Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Akane Banashi tomes 1 à 3


    Nickad
    • Scenariste: SUENAGA Yuki Dessinateur: MOUE Takamasa Editeur: Ki-oon Note :
      Résumé:

      La nouvelle étoile du manga entre en scène ! Pour la jeune Akane, son père Toru est doté d'un incroyable pouvoir : assis seul sur scène, il est capable de donner vie à une multitude de personnages différents, armé uniquement d'un éventail et d'un carré de tissu ! Toru pratique le rakugo, une forme de spectacle humoristique populaire née il y a des centaines d'années, mais toujours vivante. Malgré les moqueries de son entourage, il rêve d'accéder au rang de maître. La pression est d'autant plus forte qu'il ne veut pas décevoir sa femme, soutien de toujours, ni surtout sa fille Akane... Elle l'admire au point de l'imiter, répétant les scènes de rakugo en cachette ! Le jour de l'examen de passage vers le grade ultime, la barre est placée haut : ce n'est rien de moins que le célèbre Issho Arakawa, maître incontesté de la discipline, qui joue le rôle de juré. Toru donne une performance remarquable, la salle se tord de rire ! Et pourtant, Issho le déclare indigne du titre... Pire, il le bannit à vie du monde du rakugo, ainsi que tous les autres candidats, sans aucune explication ! La carrière d'artiste de Toru est brisée, sans que personne n'en comprenne la raison... mais Akane reprend le flambeau, bien décidée à réaliser son rêve et à découvrir la vérité derrière ce scandale ! 

      Type: Manga L'acheter sur bdfugue Genre: Tranche de vie Prix: 6.95 Nb de pages: 192
     Share

    Akane a toujours regardé son père faire du rakugo, à tel point qu’elle est devenue elle-même passionnée. Mais un jour, son père se fait exclure de l’école Arakawa et renonce à son art. Akane ne compte pas en rester là, elle va voir le maitre de son père afin de devenir disciple. Après plusieurs années, la voici enfin prête à affronter un public mais elle a encore beaucoup de chemin à parcourir pour devenir un maitre en la matière.

    Parlons un peu du rakugo :

    Le rakugo est une discipline artistique qui se situerait un peu entre le conteur et le one-man show. Seul en scène, le rakugoka, habillé d’un kimono, est assis sur un coussin (en seiza : une position à genoux où les fesses reposent sur les pieds, une position difficile à tenir quand on n’est pas habitué), il n’a que deux accessoires : un éventail et un mouchoir. A partir de là, le rakugoda raconte des histoires en faisant tous les personnages, il doit donc être habile dans sa façon d’interpréter que ce soit en changeant de voix, en faisant ressortir toutes les émotions mais aussi dans les mimiques faciales et les gestes. Un bon rakugoda s’efface au profit de ses personnages, s’adapte à son public et doit les amener à rire de bon cœur !

    Les éditions Ki-oon ont fait les choses en grand pour lancer cette nouvelle série en octobre (désolée du retard !!) en faisant une soirée spéciale avec une retransmission de l’interview des auteurs et une représentation de rakugo. Vous pourrez retrouver sur certaines dates du Ki-oon tour 2024 des représentations de rakugo alors renseignez-vous !

    Tout ça pour dire que j’ai vu une représentation de rakugo avant de lire le livre. Du coup, cette lecture m’a sans doute parue plus vivante car j’imaginais très bien Akane en face de moi en train de raconter son histoire. Ce titre marche particulièrement bien au Japon, il est soutenu par des auteurs célèbres comme Eiichiro Oda ou Hideaki Anno. En ce qui nous concerne, on ressent quand même bien toute la complexité de l’apprentissage et surtout la difficulté à captiver son auditoire.

    Au niveau du scénario, il n’y a pas grand-chose à redire, peut-être quelques longueurs notamment lors des représentations car le rakugo est un spectacle vivant et forcément, ça rend moins bien par écrit.

    Akane Banashi est un titre sympathique entre apprentissage culturel et pur divertissement. Il est bien réalisé et met en valeur le rakugo. Alors si vous avez l’occasion d’en voir, allez-y, vous apprécierez encore mieux le manga ensuite !

    akane banashi 1 p4.JPG

    akane banashi 1 p3.JPG

    akane banashi 1 p1.JPG

     Share


    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés

    Super spectacle de Rakugo de Cyril Copini lors de la tournée Ki-oon avec les sketch du manga.

     

    J'en ai profité pour faire une petite interview sur le pouce. A venir demain !

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Sinon, si on a bien aimé chez nous, je préfère quand même Show-ha Shoten de chez Kana.

    je trouve que celui ci manque de l'aspect "vie lycéene" de notre héroïne, comme si son engagement n'avait pas d'impact sur sa vie de lycéene.

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Qui est en ligne   0 membre, 0 anonyme, 27 invités (Afficher la liste complète)

    • Il n’y a aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne
  • Inscription

    Inscrivez vous gratuitement

  • Les previews !

