Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Le plongeon


    poseidon2
    • Scenariste: Severine Vidal Dessinateur: Victor Lorenzo Pinel Coloriste: Victor Lorenzo Pinel Editeur: Grand Angle Note :
      Résumé:

      En fermant une dernière fois les volets de sa maison, Yvonne, 80 ans, abandonne 40 ans de vie pour intégrer un EHPAD. Le changement est rude pour cette femme indépendante, d’autant qu’elle a encore toute sa tête. Elle a du mal à s’acclimater à cette nouvelle vie, qui la rapproche douloureusement de la mort. Prise dans le tourbillon inéluctable de la vie, l’octogénaire décide de s’offrir une dernière parenthèse enchantée.

      Type: Roman graphique L'acheter sur bdfugue Genre: Tranche de vie
     Share

    Il y a des BDs difficiles. Certaines difficiles par leirs réalisations et d'autres, comme celle ci, difficiles par leur thème comme celle ci qui nous projette vers ce que l'on cherche tous à éloigner : la vieillesse et la fin de vie. Et cette répulsion, viscéralement ancrée en chacun de nous, nous fait en oublier que nos anciens, qui sont eux déjà vieux, ont besoin de notre soutient et sont des personnes qui méritent de continuer  à vivre comme tout un chacun.

    Ce qui est dure dans cette BD c'est qu'elle nous montre ce plongeon, ou cette chute, et ce depuis le début. Début qui vient souvent des enfants et petits enfants qui juge que "cela sera mieux pour mamie de ne plus être toute seule". SI ce jugement théorique est vrai dans 80% des cas, il est souvent prit sans tenir compte de ce que peut representer de refaire sa vie à plus de 75 ans. une vie deja remplie de souvenir que l'on a pas envie d'oublier.

    Ce que Severine Vidal fait superbement bien dans ce "Plongeon" c'est qu'elle ne cherche pas à cacher les moments de profondes tristesses mais elle ne cherche pas non plus nous apitoyer outre mesure. Et cela reussit car on s'imagine bien qu'Yvonne pourrait etre notre grande mère.... ou qu'elle pourrait etre nous dans pas si longtemps que cela... et c'est cette realité de la vie en Ephad et la vraisemblance du changement de la vie solitaire à la vie à plusieurs qui rend cette BD difficile. Car on ne peut s'empecher de se dire que c'est ce qui nous arrivera un jour.... Mais cela nous met aussi une piqure de rappel et, même si nous avons des vies de bordées de choses d'importances discutables, nous encourage à prendre le temps qu'il faut pour pour profiter de nos anciens tant qu'il est encore temps.

    • Like 1
     Share


    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Qui est en ligne   0 membre, 1 anonyme, 21 invités (Afficher la liste complète)

    • Il n’y a aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne
  • Inscription

    Inscrivez vous gratuitement

  • Les previews !

  • Dernières Critiques

    • Matteo Ricci
      Note :
      Peut-on parler de gentils évangélistes ? Peut ont dire que la recherche du changement chez les autres pour leur faire adhérer à une fois qui n'est la leur peut se faire gentiment ?

      C'est un peu le sujet de cette BD "historique" sur la vie d'un prêtre venu pour essayer de convertir rien de moins que l'empereur de Chine lui-même. Doit-on mettre en avant un homme parce qu'li était moins mauvais que ses congénères qui allait massacrer des aztèques à tour de bras ? Quand bien même il encourage aux autodafés... Vaste débat et je vous laisserai juge.

      Concernant la BD elle-même, Dufaux gère plutôt bien son histoire même si le temps passe sans qu'on ne le remarque vraiment sur les traits de nos personnages.  L'histoire est intéressante aussi pour cette période où la Chine s'ouvre petit à petit aux européens et où l'impérialisme de ceux-ci va changer le mode de vie chinois. 

