Aller au contenu
  • S’inscrire

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'vega'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Les forums BD
    • Toute la BD
    • Projets participatifs
    • Petites Annonces BD
    • Liens BD vers ailleurs
  • Et si on parlait d'autre chose que la bande dessinée ?
    • Améliorons 1001BD
    • Films et séries TV
    • 1001 Jeux Video
    • Livres - Musique - Spectacles - Théatre - Musées
    • 1001 choses à dire
  • TEAM

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui contiennent…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


  1. Titre de l'album : Le bateau-usine tome 4 Scenariste de l'album : Shigemitsu Harada Dessinateur de l'album : Shinjirô Coloriste : Editeur de l'album : Vega-Dupuis Note : Résumé de l'album : Les soldats de Gazel emmènent Luca et ses camarades dans leur pays. Ils sont étonnamment bien reçus dans une société communiste basée sur l'égalité, mais Yuri montre à Luca l'envers du décor. En effet, l'égalité des ouvriers repose sur la régulation de la population par l'État qui tue des personnes pour réduire le nombre d'habitants. En comprenant cela, Luca refuse de s'installer à Gazel et est condamné aux travaux forcés. Mais ce dernier n'a pas oublié son objectif de mettre la contremaîtresse Kujô hors d'état de nuire... Critique : Avant dernier tome du Bateau usine avec un tome qui met en perspective le rêve communiste de nos amis échappés du bateau-usine. En effet en débarquant dans la république de Gazel, ils se rendent vite compte qu'une personne qui ne rentre pas dans le moule n'est pas plus accepté ici qu'ailleurs... et que leur envie de liberté pourrait très bien se trouver, finalement, sur le bateau-usine. C'est un tome globalement assez calme que ce tome 4. On est plus dans la réflexion et la comparaison entre deux modèles économiques qui finissent par broyer leur population, d'une manière ou d'une autre. Un calme qui permet de recentrer l'histoire autour de notre héros et non plus des causes qu'il pourrait servir. C'est tant mieux et cela promet une fin d'histoire des plus dynamique ! Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/le-bateau-usine-tome-4/?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  2. poseidon2

    Le bateau-usine tome 4

    Avant dernier tome du Bateau usine avec un tome qui met en perspective le rêve communiste de nos amis échappés du bateau-usine. En effet en débarquant dans la république de Gazel, ils se rendent vite compte qu'une personne qui ne rentre pas dans le moule n'est pas plus accepté ici qu'ailleurs... et que leur envie de liberté pourrait très bien se trouver, finalement, sur le bateau-usine. C'est un tome globalement assez calme que ce tome 4. On est plus dans la réflexion et la comparaison entre deux modèles économiques qui finissent par broyer leur population, d'une manière ou d'une autre. Un calme qui permet de recentrer l'histoire autour de notre héros et non plus des causes qu'il pourrait servir. C'est tant mieux et cela promet une fin d'histoire des plus dynamique !
  3. poseidon2

    Blank space tome 2

    Le premier tome de Blank Space m'avait laissé perplexe : je ne savais pas trop si le manga ne serais un manga enfantin ou un peu glauque. Et bien je dois dire q'il se rapproche plus de l'étrange que de l'enfantin. "L'apparition" du petit ami invisible rend notre histoire encore plus étrange. En effet notre héroïne en vient à en être jalouse d'un fantôme et ... d'envier la relation entre son amie et son petit amis inexistant. Un manga toujours aussi étrange mais qui se trouve ne pas être dénué d’intérêt
  4. Titre de l'album : Blank space tome 2 Scenariste de l'album : Kon Kumakura Dessinateur de l'album : Kon Kumakura Coloriste : Editeur de l'album : Vega-Dupuis Note : Résumé de l'album : Pensez à une chose, n'importe laquelle. Vous avez le don de la faire apparaître ici et maintenant. Qu'est-ce qui vous traverse l'esprit en premier ? Deux lycéennes, l'exubérante et étourdie Shoko, et la discrète et brillante Sui, se lient d'amitié. Sui cache un secret : elle a la capacité de matérialiser toutes les choses qui lui passent par la tête. Mais si ses créations sont bien réelles, elles sont également... invisibles ! Shoko la convainc que cette différence, loin d'être une malédiction honteuse, est un don précieux. Mais lorsque la vie s'acharne sur Sui, son pouvoir menace de donner vie au pire... À la fois chronique adolescente teintée de fantastique et fable inventive sur la puissance sans limites de l'imagination, Blank Space est avant tout le récit touchant et grave d'une amitié unique. Critique : Le premier tome de Blank Space m'avait laissé perplexe : je ne savais pas trop si le manga ne serais un manga enfantin ou un peu glauque. Et bien je dois dire q'il se rapproche plus de l'étrange que de l'enfantin. "L'apparition" du petit ami invisible rend notre histoire encore plus étrange. En effet notre héroïne en vient à en être jalouse d'un fantôme et ... d'envier la relation entre son amie et son petit amis inexistant. Un manga toujours aussi étrange mais qui se trouve ne pas être dénué d’intérêt Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/blank-space-tome-2?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  5. poseidon2

