Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Orcs & Gobelins - tome 10 - Dunnrak


    The_PoP
    • Scenariste: Jean Luc Istin Dessinateur: Alex Sierra Coloriste: J. Nanjan Editeur: Soleil Note :
      Résumé:

      « C'est en observant la lumière sur les reflets du lac que je l'ai remarqué. C'était là, au fond. Ça me faisait de l'oeil, ça brillait. Mais le trouble de l'eau m'empêchait de voir de quoi il s'agissait précisément. Alors, je me suis laissé aller vers le fond ». Un jour, en pêchant, Dunnrak l'orc récupère au fond du lac un pendentif. Lorsque le nom de son frère se grave sur la pierre, Dunnrak ne s'en préoccupe pas, sauf que son frère meurt dans la journée et aussitôt son nom disparaît. Très vite le phénomène se renouvelle. Dunnrak est-il fou ? Est-ce une pierre de divination ? Et pourquoi personne d'autre que lui ne peut lire les noms inscrits dans la pierre ?

      Autres informations: Oui je préfère encore les Orcs aux Elfes.
      Type: BD Europeene L'acheter sur bdfugue Genre: Fantasy

    A ce niveau là ce n'est plus un simple clin d'oeil. L'histoire d'un orc qui pêche par hasard une pierre magique qui va lui apporter beaucoup d'ennuis, de malheurs et d'aventures... J'ai failli m'étouffer au début. Et puis force est de reconnaitre que Jean Luc Istin n'est pas le premier venu, et qu'il a su se dégager de son hommage appuyé finalement assez facilement, et ce pour le plus grand plaisir du lecteur. 

    Orcs & Gobelins, comme Nains fait partie des séries des terres d'Arran que j'apprécie plus que la moyenne. Probablement une question de liberté créative laissée à ses auteurs, que les sujets plus sérieux des mages et autres elfes ne leur laissent pas. Evidemment, après tout, si l'on connais fort bien les sociétés imaginaires elfes et les problèmes des mages, qui s'est jamais trop ntéressé aux sociétés naines ou elfes ? Le carcan scénaristique est donc je crois plus léger, et le lecteur s'y prend probablement aussi moins au sérieux. On ne leur demande que rarement de sauver le monde finalement aux Orcs et aux Gobelins non ?

     

    On se retrouve donc grâce à Dunnrak avec une aventure de Fantasy savoureuse, dont la construction est très largement inspirée du cinéma ou d'autres livres, et dont le twist final, par ailleurs réussi et bien exécuté, ne brillera pas non plus par son originalité. 

     

    Côté dessin, si j'ai dit le plus grand bien du dessin du tome 19 de Nains, et bien ce tome 10 d'Orcs et gobelins est encore meilleur je trouve. Chapeau bas à M. Alex Sierra qui nous livre de belles planches avec des personnages bien foutus. 



    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés

    Aaaaah j’ai beaucoup aimé l’arc des elfes sur Lhasa et ses goules . La fin de cet arc est très faible c’est vrai . Mais j’attends une reprise avec ce que je présentais : la guerre contre les hommes . Dans Mages on le sent venir aussi . 
    je les ai tous pris , sauf Orcs et gobelins que j’essaie de trouver d’occasion par ci par là. 
    C’est con mais j’aime bien ces histoires sur les terres Arran et je continuerai , d’ailleurs mon fils se régale avec , et je te remercie de livrer des critiques dessus . De la bd bon et grand public comme je les aime . 
    J’espère un jour une série Hommes pour conclure les races de ces terres d’Arran ! 

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    dites si je compte bien ca :

    Elfes 28 + nains 19 + Orcs 10 = 57 albums tout ca.... faut pas arriver en retard.... Quand j'ai vu mon pack 16 tomes de Carmen arriver.... j'ai eu peur deja.

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites

    Un défenseur des elfes ! Ah ah ah ah 🙂

     

     

    Nan je rigole, en vrai il faut reconnaitre quand même le coté titanesque de l'oeuvre, même si elle est commerciale, qui a su rester cohérente et pas inintéressante sur autant de tome. Assez unique dans l'histoire de la BD et de l'art en général...

    Du coup j'avoue que j'ai parfois un regret de ne pas les avoir tous lus. Histoire d'avoir une meilleure vue d'ensemble. Mais là c'est juste plus possible...

    Partager ce commentaire


    Lien vers le commentaire
    Partager sur d’autres sites


    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Qui est en ligne   0 membre, 0 anonyme, 48 invités (Afficher la liste complète)

    Il n’y a aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne

  • Inscription

    Inscrivez vous gratuitement

  • Chatbox

    You don't have permission to chat.
    Load More
  • Dernières Critiques

    • Le loup en slip t6
      Note :
      Ça risque de vous paraître bizarre mais... j'ai plus apprécié la lecture de ce tome 6 du Loup en slip que de son pendant des vieux fourneaux. Je trouve que ce loup en slip laisse encore énormément de libertés à Lupano.

