Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Jours de sable


    VladNirky
    • Scenariste: Aimée De Jongh Dessinateur: Aimée De Jongh Editeur: Dargaud Note :
      Résumé:

      Washington, 1937. John Clarke, journaliste photo reporter de 22 ans, est engagé par la Farm Security Administration, l'organisme gouvernemental chargé d'aider les fermiers victimes de la Grande Dépression. Sa mission : témoigner de la situation dramatique des agriculteurs du Dust Bowl. Située à cheval sur l'Oklahoma, le Kansas et le Texas, cette région est frappée par la sécheresse et les tempêtes de sable plongent les habitants dans la misère. En Oklahoma, John tente de se faire accepter par la population. Au cours de son séjour, qui prend la forme d'un voyage initiatique, il devient ami avec une jeune femme, Betty. Grâce à elle, il prend conscience du drame humain provoqué par la crise économique. Mais il remet en question son rôle social et son travail de photographe...

      Type: BD Europeene L'acheter sur bdfugue Genre: Documentaire
     Share

    C'est une très beau roman graphique que réalise ici l'auteur, Aimée De Jongh. Jeune auteure de 32 ans, qui à déjà à son actif plusieurs réalisations, reconnues au niveau international comme le retour de bondrée, paru en 2016, pour rester dans la bande dessinée. Nous allons suivre ici, le parcours d'un jeune homme photographe, John Clarke, qui va être envoyé de Washington vers l'Oklahoma dans les années 30, pendant la période du Dust Bowl. Ce phénomène des tempêtes de poussières, également décrit dans le film Interstellar, résulte d'une période de sécheresse de plusieurs années consécutives et de méthodes d'agriculture intensives de l'époque provoque l’appauvrissement des sols et des fermiers. L'objectif de John Clarke ? Un reportage photos d'un mois pour la Farm Security Administration sur la région, et surtout ses habitants, la pauvreté à laquelle ils sont confrontés. Le tout afin de faire passer ces informations au reste de la population des états unis pour les aider.

    A travers cette histoire toute en finesse, tout en rondeur, John, va petit à petit apprivoiser les habitants de la région autant qu'il va se faire apprivoiser par ces derniers. D'hostile, les habitants vont finir par le connaître et l'accepter, l'aider, l'intégrer jusqu'au dénouement. Plus l'album avancera et plus ses convictions seront remises en cause, autant sur le plan personnel, que professionnel. Difficile d'en parler plus sans spoiler la fin de l'histoire.

    Côté réalisation, l'album est très proche de la photo pour certaines planches avec un dessin semi réaliste à encrage à gros trait du plus bel effet. Il est d'ailleurs parsemé de photographies d'époque. Saisissantes pour la plupart, qui donnent carrément envie d'en savoir plus sur cette période à travers les nombreux sites sur le sujet et les photographies disponibles, pour certaines très connues.

    Vous l'aurez compris, un album que les amateurs de roman graphique ou de reportage documentaire pourront difficilement laisser passer et qui ne laisse pas indifférent même une fois refermé. C'est donc un grand Oui.

    Pour en savoir un peu plus: http://photonumerique.codedrops.net/L-epopee-de-la-Farm-Security-Administration

    Quelques photos de la page wikipedia sur les Dust Bowl

    spacer.png

    spacer.png

    Modifié par VladNirky

    • Like 1
     Share


    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés

    Je viens de le finir ,

    Dire que j'ai pris une claque serait un euphémisme ! Je pense qu'elle rentre dans mon top 10 de mes plus belles (pas dans tous les sens "belles" pour ne pas faire injure au quotidien de ces gens) lectures . La justesse du propos est incroyable , ces clichés parsemés , ces visages , ces lieux ..... On entre de plein fouet et on se prend la poussière en pleine figure , et quand je dis poussière , ce n'est pas tout : la misère et ces combats menés par ces gens , plus que résilients !! C'est EXTRAORDINAIRE comme l'auteure vise juste . Et que dire à la fin de ces clichés "ajoutés" à la réalité . Le visage de cette femme de 32 ans (photographie superbe)  à la fin va me hanter longtemps ... Des planches sublimes , des plongés contre-plongés , quel talent cette hollandaise !!

    Je n'ai pas été ému comme ça avec une bd depuis très longtemps , en fait je sais pas si je l'ai déjà été autant .

    Une lecture nécessaire et indispensable selon moi .

    • Like 2
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Qui est en ligne   0 membre, 2 anonymes, 24 invités (Afficher la liste complète)

    Il n’y a aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne

  • Inscription

    Inscrivez vous gratuitement

  • Dernières Critiques

    • La cour des miracles - Tome 3 - Le crépuscule des miracles
      Note :
      La fin de la trilogie de la cour des miracles s'annonçait dantesque après un tome 2 dur et sanglant. Il ne pouvait donc en être autrement et le lecteur ne sera ni surpris ni déçu puisque toutes les personnages secondaires se retrouvent à affronter leurs destinées dans ce tome dense, intense, et une nouvelle fois romanesque. On est pas dans de l'Alexandre Dumas ici puisqu'on y parle toujours et avant tout des gueux, mais l'on sent son ombre planer sur l'ensemble de cette série plutôt très réussie. Si le dessin inspiré et original de Julien Maffre qui a également réalisé le remarqué Stern vous plait comme à moi, vous ne pourrez qu'aimer cette cour des Miracles. Si ce n'est malheureusement pas le cas pour vous, rabattez vous sur le Roy des Ribauds 🙂

       
        • Like
      • 0 réponse
    • La geste des princes démons t2 : Malagate le monstre
      Note :
      Fin du premier diptyque d'adaptation du prince des étoiles de Jack Vance avec la fin de l'histoire de notre premier prince.

