Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Kingdom t35-36


    poseidon2
    • Scenariste: Yasuhisa Hara Dessinateur: Yasuhisa Hara Editeur: Autres Editeurs/Auto editions Note :
      Résumé:

      En se rendant dans la ville de TonryĂ» Ă  la tĂȘte d'une armĂ©e qu'il a lui-mĂȘme levĂ©e, Sei Kyou n'a rien fait d'autre que se jeter dans la gueule du loup. Il est tombĂ© dans le piĂšge qu'on lui destinait. L'unitĂ© Hi Shin, appelĂ©e Ă  la rescousse par Ei Sei qui a anticipĂ© le complot, arrivera-t-elle Ă  temps pour lui venir en aide ?

      Autres informations: MeĂŻan
      Type: Manga L'acheter sur bdfugue Genre: Indéfinit Prix: -- Nb de pages: --
     Share

    Alalalala le confinement a eu un impact inattendu pour moi : j'ai zappĂ© de suivre les sortie de KingdomÂ đŸ„¶đŸ„¶

    Oui oui c'est possible et je m'en excuse platement. Pour me faire pardonner.... bam lecture de 6 d'un coup ! Et on recommence cette série deja culte dans un moment crucial : le sauvetage de Sei Kyou par l'unité Hi Shin. Et sur ces tomes ci, on est en fin de "mini arc". On retrouve donc une intensité  de dingue porté par ... et bien autre chose que des combats dantesque pour une fois. En effet Yasuhisa Hara innove en nous présentant une bataille ou les combats importent peu mais ou l'importance est mise sur la timing et l'arrivée de l'unité Hi Shin au bon moment. On suis donc une course contre la montre vraiment rafraissichante qui change notre vision des batailles.

    Avec un tome 36 qui relance l'expansion de l'état de Quin et met bien en avant les jeunes poussent de l'armée, pour une reprise de mes lectures de Kingdom, ces tomes m'ont directment remis dans l'ambiance stressante et intense de la guerre d'unification de la chine. 
    Une série definitivement hors norme !

     Share


    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés

    Il n’y a aucun commentaire à afficher.



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

    Invité
    Ajouter un commentaire


    ×   CollĂ© en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut Ă  la place

      Seulement 75 Ă©moticĂŽnes maximum sont autorisĂ©es.

    ×   Votre lien a Ă©tĂ© automatiquement intĂ©grĂ©.   Afficher plutĂŽt comme un lien

    ×   Votre contenu prĂ©cĂ©dent a Ă©tĂ© rĂ©tabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insĂ©rez-les depuis une URL.


  • Qui est en ligne   0 membre, 0 anonyme, 21 invitĂ©s (Afficher la liste complĂšte)

    • Il n’y a aucun utilisateur enregistrĂ© actuellement en ligne
  • Inscription

    Inscrivez vous gratuitement

  • Les previews !

  • DerniĂšres Critiques

    • Les omniscients - Tome 5 - Le second squelette
      Note :
      Je suis probablement dur avec cette sĂ©rie jeunesse mais je trouve que le scĂ©nario de Vincent Dugomier peine Ă  dĂ©coller. Les enjeux Ă  la fin du premier tome Ă©taient super sympas et vraiment prenants, et puis on a le sentiment que l'intrigue au fur et Ă  mesure qu'elle se complexifiait un peu perdait beaucoup de son intĂ©rĂȘt et de sa dramaturgie en se diluant dans des considĂ©rations un peu quelconques... On finit presque par se perdre dans des circonvolutions assez anodines finalement, et c'est Ă©tonnant pour une sĂ©rie jeunesse.

