Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Le zizi de l'ange - Chroniques d'un spectacle vivant


    alx23
    • Scenariste: Marion Achard Dessinateur: Miguel Francisco Coloriste: Miguel Francisco Editeur: Delcourt Note :
      Résumé:

      La scénariste Marion Achard dépeint avec humour et tendresse le quotidien d'artistes qui créent un tout nouveau spectacle contemporain dans un monde qui oublie trop souvent combien ils sont fragiles et primordiaux. Entre trouver des subventions, des parrainages, répondre aux enquêtes absurdes de Pôle-Emploi et gérer la vie de famille, cette petite troupe fait ce qu'elle peut pour continuer à rêver. De fréquentes désillusions freinent son énergie et la création collective devient une véritable course d'obstacles. Alors pourquoi s'obstiner ? "Parce que c'est ça qu'on sait faire !" répondent-ils enjoués.

      Type: BD Europeene L'acheter sur bdfugue Genre: Tranche de vie Prix: -- Nb de pages: --
     Share

    Le zizi de l'ange - Chroniques d'un spectacle vivant est un récit complet en un tome qui rejoint la collection Mirages donc un format plus petit qu'une bande dessinée traditionnelle mais à la pagination plus importante. L'histoire de Marion Achard nous permet de suivre une troupe artistique dans son quotidien. On découvre la mise en place d'un spectacle mais aussi toutes les problématiques administratives moins attirantes auquel la troupe doit faire face. En effet, la fatigue gagne vite les couples entre les enfants, Pole emploi et recherches de subventions qui freinent un peu le côté créatif. Marion Archard captive avec l'envers du décor et on prend vite conscience que la vie d'artiste n'est pas faite que de spectacles et vivre sa passion.
    Pour la partie graphique, Miguel Francisco assure des planches de grande qualité dans un style semi-réaliste. Les planches sont vraiment bien travaillées avec de nombreux détails.
    Le zizi de l'ange - Chroniques d'un spectacle vivant est une agréable surprise de ce mois de septembre grâce à une idée originale très bien traitée avec un peu d'humour, de la passion et de la justesse de la part des deux auteurs.
     

     Share


    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés

    Il n’y a aucun commentaire à afficher.



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Qui est en ligne   0 membre, 3 anonymes, 140 invités (Afficher la liste complète)

    • Il n’y a aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne
  • Inscription

    Inscrivez vous gratuitement

  • Les previews !

  • Dernières Critiques

    • Ragnarök - Le dernier dieu Tome 1
      Note :
      Dans la préface, Walter Simonson raconte comment il travaille depuis longtemps sur cette série avant de se lancer pour donner une version de Thor plus proche de celle de la mythologie. Par chance, ce choix personnel de l'auteur apporte de l'originalité à une histoire surexploité en bande dessinée, comics et films... Ce premier tome débute avec un couple d'Elfes noirs assassins avec une nouvelle cible à exécuter. La femme part seule accompagner d'une bande de tueurs sans cervelle pour l'aider à accomplir sa tâche pendant que son mari l'attend avec leur nouveau-né. Ce récit d'Heroic fantasy regroupe tous les éléments nécessaires pour un bon récit plein d'action et d'aventure avec toute une galerie de monstres prêt à en découdre. La partie graphique est de qualité dans le genre comics classique. L'album se termine sur une galerie de couvertures alternatives, de recherches graphiques et crayonnées, comme d’habitude les éditions Black River apportent beaucoup de soin à leur titre avec beaucoup de bonus.

      L'auteurs gère bien son univers et l'on se laisse prendre dans cette aventure prévue en trilogie. Les lecteurs aimant ce genre, seront satisfaits avec cette nouvelle série d’Heroic fantasy autour de la mythologie nordique. 
      • 0 réponse
    • Les schtroumpfs et le village des filles - Tome 6 - L'île vagabonde
      Note :
      Décidément le printemps est la saison des Schtroumpfs ! On n'en doutait pas mais ce tome 6 de la série spin off sur le village des filles Schtroumpfs vient nous le rappeler de belle manière avec cette aventure qui continue, de tome en tome, faisant voyager nos trois héroïnes Schtroumpfs un peu plus loin dans l'imaginaire.