      Autant vous prévenir, ce deuxième tome est la suite direct du premier et nécessite absolument de lire les deux tomes d'un coup pour ne pas être perdu si on ne connait pas l'œuvre de Jack Vence. Et le problème de faire cela est que cela amène invariablement à comparer le premier tome au second. Et malheureusement ce deuxième tome n'atteint pas les prouesses du premier. Déjà fini les essais du types double page dépliable avec de sublime dessin. ON n'a pas non plus de descriptions au design innovant comme celle de l'histoire des Princes des étoiles.

      Non ici on est plus dans l'action et dans l'aventure pour résoudre le premier mystère. Et cela est nécessaire et je n'aurais rien dit si les explications étaient limpides et claires. Mais la dessus je n'ai, après lecture, aucune certitude sur le fait d'avoir tout compris. Sur l'ensemble du diptyque je trouve que les "prince des étoiles" qu'on nous a présenté... auraient mieux fait de ne pas être là pour alléger le récit. Là j'avoue très clairement que je ne comprends pas à quoi ils servent dans le récit ni même si notre prince démon (sincèrement deux fois "prince" c'est nul ca embrouille le lecteur) est ou non un prince des étoiles et si c'est le cas, en quoi ça lui sert (ou en quoi c'est exceptionnel) d'être un prince des étoiles.

      Bref si l'ensemble donne d'excellente bases et une belle bouffée de space opéra avec un graphisme au top et une aventure spatial majestueuses, les détails du scénario sont trop flous pour qu'on soit sur d'avoir bien tout compris. Ça donne plus envie de lire le livre qu'autre chose au final 🙂
      • 5 réponses

    • Solo leveling tome 3
      Note :
      Jinwoo et Jinho sont sortis sains et saufs du traquenard mené par Hwang Dongsuk, ils décident de s’associer pour conquérir des donjons de niveaux C, Jinwoo en retirant de l’expérience et faisant évoluer son niveau, Jinho pour la renommée et pouvoir ainsi devenir chef de guilde. Sauf qu’ils commencent à attirer l’attention et Jinwoo va avoir de plus en plus de mal à cacher son double éveil et ses capacités, surtout que des ennemis puissants sont à l’approche.

      Solo leveling ne baisse pas, ni en matière de rythme, ni d’intérêt ; je dirai même que cela va en progressant, on découvre un peu plus les enjeux qui gravitent autour des donjons et combien la situation de Jinwoo est spéciale.

      L’édition est vraiment de qualité, les couvertures rehaussées de doré sont sublimes et on se fait à la mise en page (par rapport au webtoon), il y a quand même des moments où l’enchainement de la lecture des images n’est pas évident mais c’est un petit bémol pour un grand manhwa. Vivement la suite !

      Et pour les impatients, la série est disponible sur verytoon, 71 chapitres pour le moment, le tome 3 s’arrête au 37 et la série, toujours en cours en est au 168 à ce jour.
      • 4 réponses
    • Nos differences enlacées t1
      Note :
      Les Yaoi et les Yuri on le vent en poupe et Meian fait partit de ces maison d'édition qui font de tout et qui surf sur cette mode. Voici donc un nouveau Yuri (manga de romance entre 2 filles) tout mignon tout plein mais un peu trop haché à mon gout.

      En effet si la relation est bien pensée et bien décrite, avec un questionnement sur la différence d'Age qui nous sert de fil rouge et revient sur le devant de la table à chaque problème, le choix de ne nous montrer que des petites scénettes de 2 pages est un peu déroutant.

      On passe du coq à l'âne et, si cela permet de suivre rapidement nos protagonistes sur le long terme, cela nous laisse un peu spectateur, limite voyeur. En effet on ne prend que quelques partie de leurs histoires et non pas l'histoire complètes avec une sélection un peu trop "à l'eau de rose" pour moi. Très peu de friction dans ce couple là ou, à cause des enchainements de petites scènes, on a l'impression que l'on a passé une année à suivre nos deux jeunes filles.

      En bref, c'est mignon tout plein mais ça ne prend pas de risque dans la présentation de la relation... ça ne dépasse donc pas le mignon.
      • 2 réponses
    • The magicians : L'histoire d'Alice
      Note :
      Alors la recette audacieuse d'un one shot fantastique qui marche : vous prenez Harry Potter, les mondes de Narnia, le magicien d'Oz et un soupçon de tapisserie de Fionnavar, vous mélangez le tout bien énergiquement. Avant de servir vous ajoutez une pincée de regard adulte sur une histoire qui semble pour ado et vous obtenez "The Magicians, l'histoire d'alice".

      Je ne saurais vraiment quoi vous dire de plus que cela. C'est vraiment ce qui ressort après lecture. En gros si vous êtes fan de ce genre de littérature, vous aimerez à n'en pas douter. Par contre SI ce genre d'apprentissage de la magie et d'aventure de jeune héros/magicien ne vous intéresse pas, passez votre chemin.

      On pourra bien dire que la narration est bien faites, les dessin sympa et que ce comic offre un long moment de lecture vu qu'il s'approche autant du livre illustré que de la bande dessinée, si vous n'aimez pas les titres suscités, pas la peine d'essayer.

      Moi ça m'a rappelé de bon souvenir de lecture de jeunesse. Et rien que ça c'est pas mal car ensuite c'est partis directement dans la bibliothèque de ma fille 🙂
       

       
      • 1 réponse
×
×
  • Créer...