    N°6 tome 5

    Rhaaaa décidément j'ai du mal avec cette histoire !! j'ai du mal parce qu'à chaque fois l'histoire principale avance, mais est noyé dans un pseudo boys love pas assumé.... et la ce tome change enfin avec une vraie avancée et très peu de BL ! Ca fait du bien mais ca parait un peu tard et un peu précipité. Ca avance tellement vite qu'on regrette presque le temps perdu dans les premiers tomes ! Bref ce tome ci est bien et j'attends de voir si ca continuera comme ca
  6. poseidon2

    N°6 tome 5

    Titre de l'album : N°6 tome 5 Scenariste de l'album : Atsuko Asano Dessinateur de l'album : Hinoki Kino Coloriste : Editeur de l'album : Vega-Dupuis Note : Résumé de l'album : Shion et Nezumi s'infiltrent dans N° 6 afin d'enquêter sur les machinations de la cité et retrouver Safu. Mais plus nos protagonistes avancent, plus ils découvrent les horribles pratiques des dirigeants de la ville. C'est une réalité qui est encore dure à accepter pour Shion, mais pour survivre et protéger les personnes qui lui sont chères, ce dernier va devoir se salir les mains. Nos héros arriveront-ils à retrouver Safu et à mettre hors d'état de nuire les responsables de toutes ces horreurs ? Critique : Rhaaaa décidément j'ai du mal avec cette histoire !! j'ai du mal parce qu'à chaque fois l'histoire principale avance, mais est noyé dans un pseudo boys love pas assumé.... et la ce tome change enfin avec une vraie avancée et très peu de BL ! Ca fait du bien mais ca parait un peu tard et un peu précipité. Ca avance tellement vite qu'on regrette presque le temps perdu dans les premiers tomes ! Bref ce tome ci est bien et j'attends de voir si ca continuera comme ca Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/n-6-tome-5?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  7. Titre de l'album : Rebuild the world tome 8 Scenariste de l'album : Nahuse Dessinateur de l'album : Kirihito Ayamura Coloriste : Editeur de l'album : Vega-Dupuis Note : Résumé de l'album : Dans un monde où les monstres attaquent les terres dévastées, Akira, un enfant venant des taudis, projette de devenir un grand chasseur dans le but de sortir de la misère. Pour chaque relique de l'ancien monde vendue, une somme d'argent plus ou moins grande est à la clé, et les plus grands chasseurs peuvent même vivre derrière les murailles, en sécurité. Un jour, alors qu'un groupe de bandits essaie de le dépouiller, Akira aperçoit une femme qu'il est le seul à voir, et qui lui sauve la vie lors d'une explosion. Elle prétend se nommer Alpha, et être une réalité augmentée de l'ancien monde. Voyant un potentiel de chasseur chez le jeune garçon, elle lui propose de passer un contrat avec elle : en échange de son soutien dans ses combats et des reliques pouvant permettre de rapporter beaucoup d'argent à Akira, ce dernier devra reconquérir une partie des ruines des terres dévastées pour elle. Critique : Fin du combat entre Akira et la pilleuse de relique et quelle fin de combat ! Tendu comme jamais, ce combat nous montre un Akira devant se passer de l'aide d'alpha pour esquiver tout en réussissant à contre-attaquer. Mais le vrai intérêt de ce tome 8, c'est qu'outre la fin de ce combat, il avance sur l'intrigue principale en nous faisant apprendre pas mal de chose sur Alpha, mais aussi sur les forces s'affrontant pour prendre le contrôle global. Le dessin de Kirihito Ayamura est toujours très bon et le scenario se pose enfin un peu pour se permettre de nous donner des miettes de ce qui nous attend dans la suite. Un manga toujours aussi dense et intéressant. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/rebuild-the-world-tome-8?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  8. poseidon2

