Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Droit au but t17


    poseidon2
    • Scenariste: Thierry Agnello Dessinateur: Charles Davoine Coloriste: Charles Davoine Editeur: Autres Editeurs/Auto editions Note :
      Résumé:

       Alors que Nino se remet progressivement de sa blessure, il découvre que le club a recruté Rayan, un jeune joueur prometteur du même âge que lui, jouant au même poste et disposant des mêmes atouts. Débordant d'énergie et d'initiative, ce dernier s'acquiert rapidement le respect et l'admiration de ses coéquipiers de l'OM. Ses prouesses sont d'autant plus surprenantes que le jeune garçon a tout appris sur le tas, dans sa région d'origine, le nord de la France, sans passer par un centre de formation. D'abord inquiet de la concurrence que pourrait lui faire la nouvelle recrue, Nino se rapproche de Rayan à l'occasion d'un match particulièrement difficile pour ce dernier. Et pour ce faire, quoi de mieux que de lui faire apprécier la ville de Marseille et ses habitants ? Désormais complices, les deux jeunes joueurs font merveille lors des entraînements et surtout à l'occasion d'un match contre l'OL au Vélodrome. Une rencontre décisive dont l'issue proclame une fois de plus que l'union fait la force !

      Autres informations: Edition Hugo BD
      Type: BD Europeene L'acheter sur bdfugue Genre: Indefini

    Bon on ne va pas y aller par 4 chemins : je trouve que depuis que Nino à intégrer le groupe professionnel, les "Droits au but" sont un peu moins sympa. Preuve en ait le fait que mes enfants ont lu CA super vite en disant : "ouais c'est pas mal".

    Et je ne peux pas dire la même chose. SI ici on change un peu avec l'arrivée d'une nouvelle recrue, Nino à finit sa progression et l'équipe de Marseille étant une vraie équipe de foot, on n’a pas vraiment de progression sportive addictive comme sur un captain tsubasa. 

    On a juste la vie de Nino et les matchs qui s’enchaînent. Plus vraiment de challenge pour notre Nino. Il faudrait rapidement introduire la ligue Europa ou la ligue des champions pour retrouver un intérêt sportif à la série.

    Des matchs de poules perdus, une décision du coach, une qualification à l'arrache... en gros un peu de panache....

    Car là on s'ennuie ferme....

     

     



    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés

    Il n’y a aucun commentaire à afficher.



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Qui est en ligne   0 membre, 0 anonyme, 27 invités (Afficher la liste complète)

    Il n’y a aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne

  • Inscription

    Inscrivez vous gratuitement

  • Chatbox

    You don't have permission to chat.
    Load More
  • Dernières Critiques

    • l'école buissonière
      Note :
      En voilà un sympathique one shot. Un one shot qui parle d'une frange de la population qui ne fait as les devant de l'histoire : les lycéens.

      Ces lycéens qui se sont vu devoir faire comme si de rien n'était durant l'occupation allemande. Lycéens qui sont plus que de grands enfants et commencent par penser par eux même, quitte à aller contre l'autorité parentale pour se rebeller contre l'occupant. 

      L'analyse de l'esprit lycéen est vraiment bien retranscrite dans cet album. On ressent bien autant l'aspect bravache que la difficulté de s'affronter à la réalité. Du début à la fin on suit l'évolution des personnages avec intérêt. Entre ceux qui trouve de réelles convictions et ceux qui se retrouvent embarqués contraint et forcé, nos héros dépeignent bien tout l'éventail du changement d'enfant à adulte.

      Le graphisme et la coloration à l’aquarelle est bien trouvé, donnant un ton vieillis qui colle bien avec cette histoire historique.

      On pourra aussi soulever une fin très juste, sans trop en dire.
      • 0 réponse
    • Mobius tome 1 - Les fils du vent
      Note :
      Avec Mobius, Jean-Pierre Pecau nous livre un scénario de science-fiction avec la présentation d'un multivers où des agents pourchassent un tueur en série de femmes. Pecau prend le temps d'introduire le concept du voyage avec la bague pour bien comprendre le contexte de l'histoire lors du briefing du héros amnésique. Avec cette méthode narrative, on peut rentrer dans le vif du sujet avec des voyages dans des mondes parallèles pas forcément peuplés par des humains. 

