Aller au contenu
  • S’inscrire

  • Kevin Nivek
    • Scenariste: Bruno Lecigne , Sylviane Corgiat Dessinateur: Jean-Côme Garcette Editeur: La boite à bulles Note :
      Résumé:

      Une filature menacée par la concurrence étrangère, un fils honni qui ressurgit, des orphelines asservies... un vent de changement souffle sur l'usine-pensionnat Bouscaret. Drôme provençale, 1910. La filature familiale de Louis Bouscaret fait depuis peu face à une concurrence croissante venant de l'étranger. Son usine-pensionnat, qui recueille les orphelines et filles abandonnées de la région, bénéficie de leur travail acharné en échange d'une "éducation" assurée par la sévère soeur Agnès. Henriette, une nouvelle arrivante au visage à demi-caché derrière une mèche, rêve de dessiner un jour ses propres robes. Les rangs des ouvrières - éreintées par des journées à rallonge et par la sévérité de soeur Agnès - sont peu à peu gagnés par le désordre lorsque l'une d'elle est touchée par une pneumonie. Pendant ce temps, chez les Bouscaret réapparaît Hyppolite, le cadet des enfants qui traîne avec lui le lourd secret familial. Mais lorsque le fils honni et la travailleuse révoltée se rencontrent, débute une idylle impossible dans laquelle prend racine des envies de subversion. Tour à tour arrivées par convoi, Rose, une toute jeune pensionnaire de 14 ans, puis Suzanne, fille de bonne famille ayant fui un mariage arrangé, rejoignent bientôt l'entourage d'Henriette. Elles s'unissent face à l'oppression, animées par un même besoin d'émancipation.

      Type: Roman graphique L'acheter sur bdfugue Genre: Historique Prix: 25 Nb de pages: 144
     Share

    C'est une bien belle histoire que ce duo de scénaristes nous offre avec ces destins de femmes au début du siècle dernier ! Cela commence par une exposition des lieux , en l'occurrence la Drôme et sa chaleur étouffante estivale mais aussi ses paysages vallonnés aux couleurs de la Provence ; puis les murs d'une enceinte où règne le labeur et le silence . Une filature tenue par une riche famille locale et dirigée par l'église . Du travail mal rémunéré et des prières , sont le quotidien de femmes qui se sont égarées en chemin , des femmes au parcours de vie chaotique , que la société délaisse et qui finissent par trouver refuge en ces lieux . De prime abord , l'idée est séduisante , on leur donne un emploi , un toit , de la nourriture (prélevé sur leur maigre salaire) et une éducation religieuse les préparant à un retour à la vie sociale . Mais les conditions de travail , la dureté des soeurs et les châtiments qui vont avec , la discipline imposée , tout ceci rend leurs conditions de vie proches de l'esclavagisme . Il semble si juste de mettre en lumière ces travailleuses de l'ombre ! Les querelles familiales des propriétaires passent presque au second plan , tant on s'attache à Henriette , Rose et Suzanne . Les auteurs distillent les révélations au fil de l'histoire avec élégance et logique . Les secrets tombent et renforcent cette empathie qui ne nous quitte plus jusqu'à la dernière page ; je dirais même qu'une fois le livre refermé , ces fileuses de soie nous accompagnent encore .

    Ce duo de scénaristes chevronnés s'est entouré d'un jeune talent prometteur en la personne de Jean-Côme Garcette  . Amoureux de la nature et des grands espaces il réalise une ligne claire agréable et détaillée . Les personnages sont facilement reconnaissables et les paysages fidèlement retranscris . Une bonne première oeuvre qui mérite confirmation , cela tombe bien , il planche déjà sur une prochaine sortie chez le même éditeur .

    Un roman graphique nécessaire , un enrichissement de culture générale , une lecture qui ne vous laissera pas indifférents , que de points positifs ! Des annexes en fin d'album avec textes et photos d'archives vous en apprendront d'avantage sur ce métier et ses méthodes de fabrication .

    planche1.jpg

    planche2.jpg

    planche3.jpg

     Share


    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés

    Il n’y a aucun commentaire à afficher.



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Qui est en ligne   0 membre, 2 anonymes, 34 invités (Afficher la liste complète)

    • Il n’y a aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne
  • Inscription

    Inscrivez vous gratuitement

  • Les previews !

  • Dernières Critiques

    • Tango - Tome 8 - Ballade de la mer de Sulu
      Note :
      Ah qu'est ce que j'aime cette série. On est déjà au tome 8 et c'est toujours aussi difficile de dire ce que j'apprécie et qui la rend particulière. 

      Les scénarios de Matz sont solides comme souvent et pas trop extravagants donc assez prenants. Les dessins de Xavier sont toujours aussi propres, dans la pure tradition franco belge. 

      Le dosage entre humour et action est bien réussi, il se passe quand même pas mal de choses pour un album de 64 pages, et ... et en même temps, ce n'est pas non plus extraordinaire. 