      Hors cela fait déjà deux tomes que j'ai cette impression de patinage, ce qui est vraiment dommage je trouve tant le pitch de départ s'annonçait prometteur. J'espÚre que le prochain tome nous fournira un rebond pour aller un peu plus dans le vif du sujet. Par ailleurs, les dessins de Renata Castellani sont trÚs bien pour une série jeunesse et ils donnent plutÎt envie de découvrir cette série. 
      • 4 rĂ©ponses
    • VertigĂ©o
      Note :
      Dans ce duo de scĂ©naristes , vous connaissez probablement Lloyd ChĂ©ry , redac en chef adjoint sur le magazine MĂ©tal Hurlant et producteur de l'Ă©mission sur France Inter : C'est plus que de la SF . Autant dire que rayon science-fiction , il en connait un bout et ne pouvait pas tomber dans le panneau du "dĂ©jĂ -vu" sur ce genre de support . On pouvait donc ĂȘtre en droit de s'attendre Ă  un scĂ©nario abouti et surprenant . Autant vous dire qu'il atteint l'objectif haut la main 🙂 De la prĂ©sentation de ce monde renaissant aprĂšs une sĂ©rie d'apocalypses dĂ©vastatrices , Ă  de nouvelles croyances et une sociĂ©tĂ© neuve avec une sĂ©paration des sexes et des emplois bien dĂ©finis pour chacun , tout est bien construit et rĂ©aliste . Il dĂ©voile les infos au compte gouttes , donnant au rĂ©cit des allures de thriller avec une tension palpable au fil des pages . Le suspens vous tiendra en haleine jusqu'Ă  la toute fin avec LA grande rĂ©vĂ©lation sur cet univers et ses secrets . Peut-ĂȘtre l'unique dĂ©faut de cette oeuvre digne hĂ©ritiĂšre de Soleil vert , une fois que vous saurez la fin , l'envie de relire sera Ă©ventuellement moins pressante .

      Pour illustrer ce noir et blanc architectural et machiniste , qui de mieux à l'heure actuelle que le prodige Amaury Bundgen ??  Sa premiÚre création Ion mud avait retenti comme un coup de tonnerre dans le monde du 9Úme art , il fait partie de cette nouvelle génération surdouée de la SF avec Jaouen Salaun entre autres . Il réalise un trait ultra réaliste en persistant dans ce noir et blanc teinté de gris , lumineux à souhait ! Le découpage est aussi fluide que la narration et vous ne sentirez pas défiler sous vos yeux ébahis les 136 pages de ce one-shot assez remarquable .
        • Like
      • 7 rĂ©ponses
    • Laurel et hardy
      Note :
      Quelle bonne idĂ©e de l'auteur italien Gianluca Buttolo de nous offrir une biographie du plus connu des duos comiques de l'histoire du cinĂ©ma ! Source d'inspiration inĂ©puisable pour bon nombres de cinĂ©astes et acteurs plus "contemporains" , les deux acteurs se livrent corps et Ăąmes sous vos yeux Ă  travers cette biographie hautement documentĂ©e . Le fil narratif commence au dĂ©but des annĂ©es 60 , Laurel est vieux et usĂ© , il reçoit un coup de fil d'un jeune garçon nommĂ© Seth . On apprend ainsi avec Ă©tonnement que son numĂ©ro de tĂ©lĂ©phone est disponible dans l'annuaire et qu'il est trĂšs heureux de discuter avec ses anciens fans . Le jeune Seth dĂ©sire rĂ©aliser un travail scolaire sur le tandem , de leur genĂšse Ă  leur fin . Laurel va donc se livrer Ă  ce jeu avec la plus grande sympathie et une sincĂ©ritĂ© confondante . Cela ira mĂȘme jusqu'Ă  leur vie privĂ©e , faite de hauts et de bas sentimentaux ! Vous dĂ©couvrirez  leur parcours au fil des chapitres centrĂ©s sur une question de l'Ă©colier avec ensuite la rĂ©ponse dĂ©taillĂ©e de Monsieur Laurel  . Gianlucca Buttolo expose cette biographie avec un dessin idoine pour le sujet ! Il joue sur les ombrages et les fonds blancs pour faire ressortir les personnages , on croirait visionner des films d'Ă©poque , ne manque plus que la musique accompagnante 😉 Une Ă©lĂ©gance du trait rare et une lumiĂšre Ă©clatante , comme pour mieux mettre en avant ces deux gĂ©nies du rire , parachĂšvent cette composition graphique de haute volĂ©e . Certes on peut reprocher quelques longueurs au fil de ces 176 pages , avec des passages ennuyeux sur les discussions entre les artistes et les producteurs , les deux parties n'allant pas toujours dans le mĂȘme sens ; mais l'ensemble est assez remarquable et immersif, cela  donne envie de revisionner des courts mĂ©trages d'Ă©poque sur messieurs Laurel et Hardy !
      • 0 rĂ©ponse
    • Caledonia - Tome 1 - La IXe lĂ©gion
      Note :
      MĂȘler Peplum et fantasy est plutĂŽt allĂ©chant sur le papier, surtout en terres celtiques. C'est M. Corbeyran qui se colle au scĂ©nario de cette nouvelle sĂ©rie Soleil et il rĂ©ussit pas mal son intrigue, mĂȘme si quelques narrations en chronologie dĂ©calĂ©e perturberont un peu le lecteur. CĂŽtĂ© dessin, Emmanuel Despujol nous livre un travail soignĂ© mais oĂč l'on ressent la forte utilisation des outils modernes informatisĂ©s, notamment par la mise en couleur rĂ©alisĂ©e par sa fille, Juliette Despujol. Ce n'eszt pas forcĂ©ment le style que je prĂ©fĂšre, le cĂŽtĂ© un peu photorĂ©aliste manquant pour mon goĂ»t un peu trop de traits de crayon. Mais cela c'est vraiment propre Ă  chaque lecteur. C'est trĂšs propre, les dĂ©cors sont un peu minimaliste sans pour autant faire vides, et les personnages facilement identifiables, tout comme les scĂšnes d'action.

