Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Brisée par ton amour... tome 1


    Nickad
    • Scenariste: Shiruka Bakaudon Dessinateur: Shiruka Bakaudon Editeur: Meian Note :
      Résumé:

      Victime de harcèlement scolaire pendant ses années au collège, Kanae est maintenant lycéenne. Encore traumatisée, elle est très sensible sur ce que pense d'elle ses camarades de classe. Hors du lycée, elle assouvit son désir de reconnaissance en entretenant des relations payées avec des hommes plus âgés. Un jour, lors d'une sortie dans un karaoké, elle fait la rencontre de Hiroshi. Mais ce dernier va la surprendre avec l'un de ses clients. Cela ne va pas l'empêcher de se montrer gentil, et Kanae va tomber amoureuse de lui. Cet amour va marquer le début de nombreux événements tragiques...

      Type: Manga L'acheter sur bdfugue Genre: Drame

    Plus que l’histoire d’amour, qui est juste naissante dans ce tome, c’est la souffrance de Kanae qui est mise en avant.

    Kanae ne trouve sa place nulle part, ni au lycée où elle ne peut pas être elle-même de peur d’être mise à l’écart (ce qui lui est déjà arrivé au collège où elle a subi des brimades), ni chez elle, où elle semble incomprise.

    Cette jeune fille souffre énormément et l’auteur a très bien su s’y prendre pour nous le faire ressentir.

    C’est une histoire dure, poignante, qui ne laisse pas insensible et qui dépeint parfaitement les traumatismes laissés par le harcèlement

    Pour public averti.



    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés

    Il n’y a aucun commentaire à afficher.



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Qui est en ligne   0 membre, 0 anonyme, 35 invités (Afficher la liste complète)

    Il n’y a aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne

  • Inscription

    Inscrivez vous gratuitement

  • Chatbox

    You don't have permission to chat.
    Load More
  • Dernières Critiques

    • Le baron perché
      Note :
      Voilà ce qui fut ma plus belle lecture des vacances. Oui j'ai eu la chance de lire ce Baron perché avant tout le monde et je dois dire que j'ai été charmé. Charmé par cette histoire, charmé par le dessin et charmé par la volonté du personnage principal.

      Car notre baron est un personnage atypique. Un beau personnage. Un personnage qui nous montre tout l'étendu de sa détermination... mais sans haine ni violence. Ce début de XXIieme siècle nous a trop montré que la détermination et la démonstration devait se faire dans les larmes et la douleur. Le baron lui nous montre qu'on peut vivre avec ses convictions mais sans jamais montrer agressifs. Et il nous montre que les gens aiment et respectent cela.

      Une vraie hymne au bonheur sublimement mis en image par Claire Martin.

      Un vrai coup du fond du cœur
      • 0 réponse
    • L'homme le plus flippé du monde tome 2 - Tentatives d'adaptation
      Note :
      Deuxième tome des aventures de l’homme le plus flippé du monde qui n’est autre que l’auteur lui-même. Théo Grosjean doit gérer ses crises d’angoisses ou de paniques durant son quotidien. L’auteur a choisi de les mettre en image dans des histoires courtes et amusantes pour les lecteurs. Le personnage principal détourne tout ce qui l’entoure en problème ou inquiétude. Cette autodérision fonctionne bien puisque le premier tome a rencontré un certain succès et cette suite rempile avec la même formule sur deux planches avec la chute comique en fin. Ce deuxième tome commence avec la peur de la mort pour Théo Grosjean qui va la croiser d’ailleurs puisqu’il pense souvent à elle, comme elle le lui annonce. La partie graphique est assez minimalise comme souvent sur ce genre de registre avec l'utilisation de la couleur orange avec le noir et blanc.
      Les lecteurs ayant apprécié le premier tome devraient être conquis par cette suite et les autres découvriront un album plein d’humour sur l’anxiété de son auteur.
       
      • 0 réponse
    • A venir chez Hi Comics !
      Allez hop je vous poste ici la petite revue de chez Hi Comics des sorties à venir en comics indépendants cette année. Et autant vous dire que cela envoie du lourd. 

       

      Pour les plus fainéants d'entre vous qui ne veulent pas prendre le temps de tout regarder :

       

      - Alienated : on vient d'en faire la chronique ici : 

      - Bitter root - tome 2 : et si vous avez lu notre chronique vous savez déjà tout le bien qu'on en pense et à quel point on l'attend.

