Aller au contenu
  • S’inscrire

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'tortues ninja'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Les forums BD
    • Toute la BD
    • Projets participatifs
    • Petites Annonces BD
    • Liens BD vers ailleurs
  • Et si on parlait d'autre chose que la bande dessinée ?
    • Améliorons 1001BD
    • Films et séries TV
    • 1001 Jeux Video
    • Livres - Musique - Spectacles - Théatre - Musées
    • 1001 choses à dire
  • TEAM

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui contiennent…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


18 résultats trouvés

  1. Ahhhh que ce Last Ronin est bon. Il est indispensable pour les lecteurs habituels du run de Eastman sur TMNT, il est excellent pour les amateurs de tortues Ninja, et il reste très bon pour les amateurs de bon comics en général. Pour moi sa place est à côté du Batman Returns et du Old Man Logan dans l'univers du Comics. C'est pas peu dire. Surtout qu'en plus on évite les idéologies parfois nauséabondes ici L'histoire de vengeance d'un revenant dans un monde devenu fou est somme toute assez classique, mais elle est diablement une fois encore efficace. Et puis choisir de n'avoir fait survivre qu'une seule Tortue sur les 4 est forcément un gage de qualité narrative. Cette fois-ci elle est adulte, seule et en colère, et je ne vois pas qui pourrait ne pas avoir envie de lire ça. Oubliez les pizzas, les persos ridicules, et les combats gentillet, ici, les auteurs ne vous promettent que du sang et des larmes. La fin des héros c'est quand même souvent sublime et émouvant, et intéressant. Une fin de série quand elle est réussie c'est la même chose, ne ratez pas cet opus, il conjugue les deux à merveille. Graphiquement si certains lecteurs ont trouvé l'ensemble en deçà de leurs attentes, je n'en fait personnellement pas partie, et j'ai un peu de mal à le comprendre car c'est bien, c'est mature et inspiré et les différentes ambiances/époques ont leurs styles propres mais dans un tout cohérent. A noter que malgré le chapitrage c'est la même équipe du début à la fin du run. L'édition de Hi Comics et notamment la couverture a été une nouvelle fois soignée, avec la génèse de ce volume, les recherches sur les personnages, différentes illustrations annexes des auteurs. Cette Tortue là n'est pas prête de quitter ma bibliothèque. Un must. A noter que la note variera pour chaque lecteur en fonction de sa connaissance de l'Univers des tortues, mais qu'en aucun cas, il n'est indispensable d'avoir lu le reste pour apprécier ce tome.
  2. Titre de l'album : The Last Ronin - Teenage Mutant Ninja Turtles Scenariste de l'album : Kevin Eastman & Peter Laird & Tom Waltz Dessinateur de l'album : Esau & Isaac Escorza Coloriste : Luis Antonio Delgado Editeur de l'album : Hi-Comics Note : Résumé de l'album : Qui est le dernier Ronin ? Le clan Hamato n'est plus et les Foot règnent sur un New York post-apocalyptique ravagé par les guerres civiles... mais le dernier survivant de la fratrie des Tortues rôde dans l'ombre. Hantée par les fantômes des tragédies passées, la mystérieuse Tortue se lance dans une mission désespérée pour venger l'honneur de sa famille disparue. Par les cocréateurs légendaires Kevin Eastman et Peter Laird, accompagnés de Tom Waltz, scénariste de la série principale, découvrez l'histoire finale des Tortues Ninja ! Un best-seller du New York Times Critique : Ahhhh que ce Last Ronin est bon. Il est indispensable pour les lecteurs habituels du run de Eastman sur TMNT, il est excellent pour les amateurs de tortues Ninja, et il reste très bon pour les amateurs de bon comics en général. Pour moi sa place est à côté du Batman Returns et du Old Man Logan dans l'univers du Comics. C'est pas peu dire. Surtout qu'en plus on évite les idéologies parfois nauséabondes ici L'histoire de vengeance d'un revenant dans un monde devenu fou est somme toute assez classique, mais elle est diablement une fois encore efficace. Et puis choisir de n'avoir fait survivre qu'une seule Tortue sur les 4 est forcément un gage de qualité narrative. Cette fois-ci elle est adulte, seule et en colère, et je ne vois pas qui pourrait ne pas avoir envie de lire ça. Oubliez les pizzas, les persos ridicules, et les combats gentillet, ici, les auteurs ne vous promettent que du sang et des larmes. La fin des héros c'est quand même souvent sublime et émouvant, et intéressant. Une fin de série quand elle est réussie c'est la même chose, ne ratez pas cet opus, il conjugue les deux à merveille. Graphiquement si certains lecteurs ont trouvé l'ensemble en deçà de leurs attentes, je n'en fait personnellement pas partie, et j'ai un peu de mal à le comprendre car c'est bien, c'est mature et inspiré et les différentes ambiances/époques ont leurs styles propres mais dans un tout cohérent. A noter que malgré le chapitrage c'est la même équipe du début à la fin du run. L'édition de Hi Comics et notamment la couverture a été une nouvelle fois soignée, avec la génèse de ce volume, les recherches sur les personnages, différentes illustrations annexes des auteurs. Cette Tortue là n'est pas prête de quitter ma bibliothèque. Un must. A noter que la note variera pour chaque lecteur en fonction de sa connaissance de l'Univers des tortues, mais qu'en aucun cas, il n'est indispensable d'avoir lu le reste pour apprécier ce tome. Autres infos : Cowabunga ! Type de l'album : Comic Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/the-last-ronin-tortues-ninja?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  3. Et voici le premier tome de la conclusion de l'arc des tortues ninja initié par Messieurs Eastman et Waltz. Et il faut reconnaitre que celle-ci s'annonce épique vu la multitude de choses mises en place depuis le début et qui vont devoir trouver une conclusion. Certes les précédents tomes ont pas mal aidé en préparant le terrain et en "refermant" certains arcs narratifs, mais il en reste encore beaucoup. Un regret toutefois, malgré cette mise en place étoffée, certaines motivations et actions de personnages secondaires m'ont semblé un peu légères. L'univers, parfois fouilli, s'est enrichi au fil des tomes pour arriver au résultat actuel, où nos tortues font figure de personnages parmi d'autres d'un Univers qui exclue de fait le néophyte qui débarquerait là par hasard au début de ce tome 18. Oui ces tomes seront réservés aux afficionados du run complet édité par Hi Comics. L'éditeur est serein à ce sujet d'ailleurs vu qu'ils ont été nombreux à plébisciter cette série depuis déjà 18 tomes. L'histoire va avancer très vite, et à la fin de cette première partie, tout me semble en place pour le règlement de compte final. Rangez les pizzas et les vannes et faites place à la baston ! Cowabunga.
