Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Irons - Tome 3 - Les disparus d'Ujung Batu


    The_PoP
    • Scenariste: Tristan Roulot Dessinateur: Luc Brahy Editeur: Le Lombard Note :
      Résumé:

      Après le tsunami de 2004, la construction de nouveaux ponts pour relier les villages est lancée. À Sinkis pourtant, les travaux tardent et n'aboutissent pas. Irons est envoyé sur place pour enquêter sur ce retard. Mais remettre en question le travail de la société internationale Starbridge n'est pas sans danger, et Irons se retrouvera vite confronté à un ingénieur malhonnête et des hommes de main redoutables.

      Autres informations: Le béton c'est ma passion
      Type: BD Europeene L'acheter sur bdfugue Genre: Indéfinit

    Après un premier tome accrocheur lançant cette série de polar sur fond de monde de la construction d'ouvrages d'arts, le tome 2 avait ouvert un dyptique que vient clôturer ce tome 3. On retrouve bien évidemment notre héros plus ou moins charismatique Jack Irons. Comme le décrivent si bien les auteurs : Jack est brillant, misanthrope, sarcastique et joui d'un succès relatif auprès des femmes. Oui vous l'avez deviné, on a déjà un peu vu et revu beaucoup de Jack Irons dans divers univers (hopitaux, police, juristes) à travers les séries U.S. 

    Et c'est un peu dommage je trouve tant l'univers et le côté Mac Gyver du personnage pour ses compétences était intéressant à exploiter. Las le héros a du mal à gagner notre empathie. Dommage car le polar lui est rondement mené et ce dyptique se lit très bien. 

    Le dessinateur Luc Brahy ( connu sur la série Cognac) signe ici des planches sérieuses dans un style désormais très classique pour ce genre de séries. C'est sobre et efficace même si le style un peu froid ou lisse joue peut être sur notre manque d'empathie envers les personnages.

    Ce tome 3 clôture donc le dyptique sur la construction de ce pont en Indonésie. Nous verrons comment les scénaristes relanceront la série pour un nouveau cycle, après avoir mis en place quelques indices sur le passé de Jack.

     



    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés

    Je suis complètement passé à côté. Mais en tout cas là couvertures et les planches qu’on peut voir sur bdfugue sont vraiment pas mal je trouve. Après le sujet... Le béton ce n’est pas ma passion ^^

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites


    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Qui est en ligne   0 membre, 2 anonymes, 33 invités (Afficher la liste complète)

    Il n’y a aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne

  • Inscription

    Inscrivez vous gratuitement

  • Chatbox

    You don't have permission to chat.
    Load More
  • Dernières Critiques

    • Birdy melody
      Note :
      Birdy melody est une bande dessinée pour les jeunes, il n’est pas nécessaire de savoir lire car il n’y a pas de textes mais ce n’est pas pour ça que c’est une histoire qui n’a rien à dire ou juste un conte avant d’aller se coucher.

      C’est d’abord une histoire d’amour toute mignonne entre deux oiseaux, pleine de poésie et de musique ; puis c’est la séparation, la violence, l’intolérance, c’est la lutte pour la liberté et pour le droit de jouer de la musique.

      Les traits des gentils, la tenue des méchants ne sont pas sans rappeler l’intolérance sudiste américaine. Birdy melody est un hymne à la liberté sous toutes ses formes ! Le dessin tout en finesse dans les tons pastels est à l’opposé de ‘histoire, le drame quand l’oiseau tombe dans l’eau avec son découpage graphique est de toute beauté.   

      Les mots auraient été inutiles car le dessin se suffit à lui-même. Un très beau livre !
      • 0 réponse

    • Laisse-moi te détester tome 1
      Note :
      L’histoire se déroule dans l’univers omegaverse, dis comme ça ce n’est pas clair et la première fois que j’ai lu un livre dans ce domaine, je n’ai rien compris. Heureusement, le manga a la bonne idée de prendre quelques pages d’introduction pour nous expliquer exactement ce sous genre du yaoi. Je ne vais pas rentrer trop dans les détails mais en résumé, il y a 2 points importants à connaitre. Le 1er c’est que les humains ont tous un sous genre (le 1er c’est masculin/féminin), le 2eme genre c’est une classe entre alpha, beta et omega. Et le 2eme point important, c’est que les hommes omega peuvent être enceints !

