Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Le goût du sang


    The_PoP
    • Scenariste: Debuhme Dessinateur: Debuhme Coloriste: Debuhme Editeur: Le Lombard Note :
      Résumé:

      Aldo est un truand. Mais Aldo ne supporte pas la vue du sang chaud. C'est pas de bol ! Et la malchance, Aldo, ça le connaît : à peine sorti de prison après avoir purgé sa peine, il plante sa voiture dans un ravin. Blessé, il atterri chez Lou. Peu accueillante, elle ne goûte gère d'avoir un étranger chez elle. Et pour cause, elle vient de tuer son mari dont les restes sont entreposés au congélo ! Pour seul héritage, ledit mari lui laisse les dettes contractées auprès de la mafia locale. Entre quiproquos et règlements de compte, une seule certitude : le sang chaud va couler à flots…

      Type: BD Europeene L'acheter sur bdfugue Genre: Humour
     Share

    Après nous avoir livré un ouvrage originale avec son "De la nécessité d'avoir un ours chez soi", Debuhme nous revient cette fois-ci avec un polar humoristique en one shot, ou les règlements de compte entre mafiosos à la ferme vont s'enchaîner sur un rythme effréné pour notre plus grand bonheur. Si le scénario de cet ovni est rafraichissant et sans prétention, j'avoue avoir été un peu déçu par la partie graphique un brin minimaliste et que j'ai trouvée moins inspirée que sur sa précédente comédie en bd. Attention ce n'est pas mal du tout, il y a du style, mais l'ensemble m'a globalement moins emballé. Reste que dans le genre humoristique c'est plus qu'honorable. 

    Le goût du sang est un polar drôle et sans prétention ou bêtise et meurtres font bon ménage chez les cochons 🙂

     Share


    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés

    Il n’y a aucun commentaire à afficher.



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Qui est en ligne   0 membre, 1 anonyme, 64 invités (Afficher la liste complète)

    • Il n’y a aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne
  • Inscription

    Inscrivez vous gratuitement

  • Les previews !

  • Dernières Critiques

    • Sélection de Noël No Limit
      Salut les pères Noël !

      Vous manquez d'idée pour ce noël à venir ? Je comprends, c'est pareil chez tout le monde.

      Vous avez eu une prime PPV et vous souhaitez en faire profiter les autres ?

      Et bien cette page est là pour vous.

      Chaque chroniqueur de 1001bd vous a préparé une liste de ses coups de coeurs-cadeaux sans réfléchir au prix pour ce noël 2022.

      Il n'y a plus qu'à cliquer et à commander. Que du bon pour tous !

      A vous de jouer : https://www.1001bd.com/index.php?/liste_pere_noel_nolimit/
      • 0 réponse
    • Droit au but t19 : Adieu Marseille ?
      Note :
      Nino est un pro, un vrai et est en pleine bourre. Vient donc la question qui doit se poser à toute nouvelle star montante : rester dans son club ou accepter l'appelle des sirènes des gros clubs ?

      Le thème de ce tome 19 est vraiment bien. Nos auteurs montrent très bien le dilemme qui se pose aux jeunes joueurs. Entre salaires affolants, promesses de ligue des champions et fidélité à son club formateur, l'équation est tout sauf simple. Surtout que nos auteurs nous montre bien que les recruteurs vont directement courtiser les familles, les proches et toutes personnes ayant un impact sur le joueur.

      Si ce tome est très bon, il montre aussi une limite à la série : la limite du club actuel de Marseille.

      En effet, Nino devient suffisamment fort pour prétendre à jouer en ligue des champions et prétendre à un vrai gros club, de la carrure supérieur à celle de l'OM. 

      Si nos scénaristes laissent Nino trop longtemps à l'OM, la série perdra en crédibilité... à moins d'orienter la série vers... l'équipe de France.
      • 0 réponse
    • By the horns
      Note :
      En voilà une belle découverte. 

      Belle graphiquement déjà pour tous ceux qui, comme moi, aiment les comics colorés et dynamique. Mais belle surtout par ce que ce "by the horns" est au final by plus qu'un comics "WTF".

      Au vu du descriptif et de la couverture, on aurait ou imaginer un comics qui surf sur un courant "contre mode" pour ado voulant "lutter contre l'hégémonie de la mode des licornes". Eh bien, il se trouve que ce comics est bien plus que cela. C'est une vraie belle aventure, pas aussi manichéenne ni simpliste qu'il n'y parait.

      On est assez loin d'un "I hate fairy Land" par exemple. 

      Une belle lecture de détente, porté par des personnages intéressants et un univers rafraichissant.

      Je lirais bien une suite moi 🙂
      • 2 réponses

    • Mushoku tensei t17
      Note :
      Vous avez bien vu la couverture ? Elle est parlante hein ? 

      Bon ben, c'est bon, vous pouvez attendre le 18 !

      Voila voila.... sincèrement je suis frustré. Avec la fin des "problèmes de virilité" de notre héros, je pensais sincèrement que notre manga allait enfin redécoller avec ce tome 17... alors qu'en fait, c'est un tome complet de conclusion complètement inutile.

      Les fans absolus (s'il en reste) de Rudeus seront surement contents de cette ode à la virilité retrouvée du héros.... mais ceux qui ont envie d'en savoir plus sur Eris, sur le dieu qui l'a ramené dans ce monde, sur la guerre entre les divinités... et bien, il faudra encore attendre… Mais l'attente commence à devenir insupportable.

      Au moins ce n'est pas long à lire....
      • 0 réponse
    • Coffee moon t2
      Note :
      Deuxième tome de Coffee Moon et fin de la partie introductive.

      Les personnages principaux sont en place et on passe au stade suivant. On déclenche les grandes manœuvres avec rien de moins qu'une compréhension de ce qu'il est en train de se passer, mais aussi l'explication de cet autre Pieta qui nous apparait. 

      Ce qui est excellent dans ce tome 2, c'est qu'une couche de drame apparait la ou on ne l'attend pas. D'aventure étrange, on oscille de plus en plus vers un thriller psychologique qui voit notre Pieta se rebeller contre un double qui semble avoir tout pouvoir.

      Un excellent tome pour une super série porté par un dessin de très haut niveau, dont j'espère juste qu'elle ne sera pas trop longue (4 tomes en cours au japon)
      • 0 réponse
×
×
  • Créer...