  4. Titre de l'album : Les tortues ninja - TMNT tome 18 - New York ville en guerre (1ère partie) Scenariste de l'album : Kevin Eastman & Tom Waltz & Bobby Curnow Dessinateur de l'album : Dave Wachter & Michael Dialynas Coloriste : Ronda Pattison Editeur de l'album : Hi-Comics Note : Résumé de l'album : Les fils de Splinter s'apprêtent à livrer la bataille de leur vie ! À peine remis de l'assaut tragique sur l'île de Burnow, les Tortues et leurs alliés sont pris dans un tourbillon de violence qui menace de plonger New York dans le chaos. Tandis que l'agent Bishop fomente un nouveau plan pour détruire les mutants grâce à un allié inattendu, Karai est de retour, et la petite-fille de Shredder compte bien reprendre la tête du clan Foot. Le sang coule et la guerre est déclarée... Menacé sur tous les fronts, le clan Hamato parviendra-t-il à protéger les siens ? Critique : Et voici le premier tome de la conclusion de l'arc des tortues ninja initié par Messieurs Eastman et Waltz. Et il faut reconnaitre que celle-ci s'annonce épique vu la multitude de choses mises en place depuis le début et qui vont devoir trouver une conclusion. Certes les précédents tomes ont pas mal aidé en préparant le terrain et en "refermant" certains arcs narratifs, mais il en reste encore beaucoup. Un regret toutefois, malgré cette mise en place étoffée, certaines motivations et actions de personnages secondaires m'ont semblé un peu légères. L'univers, parfois fouilli, s'est enrichi au fil des tomes pour arriver au résultat actuel, où nos tortues font figure de personnages parmi d'autres d'un Univers qui exclue de fait le néophyte qui débarquerait là par hasard au début de ce tome 18. Oui ces tomes seront réservés aux afficionados du run complet édité par Hi Comics. L'éditeur est serein à ce sujet d'ailleurs vu qu'ils ont été nombreux à plébisciter cette série depuis déjà 18 tomes. L'histoire va avancer très vite, et à la fin de cette première partie, tout me semble en place pour le règlement de compte final. Rangez les pizzas et les vannes et faites place à la baston ! Cowabunga. Autres infos : Type de l'album : Comic Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/les-tortues-ninja-tmnt-tome-18-new-york-en-guerre?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  5. En voilà une bonne idée. Hi Comics a regroupé en un tome pas mal d'histoires spinn off sur les persos ennemis emblématiques du premier cycle des tortues parues chez hi Comics. Et si habituellement ces spinn off me laissent de marbre, il faut avouer que celui-ci est globalement intéressant et que certaines histoires sont même vraiment bien. Moins fantasque que la série mère, plus terre à terre, on en découvre un peu plus sur ses personnages secondaires emblématiques. Attention cependant, graphiquement il y a pas mal de différences entre chaque nouvelle et si certaines sont très réussies, d'autres m'ont moins plu. Je le recommande aux amateurs des tortues, si vous avez la série mère complète, ne faites pas l'impasse sur ce tome.
  6. Titre de l'album : Teenage Mutant Ninja Turtles - Villains Scenariste de l'album : Multiples Dessinateur de l'album : Multiples Coloriste : Multiples Editeur de l'album : Hi-Comics Note : Résumé de l'album : Pleins feux sur les ennemis emblématiques des Tortues Ninja ! De la jeunesse du plus cruel des Utroms au mystérieux séjour d'Oroku Saki au royaume des morts, en passant par l'éveil poignant d'Alopex et la lutte de Karai pour s'imposer au sein du clan Foot, les adversaires iconiques des fils de Splinter sortent de l'ombre pour dévoiler tour à tour une facette inédite de leur histoire. Un tome 100 % Villains qui regroupe les huit micro-series consacrées à Krang, Baxter Stockman, Old Hob, Alopex, Karai, Bebop & Rocksteady, Hun et Shredder. Critique : En voilà une bonne idée. Hi Comics a regroupé en un tome pas mal d'histoires spinn off sur les persos ennemis emblématiques du premier cycle des tortues parues chez hi Comics. Et si habituellement ces spinn off me laissent de marbre, il faut avouer que celui-ci est globalement intéressant et que certaines histoires sont même vraiment bien. Moins fantasque que la série mère, plus terre à terre, on en découvre un peu plus sur ses personnages secondaires emblématiques. Attention cependant, graphiquement il y a pas mal de différences entre chaque nouvelle et si certaines sont très réussies, d'autres m'ont moins plu. Je le recommande aux amateurs des tortues, si vous avez la série mère complète, ne faites pas l'impasse sur ce tome. Autres infos : Type de l'album : Comic Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/les-tortues-ninja-tmnt-micro-serie-villains?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  7. Ce tome conclut les intrigues des Tortues autour des ultroms et des tricératons avec une "fin" aux cycle des problématiques aliens sur terre. On est assez loin des meilleurs tomes de la série, cet arc ne m'ayant finalement que peu convaincu, mais cela reste une lecture qui sera agréable à tous les fans des tortues. A noter que seuls 3 chapitres sont consacrés à la fin de cet arc, le 4ème et dernier chapitre, dessiné par Michael Dialynas pour le coup étant une nouvelle dans l'univers des tortues centrée sur Maitre Splinter. J'espère que la suite nous recadrera un peu sur des aventures des tortues plus classiques dans leurs enjeux. A voir.