      On retrouvera avec plaisir l'humour des Schtroumpfs et leur bonne humeur et légèreté bienveillante. Le dessin est dans la droite ligne de l'héritage de la série mère, et cet opus est un bon moyen de retomber dans sa jeunesse pendant le temps de sa lecture. 
      • 1 réponse
    • Les ombres de Thulé
      Note :
      Une bonne recette de "dark fantasy" : prenez l'empire romain au sommet de sa gloire , un peuple écossais hargneux et opiniâtre , un soupçon de magie des temps anciens mâtiné de monstres "Lovecraftiens" ; et vous aurez Les ombres de Thulé 🙂

      Utiliser cette période historique et les fameux murs romains en frontière du nord de l'Angleterre , pour y insérer un brin de fantasy , c'est l'ambition des deux auteurs , dont  Patrick Mallet le scénariste et auteur entre autres de Achab et Cornélius Shiel . Le mur d'Hadrien , puis le mur d'Antonin un peu plus au nord , protègent Rome des barbares pictes , encore à ce jour insoumis à l'empire romain . Nous sommes au deuxième siècle après JC et les romains tentent toujours de conquérir ces terres reculées . Ils font face à des clans durs au mal , mais sont aidés d'une mystérieuse sorcière au passé trouble . Nous découvrons aussi les croyances divines pictes et l'utilité des monolithes et autres menhir disposés sur les highlands . Cette folie guerrière va éveiller un monde parallèle jusque là emprisonné par des thulésiens , sorte de druides ; et ainsi ouvrir un portail permettant la venue de ces monstres tentaculaires assoiffés de sang . Face à cette apocalypse , l'union sera t'elle la clé ?

      Lionel Marty délivre des planches assez impressionnantes de scènes de bataille , avec de nombreux détails et une grande précision du trait . On peut lui reprocher des visages légèrement épais voire patibulaires (mais presque) , mais les décors et autres bestaires sont du plus bel effet . Il se dégage un bruit de fureur et d'épique  , le mouvement est omniprésent dans un découpage dynamique aux reflets crépusculaires .

      Parvenir à allier grande histoire avec le folklore divin dans un fracas d'épées et de trahisons , c'est le pari relevé par ces deux auteurs !
      • 2 réponses
    • Preview de Téléportation Inc t3
      Les éditions Drakoo et 1001bd vous propose les premieres pages du troisième tome de la série SF Téléportation Inc !
      • 1 réponse

    • Capeta tomes 1 et 2
      Note :
      Capeta est un manga sur le kart, si je l’avais su avant de commencer j’aurais peut-être freiner des pieds car ce n’est pas forcément un sujet qui m’intéresse. Mais bon, comme je n’aime pas vraiment lire les résumés, certains racontant toute l’histoire, je me suis lancé dans la lecture à l’aveugle ! Et j’ai enchainé les deux tomes sans m’arrêter !!

      Ce n’est pas tant les évènements qui se déroulent dans le manga qui m’ont attirés mais la passion du jeune Capeta. Tout comme dans Ao Ashi, on a des personnages qui sont mus par une passion dévorante et qui sont prêts à faire tous les efforts possibles pour y arriver. Et c’est ça qui est beau ! En plus leurs émotions, leurs réflexions pour s’améliorer et se dépasser, tout est parfaitement retranscrit dans le récit.

      Le jeune Capeta est un enfant solitaire, élevé par son père qui n’ayant pas beaucoup de moyen travaille beaucoup. Capeta prend beaucoup sur lui mais un jour son père découvre une course de karts, récupère des pièces destinées à la déchetterie et bricole tant bien que mal un kart. Quand Capeta le découvre, tout ce qu’il a retenu au fond de lui explose, ses yeux se mettent à briller et il se lance dans la course à fond, réfléchissant à chaque moment à ce qu’il peut faire pour s’améliorer. Il va montrer qu’il est un excellent pilote en devenir et se faire remarquer.

      La motivation de Capeta entraine vraiment le lecteur avec lui, on suit ses efforts et on veut voir jusqu’où il va aller. J’ai cependant un petit bémol concernant le graphisme, il y a des problèmes de proportions un peu gênants sur l’anatomie des personnages mais cela reste un très bon manga de sport sympathique et divertissant.
      • 0 réponse
×
×
  • Créer...