Aller au contenu
  • S’inscrire
  • Slam dunk star edition T19-20 (fin)


    poseidon2
    • Scenariste: Takehiko Inoue Dessinateur: Takehiko Inoue Editeur: Kana Note :
      Résumé:

      Voici enfin de retour, dans une toute nouvelle édition, les aventures de Sakuragi qui se lance dans le basket-ball ! Même si au départ, il le fait pour épater la belle Haruko, il va se prendre au jeu et découvrir que se dépasser est la plus belle des motivations ! Slam dunk est devenue la référence ultime du manga de basket-ball pour ne pas dire la référence du manga de sport ! Parfait mélange d'action, d'humour, de romance, de rivalités dans un contexte sportif, jamais lourd, le tout servi par un dessin sublime de Takehiko Inoue. Cette édition en 20 volumes bénéficie de toutes nouvelles jaquettes dessinées spécialement par l'auteur.

      Type: Manga L'acheter sur bdfugue Genre: Sport
     Share

    Snif snif Slam Dunk c'est fini. Bon les esprits chagrin me diront que c'est finit depuis quasiment 20 ans. Mais pour moi qui ai re-découvert ce manga via sa réédition, c'est vraiment la fin de l'aventure du Génie Sakuragi et de "son" équipe de Shukoku. 

    Et quelle fin ! Une fin surprenante mais qui arrête au climax de l'intensité du tournoi. Surprenante car, et il vaut mieux le savoir, la série s'arrête non pas à la fin du tournoi national mais bien à la fin du match contre Sanno, en demi-finale. Mais l'important n'est pas dans la victoire finale du tournoi, elle est dans le dépassement de soi pour faire tomber le champion. 

    Cette demi-finale dégage une énergie et une concentration que seuls les sportifs investis peuvent comprendre. Ces instants qui semble comme arrêté dans le temps ou le coup parfait sort : placement idéale malgré la fatigue, geste pure et point marqué sans aucune contestation possible. Et à ce jeu-là le dernier panier du match est sublime.  Sans fioriture, sans rien d'exceptionnel mais juste parfaitement exécuté et au bon moment.

    Un match de l'on vie en le lisant, dévorant les pages les unes après les autres.... oui vous l'avez bien compris, j'étais drogué à la lecture de Slam Dunk et la chute va être rude.

    Amis sportifs et lecteurs de manga, vous ne pouvez pas ne pas avoir lu Slam Dunk. J'aurai même tendance à dire qu'un fan de manga de peut pas prétendre à une culture manga sans avoir lu Slam Dunk.

    Rien que ça.

    PS: en bibliothèque ça se trouve facilement 😉

     Share


    Retour utilisateur

    Commentaires recommandés

    Il n’y a aucun commentaire à afficher.



    Rejoindre la conversation

    Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

    Invité
    Ajouter un commentaire…

    ×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

      Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

    ×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

    ×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

    ×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • Qui est en ligne   0 membre, 1 anonyme, 31 invités (Afficher la liste complète)

    Il n’y a aucun utilisateur enregistré actuellement en ligne

  • Inscription

    Inscrivez vous gratuitement

  • Les previews !

  • Dernières Critiques

    • Bill Finger, dans l'ombre du mythe
      Note :
      Je ne savais pas. J'en suis le premier désolé ais oui je pensais que Batman était une création de Bob Cane.... et uniquement de lui.

      Alors j'ai été surpris par le début de la lecture et j'ai ensuite dévoré l'histoire de ce scénariste malheureux, ais surtout l'histoire d'une époque ou l'univers du comics, sous couvert d'age d'or extérieurement, était une jungle ou les auteurs qui faisaient le devant de l'affiche pouvaient cacher une foule de personnes travaillant dans l'ombre.

      Porté par un dessin superbe tout en rondeur 'tendance Munuera", Julien Voloj nous livre une enquête biographique aussi intense que bien menée. On oscille entre les passages dans le présent avec des interviews de contemporains de Bill Finger et des passages représentant la vie à l'époque du boum des comics aux USA.

      Une belle histoire qui rend hommage à titre posthume aux idées derrières les dessins !

       
      • 0 réponse
    • Evolution Z t1
      Note :
      Vous êtes fan des dessins typés comics du milieu des années 90 ? Vous n'avez jamais lu d'histoire de zombies ou vous les avez toutes oubliées ? Et bien cette BD est pour vous ! Si non.... vous pouvez passer votre chemin.

      S'il est vrai que le genre Zombie n'a pas trop envahi le monde de la BD franco belges, on aura eu du mal à l'éviter dans le comics, le cinéma, les séries etc.... Sortir une BD en 2022 en mode "Jeune fille cherche à survivre dans un univers de Zombies", c'est osé. Et pas forcément super bien réussi ici.