  8. Titre de l'album : Les tortues ninja - TMNT tome 17 - Lignes de front Scenariste de l'album : Kevin Eastman & Tom Waltz & Bobby Curnow Dessinateur de l'album : Dave Wachter & Michael Dialynas Coloriste : Ronda Pattison Editeur de l'album : Hi-Comics Note : Résumé de l'album : Suite et fin pour les aventures cosmiques des Tortues désormais alliées avec... les Utroms, pour le meilleur comme pour le pire ? Plus déterminés que jamais à traquer et éradiquer toute présence extraterrestre sur la planète, l'agent Bishop et la F.T.P. mènent une attaque surprise sur l'île de Burnow. Les tensions explosent tandis que les Tortues Ninja rejoignent Burnow pour épauler Tricératons et Utroms dans une guerre sans merci qui ne laissera personne indemne... Critique : Ce tome conclut les intrigues des Tortues autour des ultroms et des tricératons avec une "fin" aux cycle des problématiques aliens sur terre. On est assez loin des meilleurs tomes de la série, cet arc ne m'ayant finalement que peu convaincu, mais cela reste une lecture qui sera agréable à tous les fans des tortues. A noter que seuls 3 chapitres sont consacrés à la fin de cet arc, le 4ème et dernier chapitre, dessiné par Michael Dialynas pour le coup étant une nouvelle dans l'univers des tortues centrée sur Maitre Splinter. J'espère que la suite nous recadrera un peu sur des aventures des tortues plus classiques dans leurs enjeux. A voir. Autres infos : Tortues Ninja Type de l'album : Comic Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/les-tortues-ninja-tmnt-tome-17-lignes-de-front?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  9. Cela fait quelques tomes que ces tortues ninja avaient cessé de m'amuser il faut bien le reconnaître. Des intrigues moins passionnantes, des univers plus ou moins farfelus, des dessins assez inégaux. Bref, cela ne suscitait pas de gros enthousiasme chez moi. Et pourtant ce tome 16 m'a beaucoup plu. J'ai d'ailleurs failli mettre la note de 4. Pour ne pas finir ma chronique sur une mauvaise note, il faut que je vous parle d'abord du dernier chapitre dont j'ai eu l'impression qu'il avait été dessiné à la serpe par Brahm Revel et qui ne m'a pas du tout convaincu. Sorte de préquel au prochain tome, les dessins, l'intrigue et le scénario ne m'ont pas emballé. La différence graphique entre le prélude superbement illustré par Pablo Tunica et le dernier chapitre de Brahm Revel est assez étonnante d'ailleurs... c'est un peu incompréhensible. Dommage de ternir cette si belle impression, même si ce n'est que sur 11 pages. Ce tome 16 aura pourtant réussi l'exploit de me faire plaisir sur toutes les pages précédentes et de me procurer une lecture plus que sympa. L'intrigue y est fluide, bien pensée, on n'est pas vraiment submergés par les personnages secondaires sans importance, et la clôture est propre. Les persos principaux gagnent en épaisseur et en cohérence. On retrouve bien les univers désormais plus familiers, et les dialogues sont réussis. Bref un gros regain d'intérêt. Surtout que graphiquement excepté le dernier chapitre anecdotique, l'ensemble est très propre pour cette série qui a parfois souffert d'une forme d'irrégularité. Le prélude étant même très réussi à mon sens.
