardent la même dynamique. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/skeleton-knight-in-another-world-tome-3?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  19. Titre de l'album : Je suis un assassin t3 Scenariste de l'album : Matsuri Akai Dessinateur de l'album : Hiroyuki Aigamo / Tozai Coloriste : Editeur de l'album : Doki-Doki Note : Résumé de l'album : Victimes d’un complot, et si leur seul espoir était entre les mains d’un assassin ?Accompagné d’Amelia, Akira parvient jusqu’au sous-sol le plus profond du donjon dans lequel il est venu s’entraîner et se retrouve face au boss du donjon, un gros chat noir. Ce dernier, sbire du Roi démon, transmet à Akira un message de son maître : “Je t’attends dans mon château.” Akira passe alors un pacte avec le chat noir afin que celui-ci l’accompagne une fois qu’ils seront sortis du donjon, puis la petite troupe utilise un cercle de téléportation pour retourner à la surface… Mais voilà qu’ils se retrouvent téléportés dans le territoire des elfes, la patrie d’Amelia ! Voici le début d’une nouvelle aventure pour notre assassin et ses nouveaux compagnons. Découvrez également un extrait du roman original en fin de volume. Critique : Encore un bon tome pour le dernier né des Isekai de Doki-Doki. Un bon tome car on ne perd toujours pas de temps : ça avance grand train avec cette fois ci un focus sur l’elfe qui accompagne Akira. De nouveaux combats, de nouvelles compétences et une découverte du monde. On est toujours dans le démarrage avec un héros qui n'a pas encore révélé toute sa force et une équipe toujours en train de se monter. Mais c'est bien fait, assez joli en terme de dessin, et intéressant malgré l'impression de déjà-vu vu que l'on est submergé d'Isekai. Je note quand même qu’après lecture des sorties de la semaine (avec le cautious héros dont la critique arrive) que ma fille est venue me demander un manga "qui change". Genre Psycho-pass La preuve que malgré la qualité des albums, même les ados commencent à être saoulés par cette overdose d'Isekai. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/je-suis-un-assassin-et-je-surpasse-le-heros-tome-3?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  20. poseidon2

    Je suis un assassin t3

    Encore un bon tome pour le dernier né des Isekai de Doki-Doki. Un bon tome car on ne perd toujours pas de temps : ça avance grand train avec cette fois ci un focus sur l’elfe qui accompagne Akira. De nouveaux combats, de nouvelles compétences et une découverte du monde. On est toujours dans le démarrage avec un héros qui n'a pas encore révélé toute sa force et une équipe toujours en train de se monter. Mais c'est bien fait, assez joli en terme de dessin, et intéressant malgré l'impression de déjà-vu vu que l'on est submergé d'Isekai. Je note quand même qu’après lecture des sorties de la semaine (avec le cautious héros dont la critique arrive) que ma fille est venue me demander un manga "qui change". Genre Psycho-pass La preuve que malgré la qualité des albums, même les ados commencent à être saoulés par cette overdose d'Isekai.
×
×
  • Créer...