    Rebuild the world tome 8

    Fin du combat entre Akira et la pilleuse de relique et quelle fin de combat ! Tendu comme jamais, ce combat nous montre un Akira devant se passer de l'aide d'alpha pour esquiver tout en réussissant à contre-attaquer. Mais le vrai intérêt de ce tome 8, c'est qu'outre la fin de ce combat, il avance sur l'intrigue principale en nous faisant apprendre pas mal de chose sur Alpha, mais aussi sur les forces s'affrontant pour prendre le contrôle global. Le dessin de Kirihito Ayamura est toujours très bon et le scenario se pose enfin un peu pour se permettre de nous donner des miettes de ce qui nous attend dans la suite. Un manga toujours aussi dense et intéressant.
  9. Titre de l'album : Death game tome 1 Scenariste de l'album : Arata Miyatsuki Dessinateur de l'album : Motoi Tanaka Coloriste : Editeur de l'album : Vega-Dupuis Note : Résumé de l'album : Quinze criminels qui ont été emprisonnés pour des crimes graves au 8e pénitencier de Kanto ont été choisis comme sujets de test pour une certaine expérience. Ceux qui réussissent l'expérience seront récompensés par un « pardon total ». Kusunoki, un ancien détective de la police, a accepté de se joindre à l'expérience afin de réussir à prouver qu'il a été jadis emprisonné sur la base d'une fausse accusation de meurtre. L'auteur sert idéalement le genre seinen manga par ce récit impitoyable et sanglant où le héros lui-même n'est pas un enfant de cœur. Critique : Je pensais les différents jeux de la mort passé de mode, mais il ne semblerait pas. Enfin pas chez Vega qui nous a trouvé une série qui reprend les bases du jeu de la mort avec des personnages (des détenus) qui se voient confier des missions sous peine de mourir. L'originalité ici n'est pas dans le fait que les gardiens de prison soient des pervers pires que les malfrats (ça c'est la base dans les mangas...) ni que notre héros est un policier qui a été incarcéré par erreur (encore la base) mais bien par le fait que nos "héros" doivent faire une bonne action (donc désintéressée) par jour. Mais une pour le groupe ou alors l'un deux, au pif, meurt.... Bon, vous l'aurez surement remarqué au ton de ma description, ce n'est ni orignal ni très intéressant ni vraiment crédible… il faut attendre le tome deux pour voir si notre héros pouvait être le perdant (ca ça serait fun), mais ce premier à tout de la série rapidement oubliable... Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/death-game-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  10. poseidon2

    Death game tome 1

    Je pensais les différents jeux de la mort passé de mode, mais il ne semblerait pas. Enfin pas chez Vega qui nous a trouvé une série qui reprend les bases du jeu de la mort avec des personnages (des détenus) qui se voient confier des missions sous peine de mourir. L'originalité ici n'est pas dans le fait que les gardiens de prison soient des pervers pires que les malfrats (ça c'est la base dans les mangas...) ni que notre héros est un policier qui a été incarcéré par erreur (encore la base) mais bien par le fait que nos "héros" doivent faire une bonne action (donc désintéressée) par jour. Mais une pour le groupe ou alors l'un deux, au pif, meurt.... Bon, vous l'aurez surement remarqué au ton de ma description, ce n'est ni orignal ni très intéressant ni vraiment crédible… il faut attendre le tome deux pour voir si notre héros pouvait être le perdant (ca ça serait fun), mais ce premier à tout de la série rapidement oubliable...
  11. poseidon2