  10. Titre de l'album : Teenage Mutant Ninja Turtles - Tome 16 - Le royaume des rats Scenariste de l'album : Kevin Eastman & Tom Waltz & Bobby Curnow Dessinateur de l'album : Dave Wachter & Brahm Revel & Pablo Tunica Coloriste : Ronda Pattison Editeur de l'album : Hi-Comics Note : Résumé de l'album : Le Roi des Rats est de retour, plus redoutable que jamais ! Profitant du chaos laissé par l'invasion des Tricératons, différentes forces se rassemblent et d'inquiétants jeux de pouvoir se mettent en place pour faire main basse sur New York. Tandis que les Tortues tentent de protéger la ville de cette nouvelle menace, il est un Immortel qui se fiche éperdument de la puissance ou de la victoire et désire seulement semer le chaos... Le roi des rats ! Les fils de Splinter parviendront-ils à l'arrêter avant que l'innommable ne se produise ? Critique : Cela fait quelques tomes que ces tortues ninja avaient cessé de m'amuser il faut bien le reconnaître. Des intrigues moins passionnantes, des univers plus ou moins farfelus, des dessins assez inégaux. Bref, cela ne suscitait pas de gros enthousiasme chez moi. Et pourtant ce tome 16 m'a beaucoup plu. J'ai d'ailleurs failli mettre la note de 4. Pour ne pas finir ma chronique sur une mauvaise note, il faut que je vous parle d'abord du dernier chapitre dont j'ai eu l'impression qu'il avait été dessiné à la serpe par Brahm Revel et qui ne m'a pas du tout convaincu. Sorte de préquel au prochain tome, les dessins, l'intrigue et le scénario ne m'ont pas emballé. La différence graphique entre le prélude superbement illustré par Pablo Tunica et le dernier chapitre de Brahm Revel est assez étonnante d'ailleurs... c'est un peu incompréhensible. Dommage de ternir cette si belle impression, même si ce n'est que sur 11 pages. Ce tome 16 aura pourtant réussi l'exploit de me faire plaisir sur toutes les pages précédentes et de me procurer une lecture plus que sympa. L'intrigue y est fluide, bien pensée, on n'est pas vraiment submergés par les personnages secondaires sans importance, et la clôture est propre. Les persos principaux gagnent en épaisseur et en cohérence. On retrouve bien les univers désormais plus familiers, et les dialogues sont réussis. Bref un gros regain d'intérêt. Surtout que graphiquement excepté le dernier chapitre anecdotique, l'ensemble est très propre pour cette série qui a parfois souffert d'une forme d'irrégularité. Le prélude étant même très réussi à mon sens. Autres infos : Type de l'album : Comic Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/les-tortues-ninja-tmnt-tome-16-le-royaume-des-rats?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  11. Ce 15ème opus de TMNT est une grosse déception pour moi et marque mon décrochage sur la série dont les débuts m'avaient pourtant bien plut. Graphiquement tout d'abord, je trouve que le boulot réalisé par les deux dessinateurs (Damien Couceiro sur les chapitres 1 et 3 & Bram Revel sur les chapitres 4 et 5) est très largement un cran en dessous des productions actuelles en comics et même des dessins du début de la série. Mais finalement ce qu'il s'est passé sur l'évolution graphique de la série est sensiblement identique du côté du scénario d'ailleurs puisque, là aussi, on a basculé définitivement sur une cible jeunesse au niveau du contenu, de la complexité ou des enjeux. Ce Teenage Mutant Ninja Turtles est désormais à réserver aux fans des tortues, aux nostalgiques ou aux plus jeunes.