      Depuis Nous, les morts, Igor Kordey enchaine les titres aux éditions Delcourt avec Marshal Bass, Colt & Pepper ou encore des tomes pour la saga Jour J. Le dessinateur est vraiment très productif et son travail reste qualitatif sur ces titres que j'ai eu l'occasion de lire. On reconnait facilement son trait proche de celui de Richard Corben une référence dans le monde des comics. Avec Mobius, l'auteur nous livre des versions différentes de la terre avec tous les mondes parallèles ou certain voyageur peuvent circuler. Igor Kordey supervise les couleurs avec Anubis, un coloriste avec lequel il a déjà travaillé sur Colt & Pepper.

      Cette introduction est très prenante avec des scènes d’action musclées et des voyages sur différents mondes pour le plus grand plaisir des lecteurs. 
       
      • 7 réponses
    • Une histoire de France tome 3 - État pathologique
      Note :
      Déjà le 3ème tome de cette série qui a pour ambition de nous repasser l'histoire de France de ces 3 dernières générations à travers le drame d'une famille. Oui mais voilà, le seul hic, c'est que je n'ai pas adhéré. Les personnages me sont tous profondément antipathiques, pas aidé il est vrai par le dessin que je n'ai jamais réussi à trouver à mon goût. Les ficelles narratives sont assez grossières et déjà vues malheureusement et finalement on finit par lire ce livre en ne s'intéressant aucunement à la trame principale mais plutôt en parcourant l'histoire politique des scandales et autres grands moments de la république française. Ce tome 3 ne fait qu'enfoncer ce constat là. Sans compter que l'éclairage donné sur l'Histoire de France reste très partial et incomplet. 

      Bref vous l'avez compris cette série n'est pas pour moi et si mon avis semble dur, je ne remets pour autant absolument pas en cause le travail des auteurs qui est plutôt sérieux et conséquent, simplement cela ne m'a pas happé, probablement car je n'ai pas réussi à apprécier le trait particulier de Jef sur cette série. Dommage. 
      • 0 réponse
    • West Legends - Tome 4 - Buffalo Bill Yellowstone
      Note :
      J'aime beaucoup le parti pris par soleil sur cette série de portraits des Légendes de l'Ouest car plutôt que de nous les faire découvrir dans une biographie pas vraiment adaptée au format one shot de la bd, ils ont choisi de nous les présenter à travers un moment de leur vie. Ici dans ce tome 4 on va découvrir le légendaire Buffalo Bill dans une chasse au Yellowstone où il va se retrouver entrainé malgré lui dans une histoire de plus. Quand mythes et réalité se mélangent il devient parfois dur de savoir démêler le vrai du faux. 

      Graphiquement le travail des auteurs est plutôt réussi avec de belles planches. On reste loin des cadors du genre, mais c'est efficace et bien colorisé je trouve. Un seul problème je trouve dans les scènes d'actions qui me semblent assez mal ficelées en terme de transitions. On passe trop rapidement des héros sous le feu ennemis au héros qui se replient peinards en trottant en groupe à cheval sur une route pour que cela n'entrave pas un peu la crédibilité. Dernière chose, le "bruit" des armes à feu m'a manqué sur certaines cases pour mieux comprendre ce qu'il se passait. Ce sont des détails mais qui m'ont empêché de plus m'immerger dans cette histoire. Pourtant la narration est plutôt bonne, centrée autour de ce héros qu'on a du mal à aimer pourtant. Buffalo Bill va flirter avec cette ligne tout le long de l'album et finalement c'est ce qui m'a rendu la lecture intéressante.

      A noter que Fred Duval est également le scénariste de Jeremiah Johnson aux éditions Soleil sur le même registre

      Ce tome 4 est donc un bon album parmi la série des West Legend.
      • 0 réponse

    • Coma héroïque dans un autre monde tome 1
      Note :
      Avec un tel titre et une telle couverture, je m’attendais à une histoire de fantasy plutôt classique et bien j’ai été vraiment surprise ! Le personnage principal évolue dans notre monde, à notre époque, mais avec les souvenirs et l’expérience d’un autre monde. C’est un point de vue totalement inédit qui nous est présenté : ce qui se passe après l’aventure, l’après Isekai en quelque sorte !

      Après 17 ans de coma, il doit se réhabituer à vivre dans le monde actuel qui a beaucoup évolué. Le manga oscille entre les souvenirs dans l’Isekai et les tranches de vie actuelles avec sa cohabitation avec son neveu et sa recherche de « travail ».

      Seulement le tonton est un ancien geek, il a toujours été en marge de la société et à côté de la plaque, quel que soit le monde dans lequel il se trouve, les situations ne sont jamais celles que l’on attend et en plus, il a gardé de son voyage ses capacité et artefacts magiques ! C’est une histoire surprenante avec beaucoup d’humour, un scénario imprévisible aussi décalé que son personnage !
      • 1 réponse
×
×
  • Créer...