Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Le tombeau de Dracula - La nuit du vampire


    alx23
    • Scenariste: Marv Wolfman Dessinateur: Gene Colan Coloriste: Tom Palmer Editeur: Panini Note :
      Résumé:

      La collection MARVEL OMNIBUS vous propose ce mois-ci un morceau d'histoire, un album événement consacré au roi des vampires, Dracula en personne. Découvrez ces épisodes cultes réalisés par les plus grands auteurs Marvel, dont un inédit et les autres jamais publiés en France depuis la fin des années 70.

      Type: Comic L'acheter sur bdfugue Genre: Fantastique

    Le tombeau de Dracula est le premier omnibus sur les deux de la série à être édité en français avec presque 800 pages de bande dessinée des années soixante-dix aux États-Unis. Ce monument est un classique horrifique de l'époque qui durera 70 numéros, bien plus que toutes les autres séries d'horreurs chez Marvel. Marv Wolfman scénarise une grande partie des histoires de cet omnibus mais d'autres scénaristes interviennent sur les des épisodes du tombeau de Dracula. Au niveau de l'histoire, on suit le petit fils de Dracula renommé Drake qui découvre son héritage. Il part en compagnie de sa compagne et de son ami pour prendre possession du château délabré dans les Carpates. Frank Drake vole le cercueil du vampire en sachant que ce dernier voudra le récupérer. Très rapidement, l'histoire tourne autour de comment tuer Dracula qui de nouveau terrorise et tue les jeunes femmes pour se nourrir. Marv Wolfman assure un intérêt grandissant avec tous les personnages secondaires que va rencontrer Drake pour combattre Dracula, comme Rachel Van Helsing ou Blade. Les vampires ne seront pas les seuls monstres présents puisque le héros croise des démons, loup-garou et d'autres créatures maléfiques. Giant-size chillers revient sur la malédiction de Dracula avec des textes et quelques illustrations.

    Les dessins de Gene Colan sont de qualité pour dépeindre l'univers du vampire. Tom Palmer le seconde à l'encrage et réalise les couleurs. J'ai lu la version numérique donc les couleurs rendent très bien mais je n'ai eu l'occasion de voir la version papier. L'album se termine sur plusieurs couvertures en noir et blanc des comics en fascicule, des illustrations et des pages non colorisées.

    Cet énorme recueil est composé des épisodes de Tomb of Dracula du numéro 1 au 31, de Werewolf by night numéro 15, Giant-size chillers numéro 1 et de Giant-size Dracula du numéro 2 au 4.

    Avec le tombeau de Dracula, on se rapproche des productions Eerie ou Creepy ou les productions E.C. Comics qui reviennent à la mode aujourd’hui et sont considérées comme des classiques ou des récits cultes de l'horreur et du fantastique.



    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés

    il y a 3 minutes, poseidon2 a dit :

    Rhooo.... la couverture ne me fait pas envie....... fiouuuu

    😄 C'est les comics de l'époque 🙂

    Après c'est vrai que chez Akiléos qui édite des comics Eerie et autres,  ils mettent une couverture récente d'auteurs actuels, c'est peut-être plus vendeur.

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites


    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Qui est en ligne   0 membre, 0 anonyme, 35 invités (Afficher la liste complète)

    Il n’y a aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne

  • Inscription

    Inscrivez vous gratuitement

  • Chatbox

    You don't have permission to chat.
    Load More
  • Dernières Critiques

    • No war Tome 5 et 6
      Note :
      Les éditions Casterman proposent un double album pour le final de la série No war. Anthony Pastor a mélangé les genres pour sa dernière série avec problématiques politique, ésotérisme dans conflit fictif mais très proche de la réalité dans le dénouement de l'intrigue. Depuis le tome 4, nous découvrons le deuxième et dernier cycle qui met en place beaucoup de protagonistes avec des plans d'actions différents. Il faudra de la concentration pour vraiment profiter du récit qui devient complexe par rapport à tous les enjeux en cours de finalisation. Les deux derniers tomes sont portés sur l'action avec une narration nerveuse qui passe d'une personne à l'autre. Pour les dessins, Anthony Pastor utilise un trait réaliste malgré la partie fantastique qui prend de l'ampleur sur la fin.
      La série est restée constante sur la qualité avec une histoire politique très bien développée et une dizaine de tranche de vie des personnages clés de No war. Le fait de pouvoir lire les deux derniers tomes réunis en un seul est un plus pour les lecteurs qui n’auront pas à attendre pour connaitre la fin.
       