    Breakdown tome 1

    Breakdown est un manga "ancien" (1996) ressortit par Vega. Ce manga est terminé en 5 tomes et ne raconte rien de moins que la fin du monde ! Mais attention, pour une fois, elle n'est pas nucléaire et pas "vraiment" la faute des humains. Si les dessins sont vraiment old school et pourront bloquer certains lecteurs, le scenario est, quant à lui, super intéressant. En effet, les réactions des gens à cette catastrophe sont, a contrario des mangas actuels, très réalistes avec énormément de réaction égoïste et des obligations de choix plus dure les uns que les autres pour sauver ce qu'il reste à sauver. C'est dure par moment, mais tellement réaliste que l'histoire en devient saisissante... si on réussit à passer outre les dessins bien sûr 😉
  12. Titre de l'album : Breakdown tome 1 Scenariste de l'album : Takao Saito Dessinateur de l'album : Takao Saito Coloriste : Editeur de l'album : Vega-Dupuis Note : Résumé de l'album : L'astéroïde Wilby est de ces objets célestes présentant un danger mortel de collision avec la terre ! L'interception à l'aide de missiles échoue, et l'astéroïde tombe dans l'océan Pacifique, déclenchant une catastrophe naturelle d'ampleur mondiale ! Misato Otomo, qui enquêtait pour le service des infos de la chaîne de télévision, survit par miracle au cataclysme, mais pour découvrir un Japon dévasté, revenu à l'âge de pierre. Il devra surmonter la peste, les animaux redevenus sauvages, une pénurie alimentaire extrême... et une humanité rendue à ses origines barbares. Critique : Breakdown est un manga "ancien" (1996) ressortit par Vega. Ce manga est terminé en 5 tomes et ne raconte rien de moins que la fin du monde ! Mais attention, pour une fois, elle n'est pas nucléaire et pas "vraiment" la faute des humains. Si les dessins sont vraiment old school et pourront bloquer certains lecteurs, le scenario est, quant à lui, super intéressant. En effet, les réactions des gens à cette catastrophe sont, a contrario des mangas actuels, très réalistes avec énormément de réaction égoïste et des obligations de choix plus dure les uns que les autres pour sauver ce qu'il reste à sauver. C'est dure par moment, mais tellement réaliste que l'histoire en devient saisissante... si on réussit à passer outre les dessins bien sûr 😉 Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/breakdown-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  13. poseidon2

    Le bateau-usine tome 3

    Fiou j'ai hésité à lire ce tome trois tellement le tome deux m'a donné des haut de cœurs 😞 Et bien ce tome 3 fait redescendre l'horreur d'un cran avec un tome plus posé et plus calme. Un tome qui fait évoluer l'histoire en faisant intervenir aussi bien les "rouge" que les ennemis du royaume voisin. Notre héros voit sa haine de la capitaine de bateau se percuter avec la nécessité de s'enfuir pour survivre et enfin assouvir sa vengeance. Un tome plutôt très bon qui fait espérer une fin d'histoire (dans 2 tomes) plus décente.
  14. Titre de l'album : Le bateau-usine tome 3 Scenariste de l'album : Shigemitsu Harada Dessinateur de l'album : Shinjirô Coloriste : Editeur de l'album : Vega-Dupuis Note : Résumé de l'album : Pour attraper les crabes géants, rien de tel, selon cette dernière, qu'un appât humain. Luca, à la tête de la révolte sociale sur le bateau, est ainsi désigné appât volontaire. Mais une catastrophe survient, lorsqu'un des préparateurs goûte une chair de crabe empoisonnée. C'est toute la production du bateau qui risque d'être contaminée. Impitoyable, la capitaine décide de passer ce fait sous silence et de vendre la production empoisonnée. La révolte gronde à nouveau dans les cales du bateau-usine. Critique : Fiou j'ai hésité à lire ce tome trois tellement le tome deux m'a donné des haut de cœurs 😞 Et bien ce tome 3 fait redescendre l'horreur d'un cran avec un tome plus posé et plus calme. Un tome qui fait évoluer l'histoire en faisant intervenir aussi bien les "rouge" que les ennemis du royaume voisin. Notre héros voit sa haine de la capitaine de bateau se percuter avec la nécessité de s'enfuir pour survivre et enfin assouvir sa vengeance. Un tome plutôt très bon qui fait espérer une fin d'histoire (dans 2 tomes) plus décente. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/le-bateau-usine-tome-3?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  15. poseidon2