      - Shangai Red : Bd d'aventure / vengeance sur fond de piraterie. 

      - The Plot : Comics d'horreur à priori très prometteur.

      - invisible kingdom tome 2 : suite de la série primée aux Eisner... prometteuse, voir notre chronique : 

      - we only find them when they are dead : alors si ça ça vous donne pas envie je ne sais pas quoi vous dire. Matez juste la vidéo à partir de  22"31.

      - bleed them dry : de la sf, des ninjas, des vampires, à voir ?

      - Skyward tome 3 : fin de la série ... pour le moment  

       

      - des gros inédits de Locke & Key réunis dans un tome 7, ou dans un Omnibus !!!! 

       

      Lien vers la vidéo sur Youtube
      • 6 réponses
    • Donjon Parade Tome 6 - Garderie pour petiots
      Note :
      Comme d'habitude c'est avec un plaisir non dissimulé que j'ai attaqué la lecture de ce tome 6 de Donjon Parade. Les auteurs nous ramènent entre le T1 et le T2 de l'époque Zénith pour une trentaine de planches tout en humour et en déconne.

      La chose qui frappe l'esprit en ouvrant l'album ce sont les dessins. Alexis Nesme, qui prend la suite de Manu Larcenet, nous livre ici, dans un style très différent, des tomes précédents, des planches superbes, hautes en couleur et bourrées de détails. C'est vraiment de la folie furieuse. Et quand parfois il n'y a qu"une case sur toute la planche... Ça en jette ! Et je ne parle pas uniquement du sang qui dégouline ou qui gicle. C'est beau...

      Et ensuite on déroule la 1ère planche et on attaque avec une vanne. Les habitués du Donjon reconnaîtront instantanément la méthode de communication employée (et qui m'a fait bien marrer): Le poulet lancé. Donjon Parade oblige, toute l'histoire est très axée humour potache, et ce tome n'échappe pas à la règle même si l'histoire ne manquera pas de rebondissements dans sa 2è partie. Ca va beaucoup chahuter avec les petits enfants que les parents auront laissé à Herbert en garderie pendant qu'ils sont partis piller le Donjon. Une journée comme un autre au Donjon.

      Bref un Très bon Donjon Parade. L'humour est bien trouvé, les gags bien présents. La mise en place est superbe. L'action et les retournements de situations nombreux. Les auteurs font même très fort car ils arrivent à caser beaucoup des personnages habituels : Herbert bien sur, Marvin, mais aussi Grogro, Jean Jean, Horus, Alciade.... Et je ne vais pas tous les cités, mais je trouve que les placer dans l'histoire sur 30 pages, c'est fortiche. Et sympa pour le lecteur qui prendra plaisir à les retrouver. Ca fait presque hommage. Espérons que ce ne soit pas le dernier Parade.

       
      • 2 réponses

    • Sayonara miniskirt tome 2
      Note :
      Toute la complexité du manga se situe dans le paradoxe entre être et paraître. Nina est partagé entre son envie d’être une idol avec le look et l’attitude que cela implique et l’image qu’elle renvoie. Car suite à son agression, certains ont estimé qu’elle avait mérité ce qui lui était arrivé, notamment à cause de ses minijupes et de ses photos en maillot de bain.

      Il y a là un véritable débat d’actualité, car régulièrement il y a des agressions de femmes et il y a toujours ceux qui pensent qu’elles l’ont mérité à cause de leurs tenues.

      Alors que doivent faire les filles (car le sujet est plus compliqué pour elles que pour les garçons), doivent-elles se plier à ce qu’une certaine « morale » exige ? doivent-elles renoncer à la liberté d’être elles-mêmes ? Doivent-elles faire semblant d’être en accord avec ce que leur entourage attend d’elles pour pouvoir trouver une place dans cette société ?

      En plus de tout ce questionnement, l’auteur aborde aussi le thème de la « culpabilité du survivant », la culpabilité de ceux qui n’ont rien remarqué, rien vu ou rien compris avant le drame, la culpabilité de ceux qui n’ont pas cru et qui n’ont rien fait.

      Ecrit et dessiné de façon habile sans que ce soit trop lourd, ce manga est un véritable appel à la réflexion sur notre société.
      • 0 réponse
×
×
  • Créer...