  12. Titre de l'album : Les tortues ninja - TMNT tome 15 - L'invasion des tricératons Scenariste de l'album : Kevin Eastman & Tom Waltz & Bobby Curnow Dessinateur de l'album : Damien Couceiro & Bram Revel Coloriste : Ronda Pattison Editeur de l'album : Hi-Comics Note : Résumé de l'album : La dimension X s'invite sur Terre et le chaos est imminent ! Les Tortues sont de retour chez elles... mais elles ne sont pas seules.Arrachés à la Terre il y a des milliers d'années, les Tricératons sont enfin libres de regagner leur planète-mère. Et s'ils viennent en paix, la Force de Protection de la Terre leur réserve un accueil des plus hostiles. Le conflit gronde et menace de tout dévaster sur son passage... Face à cette invasion intergalactique en plein coeur de New York, les fils de Splinter parviendront-ils à apaiser les tensions avant que le monde ne soit plongé dans le chaos d'une guerre totale ? Critique : Ce 15ème opus de TMNT est une grosse déception pour moi et marque mon décrochage sur la série dont les débuts m'avaient pourtant bien plut. Graphiquement tout d'abord, je trouve que le boulot réalisé par les deux dessinateurs (Damien Couceiro sur les chapitres 1 et 3 & Bram Revel sur les chapitres 4 et 5) est très largement un cran en dessous des productions actuelles en comics et même des dessins du début de la série. Mais finalement ce qu'il s'est passé sur l'évolution graphique de la série est sensiblement identique du côté du scénario d'ailleurs puisque, là aussi, on a basculé définitivement sur une cible jeunesse au niveau du contenu, de la complexité ou des enjeux. Ce Teenage Mutant Ninja Turtles est désormais à réserver aux fans des tortues, aux nostalgiques ou aux plus jeunes. Autres infos : Type de l'album : Comic Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/les-tortues-ninja-tmnt-tome-15-l-invasion-des-triceratons?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  13. Bon il y a définitivement deux mondes, et si je ne peux décemment pas prétendre être un fan des Tortues Ninja façon comics, je suis bien obligé d'essayer de faire la passerelle entre les fans et ceux qui n'imaginent même pas essayer un jour. Le monde développé par les auteurs au fil de ces 14 tomes finit par être aussi complexe, fouillé et tortueux que certains Marvel ou DC. Oui on reste dans le super héros, non on est aussi proche du dessin animé que les Batman en dessins animés de notre enfance le sont des comics de Miller. Oui c'est de l'action, du fantastique, quelques vannes, et des héros un peu particuliers. Mais ça fonctionne bien, et le cocktail est en plus servi depuis 14 tomes par des dessinateurs de talent. Ici Dave Wachter et Cory Smith nous livrent une nouvelle fois une partition inspirée sur les scènes d'actions, bien que bien plus classique que le fantasque Matteus Santolouco. Pour les non initiés, inutile d'espérer vous plonger dans l'univers via ce tome, cela n'aurait probablement que peu de sens. Pour les autres, ce tome continue d'ouvrir de nouveaux horizons qu'on imagine fournis.
  14. Titre de l'album : Teenage Mutant Ninja Turtles - Tome 14 - Le procès de Krang Scenariste de l'album : Kevin Eastman & Tom Waltz & Bobby Curnow Dessinateur de l'album : Dave Wachter & Cory Smith Coloriste : Ronda Pattinson Editeur de l'album : Hi-Comics Note : Résumé de l'album : Les Tortues prennent une toute nouvelle dimension ! Leo, Raph, Donnie et Mike se téléportent dans la dimension X pour assister au procès de Krang. Mais le règne de terreur du plus cruel des utroms est-il définitivement fini ? Dans cet endroit étrange, un visage familier et de nouveaux ennemis mortels attendent les fils de Splinter, tandis qu'ailleurs, c'est tout le Panthéon qui se réunit pour décider du sort du monde... à commencer par celui des mutants ! Critique : Bon il y a définitivement deux mondes, et si je ne peux décemment pas prétendre être un fan des Tortues Ninja façon comics, je suis bien obligé d'essayer de faire la passerelle entre les fans et ceux qui n'imaginent même pas essayer un jour. Le monde développé par les auteurs au fil de ces 14 tomes finit par être aussi complexe, fouillé et tortueux que certains Marvel ou DC. Oui on reste dans le super héros, non on est aussi proche du dessin animé que les Batman en dessins animés