    Kaioh dante tome 5

    Cinquième tome de Kaioh Dante et presque le tome que l'on attendait depuis un petit moment : un tome qui nous explique le passé de Dante et de Napolio en corse et comment ils ont acquis leurs livres respectifs. Un passage historique au final tellement attendu qui met dans l'ombre l'histoire courante. Heureusement, la fin de ce tome relance l'intrigue en nous présentant un Napolio ayant bien plus d'affinité avec son livre que Dante. On en vient même à se demander comment Dante pourrait vraiment retourner la situation… et ce sans oublier l'ombre menaçante de Life. Bref une série qui continue de surprendre et que l'on continue d'apprécier
  16. Titre de l'album : Kaioh dante tome 5 Scenariste de l'album : Fukurō Izumi Dessinateur de l'album : Ryouji Minagawa Coloriste : Editeur de l'album : Vega-Dupuis Note : Résumé de l'album : Ayant rejoint les explorateurs du Nouveau Monde, Dante sympathise avec les tribus indiennes. L'occasion de revenir, en un grand flashback, sur le début de l'aventure ou comment, alors qu'ils vivaient paisiblement dans leur village de bord de mer, ils furent attaqués par une bande de pirates, forçant Dante à user une première fois de la magie de son livre. Pendant ce temps, Napolio mène Orca et sa troupe sur les traces de Dante, près des côtes américaines. Critique : Cinquième tome de Kaioh Dante et presque le tome que l'on attendait depuis un petit moment : un tome qui nous explique le passé de Dante et de Napolio en corse et comment ils ont acquis leurs livres respectifs. Un passage historique au final tellement attendu qui met dans l'ombre l'histoire courante. Heureusement, la fin de ce tome relance l'intrigue en nous présentant un Napolio ayant bien plus d'affinité avec son livre que Dante. On en vient même à se demander comment Dante pourrait vraiment retourner la situation… et ce sans oublier l'ombre menaçante de Life. Bref une série qui continue de surprendre et que l'on continue d'apprécier Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/kaioh-dante-tome-5?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  17. Nouvelle série chez Vega avec un titre tout en émotion et calme. Une espèce de Voyage de Chihiro sans le voyage. On suit une divinité cherchant à purger les restes de "vermines" ayant échappé à sa surveillance. Vermines qui se nourrissent des émotions négatives des humains pour les corrompre et corrompre tout ce qui les entoure. Notre Kami vient donc apaiser ses âmes troubler et le fait aussi calmement que possible. Nous suivons ce "dieu" exorciste dans sa recherche et dans l'aide qu'il apporte aux humains comme aux esprits magiques. Rien de forcement très innovant, mais c'est graphiquement très beau et l'on se laisse porter par une narration reposante.
  18. Titre de l'album : Higo no kami, celui qui tisse les fleurs tome 1 Scenariste de l'album : Ichiko Tanno Dessinateur de l'album : Ichiko Tanno Coloriste : Editeur de l'album : Vega-Dupuis Note : Résumé de l'album : Dans le "royaume des esprits" se dresse un grand et magnifique arbre appelé "arbre divin des défunts". En raison d'un certain incident, Sera, une déesse de la protection dont le devoir est de garder l'arbre divin, doit maintenant descendre dans le monde présent et commencer un voyage pour rassembler toutes les graines de l'arbre divin qui ont été dispersées. Dans chaque endroit où elle se rend, elle observe de nombreux événements dignes de potins dans lesquels elle entre en contact avec la tristesse, les souvenirs et le désir... Des sentiments que de nombreux humains et dieux ont embrassés. Son parcours à la recherche des graines perdues et un voyage initiatique d'un dieu à la découverte de l'humanité, ses qualités et ses faiblesses. Critique : Nouvelle série chez Vega avec un titre tout en émotion et calme. Une espèce de Voyage de Chihiro sans le voyage. On suit une divinité cherchant à purger les restes de "vermines" ayant échappé à sa surveillance. Vermines qui se nourrissent des émotions négatives des humains pour les corrompre et corrompre tout ce qui les entoure. Notre Kami vient donc apaiser ses âmes troubler et le fait aussi calmement que possible. Nous suivons ce "dieu" exorciste dans sa recherche et dans l'aide qu'il apporte aux humains comme aux esprits magiques. Rien de forcement très innovant, mais c'est graphiquement très beau et l'on se laisse porter par une narration reposante. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/higo-no-kami-celui-qui-tisse-les-fleurs-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  19. poseidon2

