Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Le serpent et le coyote


    The_PoP
    • Scenariste: Matz Dessinateur: Philippe Xavier Coloriste: Jérôme Maffre Editeur: Le Lombard Note :
      Résumé:

      USA, 1970. Joe est un sympathique retraité en balade dans le Far West américain. Au cours de ses tribulations en camping-car, il fait de surprenantes rencontres : un petit coyote, des agents du FBI, un U. S. Marshal pas forcément bienveillant, des crapules locales, d'anciens amis plus ou moins fréquentables... Mais Joe n'est pas qu'un inoffensif promeneur. L'espérance de vie a tendance à chuter dangereusement quand on croise sa route... Road movie, western moderne, Le Serpent et le Coyote vous fait aller de surprise en surprise et évoque un moment particulier de l'histoire des Etats-Unis. En route !

      Type: BD Europeene L'acheter sur bdfugue Genre: Polar
     Share

    C'est peu dire que j'aime la collection "Signé" du Lombard. Je n'ai eu que peu d'albums juste bons, ce sont souvent de superbes one shots, avec une densité intéressante et des auteurs de renom. 

    Ce serpent et coyote rentre pleinement dans cette optique avec un road movie mafieux se déroulant dans les désert de l'Ouest américain pour la plus grande partie. Peu d'originalité toutefois dans la trame principale, même si l'approche avec le Buddy coyote est bien pensée et apporte un contrepoint sympa évitant fort justement les textes trop narratifs en voix off.

    Au final ce tome nous fera indubitablement penser à une version longue et fournie d'un Tango vieillissant. Et pour ceux qui aiment Tango comme moi, c'est un fort beau compliment.

     

    A noter que les couleurs de Jérôme Maffre collent parfaitement à l'ambiance et aux dessins de Philippe Xavier.

    Matz et Xavier nous brossent des personnages hauts en couleurs qui brillent par leurs charismes plus que par leur originalité mais on ne leur en tiendra pas vraiment rigueur. L'ensemble fonctionne parfaitement, et si l'air de déjà vu plane bien sur l'ensemble, ce Serpent et Coyote est finalement comme une bonne blanquette,  on a beau connaître la recette, quand c'est bien exécuté, on savoure et on dit chapeau les artistes !  

     Share


    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Qui est en ligne   0 membre, 0 anonyme, 42 invités (Afficher la liste complète)

    • Il n’y a aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne
  • Inscription

    Inscrivez vous gratuitement

  • Les previews !

  • Dernières Critiques

    • Preview Hollywoodland de Maltaite et Zidrou
      Les éditions Fluide Glacial et 1001bd vous présente une preview de la nouveauté Fluide Glacial du 05 Octobre : Hollywoodland, le nouveau Zidrou !
      • 1 réponse
    • Harley Quinn the animated series tome 1 - The eat. bang ! kill. tour
      Note :
      Si je regarde pas mal d'animé, j'avoue que l coté loufoque des séries animés DC m'a toujours laissé de marbre. Étant plus lecteur, j'ai voulu essayer la version papier… et je n'aurai pas dû. Je n'aurais pas dû parce que, premièrement, c'est la suite directe de la série. Donc, je n'ai pas compris le début. 

      En plus la version papier est surement très fidèle au dessin animé ce qui fait que j'ai retrouvé ce qu'i ne me plaisait pas : les blagues potache pour enfants, Gordon en méchant débile, les méchants pas vraiment méchants..... 

      Bref ce comics n'était pas pour moi.

      Mais je pense qu'il ravira les fans de la série animé. Je les laisserai donc juger à ma place 😛
      • 0 réponse
    • Jim Thorpe - La légende amérindienne du football américain
      Note :
      La collection coup de tête s'agrandit avec cet album sur Jim Thorpse la légende du football américain. Kevin Lecathelinais relate une partie de sa carrière et une partie durant sa jeunesse en tant qu'amérindien obligé à s'adapter à la culture blanche américaine. Le jeune Thrope n'est pas assidu à l'éducation forcée ou à travailler dans les fermes des familles d'accueil. Très vite un coach surnommé Pop va voir le potentiel en tant athlétique de ce jeune motivé seulement par le football sans pouvoir en faire. L'album revient sur son entrainement superficiel et son obtention de médailles aux jeux olympiques de 1912. La narration est plaisante à suivre sur ce parcours hors norme pour un jeune prodige du sport motivé par la compétition entre sportif. Emmanuek Michalak réalise les crayonnés et George Chapelle gère les dessins dans un style réaliste.
      Je ne connaissais que vaguement le nom de ce sportif sans vraiment connaitre ses exploits. Cette collection est une bonne occasion de rendre hommage à la carrière de sportifs de haut niveau avec des biographies intéressantes.
      • 0 réponse

    • Kengan Ashura T26-27 (fin)
      Note :
      Snif snif.... je ne pensais pas être triste de voir cette série finir lorsque j'ai commencé la lecture. Je trouvais ça inutilement violent et  pas forcément innovant.

      Mais à force de suivre les combats de Ohma et les aventure de Monsieur Yamashita, je me suis attaché aux personnages. J'attendais cette fin avec envie et un peu d'appréhension tellement les resultats des combats et l'avancée de ce tournoi aura été surprenant.

      Et bien autant vous dire que je ne m'étais pas trompé sur les surprises. Ces deux derniers tomes qui marquent la fin des demi-finales et la finale sont encore une fois super surprenants. Tant par les résultats que par la fin dont je ne dirais rien si ce n'est qu'elle est très belle au milieu d'un manga plein de testostérone. 

      Nos auteurs ont aussi pris l partis de nous livrer un long épilogue, reprenant tous les protagonistes des 15 derniers tomes pour nous montrer leur évolution post tournoi Kengan.

      Un très agréable moyen de terminer… la première partie de l'histoire.  En effet la toute fin du manga laisse une porte ouverte a une suite avec ds vrais méchants. 

      Porte emprunté depuis 2019 avec le manga Kengan Omega qui compte 13 volumes. À voir si Meian va nous proposer cette suite... je l'espère. 
      • 0 réponse
    • Keiji tome 8
      Note :
      Ofû est au cœur d’un conflit politique, certains seigneurs essayent de faire pression sur Keiji pour la récupérer. Pendant ce temps le clan Fûma en plus de s’en prendre au clan Nagiri, complote dans l’ombre, involontairement Keiji se retrouve au milieu de tout ça et risque d’être pris pour cible.
      Si le comportement de Keiji est toujours inattendu voir assez amusant, notamment quand Mitsunori essaye de lui parler, j’avoue avoir été un peu perdue au milieu de tous ces complots politiques et ces personnages. Reste que le personnage principal est toujours intéressant et que l’on ne sait jamais à quoi s’attendre. Le seul fait de suivre ses aventures est suffisant pour aimer ce manga et de temps en temps, on a le droit à des personnages secondaires aussi hauts en couleur qui ravivent la flamme de l’histoire.
       
      • 0 réponse
×
×
  • Créer...