Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Jonathan - tome 17, La piste de Yeshe


    VladNirky
    • Scenariste: Cosey Dessinateur: Cosey Editeur: Le Lombard Note :
      Résumé:

      C'est une lettre, reçue poste restante à Delhi la veille de son retour en Europe, qui entraîne Jonathan sur la piste de Yéshé. Là, installé dans un monastère perdu au coeur de l'Himalaya, alors que les « libérateurs » venus de Beijing cherchent à anéantir l'identité tibétaine, Jonathan, accompagné du malicieux moine Chamba, retrouve après de longues années celle qui donnera une réponse à ses questions.

      Type: BD Europeene L'acheter sur bdfugue Genre: Aventure
     Share

    Et voilà , clap de fin pour l'ami Jonathan . Une aventure commencée il y a 46 ans dans le journal "Tintin" . Ce "double" de Cosey clôture son histoire , et il ne le fait pas seul , vous comprendrez mieux le sens de cette phrase à la fin de l'album 🙂 . Je dois avouer que je l'ai découvert tardivement , lors des sorties de ces intégrales , très bien illustrées et documentées , avec en prime des pistes musicales (fournies pas Cosey) à mettre en fond sonore lors de la lecture des tomes . Tangerine dream , Pink Floyd etc .... Des auteurs de cette époque avec un côté psychédélique . On est bien dans l'univers de l'auteur suisse , amateur de C.G. Jung  . Car la quête de Jonathan a toujours été empreint de spiritualité , ponctuée de méditation et d'une profonde recherche de soi , et quel autre pays peut mieux symboliser cette recherche que le Tibet ? Durant ces 17 tomes nous apprenons à découvrir cette culture , ces couleurs , son alimentation et , ses habitants . Hormis un passage aux Etats-Unis (Cosey avoue d'ailleurs que ce n'est pas le meilleur moment de la série , et je suis bien d'accord) , Jonathan n'aura de cesse de voyager sur ces terres fantastiques du toit du monde .

    Je dois préciser qu'il me restait 2 intégrales à lire avant ce 17ème opus , mais j'ai pu saisir la presque totalité des événements se déroulants . Les noms des principaux protagonistes me sont revenus aussi , car il s'agit surtout de ceux ayant marqué Jonathan . Mais en refermant ces pages , je suis victime d'une furieuse envie de me replonger dedans et tout relire à la suite . Ce récit nous transporte littéralement , on sentirait presque l'odeur de la Tsampa et du thé au beurre . Cosey achève les aventures de son "clone" ou ami imaginaire de la façon la plus simple qu'il soit , et , sans qu'il n'y ait de happy end ou de drame , on n'éprouve une certaine nostalgie quand même . L'histoire se tient , mais je ne mets pas 5 sur 5 étoiles , car , il manque un "je ne sais quoi" comme disent les américains . Est-ce le fait de savoir qu'il n'y aura plus de nouveau Jonathan dans les bacs des libraires ?

    Le dessin de Cosey est reconnaissable entre mille et je peux comprendre les personnes réfractaires . Pour moi il est de ces auteurs "simples" mais qui à la manière d'un Hugo Prat , sont capables de vous transporter avec si peu de détails . Il sait rajouter des détails et le fait parfois dans certaines cases , mais il suffit de regarder ses décors enneigés pour comprendre de quelle simplicité je parle . Car au delà du dessin , il y a son écriture , et sa neige "simple" sera perçue comme authentique lors de ses descriptions , et vous aussi , vous la sentirez craquer sous vos pieds . Il fait assurément partie des grands du 9ème art , et Jonathan va rejoindre Tintin , Astérix et autres têtes d'affiches .

    Par Kevin Nivek

     

    • Like 1
     Share


    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés

    Le seul et unique Jonathan que j’ai lu. 
     

    dur du coup de rentrer dedans mais j’ai bien aimé le trait de Cosey et la simplicité de sa conclusion. Ne pas avoir lu le reste le privé de la charge émotionnelle mais je pense que pour les lecteurs de Jonathan, celle ci est belle et bien présente.

     

    reste que ce tome assez contemplatif manque de quelque chose aussi pour moi, comme Kevin…

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    il y a une heure, The_PoP a dit :

    reste que ce tome assez contemplatif manque de quelque chose aussi pour moi, comme Kevin…

    Oui , et ce "quelque chose" tu le retrouves dans les autres albums en revanche

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Qui est en ligne   0 membre, 1 anonyme, 24 invités (Afficher la liste complète)

    Il n’y a aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne

  • Inscription

    Inscrivez vous gratuitement

  • Les previews !

  • Dernières Critiques

    • Hi/Lo tome 1
      Note :
      Noëlle est une jeune fille avec des rondeurs, elle supporte les remarques sur son physique et les rumeurs qui courent sur elle. Kai est un beau gosse, il a une copine et aime bien embêter Noëlle. Un soir de sorties en groupe, les deux se disputent et voient une étoile filante. Le lendemain, chacun se retrouve dans le corps de l’autre. Ils vont devoir coopérer pour trouver une solution.

      Une histoire d’échange de corps, ce n’est pas forcément original mais ça fonctionne toujours quand il s’agit d’aller comprendre l’autre. Ce qui est bien par contre, c’est que l’héroïne est une jeune fille normale, qui a des formes, qui doit vivre avec de fausses rumeurs sur elle, qui essaye tant bien que mal d’aller de l’avant. Tous les personnages ne sont pas ce qu’ils paraissent être.