    The world is dancing tome 1

    Ce manga raconte l'histoire de Oniyasha, inventeur du théâtre nô populaire au japon à partir du XIII ieme siècle. C'est, pour nous européens, l'histoire d'un petit garçon qui ne voit pas les choses comme les autres. Un garçon qui a une sensibilité à l'art qui dépasse son époque et le pousse à découvrir énormément de choses nouvelles. Cela le pousse à faire des rencontres. Rencontres qui vont rythmer un manga tranquille sur la découverte de la sensualité. Un manga particulièrement bien dessiné, avec des traits tout en rondeur et un grand format mettant bien en avant les sentiments de notre apprenti danseur.
  20. Titre de l'album : The world is dancing tome 1 Scenariste de l'album : Kazuto Mihara Dessinateur de l'album : Kazuto Mihara Coloriste : Editeur de l'album : Vega-Dupuis Note : Résumé de l'album : Oniyasha répète aux côtés de son père, Kan'ami, grand maître de l'art du sarugaku, l'ancêtre du théâtre nô. Ce garçon singulier s'interroge : « Le corps de l'oiseau est destiné à voler, celui du poisson à nager. Qu'en est-il de celui de l'homme ? » Il occupe tout son temps à danser sans en comprendre l'intérêt, jusqu'à sa rencontre avec une femme misérable s'adonnant à une danse maladroite. Ému au plus haut point, il explore avidement l'univers du corps et du mouvement. Ce récit nous plonge dans la vie de ce jeune garçon, qui deviendra Zeami, le créateur historique du théâtre nô Critique : Ce manga raconte l'histoire de Oniyasha, inventeur du théâtre nô populaire au japon à partir du XIII ieme siècle. C'est, pour nous européens, l'histoire d'un petit garçon qui ne voit pas les choses comme les autres. Un garçon qui a une sensibilité à l'art qui dépasse son époque et le pousse à découvrir énormément de choses nouvelles. Cela le pousse à faire des rencontres. Rencontres qui vont rythmer un manga tranquille sur la découverte de la sensualité. Un manga particulièrement bien dessiné, avec des traits tout en rondeur et un grand format mettant bien en avant les sentiments de notre apprenti danseur. Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/the-world-is-dancing-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  21. poseidon2

    Rebuild the world tome 7

    Pfff encore un tome qui va a 200 à l'heure. Presque trop vite. Un tome qui nous raconte la fin du conflit entre Akira et le pilleur d'artefact. Une fin de conflit qui montre qu'Akira à un caractère bien trempée, mais aussi que son égérie à des limites de pouvoirs. Des limites qui pourraient bien jouer des tours à Akira dans le prochain tome. Une série qui ne mollit pas et fonce droit vers son objectif. Reste à trouver lequel
  22. Titre de l'album : Rebuild the world tome 7 Scenariste de l'album : Nahuse Dessinateur de l'album : Kirihito Ayamura Coloriste : Editeur de l'album : Vega-Dupuis Note : Résumé de l'album : Akira est pris dans une embuscade et s'apprête à abattre son assaillant, lorsque Reina et Shiori arrivent sur les lieux. L'assaillant fait alors croire que notre héros a tenté de l'assassiner, ce qui crée un malentendu et met ce dernier dans une position délicate. Cependant, lorsque nos protagonistes s'y attendent le moins, l'antagoniste prend Reina en otage et ordonne à Shiori de tuer Akira pour que la jeune fille puisse avoir la vie sauve. S'ensuit alors un combat déchaîné entre les deux chasseurs... Mais le véritable ennemi essaie simplement de gagner du temps, car il n'agit pas seul... C'est compter sans la réactivité d'Akira qui réussit à l'abattre après de nombreux obstacles. Cependant, la mort du mystérieux antagoniste enclenche automatiquement le désir de vengeance de ses complices qui partent à la poursuite de notre héros avec un seul objectif : le tuer. Critique : Pfff encore un tome qui va a 200 à l'heure. Presque trop vite. Un tome qui nous raconte la fin du conflit entre Akira et le pilleur d'artefact. Une fin de conflit qui montre qu'Akira à un caractère bien trempée, mais aussi que son égérie à des limites de pouvoirs. Des limites qui pourraient bien jouer des tours à Akira dans le prochain tome. Une série qui ne mollit pas et fonce droit vers son objectif. Reste à trouver lequel Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/rebuild-the-world-tome-7?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  23. poseidon2