      Mais ces deux héros font désormais partie de mon paysage de bd, et comme eux ont plaisir à être ensemble et à voyager, j'ai plaisir à les voir barouder d'aventures en aventures. Ce qui sera probablement un brin répétitif et redondant pour certains me plait finalement bien sur ces 8 tomes. Tango au charme ravageur, Mario en vieux ronchon mais perspicace, le duo fonctionne, leurs piques aussi. J'aime tout simplement, et parfois il n'y a guère à chercher plus loin le pourquoi. Ce qui est d'ailleurs remarquable avec cette série c'est que vu qu'on est déjà au 8ème tome, je suis loin d'être le seul. 

      A noter que la mise en couleur de Jérôme Maffre est très réussie même si j'aurais peut être aimé encore plus de couleurs tropicales sur certaines planches.

      En bref, un bon tome, qui me donne encore envie de lire sa suite. Pour les amateurs de la série, ce tome semble marquer la fin du diptyque en cours, mais pas mal de choses restent ouvertes encore donc... A voir sur le tome 9 ? Dans tous les cas j'en serais.
      • 0 réponse
    • Speranza D'or et d'ivoire
      Note :
      Speranza débute une nouvelle série d'Eric Cobeyran et Achille Braquelaire avec une journaliste d'investigation pour héroïne. Les deux scénaristes s'inspirent de faits réel de notre époque pour construire leur fiction. Plusieurs thématiques sont annoncées comme l'écologie, la misère et la lutte contre les inégalités, la société numérique et biens d'autres. Ce premier tome propose une histoire complète sur le trafic illégal de l'ivoire à destination de la Chine, comme le titre le laisse sous-entendre. La journaliste mandatée pour remonter la piste de l'assassinat d'un homme combattant le braconnage des éléphants en Tanzanie. Les deux auteurs mélangent action, aventure en pays exotique et récit policier avec cette enquêtrice en herbe. Les dessin sont réalisés par Salaheddine Basti dans un style réaliste, très classique.
      Le sujet est très actuel avec les moyens énormes utilisés par les braconniers ayant recours au meurtre pour continuer de massacrer les éléphants pour l’ivoire. Ce premier tome de Speranza pose la problématique pendant que cette journaliste accomplit des merveilles avec des articles causant l’arrestation de personnes intouchables. La fin annonce un prochain reportage d’investigation.  
      • 0 réponse
    • (Dé)rangée tome 2
      Note :
      Suite du diptyque sur la petite voix que l'on a dans la tête et que l'on n'écoute jamais. Celle que l'on ferait mieux d'écouter justement.

      Deuxième tome donc et peut-être tome en trop. J'avais été charmé par le premier tome qui nous montrait l'intérêt de prendre du recul et de faire, de temps en temps, le point sur sa vie.

      Celui-ci remet le couvert en mode "tient il manque quelque chose" et nous propose cette fois de réfléchir sur la vie "idéale" que nous présente la société : un travail intéressant, une vie de couple, des enfants…  vie "de base" qui n'est, effectivement, pas fait pour tout le monde.

      Mais sur ce coup-là, le côté "petite fée" est un peu plus tirée par les cheveux. Notre héroïne réussi à faire toute seule son auto-évaluation et auto-critique et si l'histoire de la gestion de l'égoïsme, quand tout va bien, est intéressante, elle ne méritait pas forcément un album.

      Après un premier tome réussi, on est toujours content de retrouver les personnages qui nous ont charmé. c'est le cas ici et la lecture est un bon moment de détente qui plaira aux amateurs du premier. De la à savoir si ce moment de détente est mieux qu'un autre...
      • 0 réponse
    • Il ne devra plus y avoir d'orphelins sur la terre
      Note :
      Alors je dois bien comprendre que malgré une lecture attentive je ne comprends pas vraiment le titre... en effet cet album nous présente la difficile retour à la réalité d'un soldat italien en pleine déroute et fuyant les alliés.

      Une partie de l'histoire d'Italie que l'on ne connait pas et n'en pas sans rappeler la débâcle française avec des gens sur les routes fuyant l'envahisseur.

      SI les rencontres et l'état d'ébahissement de notre soldat, tout comme l'état de cette Italie en pleine défaite, sont intéressants, je n'ai pas trouvé de rapport au titre 😞

      Étrange car cela me fait dire que j'ai raté un truc. Sentiment qui s'est confirmé par mon sentiment d'une lecture trop rapide et trop évidente.
      • 0 réponse

    • N°6 tome 5
      Note :
      Rhaaaa décidément j'ai du mal avec cette histoire !! j'ai du mal parce qu'à chaque fois l'histoire principale avance, mais est noyé dans un pseudo boys love pas assumé.... et la ce tome change enfin avec une vraie avancée et très peu de BL !

      Ca fait du bien mais ca parait un peu tard et un peu précipité. Ca avance tellement vite qu'on regrette presque le temps perdu dans les premiers tomes !

      Bref ce tome ci est bien et j'attends de voir si ca continuera comme ca  
      • 0 réponse
×
×
  • Créer...