Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Colonisation , Tome 6


    Kevin Nivek
    • Scenariste: Denis-Pierre Filippi Dessinateur: Vincenzo Cucca Coloriste: Fabio Marinacci Editeur: Glenat Note :
      Résumé:

      La mort aux trousses. Les équipes de l'Agence ont été attaquées. Une branche indépendante d'Écumeurs dirigée par un certain Raylan est parvenue à s'infiltrer dans le vaisseau du Commodore Illiatov. Leur assaut, s'il était destiné à la récolte de données concernant les nefs perdues, ne sera parvenu qu'à une chose : mettre fin à la vie de nombreux agents et notamment à celle du Commodore lui-même. Raylan et ses sbires sont en fuite et mènent la danse, agissant toujours avec un coup d'avance. La menace s'intensifie, les morts se multiplient et l'escouade de Milla réalise peut-être trop tard que l'ennemi qui lui fait face est le plus rusé et le plus redoutable qu'elle ait jamais eu à affronter. Dans la première partie de son nouvel arc narratif, Colonisation continue de déployer un récit de SF moderne entre actions, intrigues politiques et réflexions philosophique. Le tout déployé dans des paysages somptueux, perdus dans l'infinité spatiale.

      Type: BD Europeene L'acheter sur bdfugue Genre: Science Fiction
     Share

    Depuis janvier 2018 et la sortie du premier tome , Filippi continue de m'émerveiller avec cette série dont on parle peu , mais qui mérite toute notre attention ! Sorti en février 2022 , ce sixième tome maintient le niveau d'excellence sans aucun problème . Des paysages d'une beauté à couper le souffle , des couleurs mettant en valeur le bestiaire rencontré ainsi que la flore toujours aussi surprenante . Les auteurs innovent à chaque planète découverte avec un grand talent . Le dessin est d'un très haut niveau avec une multitude de détails , il est conseillé de prendre son temps pour admirer les scènes spatiales et autres courses poursuites dans des forêts encore jamais vues ! Le scénariste continue de développer son univers avec des surprises et une profondeur de scénario s'accentuant un peu plus . Il se permet un twist final des plus agréables . Dire que le tome 7 est prévu pour février 2023 🙂 . L'équipe menée par Milla Aygon ne va pas être épargnée une fois de plus , les têtes tombent et les révélations fourmillent . C'est d'ailleurs le seul défaut que je ferai à cette saga : les protagonistes meurent dans un assez grand anonymat ! Pas de larmoiements et autres cérémonies funèbres . Les héros n'ont pas le temps de pleurer leurs proches que déjà l'histoire s'enchaîne  . Ne vous attachez donc pas trop aux personnages , les effectifs changent et de nouvelles alliances se créent .

    Un petit bémol qui ne fait absolument pas d'ombre à cette excellente série de SF que je recommande vivement .

    col1.jpg

    col2.jpg

    • Like 1
     Share


    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Qui est en ligne   0 membre, 4 anonymes, 64 invités (Afficher la liste complète)

    • Il n’y a aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne
  • Inscription

    Inscrivez vous gratuitement

  • Les previews !

  • Dernières Critiques

    • L'ogre lion t2 : les trois lions
      Note :
      Deuxième tome de la trilogie de Drakoo et tomes qui... me fait me demander comment notre histoire pourra finir en 3 tomes.

      En effet, nos auteurs relancent plus l'histoire qu'ils ne l'avancent. On en apprend énormément sur le passé de  notre Lion et comment sa propre méchanceté l'a conduit la ou il est. Si c'est vraiment intéressant, notre histoire de politique et de succession n'avance pas vraiment.

      On aurait imaginé une plus grande avancée de nos héros dans leur descente vers le sud et sur le combat de notre Lion pour regagner sa place. Et bien tout ceci semble être dédié au troisième et dernier tome.