de notre enfance le sont des comics de Miller. Oui c'est de l'action, du fantastique, quelques vannes, et des héros un peu particuliers. Mais ça fonctionne bien, et le cocktail est en plus servi depuis 14 tomes par des dessinateurs de talent. Ici Dave Wachter et Cory Smith nous livrent une nouvelle fois une partition inspirée sur les scènes d'actions, bien que bien plus classique que le fantasque Matteus Santolouco. Pour les non initiés, inutile d'espérer vous plonger dans l'univers via ce tome, cela n'aurait probablement que peu de sens. Pour les autres, ce tome continue d'ouvrir de nouveaux horizons qu'on imagine fournis. Autres infos : Tortues Ninja sans pizzas Type de l'album : Comic Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/les-tortues-ninja-tmnt-tome-14-le-proces-de-krang?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  15. Titre de l'album : Teenage Mutant Ninja Turtles - Tome 11 - Leatherhead Scenariste de l'album : Kevin Eastman & Tom Waltz Dessinateur de l'album : Matteus Santolouco & Dave Watcher Editeur de l'album : Hi-Comics Note : Résumé de l'album : Ami ou ennemi ? Un nouveau mutant vient semer le trouble chez les Tortues ! Mike, Donnie, Raph et Leo essaient tant bien que mal de s'habituer à leur nouveau statut de leaders du clan Foot. Et si le Technodrome appartient au passé, les quatre frères décident de retourner sur l'île de Burnow pour réanimer les Utroms restés sur place après sa destruction. Un choix lourd de conséquences pour les Tortues, qui donne lieu à une rencontre inattendue avec un nouveau mutant : Leatherhead. Tandis que Splinter est en proie aux machinations de la terrible Kitsune, pourront-elles faire confiance à ce mystérieux nouveau venu ? Critique : Déjà le tome 11 pour cette série relancée par Hi Comics et qui poursuit donc son second cycle. Et je vous avoue que j'ai du mal à m'y retrouver. Si le premier cycle était très sympa avec beaucoup de personnages connus, certains tomes avaient pourtant eu le don de me perdre un peu en route la faute à une trop grande multitude d'enjeux et de personnages secondaires. Et bien ce second cycle part bien dans cette direction. Et clairement c'est trop fouilli pour moi, je ne suis juste pas suffisamment fan des Tortues Ninja pour m'y retrouver. Je trouve également qu'elles sont ont toujours du mal à incarner une véritable influence sur l'histoire racontée tant elles se font souvent balader ou battre. Ce qui reste quand même pour moi un problème sur un comics de Super Héros mutants. Niveau graphisme par contre on reste sur le bon niveau du cycle précédent, certes sans grosses surprises mais avec une indéniable maîtrise et régularité, notamment sur les arrières plans et les mises en scènes souvent bien travaillés. On verra si le prochain tome nous fait à nouveau partir dans de nouvelles direction ou si l'histoire va se simplifier un peu ou revenir à ses fondamentaux. Autres infos : Type de l'album : Comic Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/les-tortues-ninja-tmnt-tome-11-leatherhead?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  16. Déjà le tome 11 pour cette série relancée par Hi Comics et qui poursuit donc son second cycle. Et je vous avoue que j'ai du mal à m'y retrouver. Si le premier cycle était très sympa avec beaucoup de personnages connus, certains tomes avaient pourtant eu le don de me perdre un peu en route la faute à une trop grande multitude d'enjeux et de personnages secondaires. Et bien ce second cycle part bien dans cette direction. Et clairement c'est trop fouilli pour moi, je ne suis juste pas suffisamment fan des Tortues Ninja pour m'y retrouver. Je trouve également qu'elles sont ont toujours du mal à incarner une véritable influence sur l'histoire racontée tant elles se font souvent balader ou battre. Ce qui reste quand même pour moi un problème sur un comics de Super Héros mutants. Niveau graphisme par contre on reste sur le bon niveau du cycle précédent, certes sans grosses surprises mais avec une indéniable maîtrise et régularité, notamment sur les arrières plans et les mises en scènes souvent bien travaillés. On verra si le prochain tome nous fait à nouveau partir dans de nouvelles direction ou si l'histoire va se simplifier un peu ou revenir à ses fondamentaux.