      • 0 réponse
    • Super Environman t1
      Note :
      L'écologie est à la mode.  Ça s’est vu durant les dernières élections. Plus qu'à la mode on peut dire que ça commence être entré dans les mœurs de beaucoup de Français. Il parait donc normal  qu'une BD d'humour sorte sur le sujet. Le problème, de mon point de vu, c'est qu'en tant que premier tome, nos auteurs se basent sur les poncifs du genre.

      Des blagues déjà faites qui sont souvent portées par la petite fille et ses copines. Léa est une petite pleine d'idée et de convictions mais je trouve qu'en forçant le trait on perd le coté petite fille. Il aurait peut-être été plus sympa d'être moins caricaturale entre le papa qui fait l'enfant et l'enfant qui fait le papa.

      Car là on a un album sympathique mais un poil trop caricatural pour vraiment donner envie de suivre une série complète.
      • 4 réponses
    • Migali t1: bienvenue à l'académie royale
      Note :
      Auzou est un nouvel entrant sur la scène de la BD française mais Auzou n'est pas n'importe qui. C'est un des acteurs majeurs de la publication de livre pour enfants. Et pour se lancer dans le monde de la BD, il choisit très intelligemment de rester dans ce qu'il fait très bien : les histoires pour enfants.

      Pour ce faire la première sortie concerne une petite princesse araignée qui débarque à l'école des princesses. C'est super bien réussi. Vraiment. Graphiquement on est dans du graphisme enfantin que ma fille de 6 ans a tout suite identifiée comme "pour elle". Et en termes de scenario, nos auteurs ont réussi un premier tome quasi parfait. En effet ils  nous livrent un album à la double lecture intelligente avec aussi bien des blagues pour papa et maman que des histoires de fillettes qui rêvent de devenir des princesses.

      On rigole bien en suivant les aventures de notre princesses "forte en gueule" qui amène un vent de fraicheur dans le petit monde des princesses prout-prout comme on dit chez moi.

      Alors on ne peut que dire: Bienvenue à Auzou BD et continuez comme ça !
      • 0 réponse

    • Density tome 3
      Note :
      La série Density semble avoir trouvé son public puisque les tomes s'enchainent en proposant toujours une approche humoristique de la science-fiction mélangée aux super-héros. Lewis Trondheim fait voyager son héroïne sur une autre planète dans cet épisode. En effet, Chloé sauve la planète terre d'une invasion extraterrestre avant d'être aspirée dans un trou noir. Le récit est vraiment loufoque avec beaucoup de scènes d'action souvent violente. J'admets mettre laisser prendre au jeu pendant la lecture de cet album par rapport aux deux premiers qui ne m'avaient pas convaincu.
      Les dessins de Stan & Vince se veulent proche des productions actuelles de comics.
      Le personnage principal peut changer sa densité pour combattre tous les ennemis et autres menaces extraterrestres. Density est un bon divertissement sans réflexion.
       
      • 0 réponse
    • Cigarette and cherry tome 4
      Note :
      Notre héros a confessé ses sentiments à Cigarette mais s’en est tenu là en pensant que cela impliquait automatiquement le fait de sortir ensemble. L’auteur continue de suivre l’évolution du garçon dans son histoire d’amour, en montrant que ce qui est évident pour l’un ne l’est pas forcément pour l’autre.

      La trame et la narration deviennent ensuite plus classiques, on est moins sur un enchainement de petites situations et plus sur un fil conducteur, moins aussi sur des interactions humoristiques entre le jeune homme et blondinette. On perd un peu la structure et le rythme particulier que l’on avait dans les premiers tomes. Je ne pense pas que cela desserve le manga, car sa force se trouve dans la façon dont l’auteur aborde ses personnages, dont il prend le temps de les faire évoluer. A suivre donc.
      • 0 réponse
×
×
  • Créer...