Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Durango la jeunesse - Tome 1 - Le premier homme que tu tueras


    The_PoP
    • Scenariste: Yves Swolfs Dessinateur: Roman Surzenkho Coloriste: Jackie de Gennaro Editeur: Soleil Note :
      Résumé:

      Texas 1882. Témoin de l'assassinat de trois cowboys , un jeune vagabond échappe lui-même de justesse au tueur, un professionnel armé d'une carabine équipée d'une lunette.Le jeune homme est bientôt engagé comme apprenti par le propriétaire du plus grand ranch de la région et pour qui travaillaient les trois victime mais ignore qu'en acceptant cet emploi, il deviendra témoin actif d'une sanglante guerre entre éleveurs.

      Type: BD Europeene L'acheter sur bdfugue Genre: Western
     Share

    Yves Swolfs relance Durango, l'une des séries qui l'a fait connaître en démarrant une trilogie centrée sur la jeunesse de Durango. Où comment un jeune cow-boy est devenu la plus fine gâchette de l'Ouest Américain. Roman Surzenkho assure sur cette trilogie la partie graphique, et ce paris là est clairement réussi puisqu'on retrouve enfin à mon avis un dessinateur capable de poursuivre l'héritage colossal laissé par Yves Swolfs. S'il lui manque encore un soupçon de maestria sur les personnages, l'ensemble est cohérent et intéressant et l'on retrouve le style et les gueules Swolfs qui raviront les amateurs du genre. Il lui faudra toutefois confirmer l'essai sur les deux prochains tomes pour nous conquérir définitivement. Faisons toutefois confiance à cet auteur, qui a déjà fait plus que ses preuves sur ses séries dérivées dans l'univers de Thorgal.

    Côté scénario, Yves Swolfs nous livre une guerre entre éleveurs qui semble de prime abord assez classique mais dont les protagonistes et enjeux risquent vite d'enrichir le drame qui se noue. 

    C'est enfin avec plaisir que j'ai retrouvé Durango, après quelques tomes de la série mère qui m'avaient déçus assez fortement. On reste assez loin de la qualité de l'origine de la série mais c'est déjà bien !

    • Like 1
     Share


    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés

    Il y a 2 heures, VladNirky a dit :

    C’est clair ^^ j’aimerais bien que le prince de la nuit reparte en fait, la j’hésiterais pas ^^

    Ce n'était pas reparti a un moment ?

     

    Apres verif si : t7 en 215, t8 en 2017 et t9 en 2019

     

    Et si tu aime les vampires en mode vampire classique il faut avoir lu le prince de la nuit. Moi je m'etais arrété au 6

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Si c'était bien reparti à un moment en effet.

     

    il y a 58 minutes, The_PoP a dit :

    étonnament c'est l'une de ses séries que je n'ai jamais lue. Toujours feuilletée, mais jamais franchi le pas. ça vaut vraiment le coup ?

    Bah perso j'avais bien accroché. J'ai eu une période vampire dans les années 2005 et autour. Plusieurs titres en bibliothèque étaient super chouette.

    Il faudrait que je les relise pour voir si ca a tenu au temps qui passe... (je les ais ceux de cette série là) ^^ Et il y a avait un côté actu car les personnages sont des caricatures de célébrités (de l'époque), c'est plus ou moins flagrant sur certains tomes

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    il y a 25 minutes, VladNirky a dit :

    Si c'était bien reparti à un moment en effet.

     

    Bah perso j'avais bien accroché. J'ai eu une période vampire dans les années 2005 et autour. Plusieurs titres en bibliothèque étaient super chouette.

    Il faudrait que je les relise pour voir si ca a tenu au temps qui passe... (je les ais ceux de cette série là) ^^ Et il y a avait un côté actu car les personnages sont des caricatures de célébrités (de l'époque), c'est plus ou moins flagrant sur certains tomes

    L’habitude de Swolfs de s’inspirer du cinema est encore plus hallucinante dans Durango. Surtout sur les personnages 🙂

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Ah ah le tome 1 est directement inspiré du scénario du western (assez surprenant d’ailleurs) Le Grand silence avec Trintignant. Mais heureusement en mieux. 🙂


     

    et après Durango c’est Clint Eastwood assez clairement 🙂

     

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Qui est en ligne   1 membre, 1 anonyme, 23 invités (Afficher la liste complète)

  • Inscription

    Inscrivez vous gratuitement

  • Les previews !

  • Dernières Critiques

    • Lulu et Nelson - Tome 3 - La lionne blanche
      Note :
      Autant vous le dire tout de suite, ma nièce est dingue de cette série, autant vous dire que je n'ai pas gardé ce tome 3 très longtemps en main. Son verdict est limpide : elle aime beaucoup. Mon verdict est dans la même lignée, c'est de la très belle BD jeunesse, avec un thème chouette et pas mal de niveaux de lecture. La période historique de la fin de l'apartheid en Afrique du Sud est propice à une belle pédagogie, d'autant plus quand elle est adoucie ici par la présence des enfants et des animaux.