      Si ce tome deux est au quand même très bon, j'ai un peu peur que la conclusion face beaucoup pour un dernier tome.
      • 0 réponse
    • Les Mantes religieuses - Tome 2 - La stratégie de l'araignée
      Note :
      L'humour et le dessin sont deux choses très personnelles. j'aime plutôt les dessins ronds, mettant en valeur l'humanité des personnages aussi j'ai largement préféré le travail de Christian Paty sur "Le pré derrière l'église" notamment. Ici le dessinateur semble se mettre au service de l'humour choisit par les auteurs, assez incisif, et dont j'ai eu du mal à me régaler à titre personnel. Cette BD mi-humoristique, mi-historique m'a finalement laissé de marbre des deux points de vue. Pourtant la période explorée est plus qu'intéressante, et on ne peut pas dire que le travail n'est pas bien fait. Reste donc les goûts et les couleurs, et si je n'ai pas su être comblé par ces deux premiers tomes, pas mal de lecteurs y ont pourtant succombé, alors complétez donc votre avis par vous même en allant la découvrir en librairie. 
      • 0 réponse
    • Glaise
      Note :
      Glaise est l'adaptation en bande dessinée du roman de Franck Bouysse par le scénariste Fabrice Colin. Ce roman graphique est le deuxième titre des éditions Marabulles dans un format plus petit mais avec une pagination plus importante, avec plus 150 planches. Je ne vais pas pouvoir comparer ou juger de l'adaptation du best-seller comme je ne l'ai pas lu. On retrouve cependant un rythme propre aux romans, avec une intrigue qui prend le temps de se développer autour d'une romance entre un couple de jeunes au démarrage de la première guerre mondiale, dans un petit village du Cantal. Le contexte historique n'est pas très joyeux et les personnages secondaires sont souvent tristes et subissent leur vie à la campagne. On ressent un drame inévitable qui doit arriver avec l'oncle de la jeune Anna depuis son arrivée avec sa mère à la ferme pendant que le mari est sur le front. La partie graphique Loic Godart est de grande qualité, l'auteur réussie très bien à faire ressortir le côté sombre des personnes. La couverture est très représentative des planches intérieures.
      Glaise est une histoire d'amour assombrie par la guerre dans ce drame rural réaliste et très sombre, avec l'attente du retour des hommes ou des courriers annonçant leur décès.
      • 0 réponse

    • Fire force t27
      Note :
      Si la série Fire force était déjà une très bonne série durant son début et son développement, je dois bien avouer que la fin de la série est elle carrément excellente !

      Le 26 était déjà très bon, mais ce 27... fiou je ne trouve rien à y redire ! Plus que de l'action, il nous révèle ce qu'il va se passer avec la fusion des mondes, mais il nous fait surtout nous mordre les doigts sur le piège tendu par le grand prédicateur. Piège dans lequel Shinra fonce tête baissée.

      Entre tension, émotion et pression, ce tome 27 nous transporte comme un des membres de la huitième brigade et nous promet 7 prochains tomes exceptionnels. 

      Il va juste être difficile de les lire un par un 😞
      • 0 réponse
    • Dans les coulisses de HomeRoom tomes 1 et 2 (fin)
      Note :
      Connaissez-vous le terme shipper ? C’est le fait d’imaginer des gens en couple, un phénomène très tendance chez les Fujoshis (les fans de boy’s love). Alors quand il s’agit du groupe HomeRoom composé de Hibiki et Rui, les fantasmes vont bon train, mais les deux jeunes chanteurs ne sont pas forcément au courant. Le jour où Rui tombe sur une fiction le mettant en scène de façon très très coquine avec Hibiki, ses hormones commencent à s’emballer. Et quand en plus, leur manager leur propose de jouer sur cette thématique, la fiction va très vite devenir réalité.

      L’histoire est assez légère, même si on aperçoit des aspects du monde du showbizz japonais avec ses jeunes stars montantes qui doivent faire tout un tas de travaux (représentation, publicité, émissions de télé…) pour répondre à la demande. Et que l’on voit aussi quelques comportements des fans, surtout les fujoshis, comment elles imaginent des histoires et comment cela leur suffit. Le manga reste majoritairement sur l’histoire d’amour entre Hibiki et Rui. Les fan fictions provoquent un déclic chez Rui et peu à peu, il va se rendre compte de ses sentiments. Une histoire d’amour mignonne assez classique en somme, avec de nombreuses scènes érotiques et un peu d’humour, le tout sous les feux des projecteurs !
      • 0 réponse
×
×
  • Créer...