Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Batman Killing time


    Kevin Nivek
    • Scenariste: Tom King Dessinateur: David Marquez Coloriste: David Marquez Editeur: Urban Comics Note :
      Résumé:

      Gotham City, 4 mars, 16h46. Banque centrale. Un étrange client fait son apparition. Personne ne le sait, mais le braquage du siècle est sur le point d'avoir lieu, dans cette banque précisément. Trois malfrats ? Catwoman, le Pingouin et le Riddler ? s'associent pour mener à bien leur mission, juste histoire de tuer le temps...

      Type: Comic L'acheter sur bdfugue Genre: Super héros Prix: 19 Nb de pages: 192
     Share

    Une histoire de Batman avec Tom King aux manettes , on en redemande tant il magnifie ses histoires . Il peut les complexifier aussi ! Le pitch mentionne un braquage de banque , quoi de plus naturel à Gotham city avec autant de vilains sillonnant les rues ,sauf que ! Sauf que l'ami Tom King intègre des éléments nouveaux tels la mythologie et surtout , il décompose sa narration en plusieurs lignes de temps ! Je ne parle pas de mythologie grecque liée à Wonder woman, mais plutôt la véritable légende hellène . Et lorsque je mentionne plusieurs timelines , attendez-vous à sauter les jours voire les heures , d'avant en arrière et inversement ! On peut éprouver une certaine difficulté à rester dans le récit , il est nécessaire de brancher son cerveau 😉 Mais c'est indéniablement bien réalisé , avec un suspens terrible et un souffle de renouveau dans l'approche narrative des super-héros , tellement bienvenu ! L'ancien analyste de la CIA s'entoure d'un dessinateur correspondant bien à ses standards , David Marquez et son trait "comics" dans la lignée d'un David Finch et autres collaborateurs de son Batman rebirth . Un dessin net , en rondeur , lumineux et détaillé . Le découpage cher à King en 6 petites cases , toujours aussi cinématographique , se retrouve ça et là en cours de lecture . Il s'agit clairement d'un one-shot de très bonne facture , avec un mais : une complexité exacerbée  . Vous refermerez ce livre avec un sentiment de satisfaction mêlé à de l' incompréhension . Un fait regrettable certes , mais invitant à d'autres lectures réjouissantes,  car les pages se tournent de façon compulsive dans ce polar "Gothamien" . On a hâte de le voir à l'oeuvre dans ce "DCU" que James Gunn veut mettre en place pour concurrencer de façon plus efficace le MCU !

    BATMAN KILLING TIME 2 1.jpg

    Batman-Killing-Time-3-4-scaled.jpg

    Batman-Killing-Time-6-4.webp

     Share


    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés

    Cool cool je suis vraiment curieux au vu des retours de celle là (et que je suis pour l’instant en kiffe sur le taf de King)

     

    je crois qu’il y a une coquille ds ta review. Le prochain DCU c’est james gunn, snyder c’est l’ancien (enfin je crois je suis pas tout ça de près)

    Modifié par nicokino
    • Like 1
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Il y a 16 heures, Kevin Nivek a dit :

    un sentiment de satisfaction mêlé à de l' incompréhension

    Oui c'est ce qui m'a gêné. Tom King laisse toujours une place à l'imagination et à la compréhension du lecteur mais la... c'est trop pour moi. Trop de questions qui restent en suspens. Le coté incompréhension a pris le dessus sur le coté satisfaction. J'ai eu la pensés du " tout ca pour ca ?"

    • Like 1
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Voila je l'ai lu, alors mon verdict....

    Je rejoins @Kevin Nivekavec un bon 4 étoiles.
    A titre personnel je n'ai pas trouvé la lecture  compliqué, mais je m'attendais peut être à quelque chose de très complexe au niveau des retours.
    J'ai trouvé la "complexité" du récit un peu factice quand tu as "compris" la construction des chapitres. Le fait d'être très précis dans le temps qui s'écoule (à la seconde près par moments) est un effet de style lié à l'antagoniste du récit. On est loin d'un Tenet de Nolan 😅

    J'ai aussi trouvé la fin drôle, c'est clairement du "tout ça pour ça", d'où la réaction de Batou à la page 180 qui m'a fait rire. On peut voir une certaine comédie noir dans le récit, avec des situations "over the top", que ce soit l'objet volé, l'affrontement final dans le parc, l'agent du gouvernement, l'aide etc.

    Une lecture orienté blockbuster, film d'action de gangster et braquage utilisant un exercice de style narratif qui ne plaira pas à tous.
     

    • Like 2
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Qui est en ligne   0 membre, 0 anonyme, 20 invités (Afficher la liste complète)

    • Il n’y a aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne
  • Inscription

    Inscrivez vous gratuitement

  • Les previews !

  • Dernières Critiques


    • Le goût des fraises tome 1
      Note :
      Pendant l’hospitalisation de son grand-père, Sara va le remplacer dans son travail : la récolte des fraises. Elle est aidée par Minori, un homme de 13 ans son ainé. Très vite, chacun est attiré par l’autre mais Minori étant très stoïque, il ne laisse pas transparaitre ses émotions. La communication est d’autant plus compliquée à cause de leurs différences d’page, chacun pense que l’autre n’est pas intéressé.

