Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Manon des sources t1


    poseidon2
    • Scenariste: Serge Scotto Dessinateur: Eric Stoffel Coloriste: Christelle Galland Editeur: Grand Angle Note :
      Résumé:

       Grand Angle adapte l'oeuvre de Marcel Pagnol en BD. Dix ans après la mort de Jean de Florette, Ugolin a récupéré à moindre frais le domaine des Romarins. Il y a installé une florissante exploitation d'oeillets. D'autant qu'il a débouché la source volontairement camouflée et refait couler l'eau qui avait tant manqué au pauvre bossu. Pressé par Le Papet de se marier, Ugolin pense à la belle jeune fille qu'il a aperçue dans les collines. Mais l'objet de son amour n'est autre que Manon, la fille de Jean de Florette, avide de vengeance.

      Autres informations: Pagnol un jour, Pagnol toujours
      Type: BD Europeene L'acheter sur bdfugue Genre: Tranche de vie Prix: -- Nb de pages: --
     Share

    Ce qui me plait vraiment dans ces adaptations, c'est qu'elle change ma vision de Marcel Pagnol. En effet j'en avais un souvenir d'enfance d'histoire sentant bon la Provence (bon ok ça c'est vrai) mais surtout d'histoire juste gentillettes de la vie de tous les jours, sans réel scénario. Alors qu'en fait sous couvert de cette bonhomie du sud, les plus connus de ses albums se suivent  et nous présente une fresque humaine complexe et très intéressante.

    Le personnage d'Ugolin est ici vraiment bien développé et nous montre la profondeur des personnages de Pagnol, sous couvert de champ des cigales. Ce tome 1 de Manon est donc vraiment excellent car, en plus d’être toujours graphiquement très beau, dans la continuité graphique et scénaristique de Jean de Florette. Le fait d'avoir toujours la même équipe aux manettes permet de toujours retrouver rapidement ses personnages et d'entrer directement dans l'ambiance des histoires de Pagnol.

    Une vraie réussite qui donne envie de rapidement lire la suite des aventure de Manon et de voir ce qu'il va arriver à ce pauvre Ugolin, plus  bête et suiveur qu'autre chose.

    Modifié par poseidon2

     Share


    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés

    Tu n'as pas vu les deux films superbes sur cette histoire ? Et quelle musique ! A chaque fois que je les vois , je me dis "non Jean , ne cours pas , attends que tous les débris soient retombés" et il ne m'écoute jamais 😞

    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Les deux films de Claude Berri sont indépassables. C'est pour ça que je saurais pas lire une autre adaptation, ni même les romans originaux de Pagnol.
    Parce que dans ces deux films, il y a ces acteurs extraordinaires (Depardieu, Montand, Auteuil...), la musique, etc...
    En fait, c'est une vraie tragédie grecque, ce dytpique, une oeuvre biblique aussi (Jean = Job).
    D'ailleurs, LA scène qui m'a marqué à jamais, c'est celle où Jean/Depardieu réalise, complètement médusé et incrédule, que "c'est là-bas qu'il pleut !" et qu'il se lance dans des imprécations contre le ciel "y a personne là-haut !". Quel moment d'acting ! Je l'avoue sans honte : j'ai chialé (enfin... j'ai eu les larme aux yeux, quoi !).
    Toute la condition (merdique) humaine résumée en une seule scène.
    C'est aussi l'illustration de ce que disait Camus : "la confrontation de l'appel humain face au silence déraisonnable du monde". Et la poisse à la puissance dix.
    Et puis la scène vers la fin

    où le Papet/Montand apprend par la vieille femme que Jean était son fils...


    La révélation qui tue (plus fort que l'Empire Contre-Attaque ^^).
    L'expression (muette) d'Yves Montand à cet instant est indicible.
    Et le pauvre Hugolin, bien sûr... 

    Bref... un monument du cinéma français.
     

    Modifié par Phileas
    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Qui est en ligne   0 membre, 0 anonyme, 29 invités (Afficher la liste complète)

    • Il n’y a aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne
  • Inscription

    Inscrivez vous gratuitement

  • Les previews !

  • Dernières Critiques


    • The Ichinose family's deadly sins tome 1
      Note :
      MMMMhhhh je me demandais bien pourquoi cette série sur "l'amnésie était lancée a grand renfort de communication : Un standee acrylique dans la boite de service de presse et carrément une attraction (cachée) à la Japan expo avec une couverture alternative à gagner !

