Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Les 5 terres - Tome 4 - La meme ferocite


    The_PoP
    • Scenariste: Lewelyn, Andoryss, Chauvel, Wong Dessinateur: Jérôme Lereculey Coloriste: Dimitri Martinos Editeur: Delcourt Note :
      Résumé:

      Le putsch fomenté par les lions a été réprimé dans le sang. Le roi Mederion et Terys, son ombre, incarnent un renouveau qui entend en finir avec les rivalités entre races. Pour les activistes étudiants qui veulent mettre à bas la monarchie, c'est une occasion en or. Une fois de plus, les intrigues politiques sont au coeur de la vie d'Angleon, tandis que loin du trône, chacun, qu'il soit otage, mercenaire, garde du corps ou enquêteur, oeuvre à son propre destin...

      Type: BD Europeene L'acheter sur bdfugue Genre: Fantasy

    Et voilà, déjà le quatrième tome de cette série phare de chez Delcourt avec aux commandes toujours le même trio de scénaristes, et Jérôme Lereculey au dessin. 

    C'est assez incroyable la qualité graphique tenue par cette série avec un seul dessinateur compte tenue de la cadence de parution infernale. Certes après Wollodrïn et Arthur, Jérôme Lereculey n'est plus un inconnu mais tout de même, cela reste un tour de force remarquable. Les dessins sont toujours aussi propres, et si la colorisation est pour cet opus un poil plus terne et sombre que sur le premier tome, l'ensemble reste dans le haut du panier de ce qui se fait en BD actuellement. C'est beau. 

    Côté scénario, les auteurs commençaient à titiller doucement notre patience après le tome 3, la faute à une intrigue comportant toujours plus de fils, et ne semblant pas prêt de se dénouer, mais surtout à des personnages pour lesquels on ne ressentait finalement que peu d'empathie. C'est bien beau de nous faire un game of throne en BD mais encore faut il que le lecteur ait à coeur le destin de quelques personnages. Hors là ce n'était pas vraiment le cas, et le détachement que l'on pouvait en ressentir pesait sur notre appréciation de la BD. 

    Ce tome 4 corrige quelque peu ces défauts, l'intrigue monte en puissance avec ce nouveau duo mis sur le devant de la scène, et si l'évolution de leur relation en fin d'album ne m'inspire guère d'enthousiasme pour la suite tant elle me semble trop peu intéressante voir convenue,  reste que l'ensemble des défis à relever m'a intéressé davantage que les complots des tomes précédents. L'action y est elle bien présente également et l'aspect aventure pour certains personnages est également bien présente. On a perdu de vue l'espace d'un tome les enjeux des autres continents, mais nul doute qu'ils se recroiseront. 

     

     

    Au final, on a toujours une série avec beaucoup d'ambitions, mais j'aurais aimé beaucoup plus d'interactions avec les futurs cycles des autres continents. plus de zones d'ombres donc, plus de choses non expliquées pour le moment peut être, mais du coup aussi plus d'avancées dans l'histoire. Car in fine au bout de 4 tomes, je trouve l'intrigue encore un peu juste, et le traitement des personnages toujours trop froid. Reste que ce tome 4 rehausse l'intérêt global et que j'attends désormais de voir si le 5 va continuer à éveiller notre intérêt. 

     

    • Like 1


    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés

    Je pensais que tu aurais mis une meilleure note comme tu me motivais à prendre le tome 4 😄

     

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    y a le dernier tome de servitude qui arrive. 🙂

    Et on a mis beaucoup de super notes ces derniers temps. 

     

    C'est une bonne série. Elle va gagner en profondeur et en ampleur avec les prochains cycles j'imagine. La le démarrage est un peu lent mais si ils ne se foirent pas ça peut vraiment valoir le coup

    • Like 1

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Je suis 100% d'accord avec ta critique. Ce tome est bon. Un des meilleurs de la série mais il manque des pistes sur ce qu'il se passera (ou non) dans les autres séries. 

