Aller au contenu
  • S’inscrire

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'soleil'.

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Les forums BD
    • Toute la BD
    • Projets participatifs
    • Petites Annonces BD
    • Liens BD vers ailleurs
  • Et si on parlait d'autre chose que la bande dessinée ?
    • Améliorons 1001BD
    • Films et séries TV
    • 1001 Jeux Video
    • Livres - Musique - Spectacles - Théatre - Musées
    • 1001 choses à dire
  • TEAM

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui contiennent…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


6 résultats trouvés

  1. Il n'est pas évident de chroniquer cet Orépia, parce qu'à priori il a pas mal de tares. L'histoire d'abord nous place devant la classique aventure d'une troupe de mercenaire qui se râlent dessus et qui sont menés par un capitaine bien mystérieux. Le méchant est évidemment un grand méchant (qui couche avec sa soeur... Si si quand je vous dis qu'on est dans l'originalité jusqu'au bout), il y a de la magie, des races fantasy, et des grands coups d'épées. Graphiquement si le tout est plutôt joli, il se dégage parfois de certaines scènes une impression de corps et visages figés, un peu comme sur la couverture. Je serais bien embêtés de vous dire d'où cela peut venir mais le ressenti est bien présent et si ce n'est guère gênant, cela gâche tout de même un peu le potentiel graphique de ce tire. Dommage car l'univers et l'humour est plutôt bien représenté. Alors une fois que j'ai dit tout cela pourquoi j'hésites ? J'hésites parce que bien qu'une partie de la recette qui a fait le succès de Lanfeust a été dévoyée ici, le tout garde un petit charme, l'aventure roule plutôt bien, les vannes m'ont fait sourire et finalement je l'ai lu avec plaisir. Cela reste un tome d'introduction et je gage que la série ne restera pas dans les annales de l'héroïc Fantasy, mais le background s'annonce suffisamment propre pour que cette série puisse prendre un peu d'ampleur je pense. A voir avec le prochains tomes si les travers sont corrigés.
  2. Titre de l'album : Orépia - Tome 1 - L'héritier d'atlantis Scenariste de l'album : Fabien Dalmasso Dessinateur de l'album : Jae Hwan Kim Coloriste : Cyril Vincent Editeur de l'album : Soleil Note : Résumé de l'album : Ardeia, cité réputée imprenable, vient de tomber, prise d'assaut par un mystérieux envahisseur. Adhémar et ses mercenaires roublards ont réussi à prendre la fuite, embarquant le duc Warin, seigneur d'Ardeia, qui leur a promis une récompense contre leur protection. Commence alors un voyage semé d'embûches pour notre compagnie composée majoritairement de non-humains qui ont bien du mal à s'entendre. Critique : Il n'est pas évident de chroniquer cet Orépia, parce qu'à priori il a pas mal de tares. L'histoire d'abord nous place devant la classique aventure d'une troupe de mercenaire qui se râlent dessus et qui sont menés par un capitaine bien mystérieux. Le méchant est évidemment un grand méchant (qui couche avec sa soeur... Si si quand je vous dis qu'on est dans l'originalité jusqu'au bout), il y a de la magie, des races fantasy, et des grands coups d'épées. Graphiquement si le tout est plutôt joli, il se dégage parfois de certaines scènes une impression de corps et visages figés, un peu comme sur la couverture. Je serais bien embêtés de vous dire d'où cela peut venir mais le ressenti est bien présent et si ce n'est guère gênant, cela gâche tout de même un peu le potentiel graphique de ce tire. Dommage car l'univers et l'humour est plutôt bien représenté. Alors une fois que j'ai dit tout cela pourquoi j'hésites ? J'hésites parce que bien qu'une partie de la recette qui a fait le succès de Lanfeust a été dévoyée ici, le tout garde un petit charme, l'aventure roule plutôt bien, les vannes m'ont fait sourire et finalement je l'ai lu avec plaisir. Cela reste un tome d'introduction et je gage que la série ne restera pas dans les annales de l'héroïc Fantasy, mais le background s'annonce suffisamment propre pour que cette série puisse prendre un peu d'ampleur je pense. A voir avec le prochains tomes si les travers sont corrigés. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/orepia-tome-1-l-heritier-d-atlantis?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  3. Titre de l'album : I.S.S. Snipers - Tome 2 - Khol Murdock Scenariste de l'album : Louis Dessinateur de l'album : Stéphane Créty & Juliette Créty Coloriste : J. Nanjan Editeur de l'album : Soleil Note : Résumé de l'album : La planète Khaliste 24 est prisonnière du traître Gunnar, un monstre modifié qui surclasse les Snipers eux-mêmes ! Incapables de se déployer car limités en autonomie les Snipers enragent. Une unité expérimentale et secrète a cette précieuse autonomie, on les appelle « les Loups ». L'avenir de l'humanité est entre les mains d'un seul loup et pas n'importe lequel, Khôl Murdock, l'alpha de la meute ! Critique : Chez Soleil on ne traine pas vraiment, à peine le tome 1 digéré que voici le second tome sur le thème des ISS Snipers. Las, si Soleil a probablement voulu retenter le joli coup réalisé avec sa série Conquêtes en s'en