      Soleil nous promet une série en 3 tomes avec un rythme de parution d'un tome par an. 
      • 0 rĂ©ponse

    • Studio Cabana tome 1
      Note :
      Yusuke est l'élÚve à éviter, bien qu'il attire le regard des jeunes filles physiquement, son comportement et ses nombreux cours séchés le mettent dans la catégorie voyou. Il n'y a que Yukari qui se permette de lui faire la morale et de le rappeler à l'ordre. Leur relation aurait pu rester à ce stade mais un jour Yukari découvre que Yusuke chante dans un groupe et elle est émerveillée par le timbre de sa voix et par la sensibilité des paroles. Sa vision de Yusuke va alors évoluer.

      La collection Moonlight de Delcourt nous propose toujours des titres un peu plus recherchés qui ont une véritable identité. Si le premier tome de Studio Cabana (5 tomes en cours) ne se démarque pas trop au niveau du scénario, il faut reconnaßtre que la patte graphique de l'autrice est agréable avec un trait délicat et des expressions variées. Sans trop en dévoiler la fin du tome annonce une évolution un peu plus mature que la romance lycéenne. On regrettera cependant que sur le 4e de couverture la derniÚre phrase en dévoile trop, phrase qui n'est pas présente dans le résumé et c'est tant mieux !

      La romance en milieu musical a produit de belles histoires comme Nana, Given ou Lovely love lie, et cela fonctionne d'autant mieux quand on arrive Ă  se laisser emporter par une musique que l'on ne peut entendre, toutes les Ă©motions se jouant dans le graphisme et dans la narration. HĂ©las, pour le moment, cette partie n'est pas vraiment exploitĂ©e mais peut-ĂȘtre que ce n'est pas la prioritĂ© de l'Ɠuvre... Du coup, ce premier tome se focalise sur l'amour naissant de Yukari envers Yusuke et sur le doute de ses sentiments : aime-t-elle le garçon ou le chanteur ?  

      Ce premier tome est donc tout en finesse et l'amour s'installe peu Ă  peu comme le doute et la jalousie. Il faudra attendre la suite pour voir si la partie musicale prendra un peu plus de place.

      Extrait

       
      • 0 rĂ©ponse
×
×
  • CrĂ©er...