    On a du mal a entrevoir autres hcoses que 5 séries quasiment séparées et c'est un peu dommage.

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    t'as eu du mal aussi sur le twist final entre deux des protagonistes principaux ?

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    je le sentais venir depuis un moment.... mais c'est un peu trop "dans l'ère du temps"....

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Oui et puis c’est une facilité scenaristique surtout. Je veux dire au delà du côté air du temps indéniable j’aurais aimé que leur relation puisse aboutir sur autre chose ou au moins sans passer par cette case « obligée »

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites


    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Qui est en ligne   0 membre, 2 anonymes, 41 invités (Afficher la liste complète)

    Il n’y a aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne

  • Inscription

    Inscrivez vous gratuitement

  • Chatbox

    You don't have permission to chat.
    Load More
  • Dernières Critiques

    • Les vieux fourneaux t6 : l'oreille bouchée
      Note :
      Wilfried Lupano est un des auteurs aillant les idées les plus innovantes de la BD actuelle. Ca personne ne peux me contredire. Chacune de ses débuts de série est un véritable évènement en soit. 

      Par contre j'en viens à me demander si poursuivre les séries sur le long terme est un truc qui le titille autant qu'en créer de nouvelle. Enfin c'est ce qui découle des vieux fourneaux depuis quelques tomes. C'est toujours sympa à lire, ne vous y trompez pas. Comme une vieille série que l'on aime feuilleter pour retrouver ses personnages favoris. Mais il manque l'étincelle du début.  Celle qui vous fait sourire de bon cœur. Celle qui provoque un rire sur une blague qu’on n’attendait pas. 

      Et je pense qu'en se focalisant sur les "vieux" et en oubliant la jeune, Lupano a supprimé le chaînon nous reliant à l'étincelle. C'est cette dualité jeunesse/vieillesse qui avait rendu les premiers tomes aussi croustillants. Les meilleures répliques (dont la mémorable tirade sur les vieux sur une aire d'autoroute) sont celles de Sophie. Et de tous les albums. Pourquoi ? Et bien parce qu'elle ramène un peu nos papys sur terre. 

      Et Sophie manque dans cet album comme dans le précédent. Donc nos papys font comme d'habitude : du ni yeux ni maître,  de la prise de conscience sur le tard, du bon sentiment....

      Donc c'est sympa sans aucun doute. Mais c'est plus passé de la pépite qui fait rire toute le monde à la BD qu'on offre à papa à noël parce qu'il a les premiers.
      • 0 réponse
    • Sheid t1
      Note :
      Quelle surprise que ce Sheid !  Surprise graphique car ce que fait Philippe Pellet est sublime. Un gros cran au-dessus de ce qu'il a fait sur la Foret d'Opale. On est ici très proche du travail de Xavier sur Croisades. Autant dans l'ambiance que dans la qualité du dessin. Et pour moi c'est un vrai  compliment. Je ne m'attendais pas à un tel graphisme.

      Mais ce tome 1 est aussi une surprise au niveau du scénario. En effet je ne m'attendais pas du tout à une aventure dans un monde tout nouveau avec des races nouvelles, des techniques différentes des nôtres etc. Je m'attendais à une variation d’une histoire du moyen orient. En fait c'est une histoire complètement nouvelle et super prenante. 

      Absolument rien à voir avec quoi que ce soit de déjà lu. Alors on reste dans de l'aventure. On retrouve le schéma du faux mauvais garçon qui se voie, par un enchaînement super bien fais de hasard, confier par le destin une mission noble... Mais la façon dont c'"est amené, le background politique et historique sont tout neufs et rafraîchissant. 

      Les premières pages sont sublimes et vraiment intrigantes.