    Cicatrices tome 1

    Fiouuuu pas facile que ce manga. En apparence (c'est le bon terme) enfantin avec un trait léger et assez rond, ce manga se trouve être très dur et plein de complexité. Il est question aussi bien d'acceptation de soi avec un visage défiguré mais aussi acceptation des autres et des sentiments des autres au travers d'un flirt homosexuel entre deux garçon qui cherchent uniquement à oublier l'injustice de leur quotidien. Une belle lecture, mais dont le tome deux me fait un peu peur
  24. Titre de l'album : Cicatrices tome 1 Scenariste de l'album : Brandon Arias Dessinateur de l'album : Brandon Arias Coloriste : Editeur de l'album : Vega-Dupuis Note : Résumé de l'album : Cicatrices raconte une histoire d'amour entre deux collégiens, Kyonosuke et Akira, dans une petite ville de la campagne japonaise. Kyonosuke est un jeune garçon dont une partie du visage a subi une greffe de peau, et se voit traversée d'une importante cicatrice. Akira est une jeune fille trans de la même école. Kyonosuke fait face aux brimades de ses camarades tandis qu'Akira subit les coups de son père qui ne reconnaît pas son identité sexuelle. Leur rencontre et le début d'une relation amoureuse vont les amener à tenter de fuir cet environnement toxique. Mais sont-ils capables de s'accepter et d'accepter l'autre autant qu'ils le pensent ? Critique : Fiouuuu pas facile que ce manga. En apparence (c'est le bon terme) enfantin avec un trait léger et assez rond, ce manga se trouve être très dur et plein de complexité. Il est question aussi bien d'acceptation de soi avec un visage défiguré mais aussi acceptation des autres et des sentiments des autres au travers d'un flirt homosexuel entre deux garçon qui cherchent uniquement à oublier l'injustice de leur quotidien. Une belle lecture, mais dont le tome deux me fait un peu peur Autres infos : Type de l'album : Manga Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/cicatrices-tome-1?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  25. poseidon2

    Kaioh dante tome 3 & 4

    Vega nous offre deux nouveaux tomes de sa série qui revisite l'histoire et les grandes explorations de l'histoire au travers des aventures fantastiques de Dante te Napolio. Sur ces deux tomes ci, on ne traite rien de moins que de l'esclavage sur le continent américain et de la découverte de l'Australie et du traitement des espèces endémiques et des peuples autochtones. Ce qui est vraiment bien, c'est qu'en plus du traitement "fantastique" dû à la présence des livres, nos auteurs font évoluer la vision de Dante sur l'Angleterre. D'une vision très manichéenne, très en vogue à la fin du XIXieme, qui montre l'Angleterre comme une référence absolue en termes de gouvernance, Dante découvre via ses rencontres que son pays d'adoptions est tout sauf tout blanc. Le choix des faire des aventures qui se limite a un tome permet de nous faire découvrir des pays radicalement différents et nous fait attendre le prochain tome avec envie, ne sachant pas quel en sera le sujet. Une série ou l'on espère voir Life prendre une plus grande importance dans les prochains tomes... Même si il reste 9 tomes pour cela.
×
×
  • Créer...