      Cette romance est trop mignonne ! Alors on peut aussi y trouver quelques idées plus sérieuses, notamment la lutte contre les préjugés sur la différence d’âge, sur les hommes qui aiment ce qui est sucré… Mais ce n’est clairement pas le propos, non ici, c’est fleurs bleues et étoiles dans les yeux : Une romance tout en douceur pleine de maladresse et de pureté. Ça me fait d’ailleurs un peu penser à The ice guy & the cool girl, des histoires toutes douces pleines de bons sentiments et sans arrière-pensée ! C’est le genre de récit qui se lit tout seul et qui fait sourire, un petit moment de bonheur !

      A noter : il y a une planche de stickers à l'intérieur du tome 1 et une opération spéciale en librairie pour avoir un sachet de graines à planter !
      • 0 réponse
    • Mashle c'est fini ! Avis général sur la série et critique du tome 18
      Note :
      Un article de @Y_Kanzaki

       


      Mashle (la série)_ Hajime Komoto_ 4,5/5

      La série Mashle est terminée et vous voulez savoir si ça vaut le coup de la faire ? On vous fait le point ici !

      Mashle, c'est une série de 18 tomes (pas si long que ça pour un shonen) dont le héros sans pouvoir et à la force surhumaine - Mash Burnedead - va devoir faire ses preuves pour pouvoir vivre dans ce monde où la magie règne en maître. 

      Euh … Un héros qui fait tout à la force de ses poings, c'est exactement comme Saitama non ? Quel intérêt ? (Saitama : One punch man)

      Effectivement, on pourrait le voir comme ça ! Saitama et Mash ont leur musculature en commun ! Sauf que la différence, c'est que l'un utilise sa force pour se défendre alors que l'autre l'utilise pour compenser son absence de pouvoirs magiques, ce qui donne donne des lieu à des techniques complètement déjantées !
      • 0 réponse
    • Ramen Akaneko tome 1
      Note :
      Bienvenue au restaurant de ramens ! Mais pas n’importe lequel, ici, le restaurant est tenu par des chats, vous êtes prévenu d’ailleurs, il se peut que vous retrouviez un poil de chat dans votre bol, soyez indulgents !

      Tamako, une jeune femme se fait embaucher dans ce restaurant mais elle ne s’attendait pas à ce type de travail : elle doit en effet s’occuper du ménage, de la plonge en cas d’affluence mais surtout et principalement de brosser les félins du restaurant afin qu’ils perdent le moins de poil possible. Et quand elle découvre celle qui fait les pâtes, elle a du boulot devant elle !

      Malgré son côté absurde de départ (des chats qui parlent et qui tiennent un restaurant), le concept fonctionne bien, peut-être parce que la fantasy nous a habitué à voir des animaux qui se comportent comme des humains… Mais ici, l’auteur n’oublie pas non plus les comportements propres aux félins, perdre ses poils, faire la sieste et avoir un sens du goût différent ; tout est intégré habillement au scénario.

      Au final le premier tome de Ramen Akaneko se lit bien, le dessin est agréable, les petites histoires du restaurant sont amusantes et le concept du manga est bien développé. Mais comme tous les mangas fondés sur des saynètes humoristiques, je ne sais pas s’il tiendra dans la durée sans une trame principale. A suivre.

      ps : ci-dessous la photo des ramens prêtes à être dégustées
      • 0 réponse
    • The moon on a rainy night tome 1 & 2
      Note :
      Premier Yuri que je lis de la nouvelle collection Yuri de chez Meian et Yuri... qui en est à ses balbutiements au bout de ces deux tomes. Enfin le côté Yuri.<br style="background-color:#ffffff; color:#353c41; font-size:14px; text-align:start">
      Car plus qu'une histoire d'amour, ces deux premiers tomes de The moon on a rainy night sont surtout l'occasion de parler du handicap (la surdité ici) et de son acceptation dans la société japonaise
      .<br style="background-color:#ffffff; color:#353c41; font-size:14px; text-align:start">
      Mais son acceptation par les autres mais aussi par la personne handicapée. Accepter d'aider mais accepter que l'on nous aide.
      <br style="background-color:#ffffff; color:#353c41; font-size:14px; text-align:start">
      Une très belle histoire qui voit l'amour progresser en tache de fond du retour progressif à une vie 'normal" de Kanon.
      <br style="background-color:#ffffff; color:#353c41; font-size:14px; text-align:start">
      C'est beau, c'est mignon et ce n'est que le début.
      • 0 réponse
    • Princesse puncheuse tome 4
      Note :
      Et bim encore une baffe ! et boum encore un rapprochement entre notre héroïne et le prince. Voilà le résumé du déroulé de ce tome 4. Bon, j'exagère beaucoup le trait. Surtout que ce tome 4 est plein de surprise avec une évolution du rôle de notre princesse puncheuse vers quelque chose de plus centrale et justifiant un certain nombre d'événements passés.

      Mais reste que toute cette histoire est un prétexte intéressant à faire avancer une histoire d'amour de plus en plus visible entre Scarlet et le prince.

      Une série sympathique qui se lit toujours avec beaucoup de plaisir !
      • 0 réponse
×
×
  • Créer...