inspirant, force est de constater que la recette : one shot dans le même univers, SF classique, Action prépondérante, peu de lien entre chaque one shot ne fonctionne pas vraiment ici. Il faut croire qu'il manque d'autres ingrédients. Le tome 1 n,'était pas si inintéressant, mais ce tome 2 sera malheureusement oublié aussi vite qu'il a été lu. Est-ce que cela en fait une mauvaise BD ? Loin de là, puisque graphiquement ou scénaristiquement, le contenu est largement honorable. Simplement je suis déçu par la direction éditoriale donnée à cette série. Les personnages sont monoblocs, taillés à la serpe dans le granit, et la plupart du temps complètement dépourvus d'émotions. On ne croise que très peu d'humains dans cette série. L'action est certes présente, mais elle manque souvent de finesse, d'enjeux palpitants et de rebondissements. Le destin de ces anti-héros m'ai finalement assez complètement indifférent, et l'univers de SF présenté est sympa mais a déjà été vu et revu des dizaines de fois. Alors si globalement j'ai adhéré à Conqu^tes, pour le moment ISS Snipers m'a laissé sur la touche. Espérons que les prochains tomes viennent étoffer un peu cette série dont les auteurs font pourtant le job. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/i-s-s-snipers-t02-khol-murdock?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
  4. Chez Soleil on ne traine pas vraiment, à peine le tome 1 digéré que voici le second tome sur le thème des ISS Snipers. Las, si Soleil a probablement voulu retenter le joli coup réalisé avec sa série Conquêtes en s'en inspirant, force est de constater que la recette : one shot dans le même univers, SF classique, Action prépondérante, peu de lien entre chaque one shot ne fonctionne pas vraiment ici. Il faut croire qu'il manque d'autres ingrédients. Le tome 1 n,'était pas si inintéressant, mais ce tome 2 sera malheureusement oublié aussi vite qu'il a été lu. Est-ce que cela en fait une mauvaise BD ? Loin de là, puisque graphiquement ou scénaristiquement, le contenu est largement honorable. Simplement je suis déçu par la direction éditoriale donnée à cette série. Les personnages sont monoblocs, taillés à la serpe dans le granit, et la plupart du temps complètement dépourvus d'émotions. On ne croise que très peu d'humains dans cette série. L'action est certes présente, mais elle manque souvent de finesse, d'enjeux palpitants et de rebondissements. Le destin de ces anti-héros m'ai finalement assez complètement indifférent, et l'univers de SF présenté est sympa mais a déjà été vu et revu des dizaines de fois. Alors si globalement j'ai adhéré à Conqu^tes, pour le moment ISS Snipers m'a laissé sur la touche. Espérons que les prochains tomes viennent étoffer un peu cette série dont les auteurs font pourtant le job.
  5. Chronique réalisée d'après un pdf de lecture. Voici le tome 20 de la série Nains. Ici c'est un hommage réussi aux mamans, aux mamans qui voient partir leurs enfants à la guerre, aux mamans qui ne les voient pas revenir. Dans ce monde ultra difficile des Terres d'Arran, le monde des Nains est particulièrement rugueux, et c'est cette fois-ci à travers les yeux d'une mère qu'on va regarder cette guerre perpétuelle. Reste que Nicolas Jarry maitrisant bien son sujet, son histoire est doublée d'une belle aventure, qui si elle pose quelques questions de respect de la notion de temps, n'en reste pas moins agréable à suivre. Les dessins de Jean-Paul Bordier sont à l'image du reste de la série, très propres et fidèles à la représentation mise en place depuis le début.
  6. Titre de l'album : Nains - Tome 20 - Svara du Bouclier Scenariste de l'album : Nicolas Jarry Dessinateur de l'album : Jean-Paul Bordier Coloriste : Élodie Jacquemoire & J. Nanjan Editeur de l'album : Soleil Note : Résumé de l'album : Fille d'un général devenu infirme, épouse d'un guerrier mort sur le champ de bataille, mère de deux fils emportés au combat et d'un troisième disparu, Svara est une femme du Bouclier. Son coeur de mère lui hurle que son marmouse est en vie, perdu dans les plaines glacées. Déchirée entre chagrin et espoir, elle réunira autour d'elle un ancien cognar et deux déserteurs pour partir à sa recherche. Critique : Chronique réalisée d'après un pdf de lecture. Voici le tome 20 de la série Nains. Ici c'est un hommage réussi aux mamans, aux mamans qui voient partir leurs enfants à la guerre, aux mamans qui ne les voient pas revenir. Dans ce monde ultra difficile des Terres d'Arran, le monde des Nains est particulièrement rugueux, et c'est cette fois-ci à travers les yeux d'une mère qu'on va regarder cette guerre perpétuelle. Reste que Nicolas Jarry maitrisant bien son sujet, son histoire est doublée d'une belle aventure, qui si elle pose quelques questions de respect de la notion de temps, n'en reste pas moins agréable à suivre. Les dessins de Jean-Paul Bordier sont à l'image du reste de la série, très propres et fidèles à la représentation mise en place depuis le début. Autres infos : Type de l'album : BD Europeene Lien BDfugue : https://www.bdfugue.com/nains-tome-20-svara-du-bouclier?ref=44 Voir la totalité de enregistrement
×
×
  • Créer...