      C'est plein de second degré, plein de clin d’œil, un peu de morale (mais pas trop), plein de bonne humeur. Chaque grande planche recèle de petits dessins et de petites blagues qui font que l'on s'amuse à chercher.

      Cette fois ce sont les références au merchandising et aux publicités avec le slip du loup honteusement copié... par le même, toujours ! Le vile mangeur et vendeur de noisettes. 

      Bref on s'amuse, on rigole et on a en bonus deux planches des vieux fourneaux qui sont peut-être les deux plus amusantes lues depuis un petit moment....

      Bref : encore du loup en slip s'il vous plait !
      • 0 réponse

    • Baltzar - La guerre dans le sang tome 7
      Note :
      Au 19eme siècle, en Europe, l’état militariste du WEIβEN décide d’envoyer le commandant Baltzar dans l’état voisin du Baselland afin de les aider à réformer leur système militaire et rattraper leur retard technologique. Il se retrouve dans une école militaire à devoir enseigner à de futurs officiers mais surtout à déterminer la situation exacte du pays allié.

      Il va se retrouver au cœur de relations politiques, que ce soit au Baselland ou dans son propre pays, il va très vitre comprendre qu’il y a des manigances un peu partout et découvrir que les vrais ennemis ne sont pas toujours ceux que l’on croit.

      Entre son devoir envers son pays et son attachement à ses élèves, Baltzar va devoir prendre des décisions sans savoir à qui se fier. Il est cependant obligé d’obéir aux ordres et se retrouve éloigné de l’école.

      Même si parfois il y a pas mal de texte afin de comprendre toute la situation entre les différents protagonistes, l’histoire est bien menée et ne manque de rebondissements. L’action se déroule sur plusieurs niveaux : école, politique, champs de guerre, complots, relations avec les civils… Un univers complet et riche qui ne manque pas d’intérêt et qui donne envie de connaître la suite !
      • 0 réponse
    • Gannibal t2
      Note :
      Ninomiya Masaki est fort. Très fort.  Le premier était surprenant car hyper prenant malgré un genre que je n’apprécie pas forcement. J'avais un peu peur que la suite ne soit qu'une redite avec d'autre truc sur nos cannibales. Mais    Ninomiya Masaki nous prend à contre pieds en amenant la police principal dans pour clore notre premier tome... et renforcer encore plus le mystère autour de cette famille dont la réputation dépasse le simple village de Kuge. 

      Ninomiya Masaki nous propose donc un semblant de retour à la normal..... Jusqu’au magnifique instant fatidique ou invariablement on se pose la question suivante : et si on avait tout faux ?????????

      Bref une gestion de l'histoire et du suspens XXL pour un manga pas si violent que ça visuellement.

      Encore !
      • 0 réponse
    • DC Confidential : Great Darknesse Saga
      Note :
      Bon je vais être très honnête, j'ai eu énormément de mal à finir de DC Confidential. Non pas parce que l'histoire est mauvaise. C'est même plutôt l'inverse. L'histoire est très prenante et tous ces nouveaux héros sont assez rafraîchissants.

      En fait j'ai eu un mal fou avec le coté 1980 de l'album. En effet c'est une époque où les comics étaient TRÈS verbeux, ou l'on ne faisait pas suffisamment confiance aux dessins pour être explicite. Il y a donc des tartine de textes, des tartines de personnages qui pense via des bulles et quand on est obligé de tout lire parce que cela concerne des personnages que l'on ne connait pas..... Ça fait bizarre. 

      On est vraiment à mi-chemin avec le roman. Ce n'est pas forcément un reproche en soit, c'est juste qu'il ne faut pas prendre ce comics comme un comics de détente. L'histoire n'est pas compliquée comme un Batman Metal mais la lecture est plus "lourde" que les comics actuels.

      Donc comme les autres DC Confidential, vous pouvez y aller. Par contre vous êtes prévenus : prenez 3h et fermez la porte.
      • 0 réponse
    • Comme sur un nuage tome 1
      Note :
      Les éditions Akata nous ont habitués ces dernières années à faire des choix éditoriaux sortant des sentiers battus. Elles se sont engagées dans la diversité, abordant des thèmes de couples homosexuels (sans entrer dans le yaoi), de handicap, de différence dans un sens large. De nombreux titres ont remportés ainsi des tournois manga.

      Comme sur un nuage met en scène un garçon un peu rondouillard, provincial et rempli de vie qui ne supporte pas l’injustice. Il est naïf et a un grand cœur ; ce qui va le pousser à se rapprocher d’un garçon mis à l’écart à cause d’une rumeur sur son homosexualité. Il va se retrouver confronter à des sentiments dont il ignore tout, apprendre à faire face à la différence et apprendre à la gérer.

      A travers cette histoire, les auteurs parlent de préjugés, abordent les réactions et sentiments des personnes différentes et de leur entourage, en nous indiquant également, que l’important est d’apprendre à se connaître. Le tout est traité avec beaucoup de fraicheur et de bonne humeur. A découvrir.
      • 0 réponse
×
×
  • Créer...