      Le dessin d'Aurélie Neyret est du tout bon pour ce type de série, simple et riche, expressif, détaillé quand il le faut, j'ai trouvé ça vraiment agréable à lire. 

       

      Inutile de vous dire d'aller chercher ce tome 3 si vous avez déjà lu les deux premiers tomes, car inévitablement vous attendiez ce tome 3 comme ma nièce. Par contre si vous avez raté cette série jeunesse, je ne peux que vous la recommander, ce tome 3 terminant à merveille cette trilogie.
      • 0 réponse
    • Humaine, trop humaine
      Note :
      Dans son style habituel, Catherine Meurisse, caustique et rigolo, nous présente les plus grands philosophes.

      Pour ce faire, elle reprend les citations / extrait les plus connus et illustre ces citations en prenant "au mot", et au mot du XXIieùe siècle, ce que les grands penseurs de l'humanité ont dit.

      L'exercice est intéressant et je peux aisément comprendre que cela avait entièrement sa place dans Philosophie magasine. 

      Par contre, j'ai tendance à penser qu'un novice comme moi, qui ne connait tous ces philosophes que de nom (et encore) rate forcément quelque chose.

      Déjà l'effort demandé pour comprendre le sens des réflexions, la remise en contexte et la transposition, est important. La prise de recul est elle difficilement possible... Sur un album. Sur deux pages par mois je comprends. Sur un album, on tourne la page et puis on tombe sur une autre situation à comprendre sans vraiment avoir saisi le texte de la précédente.

      Il faudrait donc prendre bien plus de temps pour apprécier cette BD.... qui semble faite pour des amateurs de philosophie ou pour des lecteurs de BDs qui aiment lire les BDs petit à petit.

       
      • 0 réponse
    • the plot holes
      Note :
      Un Sean Murphy c'est toujours un petit événement. l'auteur star de Punk Rock Jesus et de The White Knight est maintenant reconnu tant pour soin graphisme que pour ses scenarios originaux. 

      Si ces deux points sont bien respectés sur ce Plot Holes, on ne peut s'empêcher de penser, une fois la lecture finie, qu'il manque considérablement de page. En effet, on retrouve une idée innovante (même si les lecteurs de Crossover y trouveront un air de déjà lu) mais trop vite traitée. 

      On va très vite dans l'action la ou le principe même d'édition n'est pas bien décrit ou juste survolé. C'est dommage car il y avait de quoi bien développer ce principe intriguant de correction de livre pour les rendre plus "bankable".On aurait aimé voir plus de cas d'application même si celui avec le futur président des États-Unis est particulièrement parlant. On aurait aussi aimé voir les personnages secondaires plus développés comme notre vampire qu'on ne voit pas boire de sang.....

      Bref de bonnes idées, mais pas assez de volumes pour en faire un incontournable malheureusement. 

       
      • 2 réponses

    • My Lovely Bodyguard tomes 1 et 2
      Note :
      Sarah est une jeune fille de 17 sans métissée entre Corée et France, elle a perdu ses parents mais elle est très proche de ses deux grands frères : Minho, procureur et Yongsun, lieutenant de police. De retour de voyage, elle sauve Jaemin, une star de la k-pop et par un enchaînement d’événements décide de devenir sa garde du corps. Les deux familles Park (celle de Sarah) et Kang (celle de Jaemin) vont alors se rapprocher et découvrir qu’elles avaient déjà des liens.

      La lecture du 1er tome est sympathique, le dessin agréable, on sent de la romance dans l’air, quelques comportements déjantés de fan hystérique, et des relations houleuses familiales ; un tome où j’aurai mis la note de 4. C’est dans le second tome que l’histoire explose ! Tout à coup, ce n’est plus aussi fleur bleue, il y a du drame qui arrive, des secrets qui pointent leur nez, des personnages séduisants mais terriblement dangereux qui font leur apparition… tout un tas d’éléments qui font que l’on arrive à la fin de la lecture en se disant qu’on ne peut pas s’arrêter là ! Heureusement comme c’est un webtoon, on a la chance de pouvoir aller lire la suite sans tarder !

      My lovely bodyguard propose un scenario des plus intéressants, extrêmement bien ficelé et intelligent où se mêle romances, action, énigmes et un super méchant bien ignoble ! Nous ne sommes donc pas étonnés que Daisy soit la 1ère française à avoir publiée sur la plateforme Webtoon car son livre est une réussite !
      • 0 réponse
    • Naruto - édition Hokage t5
      Note :
      Voici venu la fin du premier tour de la troisième épreuve.

      Les combats préliminaires au tableau final prennent fin. C'est le moment où les masques tombent et nous emmène vers le premier gros combat de la série Naruto. 

      Ce double tome à le bon gout de donner de la visibilité à tous les personnages "secondaires" de la série. On découvre donc les pouvoir de Choji et autres membres des équipes secondaires. On en apprend aussi bien plus sur les intensions d'Orochiumaru et sur l'ambivalence du personnage de Kabuto.

      Un tome charnière pour une édition Hokage encore suffisamment à son commencement pour faire un beau cadeau de Noël.
      • 0 réponse
×
×
  • Créer...