Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Irons - Tome 3 - Les disparus d'Ujung Batu


    The_PoP
    • Scenariste: Tristan Roulot Dessinateur: Luc Brahy Editeur: Le Lombard Note :
      Résumé:

      Après le tsunami de 2004, la construction de nouveaux ponts pour relier les villages est lancée. À Sinkis pourtant, les travaux tardent et n'aboutissent pas. Irons est envoyé sur place pour enquêter sur ce retard. Mais remettre en question le travail de la société internationale Starbridge n'est pas sans danger, et Irons se retrouvera vite confronté à un ingénieur malhonnête et des hommes de main redoutables.

      Autres informations: Le béton c'est ma passion
      Type: BD Europeene L'acheter sur bdfugue

    Après un premier tome accrocheur lançant cette série de polar sur fond de monde de la construction d'ouvrages d'arts, le tome 2 avait ouvert un dyptique que vient clôturer ce tome 3. On retrouve bien évidemment notre héros plus ou moins charismatique Jack Irons. Comme le décrivent si bien les auteurs : Jack est brillant, misanthrope, sarcastique et joui d'un succès relatif auprès des femmes. Oui vous l'avez deviné, on a déjà un peu vu et revu beaucoup de Jack Irons dans divers univers (hopitaux, police, juristes) à travers les séries U.S. 

    Et c'est un peu dommage je trouve tant l'univers et le côté Mac Gyver du personnage pour ses compétences était intéressant à exploiter. Las le héros a du mal à gagner notre empathie. Dommage car le polar lui est rondement mené et ce dyptique se lit très bien. 

    Le dessinateur Luc Brahy ( connu sur la série Cognac) signe ici des planches sérieuses dans un style désormais très classique pour ce genre de séries. C'est sobre et efficace même si le style un peu froid ou lisse joue peut être sur notre manque d'empathie envers les personnages.

    Ce tome 3 clôture donc le dyptique sur la construction de ce pont en Indonésie. Nous verrons comment les scénaristes relanceront la série pour un nouveau cycle, après avoir mis en place quelques indices sur le passé de Jack.

     



    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés

    Je suis complètement passé à côté. Mais en tout cas là couvertures et les planches qu’on peut voir sur bdfugue sont vraiment pas mal je trouve. Après le sujet... Le béton ce n’est pas ma passion ^^

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites


    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Qui est en ligne   0 membre, 1 anonyme, 42 invités (Afficher la liste complète)

    Il n’y a aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne

  • Inscription

    Inscrivez vous gratuitement

  • Dernières Critiques

    • Tombé du ciel T1&2
      Ma fille grandie..... Vous me direz que c'est normal mais elle affirme aussi ses choix et ça, ça fait bizarre. Là elle voulait Lire ce Tombé du Ciel. Elle l'a lue et m'a dit : tu verras papa, c'est trop bien !

      Donc moi je me suis dit : bon ça va être un peu culcul mais bon je lui fais confiance. Et quel ne fut pas ma surprise de tomber sur ... ben un manga que j'ai vraiment eu du mal à lire tellement je n'ai pas aimé. Sincèrement d'un point de vue adulte on dirait un scénario de Hentai soft. Un ange en mode bombe sexuelle débarque et dis a un jeune ado qu'elle est à ses ordres. Et l'autre ado boutonneux demande forcement des petites culottes, pouvoir être invisible pour aller espionner les filles toutes nues tout ça....

      C'est assez navrant je dois dire. Et ce qui est marrant c'est que elle elle n'a pas du tout réfléchis à ces points là. Elle les a oubliés aussi vite qu'elle les a lus pour se concentrer sur le fait (il est vrai) qu'il apprivoise petit à petit cet ange qui cache des mystères....

      Bref on n’a pas lu le même manga ou pas avec les mêmes yeux. Je ne noterais donc pas ce manga. Je vous dirais juste qu'il n'est pas fait pour les parents !
      Note :
      • 0 réponse
    • Wonder Woman : Guerre et amour t1
      Ça aurait pu être une idée sympa : Un problème à Themyscira  fait descendre sur terre tout l'Olympe ce qui met pas mal Diana dans l'embarras car elle se retrouve avec Ares, et les autres dieux et demi dieux, sur les bras. Ça aurait donc pu donner quelque chose d'assez épique... Mais voilà pas du tout en fait. Pas du tout. Tout d'abord parce que les dieux décris dans ce tome ne sont pas vraiment crédibles. Arès est aussi irrationnel que versatile. Aphrodite aussi gentille qu'inutile et le bestiaire plutôt lourdingue.