      Il faut tout d'abord que je vous avoue que le graphisme "retro" avec des visages assez caricaturaux, des traits épais et des couleurs un peu criardes, n'ait pas le graphisme que je préfère. Ensuite, le scénario est un peu cousu de fil blanc. Pas de grosse surprise, des méchants très méchants et des gentils très gentils. Notre héroïne semble tirée d'une histoire de Barbie. La méchante de l'histoire qui sur un coup du sort en fait devient gentille et la meilleure copine de Barbie parce qu'en fait elle n'était pas "comme ça dans le fond".

      En résumé, une somme de choses qui font de cette BD un album qui aura du mal à trouver son public, ou alors que les jeunes garçons de 10-12 ans n'ayant pas encore le droit de lire Waliking dead et en recherche de frissons 
      • 0 réponse

    • The abandoned empress tome 1
      Note :
      Suite à un oracle, Aristia a été élevée pour devenir la prochaine impératrice, seulement quand la prophétie se trompe et qu’elle est reléguée au second plan, toute sa vie bascule, elle se sent impuissante et l’aventure se termine mal. Heureusement un dieu qui passait par là, la fait revenir dans le passé, arrivera-t-elle à échapper à ce funeste destin ?

      Chacun à un moment de sa vie se pose la question : si je pouvais revenir en arrière, est-ce que je ferai les mêmes choix ? Et si j’en faisais d’autres est-ce que ma vie changerait ? En livre, c’est possible et c’est justement le propos de ce shojo. En plus d’être très bien dessiné, les tenues et châteaux nous plongent en plein conte de fée (sauf pour Aristia !); l’histoire est intéressante, ne tombe pas dans la mièvrerie et propose même des à-côtés comme des tensions politiques, l’entrainement à l’escrime…

      La lecture a été fort agréable, l’histoire a tout ce qu’il faut pour être un excellent shojo d’aventure avec un prince loin d’être charmant !

      Série finie en 6 tomes


      Extrait
      • 0 réponse
    • L'eden des sorcières tome 3
      Note :
      Pilly a réussi à rejoindre un village caché de sorcières et obtenu des indices sur l’Eden, hélas, des soldats débarquent et Pilly se fait capturer. Elle rencontre alors Fruditilla, une énigmatique sorcière qui travaillerait avec les soldats mais ces agissements sont étranges et elle souhaite aider Pilly à sa façon même si cela va à l’encontre des volontés de cette dernière.

      Le graphisme du manga est toujours très intéressant, notamment la représentation de la végétation et des bêtes fantastiques mais l’histoire avance assez lentement, on aimerait qu’il y ait un plus d’événements dans un volume. On comprend que l’autrice veuille prendre son temps mais du coup on a un peu de mal à s’attacher aux personnages. Cela reste une historie intéressante qui doit encore faire ses preuves.
      • 0 réponse
    • Back from hell tome 1
      Note :
      Le groupe Delcourt/Soleil nous propose 2 mangas un peu sur le même thème (le 2eme est the brave wish revenging dont la critique arrivera la semaine prochaine). Back from hell étant le plus récent, on ne peut qu’être étonné de voir la ressemblance au début de l’histoire : le ou les héros qui ont vaincus le roi des démons sont à leur tour exécutés pour ne pas nuire au pouvoir politique en place, et ils décident de revenir d’entre les morts pour se venger. C’est la façon dont va avoir lieu cette vengeance qui va ensuite diverger : ici, le grand sage devenu un squelette mort-vivant surpuissant décide de devenir le nouveau roi des démons afin de préserver la paix.

      Étrange ? non, la logique se tient : tant que les humains ont un ennemi commun à affronter ils ne se font pas la guerre entre eux et les habitants peuvent vivre relativement en paix. Le sage va donc jouer ce rôle. Et c’est bien cet aspect qui me dérange un peu, car ce sujet a déjà été exploitée dans le titre vampire chronicles, un manga qui n’a pas eu le succès qu’il mérite… Bref, je me demande donc où se trouve l’originalité du livre car pour le moment je n’y vois que des bribes d’histoires empruntées à d’autres titres… même le héros squelette grand mage a déjà été vu et en plus le personnage n’est pas attachant !

      Si je mets tous ces éléments de côté, est-ce que le livre est bien ? Déjà il ne se passe pas grand-chose dans ce tome, passé l’exécution des héros, le sage acquiert des pouvoirs à la vitesse grand V, s’empare du 1er fort et de la capitale encore plus vite… et après, ben il n’y a pas grand-chose, une dernière image cependant qui va introduire un nouveau personnage. Donc ce 1er volume ne m’a pas convaincue, le graphisme est bien mais le scenario doit faire ses preuves.
      • 1 réponse
×
×
  • Créer...