      Mais l’important ici, n’est ni que ce soit un yaoi, ni que cela se passe dans l’univers omegaverse, non, l’essentiel se trouve dans l’histoire : on suit la vie d’un jeune homme omega quelques années après avoir été violé et eu un enfant de ce rapport.

      L’auteur décrit très bien la psychologie du personnage et les questions qu’il se pose. Après avoir subi un tel acte de violence, comment faire pour aller de l’avant ? Pour ne pas avoir peur du moindre individu qui s’approche ? Pour ne pas mettre tous les hommes dans le même panier, arriver à dépasser sa haine ? et surtout pouvoir faire confiance à nouveau, se reconstruire et aimer ?

      Un manga avec beaucoup de sensibilité qui pose de vraies questions existentialistes. Pour public averti.
      • 0 réponse
    • AO ASHI - playmaker tome 3
      Note :
      Ashito Aoi est retourné dans sa petite ville afin d’y attendre les résultats. Sa sélection va entrainer tout un tas de questions auxquelles il n’avait pas pensé, en plus de sa gestion pratique (logement, dépenses…), il va surtout devoir quitter sa famille et ses amis.

      Ce tome représente un peu la fin de l’introduction, une transition qui va permettre ensuite de rentrer dans le vif du sujet, dans le quotidien de ces jeunes joueurs rêvant tous de devenir pro.

      Ces moments permettent à l’auteur d’aborder d’autres sujets : la relation avec sa mère, les difficultés de communication, l’acceptation pour les parents de laisser partir les enfants, le choix de se lancer dans son rêve, le choix d’aller au bout de ses ambitions. Un bon tome qui ne se focalise pas que sur l’aspect sport mais qui donne tout autant d’importance à l’humain.
      • 0 réponse
    • Chandrahas - la légende de l'immortel t2
      Note :
      A la fin du premier tome, j'étais sceptique et un peu attristé de savoir que cette série n'aurait que 3 tomes. Et bien après ce deuxième tome beaucoup moins. En effet le manga prend une tournure intriguante et surtout une tournure qui ne nécessite pas plus de tomes.

      En effet ce tome deux nous révèle énormement de choses sur ce qu'il s'est passé 15 années auparavant. Suffisamment pour entrevoir une possible conlusion rapide.  on en vient même à se demander qui est vraiment le méchant. 

      Notre auteur nous révèle pile poil ce qu'il faut pour nous donner envie de nous jeter sur le tome 3 qui lèvera le voile sur cette fameuse bataille contre le roi des démons.

      Bref une mini série qui sera au final très sympa et surtout très dense.  

      Comme quoi notre auteur avait bien pensé à tout !
      • 0 réponse
    • Gannibal t5
      Note :
      Ahhhhhhhh ils me font flipper ces villageois. A mesure que l'histoire avance je ne n'arrive pas à savoir qui sont les vrais méchants et surtout je n'arrive pas à me rendre compte s’il y a vraiment une chance que Daigo s'en sorte !

      Et c'est... super bon.  Ne rien maitriser du scenario comme ça c'est assez jouissif.  Ninomiya Masaki nous promène comme il l'entend dans cet univers très sombre et psychologiquement violent. A chaque fois qu'on pense saisir quelque chose et que l'on croit Daigo tiré d'affaire il nous sort un retournement de situation logique auquel on n’avait pas pensé.

      Un se régale donc encore une fois sur ce tome. Et pourtant c'est quasiment un tome de transition qui nous rappelle tous les protagonistes de notre histoires. Protagonistes dont on sent bien que tous ne survivront pas.... mais sans n'avoir aucune idée desquels mourront ou non.

      Bref Gannibal est un super thriller psychologique qui réussit à ne pas se servir  scènes trop "Gore" ou de personnages trop haineux mais qui réussit quand même à nous faire frissonner.

      Vivement la suite !
      • 2 réponses
×
×
  • Créer...