  • Dernières Critiques


    • The Ichinose family's deadly sins tome 1
      Note :
      MMMMhhhh je me demandais bien pourquoi cette série sur "l'amnésie était lancée a grand renfort de communication : Un standee acrylique dans la boite de service de presse et carrément une attraction (cachée) à la Japan expo avec une couverture alternative à gagner !

       

      En effet l'histoire n'est pas folle sur le papier : une famille tombe amnésique après un accident de voiture et se voit obligée de recommencer à vivre ensemble sans ne rien connaitre des autres membres de leur famille. Ok c'est rigolo, mais ce n'est pas non plus le pitch qui tue. Et bien, figurez-vous, et on remercie Kana pour avoir sorti deux tomes d'un coup, que l'histoire est bien plus complexe que cela. 

      C'est dure de ne pas trop en dire mais le deuxième tome pousse l'histoire dans une direction complètement inattendue et fichtrement captivante.

      Allez je lâche un micro truc : et si.... ce n'était pas un accident ?

      Bref c'est super intriguant et plein de rebondissements. Une série qui n'a pas 5 étoiles seulement pour le dessin un poil trop brouillon par moment qui rend la différenciation passée / présent compliqué par fois.

      On en redemande !
      • 0 réponse
    • Deliheal change
      Note :
      Le personnage de Masato est très cliché, c'est un salaryman coincé, à lunettes, qui a presque 30 ans est toujours puceau et qui décide de ne plus l'être. En faisant appel à un service spécialisé, il tombe non seulement sur un homme mais surtout sur un ancien camarade d'école. Est-ce le fruit du hasard ? Cette situation va le replonger dans des souvenirs du passé où l'on découvrira que Masato était dans sa jeunesse, un garçon populaire qui avait beaucoup de succès.

      Alors qu'est-ce qui l'a amené à changer à ce point ? Toute la question et l'intérêt du livre se situe là. Mais le plus surprenant, à mon avis, c'est la façon dont cette "rencontre" a eu lieu mais je ne vous en dirai pas plus.

      Deliheal change nous propose donc une histoire assez intéressante dans sa construction et dans les caractéristiques des personnages. Un manga plaisant sans être pour autant époustouflant.
      • 0 réponse
    • Latna Saga - Survival of a sword king tome 1
      Note :
      Voilà un début d’histoire comme on en a vu d’autres : un groupe d’humain est transporté dans un tutorial afin de s’entrainer, de venir plus fort, monter de niveau … avant d’être propulsé dans un autre monde (Latna). Hélas pour notre héros, Ryu, il est tombé sur un guide de jeu défectueux qui l’empêche de passer au niveau 5, il reste donc coincé dans le premier tutorial en étant obligé de combattre des créatures de plus en plus fortes et s’en pouvoir se reposer. Ce n’est que lorsqu’un « dieu » (à vérifier plus tard) s’aperçoit de l’erreur que Ryu est propulsé sur Latna s’en avoir pu faire les autres niveaux d’évolution.

      Bien sûr, toutes ces années à être coincé l’ont fait progressé, il a développé un corps musclé et des techniques mais n’a pas monté de niveau !! Le voilà à la traine par rapport aux autres terriens enlevés en même temps que lui. Mais comme il arrive longtemps après les autres, le monde de Latna a aussi évolué et c’est l’inconnu qui l’attend.

      Bon rien de très original en soi à part le statut des terriens sur Latna mais ça, je vous laisse le découvrir. Côté graphisme, on a vu mieux, le trait est un peu grossier, il est correct mais sans plus. Maintenant que le héros est enfin sur Latna, j’espère qu’il y aura un peu de surprise car pour le moment on s’ennuie un peu.

      Extrait
      • 0 réponse
    • Heureuse vengeance tome 1
      Note :
      La véritable originalité de l'histoire est la vengeance de Noeïn, pas le fait qu'il veuille se venger d'un père qui l'a non seulement délaissé mais aussi emprisonné dans une maison coupée de tout mais surtout la façon dont il compte accomplir sa vengeance. Pas question ici de guerroyer, de monter un projet d'assassinat ou même de faire chuter son père financièrement ou socialement parlant; non, son projet est de devenir un meilleur seigneur que lui, aimé de tous, qui vit heureux et sans souci !!!

      Notre héros, envoyé dans un coin reculé du royaume sur un sol peu prometteur va donc s'entourer de personnes laissées pour compte comme lui ou ayant une dent contre son paternel. Mais heureusement, il a eu des années à développer sa magie ce qui va grandement l'aider. 

      Si le manga propose donc une idée originale, il va falloir regarder le développement par la suite, le premier tome souffre d'un léger manque de rythme et peut-être d'une petite étincelle mais ce n'est que l'introduction et certains aspects sont prometteurs alors attendons la suite pour s'en faire une meilleure opinion.
      • 0 réponse
×
×
  • Créer...