      Bref un super premier tome qui vient se planer dans le haut du panier des premiers tomes de chez Drakoo. Drakoo qui, pour le coup, n'a pas mentit au moment de son lancement en nous présentant des BD sur tous les styles et les histoires du domaine du fantastique.
      • 2 réponses

    • Walking dead - L'étranger et le retour de Negan
      Note :
      La série Walking dead se terminait avec l'épilogue du tome 33, avec la conclusion sur l'histoire de Rick Grimes et des derniers survivants de l'apocalypse zombie. Aujourd'hui, Brian K. Vaughan reprend le flambeau à la suite de Robert Kirkman avec deux récits courts d'une trentaine de pages. La première histoire revient sur Negan comme son titre l'annonce. On retrouve le violent Negan dans ce monde dévasté et peuplé de cadavres ambulants. Il fait face à ses démons suite à tous ses actes atroces qu'il a fait pour survivre. La seconde histoire nous présente des personnages inconnus des lecteurs puisque l’histoire se déroule Espagne. Le scénariste Vaughan est un vétéran des comics et il le prouve en écrivant des histoires intéressantes et indépendantes de Walking dead. Pour la partie graphique, Charlie Adlard réalise l’histoire sur Negan puis Marcos Martin lui succède sur l’histoire à Barcelone. Il réalise de planches de qualité en noir et blanc, avec quelques touches de rouges pour renforcer la gravité de la situation 
      Les amateurs de Walking dead seront comblés de retrouver l’univers de cette série culte avec un nouveau scénariste aux commandes pour ce one shot. Ce tome était programmé pour le 12 novembre et devrait être disponible à partir de mercredi.
      • 3 réponses
    • Nyankees t4
      Note :
      Bam prend toi un coup de griffe. Et bim un coup de coussinet mal placé !! 

      C'est fou comme avec un résumé aussi pauvre ont réussi à faire 4 tomes. 4 tomes ou l'on ne réfléchit pas c'est sûr c'est 4 tomes qui se lisent agréablement... Celui la autant que les autres. On a nos 3 "matous spéciaux" qui se retrouvent pris au piège autant que nos héros. Et ce par une éminence grise..... Bon ok c'est encore un prétexte à une grosse baston. 

      Et ça défoule encore... mais pendant combien de temps ? Tel est la vraie question. Là c'est encore drôle mais on se dit, en reposant ce tome 4 : pourquoi ne pas juste relire le premier pour avoir des combats de chats ? Bref on a perdu de vue l'histoire du balafré pour enchaîner les bastons.

      Il serait grand temps de reprendre l'avancée du semblant d'histoire que l'on a depuis le début.....
      • 0 réponse
    • L'imprimerie des sorcieres tome 4
      Note :
      L’imprimerie des sorcières se déroule au cœur d’un univers d’heroic fantasy et relate les péripéties d’une petite imprimerie qui décide d’organiser des grandes conventions : le magic market !

      Mika, originaire de notre monde (et oui, encore un isekai, bien que le côté monde d’origine ne soit pas très marqué) doit faire face aux contraintes quotidiennes de son imprimerie (trouver des clients, des matériaux…) et en plus, décide de mettre en place une grande réunion de magiciens afin de trouver une formule qui pourrait la ramener chez elle.

      Si l’histoire au travers des volumes déjà sortis est assez redondante (vie de l’imprimerie, aléas du métier…), elle n’est pas ennuyante du tout, vu qu’elle est parsemée de petites anecdotes amusantes. L’univers choisi permet de créer autant de personnages originaux que l’on souhaite dont certains font référence à des héros d’autres mangas et autant de magies plus ou moins loufoques. En plus l’édition Soleil a fait une traduction adaptée au public français, la guilde principale s’appelle Delcort, et ses concurrentes, Piku, Kano ou encore Glénut !!

      Dans ce 4eme opus, le magic market est annulé et remplacé par un grand tournoi de combattants, Mika se retrouve à devoir rembourser les participants du magic market, sans un sou, elle fuit et se retrouve malgré elle embarquée dans le tournoi.

      Ce qui fait le charme de ce manga c’est à la fois, la richesse des inventions magiques mais aussi tous les petits clins d’œil au monde du manga. Une lecture distrayante et amusante, pour tout âge.
      • 1 réponse
×
×
  • Créer...