      Le dessin est agréable, coloré et rond, l’histoire est fluide, il n’y a pas de temps morts. En plus d’aller découvrir comment sont vraiment les personnages et leurs passés, cela permet aussi de mieux comprendre le fonctionnement des filles et des garçons et de combattre les clichés. Une BD parfaite pour les adolescents qui en plus du divertissement, leur apprendra à ne pas se fier aux apparences.
      • 0 réponse
    • Rahan - Intégrale noir et blanc - tome 1
      Note :
      Je ne vais pas vous faire l'injure de vous présenter Rahan, le fils des âges farouches car il s'agit tout simplement d'un incontournable de mes découvertes de bd quand j'étais enfant. 

      Ici, cette intégrale vous propose 543 pages de lecture pour moins de 40€ regroupant les 27 premières histoires courtes parues de Rahan dans Pif Gadget dès le début de l'année 1969. Autant je trouve souvent les noir et blanc et les grosses intégrales un peu superflus, autant là sur les dessins de Rahan il faut bien reconnaitre que pour mettre en valeur le travail de Chéret c'est très réussi. 

      Le format un peu encombrant est aussi bien choisi puisque dus à leur format de parutions, les premières histoires sont assez courtes. Il est donc intéressant de les voir gagner en complexité et en profondeur au fil des pages et de ne pas rester frustré par une nouvelle trop vite lue.

       

      Bref si vous n'avez pas déjà de Rahan dans vos bibliothèques ou que vos enfants ne connaissent pas, foncez. Au pire, vous au moins vous passerez un très beau moment 🙂

       

       
      • 7 réponses
    • Les mantes religieuses - Tome 1 - L'évasion de l'araignée
      Note :
      Qu'il est difficile de faire de l'humour en bd. En plus moi je suis bien fatigué en ce moment donc probablement mauvais public. 

      Vous l'avez compris, je suis passé complètement à côté de ce tome bien que j'ai toujours beaucoup aimé le travail de Christian Paty que j'ai toujours trouvé inspiré et plein d'âme. Et là cette fois-ci, et bien je n'ai pas accroché. L'histoire et les personnages m'ont laissé de marbre, les vannes ne m'ont pas décroché un sourire et au final je me suis ennuyé. Dommage.

      C'est très dur comme avis, probablement trop. J'en ai conscience, et ce d'autant plus que la bd reste de qualité, et qu'on sent que les auteurs ne se sont pas moqués du lecteur ou du 9ème art. Je leur souhaite trouver leur public, mais pour un communiqué de presse évoquant des dialogues dignes de Goscinny je trouve que c'était viser trop haut. Cependant mon rôle est bien de vous donner un ressenti personnel et c'est ce que j'ai fait. 

       

       
      • 2 réponses

    • Chastity reverse world tome 2
      Note :
      Ichikawa continue de découvrir les valeurs de ce monde inversé, plus méfiante qu’avant sur ce qui pourrait arriver et essayant de s’adapter au mieux, elle se retrouve quand même devant des situations qu’elle n’avait pas prévues : comme l’achat de nouveaux sous-vêtement, la gêne des autres filles dans les bains publics, une exhibitionniste qui s’incruste à compétition d’athlétisme… Mais à présent, elle a un peu plus de recul pour analyser la situation par rapport aux comportements des filles et garçons de son monde.

      L’excellente surprise du 1er tome passée, le début du livre continue sur le même ton : transposer des comportements typiques masculins de notre monde aux femmes du manga. C’est sympathique et ne manque pas d’idées, cela permet aussi de mettre l’accent sur des comportements qui à force d’être vus chez nous, nous semble normaux. L’autre intérêt est de voir comment Ichikawa va devoir s’adapter pour se fondre dans la masse et ne pas passer pour une anormale dans ce monde. On aurait pu trouver des longueurs, heureusement, l’auteur apporte un nouvel élément à la fin qui promet un développement coquin (enfin pour ceux qui n’auraient pas lu Chasteté inversée du même auteur).

      Le manga reste digne d’intérêt, entre humour et consternation (par rapport aux comportement sexistes !)
      • 0 réponse
    • Badass cop & Dolphin tome 1
      Note :
      L’auteur de Beelzebub revient ici avec sa nouvelle comédie déjantée, finie en 5 volumes. Boyle Samejima, un flic badass se retrouve mis à pied après avoir employé des méthodes discutables. Il est envoyé sur une ile au milieu de nulle part et se retrouve à collaborer avec un dauphin dans une enquête fantastique.

      Inutile d’en dire plus car il vaut mieux le découvrir par soi-même. Dans le même esprit que ses œuvres précédentes, Ryuhei TAMURA mêle le côté action et WTF, c’est du grand n’importe quoi organisé (car il y a quand même un fil conducteur), des situations rocambolesques et beaucoup d’humour. On appréciera notamment la traduction de Manon Debienne & Sayaka Okada qui permet de mieux apprécier l’humour en utilisant des références propres au public français.

      Ce manga est un pur moment de divertissement, drôle et sans prise de tête, parfait pour se détendre !
      • 1 réponse
×
×
  • Créer...