       

      En effet l'histoire n'est pas folle sur le papier : une famille tombe amnésique après un accident de voiture et se voit obligée de recommencer à vivre ensemble sans ne rien connaitre des autres membres de leur famille. Ok c'est rigolo, mais ce n'est pas non plus le pitch qui tue. Et bien, figurez-vous, et on remercie Kana pour avoir sorti deux tomes d'un coup, que l'histoire est bien plus complexe que cela. 

      C'est dure de ne pas trop en dire mais le deuxième tome pousse l'histoire dans une direction complètement inattendue et fichtrement captivante.

      Allez je lâche un micro truc : et si.... ce n'était pas un accident ?

      Bref c'est super intriguant et plein de rebondissements. Une série qui n'a pas 5 étoiles seulement pour le dessin un poil trop brouillon par moment qui rend la différenciation passée / présent compliqué par fois.

      On en redemande !
      • 0 réponse
    • Deliheal change
      Note :
      Le personnage de Masato est très cliché, c'est un salaryman coincé, à lunettes, qui a presque 30 ans est toujours puceau et qui décide de ne plus l'être. En faisant appel à un service spécialisé, il tombe non seulement sur un homme mais surtout sur un ancien camarade d'école. Est-ce le fruit du hasard ? Cette situation va le replonger dans des souvenirs du passé où l'on découvrira que Masato était dans sa jeunesse, un garçon populaire qui avait beaucoup de succès.

      Alors qu'est-ce qui l'a amené à changer à ce point ? Toute la question et l'intérêt du livre se situe là. Mais le plus surprenant, à mon avis, c'est la façon dont cette "rencontre" a eu lieu mais je ne vous en dirai pas plus.

      Deliheal change nous propose donc une histoire assez intéressante dans sa construction et dans les caractéristiques des personnages. Un manga plaisant sans être pour autant époustouflant.
      • 0 réponse
    • Latna Saga - Survival of a sword king tome 1
      Note :
      Voilà un début d’histoire comme on en a vu d’autres : un groupe d’humain est transporté dans un tutorial afin de s’entrainer, de venir plus fort, monter de niveau … avant d’être propulsé dans un autre monde (Latna). Hélas pour notre héros, Ryu, il est tombé sur un guide de jeu défectueux qui l’empêche de passer au niveau 5, il reste donc coincé dans le premier tutorial en étant obligé de combattre des créatures de plus en plus fortes et s’en pouvoir se reposer. Ce n’est que lorsqu’un « dieu » (à vérifier plus tard) s’aperçoit de l’erreur que Ryu est propulsé sur Latna s’en avoir pu faire les autres niveaux d’évolution.

      Bien sûr, toutes ces années à être coincé l’ont fait progressé, il a développé un corps musclé et des techniques mais n’a pas monté de niveau !! Le voilà à la traine par rapport aux autres terriens enlevés en même temps que lui. Mais comme il arrive longtemps après les autres, le monde de Latna a aussi évolué et c’est l’inconnu qui l’attend.

      Bon rien de très original en soi à part le statut des terriens sur Latna mais ça, je vous laisse le découvrir. Côté graphisme, on a vu mieux, le trait est un peu grossier, il est correct mais sans plus. Maintenant que le héros est enfin sur Latna, j’espère qu’il y aura un peu de surprise car pour le moment on s’ennuie un peu.

      Extrait
      • 0 réponse
    • Heureuse vengeance tome 1
      Note :
      La véritable originalité de l'histoire est la vengeance de Noeïn, pas le fait qu'il veuille se venger d'un père qui l'a non seulement délaissé mais aussi emprisonné dans une maison coupée de tout mais surtout la façon dont il compte accomplir sa vengeance. Pas question ici de guerroyer, de monter un projet d'assassinat ou même de faire chuter son père financièrement ou socialement parlant; non, son projet est de devenir un meilleur seigneur que lui, aimé de tous, qui vit heureux et sans souci !!!

      Notre héros, envoyé dans un coin reculé du royaume sur un sol peu prometteur va donc s'entourer de personnes laissées pour compte comme lui ou ayant une dent contre son paternel. Mais heureusement, il a eu des années à développer sa magie ce qui va grandement l'aider. 

      Si le manga propose donc une idée originale, il va falloir regarder le développement par la suite, le premier tome souffre d'un léger manque de rythme et peut-être d'une petite étincelle mais ce n'est que l'introduction et certains aspects sont prometteurs alors attendons la suite pour s'en faire une meilleure opinion.
      • 0 réponse
×
×
  • Créer...