      Une BD correcte sur la forme qui plaira à ceux qui sont vraiment d'accord sur le fond.
      • 0 réponse
    • Sleeper intégrale t1
      Note :
      Urban comics sort sa version du comics épuisé, mais déjà multiplement édité, nommé Sleeper. Je ne reviendrai pas sur l'excellence du Polar de Brubacker et Phillips ici, on en a déjà parlé la :

       

      Je reviendrai plus sur l'excellente mise en page d'Urban qui, en plus de la qualité standard de ses parutions, nous offre ici un recueil qui commence par "le début". Ça parait bête, mais le début est une petite histoire prenant non pas Carver comme héros, mais Grifter, un autre ancien de Wildcats, et permettant au lecteur de comprendre plus facilement qui sont les "gentils" et qui sont "les méchants".

      En plus de cela, cette minisérie sur Grifter est sublimement dessinée et prend aux tripes comme peu en si peu de temps. S'en suis la véritable histoire de Sleeper mais cette volonté d'avoir une intégrale complète est une belle marque de respect pour les nouveaux lecteurs qui n'auront pas à aller chercher à tous les endroits possibles et imaginables pour lire ce qu'il faut savoir sur Sleeper.

      Une bien belle édition pour un comics devenu culte depuis un certain nombre d'années.

      parfait pour ceux qui ne connaissent pas !

       
      • 1 réponse

    • Solo leveling tome 7
      Note :
      Sung Jinwoo s’apprête à faire l’évaluation de rang suite à son « 2eme éveil », il n’a pas encore conscience de la vague que cela va provoquer. En attendant, il continue de monter les étages de la tour en développant ses capacités, cela va lui permettre d’en apprendre un peu plus sur les monstres qui peuplent les donjons.

      Toujours aussi bon, le 7eme tome de Solo Leveling est prenant du début à la fin. Tout en mettant de nouveaux personnages ou monstres qui annoncent des combats intéressants, on suit également le quotidien des chasseurs et leurs interactions ne manquent pas d’humour. Pour avoir lu un certains nombres de webtoon sur le thème des donjons (et oui, la fin de solo leveling avait laissé un vide !), je peux confirmer que celui-là est dans le haut du panier !! Pour ce qui est de la version collector pour laquelle j’ai finalement optée, vous aurez un beau coffret cartonné de qualité, un marque page double face et huit standees de Jinwoo et de ses ombres

      Une pensée particulière pour DUBU, le dessinateur qui nous a quitté prématurément le 23 juillet dernier qui a particulièrement réussi les créatures de l’ombre.
      • 0 réponse
    • Les affamés tome 3
      Note :
      Umi accouche enfin, devant ce bébé plein de vie les instincts de zombie de Wataru sont exacerbés et il a du mal à se retenir. De peur de laisser le monstre le dominer il décide de s’éloigner de sa famille, veillant de loin aux besoins des siens. Seulement voilà, ils ne sont pas dans un monde en paix et le moindre faux pas peut être fatal.

      Un volume qui se concentre sur les deux personnages masculins : d’abord sur Wataru qui lutte contre sa nature de zombie et l’oblige à prendre des mesures assez radicales. Ensuite sur Kazu qui pour la première fois de sa vie va devoir prendre des responsabilités et des décisions. Un tome intense où l’on ressent toute les tensions qui existent autour de nos héros, où la description des instincts qui dévorent Wataru sont saisissants de vérité et nous prend aux tripes. Vivement la suite !
      • 0 réponse
    • Clevatess tome 2
      Note :
      Confrontés à d’ignobles humains, Clevatess et Alicia se retrouvent obligés de combattre. Et pour tenir sa promesse de faire de Luna le nouveau roi de Hiden, le roi-démon va devoir prendre parti dans la guerre qui s’annonce.

      Clevatess continue de découvrir le monde des humains pour apprendre à les connaître et les comprendre, hélas, il ne rencontre que des exemplaires exécrables. Sous couvert d’une aventure fantastique que l’on peut savourer au 1er degré, l’auteur continue de passer au crible tous les mauvais aspects de l’être humain et croyez-moi, nous ne sommes pas à la noce. Un manga intéressant avec beaucoup d’action, des combats bien menés et des idées innovantes.
      • 0 réponse
×
×
  • Créer...