      Bref des invités qui auraient pu être des invités de marques et qui se retrouve  être les boulets de l'histoire.  Etant des boulets cette histoire manquante considérablement de méchants. Diana est en mode pleurnicheuse et à besoin d’une thérapie de couple... bref ce n'est pas la bonne histoire.

      Pour ne pas tout jeter, les passages avec Giganta sont plutôt sympa et la fin promet un tome 2 plus intéressant... m'enfin ce n’est pas bien difficile.
      Note :
      • 0 réponse
    • Gannibal t1
      Voilà bien un manga que je ne pensais vraiment pas aimer. C'est con hein de se dire qu'on critique un manga qu'on n'aime pas ? Je suis d'accord mais j'aime donner sa chance à des premiers tomes et sur celui-ci j'ai vraiment bien fait.

      Là où ce tome 1  a été étonnant c'est qu'il ne cache pas cette histoire de cannibale. Nous ne sommes pas dans une enquête sur la possibilité de cannibalisme. On est plus dans un survival angoissant. ON comprend très bien comment a disparu le précèdent policier mais, tout comme notre héros, on espère qu'il ne lui arrivera pas la même chose !

      Ce qui est très bien rendu c'est la pression mise sur le policier dès qu'il débarque en ville et l'impression que les villageois maîtrisent tout et que notre héros est complètement perdu. On part quasiment tout de suite avec le sentiment qu'il ne peut pas s'en sortir.... et on suit donc cette lutte pour la survie de notre famille en dévorant les pages pour voir ce qu'il va se passer.

      Il faut spécifier aussi que plutôt que de faire du gore absolu, notre auteur préfère laisser imaginer les détails des scènes et mettre l'accent sur des traits sombres et une ambiance lourde.

      Pile poil ce qu'il me faut : pas trop de visuel, pas trop de sadisme (ca je n’aime pas du tout) mais une vraie ambiance pesante.

      L'excellente surprise de ces vacances.... à ne pas mettre entre toutes les mains non plus !
      Note :
      • 0 réponse
    • Kingdom t37-38
      Je continue mon rattrapage de Kingdom : Fin de la bataille de Choyou et donc tome plus "normal" de la série. UN tome sur  une prise certes stratégique, mais un tome seulement centré sur la progression de nos jeunes pousses.

      Entre Shin le bourrin et Ouhon le stratège, la course au premier qui aura le titre de General est plus que jamais lancé... et nous on lit tranquillement la fin d'un tome de transition. Ce qui est bien dans Kingdom c'est que les tomes de transition sont des tomes de combats intense la ou les tomes historiques sont ceux plus réfléchis et politique. On se retrouve donc avec le mélange quasi parfait : les tomes de transition nous tiennent par leurs batailles épiques et les tomes d'histoire par l'avancée du règne d'El Sei.

      Avancée qui prend un tournant étonnant dans le tome 38 avec la prise de "lumière" de la reine mère. Elle qui est restée longtemps cachée dans le harem sort pour essayer de rebattre les cartes politique !
      Elle lance la bataille pour le couronnement un peu plus tôt que prévu !

      La suite au prochain épisode ;)
      Note :
      • 0 réponse
    • Diana, princesse des amazones
      C'est très rigolo. Car la première personne qui a attrapé ce comic à la maison... c’est ma fille de "presque" 6 ans. Celle qui ne sait pas lire (même si on la soupçonne de nous cacher un truc). Comme quoi la couverture de ce nouveau numéro d'Urban Kids est vraiment réussie. 

      Et l’intérieur aussi. SI j'avais été un peu déçu par le Shazam pour petit, ce Diana est, lui, parfait pour les jeunes lecteurs. La présentation de notre princesse est succincte (mais de toute façon les gosses n'en ont que faire) et laisse place à une vraie histoire d'une petit fille pas comme les autres. Et une belle histoire. Une histoire que comprendront toutes les petites filles du monde.

      Les illustrations sont belles et pas trop "compliquée". L'histoire finie bien et est prenante.

      La bonne lecture comics pour les 6-8 ans !
      Note :
      • 0 réponse
×
×
  • Créer...