  17. Qu'il est difficile de relancer une série comme les tortues Ninja après l'excellent run clôturé dans le tome précédent. On est donc ici clairement sur un nouveau tome de mise en place - transition, assez loin de l'intensité dramatique du tome précédent. On a toujours je trouve beaucoup de personnages secondaires, ce qui nuit un petit peu au déroulement de l'action et à l'attention/estime que l'on porte à nos tortues. Les actions de celles ci ne sont effectivement in fine guère plus essentielles que celles des personnages secondaires, et on s'étonne presque souvent de les voir passer au second rang. Dommage je trouve pour une série de super héros. Graphiquement j'avais fini par apprécier à sa juste valeur la contribution de Mateus Santolouco sur le précédent run. On change donc de dessinateurs pour ce nouveau cycle, avec deux premiers chapitres dessinés par Ken Garing puis 3 chapitres dessinés par Michael Dialynas. Globalement je n'aime pas les changements de dessinateurs en cours de série, mais il faut reconnaître qu'ils restent dans le même esprit que les précédents tomes même si je pense qu'ils gagneront à une plus grande familiarisation avec les héros qu'ils dessinent. On a donc affaire à un tome de transition honnête, qui ne s'adressera cependant qu'aux connaisseurs de l'univers, tant la multitude de personnages secondaires héritée du premier cycle est grande, les enjeux pas évidents et la mise en place un peu longuette.
  18. Titre de l'album : Les Tortues ninja TMNT - Tome 10 - L'ordre du chaos Scenariste de l'album : Tommy Eastman, Bobby Curnow, Tom Waltz Dessinateur de l'album : Ken Garing, Michael Dialynas Editeur de l'album : Hi-Comics Note : Résumé de l'album : Une nouvelle ère commence pour les Tortues Ninja. Le dénouement épique avec le clan Foot a crée de nouvelles opportunités pour le futur, mais aussi de nouveaux dangers. La famille de Splinter parviendra-t-elle à rester unie face à un nouvel ennemi qui détruit tout sur son passage ? Critique : Qu'il est difficile de relancer une série comme les tortues Ninja après l'excellent run clôturé dans le tome précédent. On est donc ici clairement sur un nouveau tome de mise en place - transition, assez loin de l'intensité dramatique du tome précédent. On a toujours je trouve beaucoup de personnages secondaires, ce qui nuit un petit peu au déroulement de l'action et à l'attention/estime que l'on porte à nos tortues. Les actions de celles ci ne sont effectivement in fine guère plus essentielles que celles des personnages secondaires, et on s'étonne presque souvent de les voir passer au second rang. Dommage je trouve pour une série de super héros. Graphiquement j'avais fini par apprécier à sa juste valeur la contribution de Mateus Santolouco sur le précédent run. On change donc de dessinateurs pour ce nouveau cycle, avec deux premiers chapitres dessinés par Ken Garing puis 3 chapitres dessinés par Michael Dialynas. Globalement je n'aime pas les changements de dessinateurs en cours de série, mais il faut reconnaître qu'ils restent dans le même esprit que les précédents tomes même si je pense qu'ils gagneront à une plus grande familiarisation avec les héros qu'ils dessinent. On a donc affaire à un tome de transition honnête, qui ne s'adressera cependant qu'aux connaisseurs de l'univers, tant la multitude de personnages secondaires héritée du premier cycle est grande, les enjeux pas évidents et la mise en place un peu longuette. Autres infos : J'aime la pizza Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/les-tortues-ninja-tmnt-tome-10-l-ordre-du-chaos?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
×
×
  • Créer...